Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Oil man : les majors sur le déclin...

18 Mars 2014 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

Les majors avaient la plus grande force de frappe financière, et la plus grande expertise technique, à l'exception, bien sûr, des russes.

Leur production cumulée, plus de 10 % du total de la production de brut, est sur le déclin, de plus de 20 %.

Les investissements seront sabrés, probablement les dividendes sauvegardés. La production chutera, elle est déjà totalement étale sans les pétroles chers et coûteux en énergie.

C'est clairement le pillage de dernière minute. On ramasse la monnaie, et on laisse crever le reste. Sans doute, les reliquats de production seront amenés être ramassés par les états, et la consommation pétrolière réservée de plus en plus, aux usages les plus indispensables, avant de se concentrer sur les usages militaires.

Pic pétrolier encore plus visible ? Il est là depuis belle lurette. Mais certains sont concernés, d'autres pas.

Même la Nasa prévoit, désormais, l'effondrement de la civilisation. Enfin, ce que l'on appelle civilisation, et qui n'est qu'une barbarie mise aux normes actuelles. Pas forcément moins barbares que d'autres temps.

Ce que dit la Nasa, ne reprend finalement, que ce que disait le club de Rome. Mais la préparation a un changement de paradigme a été quasiment nulle, si ce n'est pire : on a constamment nié le problème.

Il faut dire qu'avec Scooter 1° comme président, perçant sous la peau de normal 1°, ça a forcément moins de gueule que Napoléon perçant sous Bonaparte.

Les élites, d'ailleurs, sont réglées sous l'ancien paradigme, sans comprendre qu'elles jouent leurs vies, et porteront la responsabilité de l'effondrement, et le paieront de leur vie. Il faut bien des boucs émissaires.

On dit qu'on produit de quoi nourrir 12 milliards de personnes, et donc, qu'il n'y a pas de problèmes. le problèmes, c'est la surconsommation, éternelle, des plus riches. Jamais ils ne se posent la question.
Pour l'habitat, le problème posé est un faux problème. Quelque soit le mode de logement, collectif ou individuel, les deux dépendent du pétrole, sauf pour les 20 % de la population qui sont sous l'ancien paradigme, les bouseux.

Bien entendu, comme l'a dit Lepaon, les patrons sont des assistés. Ils demandent sans cesse l'aide de l'état, pour maintenir leur rang. Sans doute Lepaon m'a t'il lu.

On comprend pourquoi, d'ailleurs, la Russie redevient la puissance dominante. Productrice d'énergie, elle est aussi énormément excédentaire, que ce soit en Gaz, pétrole et uranium. Le charbon, lui, est délaissé. Mais en réserve.

Les USA eux, ont de la ressource, mais pas assez pour leur train de vie. Les pauvres sont donc priés de se serrer la ceinture.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Pour le logement, je ne suis pas d'accord.<br /> <br /> Nécessité faisant loi, à terme on s'apercevra bien vite que pour les logements, finalement on n'a pas besoin de pétrole ou de gaz, même avec les passoires thermiques actuelles. Car comme il est dit dans le titre de l'article suivant : &quot;Insulation: first the body, then the home&quot; :<br /> <br /> http://www.lowtechmagazine.com/2011/02/body-insulation-thermal-underwear.html
Répondre