Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Est Européen - Syrie.

28 Mars 2014 , Rédigé par Patrick REYMOND

La guerre sur les confins européens montent d'un cran. Pravy Sektor encercle le parlement, suite au dégommage d'un de ses leaders, lesdits n'ont pas compris qu'ils étaient priés de rentrer dans le rang, d'autant qu'ils sont armés jusqu'au dent, au moins d'armes individuelles.

L'occident n'est donc plus capable, comme en 1934, de prier le dictateur qu'ils ont propulsé sur le devant de la scène, de se livrer à une nuit des longs couteaux efficace. Et pour cause, la dite nuit avait liquidé plus de 3000 personnes, des SA. (faut il rappeler, à l'époque, la satisfaction occidentale, et notamment celle des milieux économiques britanniques).

Pour ce qui est des USA, ils avertissent que l'OTAN, ça vaut peau de balle. Surtout face à Poutine, complétement imprévisible, suivant les principes de Sun tzu. La "Guerre de Crimée", a été un modèle du genre. Succédant à une guerre de Géorgie, complétement différente.

En effet, l'attaque géorgienne de 2008 fut une attaque surprise, et l'armée russe réagit classiquement. Il est à noter que les forces géorgiennes, et les mercenaires israéliens et américains n'arrivèrent même pas à déborder la petite force russe de maintien de la paix qui y était présente, malgré un effet de surprise indéniable et une puissance de feu otanienne.

Il est clair que vis-à-vis de l'Ukraine, il n'y a pas un, mais dix coups d'avance de la part de la Russie, prenant même en compte les tarés qui gouvernent la Pologne, et ne rêvent que plaies et bosses avec la Russie.

Occuper la moitié de l'Ukraine n'aurait posé à la Russie qu'un problème, celui de faire le plein.

Les commandants Ukrainiens, eux, ont été nommé pour des notions de loyauté, et pas de compétences, et la Russie a eu le bon goût, les années passées, de refuser des contrats militaires, que l'Ukraine a rempli, en faisant un strip-tease militaire en voie d'accélération, d'autant que la corruption régnante n'a pas arrangé l'affaire.

Avec un budget militaire ridicule, un matériel vieux de 20 ans d'âge, une armée démoralisée, et souvent pas payée, ce n'est pas l'idéal pour faire la guerre, et en Crimée certaines unités de police se plaignent que personne ne se soit occupé de leur faire prêter serment à la Russie... (c'est où qu'on signe ?). Le seul problème russe en Crimée sera d'éliminer la clique qui l'a fait rejoindre la Russie, et qui est la même que partout en Ukraine, celle de kleptocrates, acharnés au pillage.

Pour ce qui est de l'UE, l'entrée de la Pologne dedans, finalement, a introduit le même poison que dans le pacte de Varsovie. Il n'y a rien de mieux que la Pologne pour faire éclater un système. Sans doute, la pensée stratégique poutinienne veut aussi refiler le bébé à l'UE, qui sera obligé de porter l'Ukraine à bout de bras financièrement, tout en l'éreintant d'austérité. Rien de mieux, non plus, pour casser l'UE, autre nom de l'Otan.

D'autant que, manque d'autorité et de légitimité régnant aussi, les rentrées fiscales en Ukraine se sont effondrées.

Erdogan, lui, est monté en ligne directement, des combats très durs ont eu lieu en Syrie, sur la région côtière, mais, là aussi, il faut rappeler l'histoire, cette région est très accidentée, et dans la campagne de 1941 (la conquête du pays sur l'armée de Vichy, par les britanniques et les gaullistes), la conquête s'avéra plus délicate que prévue, notamment sur la côte.

Les progrès furent nettement plus rapides dans le désert, ce qui correspond, aussi, à la situation actuelle. La poussée islamiste est passée par les sables, principalement.

Côté turc, la mise hors jeu de twitter et consorts, et la guerre, font penser à un pouvoir à bout de souffle qui cherche le salut dans l'union sacrée. Le takfiriste de base, lui, est un idiot utile, sitôt sacrifié dès qu'il devient inutile.

Il reste que les rodomontades occidentales, sont ridicules, alors que ce qui est apparent désormais, c'est l'affaissement et la dislocation de ce même monde sous les poussées de l'anti-état providence. Ils détruisent leurs propres pays.

Gageons que suite à la pelle des municipales, qui sera sans doute amplifiée aux européennes, Scooter fera sa petite crise d'austérité, grâce à laquelle il a toute les chances de mettre le feu au poudre et de passer sous les 10 % de popularité.

Le pacte de responsabilité apparaîtra pour ce qu'il est, une nouvelle manière d'éreinter les français. Et accroître la crise de régime. Jusqu'à la guerre ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Etonnante vidéo qui nous vient de Belgrade. Depuis son écrasement par les bombes de l’OTAN il y a quinze ans, l’imaginaire occidental pense avoir réglé le sort de la Serbie.<br /> <br /> Il faut rappeler qu’à l’ère des empires –celle de la fin du dix neuvième siècle et du tout début du vingtième- les sociétés de gymnastique constituèrent le bastion secret du nationalisme pour les peuples vassalisés par les empires autrichiens et ottomans.<br /> <br /> Ces images montrent simplement l’atavisme qui peut surgir encore de cette histoire. Les américains ne vont pas tarder à regretter d’avoir installer l’une de leur plus grande base au Kosovo, en plein cœur de l’Europe, et à deux pas d’un monde orthodoxe qui ne fait que sommeiller.<br /> <br /> http://www.prechi-precha.fr/les-upporter-de-letoile-rouge-de-belgrade-rendent-hommage-a-la-russie-de-poutine-video/
Répondre
B
Grèce : 28 % de chômage.<br /> Chômage des jeunes : 61,4 %.<br /> <br /> Espagne : 25,8 % de chômage.<br /> Chômage des jeunes : 54,6 %.<br /> <br /> Croatie : 18,8 % de chômage.<br /> Chômage des jeunes : 49,8 %.<br /> <br /> Chypre : 16,8 %.<br /> Chez les jeunes : 40,3 %.<br /> <br /> Portugal : 15,3 %.<br /> Chez les jeunes : 34,7 %.<br /> <br /> Slovaquie : 13,6 %.<br /> Chez les jeunes : 31,3 %.<br /> <br /> Bulgarie : 13,1 %.<br /> Chez les jeunes : 30 %.<br /> <br /> Italie : 12,9 %.<br /> Chez les jeunes : 42,4 %.<br /> <br /> Irlande : 11,9 %.<br /> Chez les jeunes : 26 %.<br /> <br /> Vous vous rappelez toutes les belles promesses au moment du référendum sur le traité de Maastricht ?<br /> <br /> Vous vous rappelez ce que disaient les hommes politiques et les économistes pour nous inciter à voter &quot;oui&quot; au traité de Maastricht ?<br /> <br /> Les économistes qui ont voté &quot;oui&quot; au traité de Maastricht lors du référendum du 20 septembre 1992 sont des aveugles, des menteurs, des charlatans, des escrocs, des crétins, des astrologues (rayer la mention inutile).<br /> <br /> - « Si le traité de Maastricht était en application, finalement la Communauté européenne connaîtrait une croissance économique plus forte, donc un emploi amélioré. » (Valéry Giscard d’Estaing, 30 juillet 1992, RTL)<br /> <br /> - « L’Europe est la réponse d’avenir à la question du chômage. En s’appuyant sur un marché de 340 millions de consommateurs, le plus grand du monde ; sur une monnaie unique, la plus forte du monde ; sur un système de sécurité sociale, le plus protecteur du monde, les entreprises pourront se développer et créer des emplois. » (Michel Sapin, 2 août 1992, Le Journal du Dimanche)<br /> <br /> - « Maastricht constitue les trois clefs de l’avenir : la monnaie unique, ce sera moins de chômeurs et plus de prospérité ; la politique étrangère commune, ce sera moins d’impuissance et plus de sécurité ; et la citoyenneté, ce sera moins de bureaucratie et plus de démocratie. » (Michel Rocard, 27 août 1992, Ouest-France)<br /> <br /> - « Les droits sociaux resteront les mêmes – on conservera la Sécurité sociale –, l’Europe va tirer le progrès vers le haut. » (Pierre Bérégovoy, 30 août 1992, Antenne 2)<br /> <br /> - « Pour la France, l’Union Economique et Monétaire, c’est la voie royale pour lutter contre le chômage. » (Michel Sapin, 11 septembre 1992, France Inter)<br /> <br /> - « C’est principalement peut-être sur l’Europe sociale qu’on entend un certain nombre de contrevérités. Et ceux qui ont le plus à gagner de l’Europe sociale, notamment les ouvriers et les employés, sont peut-être les plus inquiets sur ces contrevérités. Comment peut-on dire que l’Europe sera moins sociale demain qu’aujourd’hui ? Alors que ce sera plus d’emplois, plus de protection sociale et moins d’exclusion. » (Martine Aubry, 12 septembre 1992, discours à Béthune)<br /> <br /> - « Si aujourd’hui la banque centrale européenne existait, il est clair que les taux d’intérêt seraient moins élevés en Europe et donc que le chômage y serait moins grave. » (Jean Boissonnat, 15 septembre 1992, La Croix)
Répondre
L
Voir ce que disait Todd récemment sur la Pologne et la conclusion équivoque qu’il en tirait : « Il est possible que la Pologne soit en train de s’occuper de l’Union Européenne ». <br /> http://www.youtube.com/watch?v=4ZIBy9vPbOg&amp;feature=player_embedded#t=865<br /> Sous-entendu, il est possible qu’après avoir tiré de la bête européenne ce qu’il y avait à en tirer (et dieu sait si l’on nous a bassiné pendant des décennies avec la pauvre Pologne martyre, même que cela valait le coup de faire l’Europe rien que pour elle), la Pologne –qui ne s’est jamais embarrassée du carcan de l’euro au passage- soit tentée de jouer sa carte perso, notamment en récupérant la partie de l’Ukraine qui lui revient historiquement (la Galicie).<br /> Certains ont parlé d’une dérive turque de la Pologne. Je vois plutôt en elle une sorte de Grande Bretagne slave, toujours un pied en dedans et un pied en dehors (bien chaussé par les Etats-Unis), devant laquelle la France et ses pollutions nocturnes europhiles restera invariablement gros jean comme devant.<br /> Souvenez-vous de l’achat en 2003 –au détriment des mirages 2000 de Dassault- de 48 F16 américains, deux jours après que la Pologne eut signé le traité d’adhésion à l’UE, démarche chaleureusement appuyée et saluée par la France de Chirac/ Raffarin/Villepin.
Répondre
A
Erdogan avait prévu une opération false flag afin de pouvoir justifier le déclenchement en réponse d'une guerre d'invasion en Syrie , dans le plus pur style des opérations US/Israël/OTAN.<br /> <br /> Guerre d'Erdogan contre la Syrie : révélations! <br /> IRIB-Al Alam fait état de la publication d'un enregistrement sonore<br /> appartenant aux quatre hauts responsables turcs en réunion secrète où ils évoquent des &quot;opérations de sabotage&quot; pour justifier &quot; une intervention militaire de la Turquie contre la Syrie&quot; &quot; l'une des voix serait celle de Hakan Fidan, chef du renseignement turc qui parle de l'envoie de &quot;quatre personnes&quot; en Syrie d'où ces dernières &quot; devraient tirer des missiles en direction de l'une des régions frontalières de la Turquie&quot; pour ainsi justifier &quot; une action militaire contre la Syrie&quot;! Fidan dit : &quot; je pourrai sans problème trouver le justificatif nécessaire à une intervention militaire en Syrie. non il n'y a pas de problème la dessus &quot; l'enregistrement sonore contient également la voix du ministre turc des AE , Davutoglu qui répond à Fidan : &quot; c'est un secret qui devra rester entre toi et moi . le premier ministre me l'a dit au téléphone. si c'est nécessaire , on va attaquer la Syrie&quot; . l'authenticité de ce enregistrement sonore n'est pas encore confirmée mais la CNN turque affirme que cette réunion aurait eu lieu il y a quelues temps dans le bureau de Davutoglu! le ministère turc des AE n'a pas infirmé cette information ni cet enregistrement sonore . il s'est contenté de dire :&quot; c'est un enregistrement sonore manipulé et sa publication est un acte rancunier , un crime dangreux&quot;. cet enregistrement publié sur Youtube a poussé les autorités turques à bloquer Youtube. la publication de cet enregistrement sonore a provoqué la colère d'Erdogan qui a qualifié cet acte de basse, d'abjecte et d'immoral allant jusqu'à menacer de punir les auteurs.<br /> <br /> http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/319433-guerre-d-erdogan-contre-la-syrie-r%C3%A9v%C3%A9lations<br /> <br /> La Turquie est membre de l'OTAN , si ces informations sont exactes , Erdogan nous aurait entrainé dans une guerre au MO.
Répondre
A
Au sujet de la Géorgie , les Russes ont fait quelque chose que je n'avais jamais entendu par le passé :<br /> <br /> Utiliser un missile balistique de moyenne portée 9K720 Iskander pour détruire une concentration de chars. Les médias anglo-saxons parlent de 28 chars géorgiens détruit par ce missile à Gori en 2008,<br /> <br /> Là , c' est formidablement bien jouer, il font jou-jou avec des missiles d' une vitesse dépassant les 2km/s  , (petite video pour voir la bete ) :<br /> <br /> http://www.youtube.com/watch?v=8qChRvn1AWA<br /> <br /> http://en.wikipedia.org/wiki/9K720_Iskander<br /> <br /> Sinon, Poutine n' as pas chômé et deploie tout un tas d' avions de combat en Crimée sans oublier des bombardiers TU-26  équipés de missiles de croisiere KH-55 d' une portée allant jusqu' à 2500km (c'est la distance qui sépare la base aérienne russe de Lyon ) et le redoutable Kh 22 à vitesse hypersonique ( mach 4,6) conçu pour détruire les porte avions de l' US Navy .<br /> <br /> Les Sukhoi 24 auront le rôle de bombardiers de pénétration comme le F-111 americain :<br /> <br /> Le message est simple : si j' étais amiral de l'US Navy , je ferai en sorte qu' aucun de mes navires se baladent en Mer Noire<br /> <br /> http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/03/28/retour-des-bombardiers-tu-22m3m-en-crimee-855577.html
Répondre