Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Choc de simplification"

15 Avril 2014 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

Qu'on nous dit...

Toujours en prenant le même exemple. Celui de la fiche de paie.

Qui se dévoue pour leur signaler que ça fait belle lurette que les fiches de paie, ça se fait plus à la main et à la calculatrice, ou au boulier ?

Par contre, moi, il y a trente ans, j'utilisais un truc appelé "informatique", et "ordinateur". Mais ça existe sans doute plus. Pour la compta, d'ailleurs, il paraît qu'on est revenu au décalque.

Et la marmotte met le chocolat dans le papier d'alu...

Si on compte sur ce genre de trucs pour "simplifier la vie des entreprises", on n'est pas sorti de l'auberge.

Quand au reste, ceux qui élèvent sans cesse de nouvelles normes, je vous donne le nom des coupables :

- le gouvernement,

- le parlement... Rions.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Jeudi 17 avril 2014 :<br /> <br /> L'économiste Frédéric Lordon : &quot;il faut sortir de l'euro&quot;<br /> <br /> La video dure 19 minutes 41 :<br /> <br /> http://www.dailymotion.com/video/x1ozyjq_l-economiste-frederic-lordon-il-faut-sortir-de-l-euro_news
Répondre
B
L'économiste Bernard Maris publie une série d'articles explosifs dans l'hebdomadaire Charlie Hebdo.<br /> <br /> Cette série d'articles explique pourquoi l'économiste Bernard Maris, qui était favorable à l'euro depuis 25 ans, a changé d'avis : aujourd'hui, il est pour la sortie de l'euro.<br /> <br /> Charlie Hebdo, mercredi 16 avril 2014, page 6 :<br /> <br /> &quot;Le sophisme de Benoist Apparu.<br /> <br /> Faut-il sortir de l'euro ? Oui. Est-ce possible ? C'est une autre paire de manches. Comment vivait la France avant l'euro ? Sa monnaie fluctuait au gré des dévaluations par rapport au dollar, décidées par les gouvernements en fonction des attaques contre la France (autrement dit, des ventes massives de francs par les résidents ou les étrangers, autrement dit, des sorties massives de capitaux). En ce temps-là, les marchés de capitaux étaient plus faciles à contrôler. D'abord, il n'y avait pas de capitaux offshore, flottant entre les Etats. Ensuite, le volume de l'épargne cherchant à se placer ici ou là était beaucoup plus faible. Malgré tout, le capital circulait et les Etats contraient cette circulation par le contrôle des changes ou la dévaluation. Arrivé au pouvoir, de Gaulle dévalue de 20 %. L'économie repart à tour de bras.<br /> <br /> Les temps ont changé. Les marchés de capitaux offshore, internationaux, brassent des sommes considérables. En zone euro, les marchés ne peuvent plus attaquer directement les monnaies (le franc a disparu), mais les contreparties de l'euro, les supports de l'euro. Il y en a trois : l'or (négligeable), les créances sur les économies (la dette Suez, la dette Renault, etc) et, surtout, les dettes publiques, les dettes sur les Trésors publics. Tout se passe exactement comme avant, sauf que les Etats ne peuvent plus répliquer en jouant sur la valeur de leur monnaie.<br /> <br /> Avant d'envisager de sortir de l'euro, il faut réfuter le sophisme de Benoist Apparu. Sur une chaîne de télé, il dit : « La dette française est de 2000 milliards (dont 1300 milliards sont détenus par des étrangers). Sortir de l'euro dévalue l'eurofranc (la nouvelle monnaie) de 25 %. Automatiquement, on doit 400 milliards de plus. Autrement dit, un budget annuel de l'Etat. Donc on ne peut pas sortir, CQFD. »<br /> <br /> Sauf que c'est faux. La dette, le jour où l'on sort de l'euro, n'est plus libellée en euros, mais en eurofrancs. Donc on doit illico 2000 milliards d'eurofrancs. Et on rembourse en eurofrancs émis par la Banque de France. Benoist Apparu raisonne comme si on changeait de monnaie sans sortir de la zone euro. Sophisme. Le 15 août 1971, Richard Nixon a aboli la convertibilité du dollar, pourtant garanti urbi et orbi 35 dollars l'once d'or. L'or s'est mis à flamber, et la FED à émettre des dollars. A un journaliste du Monde qui lui demandait si un jour les Etats-Unis parviendraient à rembourser leur dette colossale, l'économiste Milton Friedman répondit justement : « Notre dette est en dollars, donc on ne vous doit rien. »<br /> <br /> Petit bémol, néanmoins, car tout semble trop facile. De quelle juridiction dépend une dette ? Les pauvres pays d'Afrique se sont endettés jusqu'à l'os et n'ont jamais pu rembourser leurs dettes, parce qu'elles étaient gérées et défendues par les tribunaux des nations prêteuses. Pour passer en douce de l'euro à l'eurofranc, encore faut-il que les dettes publiques françaises dépendent de juridictions françaises. Est-ce le cas ? Oui, à 93 %. 93 % des contreparties de la dette, des OAT (Obligations Assimilables du Trésor, les bons entre cinq et cinquante ans émis par le Trésor et garantis par l'Etat), sont de droit français. Il n'en va pas de même pour les banques et pour les entreprises : elles sont endettées pour 300 milliards d'euros, et sont soumises au droit luxembourgeois, au droit britannique et, pour certaines, au droit des îles Caïmans.<br /> <br /> Difficile d'imaginer une renationalisation de la dette. Donc il faudrait refinancer les banques et les entreprises en eurofrancs, afin de leur permettre de rembourser leurs dettes. Mais alors ... l'inflation ? (A suivre)
Répondre
E
Le «cocorico» amer du train de fret le plus long d'Europe<br /> <br /> http://www.lefigaro.fr/societes/2014/04/16/20005-20140416ARTFIG00037-le-cocorico-amer-du-train-de-fret-le-plus-long-d-europe.php
Répondre
E
Choc de simplification ... des prix<br /> <br /> http://www.telegraph.co.uk/finance/newsbysector/retailandconsumer/10769297/Tesco-profits-fall-again-as-UK-sales-slide.html<br /> <br /> Tout vas pour le mieux dans le meilleurs des mondes, Mme la marquise
Répondre
B
Mardi 15 avril 2014 :<br /> <br /> &quot;C'est un jour sombre pour la France et les Français. Nous avons un écoeurement immense car notre produit phare, la Gauloise, va être fabriqué à l'étranger. La production des deux usines (Nantes et Riom, ndlr) va être transférée en Pologne&quot;, a estimé Eric Comparot, délégué CGT à l'issue du Comité central extraordinaire. <br /> <br /> http://lexpansion.lexpress.fr/entreprises/la-seita-ferme-la-plus-grande-usine-de-cigarettes-en-france_1508857.html<br /> <br /> Les cigarettes Gauloises seront dorénavant fabriquées en Pologne.<br /> <br /> Mais pourquoi en Pologne ?<br /> <br /> Réponse : les coûts horaires de la main d'oeuvre ne sont pas les mêmes dans l'Union Européenne.<br /> <br /> En France, le coût horaire est de 34,30 euros.<br /> <br /> En Pologne, le coût horaire est l'équivalent de ... 7,60 euros !<br /> <br /> Conséquence :<br /> <br /> Les usines ferment en France. Et de nouvelles usines ouvrent en Europe de l'est en général, en Pologne en particulier.<br /> <br /> L'Union Européenne, c'est la désindustrialisation de la France.<br /> <br /> L'Union Européenne, c'est un suicide collectif.
Répondre
E
Oui enfin c'est pas nouveau cela, du classique connu depuis longtemps, la moutarde de Dijon amora &amp; co n'est plus faites à dijon France mais à DIwczJwOcwN Pologne depuis longtemps, entre autre<br /> <br /> Après il y a l'autre solution, tu vires le personnel et ferme la baraque que tu re ouvre plus tard ou une autre un peu plus loin avec des travailleurs de là bas détachés ici et payés juré craché au smic de..euh joker. ça c'est la méthode des kopains d'angela déployées en EU
H
D'un autre coté, comme c'est du poison (ça personne ne peut le nier) c'est pas plus mal qu'on ne le fabrique pas.
E
Pendant ce temps en Irlande<br /> <br /> http://www.djei.ie/press/2014/20140314.htm<br /> <br /> Cela s'appelle-t-il tirer un plan sur la comète ?
Répondre
E
Deux logiques qui s'affrontent amis le monde à l'envers<br /> <br /> Le gentil gouvernement contre le méchant Fond d'investissement, ou l'inverse...<br /> <br /> L'Autriche sabre dans l'éducation pour sauver une banque<br /> <br /> <br /> VS <br /> http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20140414trib000825235/l-autriche-sabre-dans-l-education-pour-sauver-une-banque.html<br /> <br /> Dividendes: BlackRock sermonne les entreprises européennes<br /> http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20140414trib000825194/dividendes-blackrock-sermonne-les-entreprises-europeennes.html<br /> &quot;..&quot;Trop d'entreprises ont réduit leurs investissements et même accru leur endettement pour pouvoir augmenter leurs dividendes et leurs rachats d'actions (...) La redistribution de cash aux actionnaires doit faire partie d'une stratégie de gestion équilibrée. ..&quot;<br /> <br /> http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20140414trib000825175/les-craintes-sur-la-croissance-chinoise-s-amplifient.html<br /> <br /> <br /> Que se passe-t-il ?<br /> Les stats chinoises ont toujours été caviardées, pourquoi maintenant ce jeu de dupes ? Le pays sauveur de tous n'est plus le candidat idéal ? OK mais pourquoi , qu'est ce que cela cache ? Quid du nouveau sauveur de derrière les fagots ?<br /> <br /> <br /> http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20140414trib000825175/les-craintes-sur-la-croissance-chinoise-s-amplifient.html<br /> <br /> &quot;..Les analystes s'attendent à une forte décélération de la croissance chinoise au premier trimestre. Le resserrement monétaire et le coup de frein aux investissements publics pèsent en effet sur l'activité. Mais ils participent aussi de l’assainissement de l'économie du pays..&quot;
Répondre
R
Ah, tiens...pour moi le ''choc de simplification'' ce serait de faire fusiller 90% des politiques et de mettre le reste aux coins des rues avec des pancartes dans le genre ''j'étais un escroc et un menteur''...