Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ukraine : panique à bord...

1 Mars 2014 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

Pour le pouvoir "d"unité nationale". En réalité une union nationale qui ne regroupe qu'un parti, enfin, des partis poussières d'oppositions, qui ne représentent rien, flanqué de nervis ouvertement nazis (comme j'ai dit, nazis, "canal historique", même pas "néos").

Retour de Bâton, c'est en Crimée, Russophone et russe, que certains groupes viennent de s'insurger, de convoquer leur propre parlement, de s'emparer des aéroports, et de déployer des troupes venus d'on ne sait où, mais brandissant l'étendard russe. La Russie quand à elle, fait savoir qu'elle ne sait pas qui a fait cela.


Une armée russe, d'ailleurs, de 150 000 hommes manoeuvre pas très loin, et Normal 1° pourra dérouter les 400 hommes qui partaient en Centrafrique, histoire de vouloir impressionner vladimir, vladimirovitch... ou de le faire mourir de rire.

Manque de bol, même si ce cas de figure prévalait, en la matière, Medvedev semble encore plus agressif que lui, et lors de l'affaire Géorgienne, c'est bien lui qui avait donné le "la", sans avoir besoin de regarder derrière son épaule.

Ces décervelés pensaient ils que la Russie s'inclinerait ? La Russie semble toujours facile à gagner, mais il y a un registre sur lequel les russes sont toujours très bon, c'est la guerre.

Quand à se griller et à se suicider, c'est fait : "Le parlement ukrainien prêt à remplir toutes les conditions du FMI ".

Avec la purge que cela va occasionner, les manifestants vont vite être de retour à Maïdan, mais pour leur faire leur fête.

On va se marrer aussi, quand le FMI et l'UE imposeront aux nazis, immigration, homosexualité, multi-culturalisme, culte de l'holocauste. Là aussi, ça risque d'être la fête des gouvernants.

Mais il n'y a pas qu'en Ukraine que le pouvoir soit totalement paumé. En France, cogitation sur le "pacte de responsabilité", qui s'annonce comme d'habitude comme un cadeau sans contrepartie, auquel seuls les naïfs et les malhonnêtes croient.

Les gouvernants ? Ils sont au bal des paumés...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Je me demandais comment les journaux américains parlaient de la crise en Ukraine parce que le journal "Le Monde" est vraiment va t'en guerre et n'a aucune analyse géostratégique.
J'ai trouvé cet article et on voit qu'ils ont encore des journalistes qui trouvent des spécialistes de la question:
http://www.nytimes.com/2014/03/02/world/europe/russia-to-pay-not-so-simple.html
Répondre
B
Dimanche 2 mars 2014 :

Ukraine : la Russie "déclare la guerre", assure Kiev.

Le Premier ministre ukrainien a estimé que la menace russe d'intervenir militairement en Ukraine était "une déclaration de guerre".

L'Ukraine se "trouve au bord du désastre", à la suite de la "déclaration de guerre" de la Russie, a déclaré dimanche le Premier ministre Arseni Iatseniouk.

"C'est l'alerte rouge. Ce n'est pas une menace, c'est en fait une déclaration de guerre à mon pays", a-t-il dit.

"Nous appelons le président russe Vladimir Poutine à retirer ses forces armées et à s'en tenir aux obligations internationales et aux accords bilatéraux et multilatéraux entre la Russie et l'Ukraine", a-t-il ajouté.

"Si le président Poutine veut être le président qui a commencé une guerre entre deux pays voisins et amis, entre l'Ukraine et la Russie, il est tout près d'atteindre son objectif. Nous sommes au bord du désastre", a-t-il dit, s'exprimant en anglais lors d'un point presse au Parlement.

"La Russie n'avait aucune raison d'envahir l'Ukraine, et nous pensons que nos partenaires internationaux et toute la communauté internationale soutiendront l'intégrité territoriale et l'unité de l'Ukraine et feront tout ce qu'ils peuvent pour arrêter le conflit militaire provoqué par la Russie", a-t-il dit.

L'Ukraine a annoncé dimanche le rappel de ses réservistes après la menace-choc de la Russie d'intervenir militairement sur son territoire.

http://www.lepoint.fr/monde/ukraine-la-russie-declare-la-guerre-assure-kiev-02-03-2014-1796979_24.php
Répondre
L
Pour l’instant le fil des évènements semble vous donner pleinement raison.

Bravo et merci !

Nous aurions donc peut-être au pire la création d’un nouvel espace européen –dévolu jusqu’à présent au Kosovo « libéré »- d’hystérie anti-orthodoxe majeure, et économiquement maintenu au bout des bras de la Sainte Europe par l’expansion des mêmes maffias qui prolifèrent au Kosovo.

La Syrie va redevenir alors la zone de tous les dangers car l’empire ne va pas en rester là, et rien n’est plus dangereux et inconséquent qu’un animal hargneux blessé.

Je crains aussi que le sort du Venezuela ne soit scellé.

http://www.voltairenet.org/article182258.html

Les griffes risquent aussi de se resserrer d’autant sur nous, malheureux européens, et la grande surprise des prochaines élections européennes risque d’être différente de celle qu’espèrent certains.
Répondre
N
Fabius a dit un jour : "Assad doit partir"
Fabius dit maintenant : "Poutine doit partir".

Le monde tremble.
Répondre
N
Ukraine. Vite, des élections avant la prise de conscience et l’arrivée de la Troïka.

Les Ukrainiens, qui ont oublié un peu les queues sous la neige, verront vite que les Grecs ont de la chance, il leur reste le soleil et la mer (et quelques olives)..
Répondre
B
Dimanche 2 mars 2014, vers 11h15 :

L'Ukraine rappelle l'ensemble de ses réservistes.

L'Ukraine va mobiliser ses réservistes afin d'assurer la sécurité et l'intégrité de son territoire, a annoncé dimanche le responsable du Conseil de sécurité nationale.

« Le ministère de la défense doit appeler à travers l'Ukraine tous ceux dont les forces armées ont besoin en ce moment », a souligné le responsable du Conseil de sécurité nationale et de défense, Andreï Paroubï, dans une déclaration télévisée. Cette mesure doit permettre selon lui « d'assurer la sécurité et l'intégrité territoriale de l'Ukraine », après la « violation par la Russie des accords bilatéraux, notamment concernant la flotte de la mer Noire ».

Andreï Paroubï, qui coordonne les actions des principales agences chargées de la sécurité, a en outre jugé vital de s'assurer que l'armée soit prête au combat aussi tôt que possible.

Il a ajouté que le ministère des affaires étrangères s'était vu demander de solliciter l'aide des Etats-Unis et du Royaume-Uni pour garantir la sécurité de l'Ukraine.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/03/02/l-ukraine-rappelle-l-ensemble-de-ses-reservistes_4376228_3214.html
Répondre
P
Farida Belghoul face à l'UMPS :

http://www.dailymotion.com/video/x1dq6v6_farida-belghoul-face-a-des-deputes-du-ps-et-de-l-ump_news?start=0
Répondre
B
Vous avez aimé la Géorgie en 2008 ?

Vous adorerez l'Ukraine en 2014.

ALERTE - Poutine demande au Conseil de la Fédération d'envoyer des troupes en Ukraine.

(©AFP / 01 mars 2014 14h46)

http://www.romandie.com/news/n/_ALERTE___Poutine_demande_au_Conseil_de_la_Federation_d_envoyer_des_troupes_en_Ukraine83010320141448.asp
Répondre
B
Vous avez aimé la Géorgie en 2008 ?

Vous adorerez l'Ukraine en 2014.

Le siège des gardes-côtes ukrainiens dans la ville de Sébastopol en Crimée est assiégé par environ 300 hommes se disant mandatés par le ministre russe de la Défense, indique le service des gardes-frontières ukrainiens.

"Une tentative est en cours pour occuper le siège des gardes-côtes à Sebastopol. Tous les navires sont en alerte", selon ce communiqué. Les assaillants ont déclaré avoir reçu du ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou "l'ordre d'occuper cette unité", ajoute-t-il.

Samedi 1er mars 2014 :

L'Ukraine accuse la Russie de déployer des milliers d'hommes en Crimée.

L'Ukraine a accusé samedi la Russie de déployer des milliers d'hommes supplémentaires dans la péninsule pro-russe de Crimée, alors que Washington a prévenu Moscou que toute intervention militaire russe aurait un coût.

Plusieurs sites stratégiques de Crimée sont désormais sous le contrôle d'hommes armés et en uniformes, mais sans signe permettant de les identifier. Ils contrôlent les aéroports de Simféropol, de Sébastopol, de Kirovske, ainsi que le centre ville de Simféropol et ont hissé le drapeau russe sur plusieurs bâtiments officiels.

Selon un journaliste de l'AFP, des dizaines d'entre eux, cagoulés, patrouillaient samedi matin dans le centre de Simféropol et ont pris position aux abords du Parlement de Crimée à Simféropol où ils ont installé deux mitrailleuses en position défensive.

Les troubles qui affectent la Crimée menacent par ailleurs de s'étendre à d'autres régions d'Ukraine. Plus de 10.000 personnes manifestaient samedi matin à Donetsk, fief du président déchu Viktor Ianoukovitch dans l'est de l'Ukraine, contre les nouvelles autorités de Kiev en brandissant des drapeaux russes, a constaté une journaliste de l'AFP.

"Russie, Russie !", scandaient les manifestants en brandissant des drapeaux russes alors que, sur un podium improvisé, des intervenants déclaraient qu'ils soutenaient l'aspiration de la Crimée de rejoindre la Russie.

La Russie a de son côté suggéré qu'elle pourrait avoir recours à l'arme économique : le géant Gazprom a indiqué samedi que l'Ukraine avait une énorme dette de gaz de 1,55 milliard de dollars à son égard. "Avec une telle façon de payer et de remplir ses engagements, l'Ukraine ne va selon toute vraisemblance pas pouvoir conserver le prix préférentiel dont elle bénéficie actuellement pour le gaz russe", a prévenu son porte-parole.

http://www.romandie.com/news/n/_L_Ukraine_accuse_la_Russie_de_deployer_des_milliers_d_hommes_en_Crimee85010320141315.asp
Répondre
B
Samedi 1er mars 2014 :

Russie : la Douma demande à Poutine de protéger la population en Crimée.

Sur le terrain, des miliciens, portant parfois l'uniforme russe, occupaient toujours les aéroports et les axes de communication de Crimée depuis vendredi.

Des dizaines d'hommes armés de kalachnikovs et cagoulés, en uniforme mais sans signe permettant de les identifier, ont pris position aux abords du Parlement de Crimée à Simferopol samedi matin.

Les estimations sur le nombre de soldats russes présents dans la région autonome de Crimée varient, allant de « plusieurs centaines », selon un responsable américain de la défense, à 6000, selon le ministre ukrainien de la défense. Ce dernier a annoncé le placement de l'armée ukrainienne en état d'alerte renforcé sur le territoire.

Des témoins ont signalé vendredi soir des mouvements de transports de troupes blindés non identifiés, sur la route entre Sébastopol et Simferopol, la capitale de la république autonome de Crimée, ainsi que l'atterrissage de plusieurs avions cargo dans un aéroport militaire près de Simferopol.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/03/01/ukraine-le-premier-ministre-de-crimee-demande-l-aide-de-poutine_4375948_3214.html

Durant son discours, le nouveau Premier ministre ukrainien a évoqué la situation en Crimée, péninsule du sud de l'Ukraine, où un commando pro-russe a pris d'assaut le Parlement.

"L'intégrité territoriale est menacée, on assiste à des manifestations de séparatisme en Crimée. Je dis aux Russes : "ne nous affrontez pas, nous sommes des amis et des partenaires" , a-t-il déclaré, avant de marteler que l'Ukraine voyait "son futur en tant que membre de l'Union européenne" .

L'Ukraine est au bord de l'effondrement.

L'Ukraine est un pays en faillite totale.

ET DONC l'Ukraine remplit les conditions pour devenir membre de l'Union Européenne !

Crions tous ensemble : "Bienvenue à l'Ukraine !"
Répondre
B
Samedi 1er mars 2014 :

Russie : la Douma demande à Poutine de protéger la population en Crimée.

Ukraine : le ministre de la Défense ukrainien affirme que la Russie a envoyé 6.000 hommes en Crimée.

Durant son discours, le nouveau Premier ministre ukrainien a évoqué la situation en Crimée, péninsule du sud de l'Ukraine, où un commando pro-russe a pris d'assaut le Parlement.

"L'intégrité territoriale est menacée, on assiste à des manifestations de séparatisme en Crimée. Je dis aux Russes : "ne nous affrontez pas, nous sommes des amis et des partenaires" , a-t-il déclaré, avant de marteler que l'Ukraine voyait "son futur en tant que membre de l'Union européenne" .

http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20140227trib000817545/ukraine-arseni-iatseniouk-dirigera-un-gouvernement-de-kamikazes.html

L'Ukraine est au bord de l'effondrement.

L'Ukraine est un pays en faillite totale.

ET DONC l'Ukraine remplit les conditions pour devenir membre de l'Union Européenne !

Crions tous ensemble : "Bienvenue à l'Ukraine !"
Répondre
A
Poutine , coupe le gaz , coupe le gaz aux ukrainiens de l' ouest......il vont pas faire long feu car les occidentaux ne veulent pas payer: des crédits du FMI.

C'est comme demander à un type au RMI de faire crédit chez Cetelem pour s' en sortir, UE,FMI, USA sont ridicules.....

Et pendant ce temps là, un pays comme la France est devenus le chihuahua des USA....pauvre France, etre deveunu ridicule sur le plan internationale, même le Maroc convoque l' ambassadeur de France pour su rififi....

De Gaulle , il se retourne pas dans sa tombe , il doit etre en train de faire des salto en ce moment
Répondre
B
Ukraine : plus de 2000 soldats russes dans la capitale de la Crimée.

Plus de 2000 soldats russes ont été aérotransportés vendredi à Simferopol, capitale de la Crimée, a affirmé le représentant du président ukrainien dans la république autonome. Il a dénoncé une “invasion armée russe”, tandis que Washington a lancé une mise en garde à Moscou.

Lors d’une déclaration à la Maison blanche, le président des Etats-Unis Barack Obama a prévenu que toute opération aurait un “coût”.

Affirmant que Washington soutenait la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine, M. Obama a aussi indiqué que son pays était “profondément inquiet” au sujet d’informations sur des mouvements de troupes russes en Crimée.

Samedi 1er mars 2014 :

Le nouveau Premier ministre de Crimée, à peine nommé, fait appel à Vladimir Poutine…

Le nouveau Premier ministre de Crimée a appelé samedi le président russe Vladimir Poutine à aider à restaurer la «paix et le calme» dans cette république autonome pro-russe du sud de l'Ukraine.

«Prenant en compte ma responsabilité pour la vie et la sécurité des citoyens, je demande au président russe Vladimir Poutine d'aider à assurer la paix et le calme sur le territoire de Crimée», a déclaré Sergiï Aksionov - nommé après la destitution jeudi du gouvernement local par les députés - dans un discours retransmis in extenso par la télévision d'Etat russe.

http://www.20minutes.fr/monde/russie/1312002-20140301-dirigeant-crimee-demande-aide-russie-restaurer-calme
Répondre