Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Situation en Ukraine...

29 Août 2014 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

La situation en Ukraine, particulièrement dans le sud russophone, semble se liquéfier.
Vue d'abord, comme une manoeuvre à but très limitée, la poussée sur Marioupol révèle un effondrement de la ligne de front, la panique des gouvernants, la dislocation, la désertion, des troupes de seconde ligne, et comme je l'ai déjà dit, révèle des vocations de résistants, jusque là enfouies.

Marioupol est encerclée, Volnovakha a été abandonné par les troupes ukrainiennes (les autorités locales hissant le drapeau de Novorussie), Berdiansk est atteint par les troupes novorussiennes. Zaporojie revit "Saïgon 1975", avec le départ précipité des partisans de Kiev (là aussi, les vocations de résistants devraient rapidement se révéler, voire, un autre république être proclamée).

Au nord, Donetsk est toujours bombardée, mais Lugansk semble devoir respirer un peu plus librement.

Les détachements de l'armée Ukrainienne, après un entraînement poussé, semble réussir la manoeuvre dite "de capitulation", d'autant plus facilement que les insurgés ne demandent seulement que de laisser le matériel intact. (on peut laisser les clés sur le tableau de bord). Là aussi, sans doute, avec "le plan incliné de la victoire", des soldats ukrainiens se découvrent une âme de séparatiste, enfouie, mais qui par évidence, avait toujours été là.

Mais, tel monsieur Jourdain, ils ne le savaient pas.

Sans doute, cette évolution a entraîné l'évolution de mama angela : « Il doit y avoir un dialogue. Il ne peut y avoir qu’une solution politique. Il n’y aura pas de solution militaire à ce conflit. »

C'est frappant, comme subitement, l'option politique devient d'actualité, alors, qu'hier, il n'était question que d'écrasement. Porochenko, lui, doit être... Chocolat, devant l'évolution de la situation, adieu, Donetsk, salviansk, veaux, vaches, cochons, couvées, gaz de schistes, etc...Il ne lui reste plus qu'à espérer désormais que la Raspoutita et l'hiver ralentissent les opérations...

Les troupes de l'OTAN sont demandées. 1 000 ou 2 000 hommes disponibles, c'est peut être pas suffisant.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Roland 02/09/2014 14:47

Un petit point de clarification sur l'implication russe à ce stade:

Lorsque fin aout fut décidée l'unification des deux milices de Lugansk et Donetsk en une armée novorossienne, il est évident que le Kremlin était derrière tout cela. La manoeuvre fut d'ailleurs accompagnée d'un ballet de chaises musicales dont l'une des conséquences fut l'ukrainisation (au sens de non russe) de la direction militaire et politique novorossienne.

Cette création fut immédiatement suivie par la mise en place d'un QG opérationnel interarmées situé à Krasnodon, à deux pas de la fontière russe sur la route de Rostov à Lugansk. Dans les jours qui suivirent, on a pu noter une capacité opérationnelle accrue de la nouvelle armée. Bien que celle ci conserve dans ses méthodes une attitude typiquement "milicienne" (énormément de groupes de combat et sabotage très autonomes et mobiles et de l'appui feu lui même très mobile et strictement dimensionné aux besoins, pénurie en hommes oblige). Mais par ailleurs se constituent des brigades qui elles ont toutes les caractéristiques militaires classiques. On en attend l'engagement massif prochain.

Alors, de quel ordre est donc l'appui russe?

Cet appui s'ordonne en trois parties à mon avis. D'abord l'aide directe mais qui n'est pas officielle. Plusieurs milliers de combattants non ukrainiens provenant essentiellement de Russie mais aussi de tous les anciens états soviétiques et de partout dans le monde, dont quelques uns de France. Beaucoup d'aide matérielle aussi mais non létale, les novorossiens sont de mieux en mieux équipés. Des techniciens et experts en systèmes d'armes commencent à affluer, en particulier les anciens qui s'ils n'ont pas de valeur combative, ont en revanche les qualifications requises pour mettre en oeuvre des systèmes comme le fameux Ouragan, donc personne jusqu'à présent ne semble maitriser le fonctionnement. Heureusement.

Ensuite il y a l'aide officielle. Politique c'est sur. Le Kremlin appuie Novorossia sans le dire mais en contrecarrant de tous les moyens la junte de Kiev, on en a encore vu un exemple à Minsk mardi dernier. C'est inestimable pour Novorossia. C'est également le Kremlin qui a demandé l'ukrainisation de la direction novorossienne pour conserver les mains libres et aussi pour se constituer un interlocuteur valable dont il a estimé la victoire probable. Le retrait d'Igor "Strelkov" (ou Strelok, ceux qui connaissent le jeu STALKER comprendront) est de la même essence, celui ci étant russe jusqu'au bout des ongles. Papa Poutine fournit aussi tout à fait officiellement maintenant les légendaires conseillers militaires, ce qui va contrebalancer un peu la présence en face de la CIA, du MI6, de l'OTAN, des divers services européens, etc... Enfin et ce n'est pas rien, la Russie héberge les millions de réfugiés qui ont fui le conflit et qui espèrent pouvoir rentrer avant l'hiver. Croyez moi, ça pèse lourd dans les calculs russes.

Troisième aspect: le renseignement. A observer l'évolution des cartes stratégiques de ces derniers jours en particulier, une évidence saute au nez: l'armée novorossienne maitrise l'espace. Elle connait parfaitement les positions et les forces exactes des adversaires. Ceci n'est possible qu'avec une couverture satellitaire en temps réel. Je vous laisse conclure la suite. A ce jeu, l'armée Ukrainienne est forcément perdante, d'abord à cause de sa stratégie (ou de son absence) on l'a vu plus haut, mais surtout comme son adversaire est beaucoup plus mobile et dispersé qu'elle, l'actualisation des infos ne suit pas. L'armée Ukie a passé son temps à se battre contre des fantômes. Donc les russes fournissent la couverture satellitaire. Ensuite ils fournissent énormément de moyens de communication au sol, réseaux satellitaires pour cellulaires au sol, opérations de guidage de tir d'artillerie, etc. Cela aussi est un appui inestimable, et probablement décisif.

A la lueur de ce tableau, on voit bien que le problème pour la conquête des grands espaces n'est plus technique. Le matériel s'amoncèle et si le recrutement avance vite, il est encore insuffisant. De même, la coordination des deux ex-milices laisse encore à désirer, on le voit en particulier à Lugansk ou l'ancienne milice a quelque peu pris du retard sur son homologue de Donetsk. Il se murmure qu'une offensive décisive pourrait avoir lieu dans le secteur pour enfin délivrer la ville des incessants tirs de roquettes.

Il se murmure aussi que seraient prêts, aux alentours de Rostov, des stocks militaires permettant de mettre sur pied une véritable armée, mais que ceci n'est prévu qu'en cas d'intervention de troupes de l'OTAN du coté Ukie, donc probabilité faible.

A ce stade, on peut avancer avec certitude que l'état novorossien vivra. Il ne sera probablement reconnu que par les pays hors "communauté internationale", mais on s'en fout, hein?

Et PS: Phil, mon garçon, si tu m'entends, laisse tomber l'Immonde. Si tu viens ici et que tu lis ce qu'écrit Patrick, tu dois bien savoir que c'est un tissu de mensonges, ou alors on ne parle pas la même langue.

logique 03/09/2014 03:15

Mais les Ukreinien du dombas se sont des russes. Il me semble normal qu'il obtiennent un soutient de la russie. Soutient qui n'est d'ailleurs pas considéré comme militaire, c'est juste de la communication. Se qui semble manque de l'autre coté. Ou peut qu'elle est tout aussi mauvaises que celle des médias. Qui entre nous doivent parfois se demander se qu'il disent.

Phil du 06 02/09/2014 22:29

Oui, un article qui décrit "l'invasion furtive" de l'armée russe en Ukraine, notion à la mode en ce moment dans la narrative BAO. Les russes ont des chars furtifs : on les voit nulle part et cela doit faire encore plus peur de les imaginer là au tour d'un bois.

http://www.dedefensa.org/article-la_stealth_invasion_ou_du_jsf_l_ukraine_02_09_2014.html

Phil du 06 01/09/2014 23:11

Difficile de trouver des informations sur l'Ukraine sur les sites français. Le journal "Le Monde" me fait penser au 13 heures de TF1 : rien ne se passe dans le monde et il publie des ragots trouvés sur le net.

Je trouve que le journal suisse http://www.letemps.ch/monde/ a plus d'informations.

Sinon sur un site russe :
Donetsk militias capture 700 Ukrainian troopers, Ukraine official says.
"Vladimir Ruban, the head of Ukraine’s prisoner exchange center, described the situation near Illovaisk as a “disaster”. However, he refused to give any further details until all the captured servicemen were released."

http://en.itar-tass.com/world/747573

Phil du 06 01/09/2014 21:40

Voilà l'avis d'un expert pour savoir si les russes sont ou pas en Ukraine.
Cela change de la narrative du bloc BAO ;-)

http://cluborlov.blogspot.in/2014/08/how-can-you-tell-whether-russia-has.html

BA 01/09/2014 16:16

La France est devenue le 17ème Land de l'Allemagne.

Lundi 1er septembre 2014 :

Un libéral polonais proche de Merkel pilotera le Conseil européen.

http://www.lesechos.fr/monde/europe/0203737116938-un-liberal-polonais-proche-de-merkel-pilotera-le-conseil-europeen-1037567.php

L'Allemagne avait choisi comme candidat Donald Tusk.

ET DONC le candidat de l'Allemagne a été choisi à l'unanimité.

Lisez l'article Wikipedia de Donald Tusk :

« Dans ses positions politiques, Tusk se dit libéral en économie et partisan de l'orthodoxie budgétaire ; son programme est conservateur en matière sociétale : s'il est contre la peine de mort, il n'est favorable ni à l'avortement, ni à l'euthanasie, ni au mariage homosexuel. Par ailleurs, il est europhile et affiche volontiers ses sympathies pro-allemandes. »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Donald_Tusk

Comment fonctionne l'Union Européenne ?

Réponse :

L'Allemagne décide, les autres exécutent.

Phil du 06 31/08/2014 14:51

Il y a peut être une solution en Ukraine, les "pro russes" n'ont qu'à s'approprier un peu de terre près de la mer et dans le sud est. Là c'est autorisé par les USA et l'UE : pas de sanctions, pas d'embargos. Les terres ukrainiennes n'étaient pas "mises en valeur et exploitées", on les annexe selon une loi d'un empire qui n'existe plus.

Je voudrais bien voir ce qui se passerait ailleurs dans le monde, si tu voles 400 hectares de terrain.
En plus, le business va y être juteux : construction de villes avec construction d'immeubles et vente avec Bénéfice (le saint Graal) de tous les appartements. Mise de fond 0, ventes à des gogos qui achèterons et se plaindrons de recevoir des missiles sur la tête (ils payeront des impôts pour s'acter des missiles anti missiles et payer de l'armement). M'enfin ceux qui auront le pognon, ils seront plus en Israël à ce moment là. Le sionisme est le pire qui est arrivé au judaïsme et je vois mal une paix là bas : trop de business perdu pour certains.

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/08/31/israel-veut-s-approprier-400-hectares-de-terres-en-cisjordanie_4479499_3218.html

gdronni 31/08/2014 10:01

Changement de sujet mais toujours dans ceux du tenancier : le pétrole et son peak.

Apparemment on s'en approche a GRANDS pas. Article en anglais d'Ambrose Evans-Pritchard : les compagnies pétrolières mondiales n'ont plus assez de cash pour rembourser leurs dettes, trop de dividendes, peut-être ? pas seulement ...

En gros un baril a 100-110 dollars n'est pas suffisant pour rembourser les dettes, mais un baril a 130-140 serait un coup de grâce a l’économie mondiale : ce qui expliquerait toutes ces guerres depuis 2010 : Libye, Syrie, Ukraine. J'ai ma petite idée la-dessus: sur un plan économique, la ruine de pays "annexes" comme ceux nommes ci-dessus permet une "baisse" de la demande automatique au niveau mondial, sachant qu'on ne peut pas attaquer des pays comme la Chine et/ou la Russie (pour l'instant). Autre soupçon, Exxon qui a décidé de forer dans l'arctique Russe avec Rosneft, soumis aux sanctions américaines pourtant ... Donc il y a bien besoin Urgent de pétrole !

Plus le pétrole se raréfiera, plus la méthode du "lebensraum" Américain se développera

http://www.telegraph.co.uk/finance/newsbysector/energy/oilandgas/11024845/Oil-and-gas-company-debt-soars-to-danger-levels-to-cover-shortfall-in-cash.html

Eric 30/08/2014 19:20

Trollons ... http://www.project-syndicate.org/commentary/robert-skidelsky-asks-if-the-endgame-in-ukraine-will-also-mean-the-end-for-vladimir-putin/french

logique 31/08/2014 10:20

Encore un économiste qui se veut géostratéges et politologue a la fois. Alors qu'il n'est rien d'autre que biographe. Et un schizophréne de plus :) :)

logique 30/08/2014 10:24

Petit hors sujet. Je suis surpris par le fait que les marchés financier n'ait pas répercuté le risque EIIL sur les cours du pétrole. Se qui devrait suffire a prouver que l'EIIL est sous controle. Mais ont peut aussi imaginer que l'EIIL a un moyen de pression important sur l'occident. Puisqu'en cas d'attaque de la part de celui ci elle pourrait stooper l'approvisionement du dit pétrole ou tout bonnement destruire les sites de productions. Est ce que le Golem EIIL fera tout se qu'on lui dira de faire ou est ce que l'occident aura le courage de déclencher une crise petroliére qui ruinera tout ses efforts de reprise économique en occident et créera une nouvelle serie de révolution de couleurs dans les pays sous devellopés pour cause d'augmentation du produit des importations de matiére premiéres ?
On as bien compris que ces gens, nos dirigeants, sont des malades mentaux pour la plupart, souvent des schizophrénie, BHL en est l'example le plus marquant, pseudo phillosophes dans ses rèves et meurtriers de masse dans la réalité, walls premier ministre dans se rèves alors que l'on ne connais même pas sont niveau d'étude ni sont QI qu'il a surrement passé a son entrée en 6iéme. Que pouvons nous attendre de personnes de se genre ? évidement rien a part une accumulation de dessastre.

NeverMore 29/08/2014 18:55

Merkel ne vaut plus d'être citée, elle dit tout et son contraire, comme une bonne mercantile.

Je suis presque sûr que chaque fois qu'elle parle de sanctions, elle appelle Poutine pour lui dire de na pas en tenir compte (elle est obligée de parler comme elle fait, mais ne fera rien contre la Russie).

Les affaires sont les afffaires, et l'industrie Allemande c'est le porte monnaie de la ménagère.


Rappelez vous comment elle se tenait en retrait après avoir poussé Sarkozy à faire tout un foin sur la liberté et la démocratie, en Chine, juste avant les JO. Les politico-commerciaux Allemends étaient derrière elle et buvaient les paroles de Sarkosy qui refilait ains directement des contrats àà l'Allemagne.

Granderue 02/09/2014 16:08

En quoi la Russie est-elle moins légitime dans le Donbass qu'en Crimée? Le Donbass est une terre russe depuis au moins le XVIe siècle. L'exploitation et le développement du Donbass est une création des Tsars et Tsarine russe. La région n'a été rattaché à l'Ukraine que par les Allemand et Autrichien qui ont contraint les bolchéviques à la paix fin 1917. L'Allemagne voulais un état neutre à même de la fournir en matière agricole et industrielles. Ils ont donc arraché au soviets d'adjoindre la riche région industrielle du Donbass au nouvel état Ukrainien. Lorsque les Soviets on repris le contrôle de l'Ukraine à l'issu de la guerre civile de 1917-1921 ils ont laissée les frontière administrative misent en place par les Allemands.
Dans tous les cas l'Ukraine actuelle est une entité artificielle. On a divisé la Yougoslavie pour moins que ça. L'ouest de l'Ukraine avec la Galicie est les polonais n'a rien à faire en Russie et cela vient de la conclusion de la 2nd GM. Odessa et la côte de la mer noire sont des terres plus gréco-orthodoxes et proche des russes. Quand à l'est de Kiev malgré des sentiments régionalistes ou des volontés d'Europe de certains , c'est des terres russes. L'Ukraine historiquement c'est jamais que les marches sud du monde Russe et Kiev la première capitale de la civilisation Russe. Poutine est les russes ont bien plus de raisons de se mêler de cette guerre civile que l'UE, les USA et l'OTAN qui continue de déstabiliser les pays comme des domino avec des excuses émotionnelles (liberté, démocratie!) dont ont à vue les résultat au Kosovo, en Irak, en Libye et ailleurs...

Alcide 29/08/2014 12:31

Nous avons la chance de vivre une époque intéressante .
L'OTAN/Sion/EU arme , entraine les nazis tout comme les égorgeurs takfiris , cela très certainement pour nous distraire du pillage des nations et de notre mise en servitude par la dette odieuse mise en place par nos dirigeants putains des oligarques rothschildiens .

« Nous les connaissons, nous savons qui ils sont, dans le bataillon Azov. Il y a un garçon au nom de Gaston Besson, c’est un Français, il faisait la guerre en Yougoslavie du côté des Croates, contre les Serbes. Peu de temps avant Maïdan, il est apparu sur les réseaux sociaux, ensuite il a soutenu Maïdan, puis il a tenté de trouver des engagés français pour le Praviy Sektor, il nous a même proposé de rejoindre Praviy Sektor et d’entrer au bataillon Azov. Nous savons qu’il les entraîne et qu’ils sont des contacts avec l’Otan ».

http://www.vineyardsaker.fr/2014/08/29/video-brigades-francais-se-battent-cote-insurges-du-donbass/

Gaston recrute...

Colbert 29/08/2014 17:09

Je pensais pas que la Russie oserait intevenir là ou les russes ne sont pas légitimes (à l'inverse de la crimée, majoritairement russe et "ukrainienne" par accident). Il est évident que l'effondrement ukrainien est du avant tout à une intervention militaire russe directe (même si l'idée de Roland d'une tactique manquée qui aurait consisté à prendre D'ABORD le controle de la frontière est intéressante). Que va faire l'europe ? Rien, bien évidemment. L'allemagne, pourtant très liée à Poutine, prend un ton étrangement agressif. La France ne dit rien. Les USA critiquent Bachar (au secours!).

Cette affaire me rend très triste. Il est évident que le bien de l'europe est de quitter l'OTAN et de s'allier aux russes, mais comment s'allier avec un impérialiste qui nie les droits linguistiques lettons, et qui semble vouloir manger une partie de l'ukraine NON peuplée de russes majoritairement.


Enfin bon, pendant ce temps, cher Patrick, une bonne nouvelle : le lac Mead a atteint son record à la baisse depuis son ouverture en 1937 (j'ai malheureusement laissé le lien, qui donne la hauteur du lac mois par mois, sur un autre ordi, mais vous le retrouverez facilement).
Toujours au sujet du Colorado, j'ai lu un témoignage intéressant qui disait que le XXe siècle avait été une exception par son côté relativement humide dans le SO US, et que la "sécheresse" depuis 10 ans ne serait en fait qu'un retour à la normale.

Autre nouvelle amusante :l'immense nappe aquifère du centre, du texas au dakota, a des rendements en chute libre. Plus une goutte au Texas. Et ne parlons pas de la qualité et la quantité de terre arable, qui diminue toujours dans le grenier à blé ricain. 'vont pas tarder à annexer le canada, si ça continue (et si les USA ne se divisent pas en 50 états, ce qui serait l'idéal)

BA 29/08/2014 11:33

La France est devenue le 17ème Land de l'Allemagne.

Wolfgang Schäuble en a marre que les salaires français soient aussi élevés.

Wolfgang Schäuble est donc venu dans le 17ème Land pour donner ses instructions.

Jeudi 28 août 2014, Wolfgang Schäuble est venu dans le Land de Frankreich pour demander la baisse des salaires français.

Pour le moment, les dirigeants du Land de Frankreich ne lui ont pas répondu.

Lisez cet article :

Schäuble appelle le gouvernement français à appliquer ses promesses.

Le ministre allemand des Finances, invité à l'université d'été du Medef, a plaidé pour "des réformes ambitieuses qui ne soient pas seulement des annonces".

"Il faut impérativement produire des réformes structurelles visant le marché du travail", a-t-il ajouté. Il a plaidé pour "plus de souplesse dans la formation des salaires qui prennent en compte aussi la productivité", alors que depuis la crise de 2008, un écart se creuse en France entre la productivité du travail, qui tend à stagner, et les salaires, qui continuent de progresser pendant que le chômage augmente.

http://www.lepoint.fr/economie/schauble-appelle-le-gouvernement-francais-a-appliquer-ses-promesses-28-08-2014-1858150_28.php

La Gaule 01/09/2014 18:20

Comme l'aurait dit Choron -mon vrai maître à penser en fait- le gros con est à l'homme intelligent ce que le vieillard chenu est au jeune homme. On peut voir dans la chose une forme obligée d'accession à la sagesse. Le gros con en tout cas n'est pas dangereux, c'est son côté positif.
Le pire, l'ennemi absolu, c'est le petit con.
D'abord il ne se revendique jamais comme tel -imagine Sarkozy déclarer en toute franchise chez A.S. Lapix (Lapisse ?) "en fait, FONDAMENTALEMENT, je-suis-un-pe-tit-con". Alors que le gros con se repère tout de suite dans une foule ou sur un blog.
Le gros con c'est le menhir sympa qui sert de repère dans la cambrousse et derrière lequel on peut aller éventuellement faire pipi en cas d'urgence (cela me fait penser que j'ai zappé mes diurétiques).
Le petit con c'est la vermine qui ronge la terre à un kilomètre tout autour et attire toute sorte de vilaines mouches.
Si cela n'évoquait les heures les plus sombres de notre histoire, le petit con devrait avoir son propre magazine uniquement consacré à sa communauté.
Le titre ? JE SUIS PARTOUT.
Une dernière chose ; le petit con hait la vie mais en profite comme une sangsue.
Le gros con adore la vie mais a le cœur trop gros pour vraiment en profiter.

D'équerre pour le reste de tes analyses.
Merci et à la prochaine.

Roland 01/09/2014 15:11

PS: C'est vrai, je suis un gros con, tu le sais, Patrick le sait et même moi, je le sais. Et alors? Elle est pas belle la vie? J'ai pas toujours été comme ça M'sieur le Juge, quand j'étais plus jeune, je croyais au système, toussa. Je croyais qu'on fond les gens sont gentils, je croyais qu'avec de la bonne volonté, tout pouvait s'arranger.

Et puis la vie a passé et je suis devenu un gros con qui emmerde tout le monde. C'est pas un sacerdoce, c'est mon destin. J'aurais du naitre à une autre époque, que veux tu...

Roland 01/09/2014 14:20

Merci Patron. Quelques corrections, inévitables quand on écrit comme moi a chaud et de façon ultra-partisane.
En brossant le tableau rapide de la situation actuelle, j'ai mentionné Mélenchon parce qu'il venait de faire l'actualité. Pour autant, tu sais bien que je suis d'accord avec toi (et Sapir), voila un homme de talent qui a raté son destin. Sur tout le reste, baudruche, rateau et compagnie, nous sommes d'accord, on en a parlé mille fois. Cependant, dans le concert de bétise et de bassesse ambiante, Mélenchon s'est à plusieurs reprises singularisé par des positions dont l'avenir a prouvé qu'elles étaient bonnes. Je pense entre autres à une excellente analyse de la situation syrienne qu'il avait fait l'année dernière, à chaud en plein dans le bordel. Je n'en dis pas plus. De même souviens toi que j'ai plébiscité MLP lors de son dernier voyage à Moscou pour les excellents discours qu'elle y a prononcé et ses prises de position plutôt pro-russes. Par effet inverse, il est vrai qu'on ne l'endend pas trop sur le sujet en ce moment mais comme je l'ai dit plus haut, la France tient son rang, alors...

Tu vois, ce qui craint dès qu'on parle de politique française, c'est d'abord qu'il faut passer un quart d'heure à expliquer ce qu'on pense de ci ou de ca, d'untel ou d'unetelle et c'est vrai que ça me fatigue. Et puis globalement j'évite car rien de décisif ne viendra de France, pour plein de raisons. Je regarde donc la plupart du temps ailleurs.

Sur Chauprade, mon raisonnement était (est) le suivant: Comment un type qui prétend avoir une vision des rapports géostatégiques dont l'un des aspects majeurs est l'énergie peut il évacuer le sujet en trois mots et faire tout reposer sur une théorie pour le moins fumeuse et sur laquelle il refuse de s'expliquer? C'est là que j'ai zappé. Je n'insisterai pas sur le reste. Garçon brillant mais pas intelligent. D'ailleurs, à part Hervé Moreau que je verrais bien s'associer avec Jacquot (Sapir) tant leurs points de vue sont proches, l'entourage de Chauprade craint un peu, il sent pas mal le moisi et les beaux parleurs spécialistes des concepts fourre tout (Juvin).

Concernant Israël, ils n'ont pas vraiment besoin du soutien US pour retourner leurs alliances. La seule chose qui compte pour les dirigeants israeliens est la survie de leur régime, à n'importe quel prix. Et permets moi de rappeller que 25% des israeliens sont russes (dont notre ami Avigdor Lieberman), que l'URSS jadis et la Russie aujourd'hui ont toujours soutenu Israël et je sais déjà vers qui ils vont se tourner quand l'ami américain fera défaut (ce qui est précisément en train de se passer). Cependant, il est clair que la politique du grand Israël, de la colonisation à outrance a du plomb dans l'aile, les russes ne soutiendront pas cela. On va donc vers soit un raidissement sur la politique actuelle qui ne peut aboutir qu'à l'isolement international ou des compromis avec les palestiniens. C'est à mon avis ce qui est en train d'arriver, bien que jamais au grand jamais aucun dirigeant israélien ne l'avoue (quoique...), maintenant qu'ils ont bien compris que les palestiniens ne lacheront pas l'affaire. Dans l'histoire, désolé mais les américains sont out. Juste bons à envoyer du matos et des dollars.

De manière générale, nous rentrons dans une époque sans nuance, ou il va bientôt falloir trancher et prendre parti. Fini le cul entre deux chaises. C'est vrai que je suis peut être un peu en avance mais crois-moi, les compromis et les belles discussions théoriques c'est fini. Tout est sur la table, et il va falloir trancher. Cependant, quand je dis "boire le calice jusqu'à la lie", je ne parle pas en termes de pire ou meilleur. Je penserais plutôt en termes d'éducation, d'apprentissage. Les peuples occidentaux sont massivement dépolitisés, ils ont perdu le sens de la responsabilité directe de leur destin et ils se trouvent confrontés à des problèmes et des choix auxquels rien ne les a préparés. Pour moi le pire, vois tu, c'est le même que le tien, le statu quo. Je veux dire, même si on doit collectivement descendre quelques marches sur l'escalier de la suffisance et du bien être matériel, ce sera un petit prix à payer au regard de la liberté que nous retrouverons. Il est vrai que tout le monde ne place pas la liberté au sommet du Panthéon. Moi si, du moins la seule liberté qui vaille: celle de choisir, et éventuellement de dire non.

Une petite illustration de ce que j'entends par éducation:

https://www.youtube.com/watch?v=0qJU0pL-WoE

sous titres en anglais.

Adessias

La Gaule 01/09/2014 03:52

Pardon, j'ai oublié l'essentiel. Qu'est-ce qui a pu me séduire dans les théories développées par celui que tu appelles "le charlot" -qui se revendique plutôt géopolitologue que stratège mais passons ? L'idée en gros que la symbiose Etats-Unis Etat sioniste, dont Thierry Meyssan a bien résumé récemment les causes profondes
http://www.voltairenet.org/article184968.html
ne serait pas forcément éternelle compte tenu de l'évolution profonde de la population américaine, dont les nouveaux apports sont peu sensibilisés aux arcanes du fondamentalisme protestant.
Fatalement, Israël serait renvoyé à lui-même (lâché) et deviendrait alors capable de tous les retournements d'alliance dans la région.
Je persiste à croire que cette hypothèse n'est point sotte quand on connait le manque de vergogne de cet état dès qu'il s'agit de ses intérêts vitaux..
Contre toi j'affirme aussi à nouveau que "le pire" n'est jamais certain et qu'il est par contre toujours relatif. Le pire serait le maintien du bouillon dans lequel nous mijotons tous à petit feu.
Je sais aussi que les positions bien saignantes et sans nuance placent son homme auprès du beau-frère alors que ma distanciation relative plairait plutôt à la nièce (j'aurais préféré que cela soit le beau-frère, c'est ça mon problème).
Content tout de même de t'avoir relu avec ton foutu caractère à prendre les mouches. J'hésitais justement entre la mononucléose et la maladie du sommeil.

La Gaule 01/09/2014 02:10

Pas terrible de profiter de notre aveuglement (qui n'en fait pas preuve par les temps qui courent et où l'on aimerait bien prendre un peu nos désirs pour des réalités) pour nous ressortir le zombie attitré du cimetière des éléphants solférinien (le mot est d'ailleurs de lui).
Sur Chauprade, je reconnais que tu as été plus lucide que moi et d'autres. Mais une prise de position honnête sur un sujet sensible (là où un Soral et ses gros sabots prend tous les risques depuis dix ans) et de la part d'un type qui a déclaré à la cantonade prétendre se retirer dans sa tour d'ivoire, cela n'absous pas Mélenchon, qui ne s'est jamais gêné pour faire la retape en faveur de l'un de ces partis de gouvernement que tu vomis.
Je regrette, les crachats, un certain soir électoral de 2012, il les a amplement mérités.
A sa manière policée, c'est Jacques Sapir qui a le mieux résumé récemment le genre de cuisine "pitoyable" -pour rester dans tes sentiments- dans lequel il s'est perdu, et aussi pourquoi le drame de cet homme si talentueux sera toujours d'avoir failli être quelqu'un.
http://russeurope.hypotheses.org/2606

PS : Abiotique le pétrole. Mais même du temps où j'étais séduit par certaines analyses de Chauprade j'ai toujours dit -ici même d'ailleurs- que je ne croyais pas à cette théorie. Néanmoins croire en ce genre de truc (fabuleuse opération d'intox des services de Poutine ?) ne disqualifie pas d'office quelqu'un pour sa valeur personnelle présente et future. .Berruyer, avec ses limites, est un type très bien qui fait ce qu'il peut dans sa niche. Il croit au réchauffement climatique, lequel me fait marrer (surtout en ce moment). Bah !

Roland 31/08/2014 15:24

Eh oui, les masques tombent, c'est la saison. En effet, qui s'imaginait il y a peu que la mémère bonnasse faisait du Kriegspiel par proxy interposé? On disait les allemands trop vieux pour être bellicistes, mon cul. Et le bounty de Washington, prix nobel de la paix, qui est en passe de devenir le plus grand criminel que l'histoire ait porté? Et cette Russie que tous ceux qui la connaissent (et l'aiment) savent brutale, rustique, corrompue et qui apparait sous la figure du sage modérateur et du probable chef de file de l'organisation multipolaire future.

Chez nous, Mélenchon sur lequel il est de bon ton de cracher toutes opinions confondues a fait une sortie remarquée sur le crif et renoue avec les positions pro arabes traditionnelles de sa famille, le FN qui adopte 20 ans après les théories du choc des civilisations avec un géostratège (!) qui croit fermement que la question énergétique se règlera par le pétrole amio (ou abio, je ne sais plus) tique. Ca fait longtemps que Chauprade est un charlot opportuniste, je l'ai dit ici il y a au moins deux ans, et à l'époque tout le monde le trouvait super, ce petit gars. Et puis la tragi comédie des pseudos partis de gouvernement que je ne suis que de très loin, tant tout cela est pitoyable et probablement très provisoire.

On peut aussi apprécier les positions des divers pays composant l'UE face aux sanctions russes (enfin américaines ayant entrainé des contre sanctions russes). De la pleuriche survivaliste grecque aux tentatives ouvertes de contournement de la Bulgarie, de l'Italie et de l'Espagne, du refus franc et net des hongrois et des slovaques, des multiples pipes taillées par les officiels polonais à tout ce qui porte la bannière étoilée. Elle est belle l'europe.

Lorsque, après l'éradication des hordes errant actuellement dans le désert entre la Syrie et l'Irak les petits salafistes en herbe européens rentreront au bercail, on va rigoler. L'état de désorganisation actuelle du renseignement et surtout de ses structures d'exploitation nous promet des lendemains qui chantent.

Mon ami, nous ne sommes pas dans le camp des vainqueurs, c'est clair. Tout le monde voit que le jeu est bloqué et tout le monde attend un évenement décisif. Les américains font tout pour le provoquer, sans toutefois y parvenir. Il est certain qu'ils reviendront à la charge tant que leur situation intérieure ne dégénèrera pas. Les effets de l'effacement du dollar ne se produiront que lentement ce qui leur laisse encore une marge. Le problème pour eux provient de leur direction hydrocéphale dont le manque de coordination dans les méthodes et objectifs finit de les déconsidérer partout dans le monde. Dans le même registre, ça fait plusieurs années qu'ils ne font plus la guerre directement, et à chaque fois qu'ils sont impliqués dans une opération militaire, si minime soit-elle, c'est un fiasco. Il n'y a que les manoeuvres ou ils arrivent encore à peu près à aligner un dispositif opérationnel.

Le monde (pas la "communauté internationale") sait que l'amérique n'a plus les moyens de ses prétentions. Elle peut encore faire du tapage (le système médiatique), mais d'actions, point. Le monde sait aussi que ce pays n'est pas fiable, est inquiétant par le manque d'unité de sa direction et que ses alliés sont bien mal récompensés. Le monde sait de plus que tout cela repose sur l'extorsion et la contrainte.

C'est en somme se faire racketter pour payer les armes qui servent au racket. Les états unis sont un pays de gangsters ou tout s'achète et se vend. La morale, le bon sens, l'honneur n'ont pas cours outre atlantique. Cette amoralité a tout contaminé autour d'elle et a abouti à la concentration de nullités que nous voyons tous les jours. Des nullités amorales et criminelles dont nous devons subir, de surcroit, les discours moralisateurs.

Un étape supplémentaire a été franchie. Maintenant ont accepte l'association de gens dont on dénoncait les principes ou les idées la veille. On arrive même à faire les deux en même temps...

Voila, à ce stade, il n'y a plus rien à dire. Personne ne peut être cru sur parole, le système entier repose dorénavant sur le mensonge ouvert et grossier, du genre qu'un gosse de 6 ans ne croit pas.

Les gens ne bougent pas, ici ou en ukraine, parce qu'ils ont peur. Les méthodes sont les mêmes, mensonge, coercition, menaces, chantages, rackets. Chez nous c'est encore un peu policé, on se soucie encore des apparences, quoique...

Comme je le dis depuis bien longtemps, il faut boire le calice. Jusqu'à la lie, rien ne sera possible avant.

Pour le moment, on chante encore. Bientôt il va falloir danser, et en cadence.

Roland 29/08/2014 11:28

On ne dira jamais assez l'imbécilité profonde de tous ceux, à commencer par le département d'état et ses sbires officieux, qui ont déclenché ce conflit.

Il faut quand même réaliser que quand le conflit armé a vraiment commencé, les ukies avaient 10 fois le matériel et les hommes nécessaires pour réduire et anéantir Novorossia avec des pertes tout à fait minimes. Il suffisait de faire une concentration massive sur un axe et de ne pas en démordre jusqu'à la frontière russe. Après la chute de Slavyansk, l'affaire aurait du être réglée en moins d'une semaine.

Du côté novorossien, certains ont d'ailleurs du mal à croire qu'ils ne doivent leur salut qu'à cette extrême nullité. Il se dit plein de choses, entre autres que voila une façon bien commode de se débarrasser des "ultras" sans en avoir l'air.

Il y a surement de cela mais il y a autre chose. Personnellement, je crois que les ukies n'ont jamais eu de commandement unifié. Ils ont hésité sans cesse aux moments décisifs, n'intervenant régulièrement que trop tard et avec des forces insuffisantes pour briser les différents encerclements.

Enfin, les offensives de ces derniers jours nous montrent que la profondeur opérationnelle du dispositif ukie est égale à zéro et c'est maintenant leur tour de jouer les pompiers un peu partout sur le front. D'ou mon propos d'hier, une fois passés les 5 ou 10 kms à l'arrière des "lignes" ukies, il n'y a plus rien jusqu'à l'UE. Les jours prochains confirmeront sans nul doute cette faiblesse en profondeur et il est à parier que la taille des chaudrons va aller en augmentant.

Vu la vitesse à laquelle vont les choses actuellement, on peut également douter de la capacité pour ce qu'il reste de l'armée ukie à tenir un front, ou qu'il se trouve. C'est pourquoi je commence à penser que la question de l'hiver ne se posera même pas, il y a des chances pour que l'aspect militaire des choses soit bouclé en un petit mois et demi, n'en déplaise à Merkel qui est tout à fait partie prenante dans cette affaire et qui va le payer cher. Néanmoins, la milice se prépare pour l'hiver qui sera là mi-octobre, dernier carat, on ne sait jamais.

Finissons ce tableau optimiste par un rappel: la situation sanitaire est très grave dans les deux grandes villes de Novorossia. Les pilonnages de batiments civils continuent, l'approvisionnement est toujours sporadique et totalement insuffisant, les infrastructures sont détruites, etc. Il faut instister là dessus. Malgré l'évidence de la défaite, les ukies continuent leurs frappes "punitives" sur des quartiers d'habitation ou des batiments civils. La guerre pourrie, la guerre des lâches. C'est ça qui va se payer au prix fort.

Enfin une dernière chose, il faut aussi balayer devant sa porte: je n'ai cessé de dénoncer ici même certains "patriotes" bien de chez nous qui sévissaient entre autres sur Fortune et divers blogs militants. Leurs prises de position dans cette affaire, venant de la part de gens qui connaissent parfaitement l'agenda américain et ses méthodes, montrent clairement de quel côté sont ces salopes qui n'ont bien entendu pas eu le courage de s'engager physiquement pour défendre leurs théories. J'espère que les aveuglés habituels ont vu la lumière, cette fois çi.

A la prochaine.

logique 02/09/2014 01:09

Se qui ne tardera pas a arriver, vue l'inflation gallopente qui y régne. A cela il faut y ajouter le QE qui devra bien s'arréter un jour. Et se jour là ca va être chaux aux states.

Roland 01/09/2014 19:04

Salut Sclavus,

J'envie ton courage, passer ne serait-ce qu'une heure sur le sol zunien est totalement au dessus de mes forces. Thumbs up man!

Si j'insiste sur le côté imbécilité, c'est parce que le côté criminel ici, tout le monde le connait. Le sens de ma réflexion était bel et bien de montrer que quelles que soient les intentions des faiseurs de guerre habituels (O'banania, le vendeur de frites, les 3 harpies hystériques, fogh "la guerre", la mémère teutonne, le dernier avatar polono zunien à savoir Tusk, et tous ceux qu'on ne voit pas mais qui sont bien là, patrons de hedge funds, multiprédatrices en tout genre, etc...), ils foirent imperturbablement et de façon de plus en plus catastrophique pour eux mêmes. Avec un peu de sang froid, on peut même considérer ça comme une bonne nouvelle.

Je sais, tu sais quelles sont les réalités de ce monde. Depuis des années nous les dénoncons, je ne t'apprends rien dans ce domaine. Cependant, comme je le disais à tonton La Gaule, le temps des constats et des bilans est terminé. Ils sont rentrés dans la phase finale de l'effondrement et l'heure n'est plus à savoir le pourquoi du comment.

Comme nous savons tous également que rien ni personne ne peut vaincre ce système à part lui même, comme nous voyons que ce processus d'auto destruction est en cours et devrait aboutir rapidement maintenant, la seule attitude possible est de se définir clairement par rapport à toute cette merde et à s'en abstraire le plus que possible.

Bien sur, quand la chute viendra, un petit coup d'épaule supplémentaire sera toujours bienvenu. Mais pour l'heure, vouloir montrer qu'on a compris, c'est se griller instantanément ainsi que les idées qu'on défend. C'est tout sauf de la résistance que de donner du grain à moudre à l'ennemi. Si seulement Soral pouvait comprendre ça, mais ça casserait son petit business, du coup.

Donc actuellement, la seule attitude possible consiste à ne pas être dupe, à éjecter pour ceux qui ne l'ont pas encore fait toute source de propagande de sa vie, ne pas gaspiller une once d'énergie à tenter de comprendre ou d'interpréter le foutoir médiatique et s'organiser physiquement pour dépendre le moins possible de tout ce qui ressemble à une administration.

Pour finir sur les US et pour reprendre ta prophétie, je pense que dans quelques années cette région du globe sera connue sous l'appellation d'états désunis. Ce truc ne survivra pas à la révélation de tous les mensonges qui s'accumulent, et pas que depuis le 9/11, ça remonte à bien avant, probablement aux principes fondateurs de ce bordel. Je leur souhaite bien du courage.

Sclavus 01/09/2014 11:39

Salut Roland.
Ce ne sont pas des imbéciles mais des criminels ; le conflit en Ukraine n’est que la continuation de la bonne méthode – parfaitement rodée – qui a débutée en Iraq juste après la chute du mur de Berlin et qui n’as pas cessée depuis (Yougoslavie, Syrie, Lybie, Géorgie etc.). Je ne sais pas si les historiens désigneront ça dans qqs décennies comme WW3 mais c’est sans importance après tout.
Tous ces conflits sont provoqués par l’Etat profond US et tous ont pour but le maintien de leur mainmise sur l’ensemble des ressources planétaires ; pour l’instant le sang, sueur et larmes coulent un peu partout sauf chez eux ; donc ils ont toutes les raisons du monde de considérer leurs calculs comme justes. La vie des citoyens américains compte à leurs yeux à peine un tout petit peu plus que celles des autres peuples à travers le monde.
Je viens de passer quinze jours en Californie et j’ai été abasourdi par le désespoir humain que j’ai pu croiser jusqu’au centre même de LA ; j’ai connu l’Afrique, mais là c’est particulier.
Les USA sont devenus un pays policier et c’est à mes yeux le seul facteur d’apparente cohésion sociale ; au moindre top d’affaiblissement de l’appareil répressif, ils connaitront le chaos.

La Gaule 29/08/2014 23:23

L'imbécilité va peut-être beaucoup plus loin encore. C'est Xavier Moreau (le super Xavier Moreau) qui explique, dans la vidéo qui suit sur ER, qu'en fait les "Ukies" (je n'aime pas ce terme, cela fait chien de traineau) ont cru mordicus à leur propre intoxication et s'imaginaient réellement participer à une "opération anti-terroriste", à savoir encercler tranquillement les îlots urbains isolés où étaient supposés nicher les "terroristes".
Se retrouver au beau milieu de l'enfer du Bois Belleau en 1918 -comme le dit PR- n'était pas au programme du voyage organisé.
http://www.egaliteetreconciliation.fr/Xavier-Moreau-sur-le-conflit-au-Donbass-et-l-economie-ukrainienne-27509.html
Sur tes dernières réflexions, oui, cette histoire d'Ukraine va laisser des traces profondes et le rapprochement patriotes de tout bord + nationalistes de bonne volonté que l'on sentait encore plausible au printemps dernier a bel et bien vécu.
De même d'ailleurs que la prise de position peu compréhensible de Chauprade sur l'affaire de Gaza, liée probablement à des considérations de cuisine politicienne interne au parti concerné (échange gant de fer sur l'Ukraine contre pogne de velours sur Gaza ou quelque chose d'approchant).
J'ai d'ailleurs derechef pris mes distances avec le-dit parti, déjà échaudé par la ridicule affaire de la "fournée" du père Le Pen. (Je ne sais pas les autres, mais moi j'ai entendu parler toute ma vie professionnelle de "fournées" et de "charrettes" sans que cela offusque les mêmes qui se sont mortifiés à l'occasion -il est vrai que cela ne concernait que les gueux au boulot).
Voilà ! Le background socioculturel va reprendre ses droits, pour le meilleur et pour le pire et j'irai sans doute encore voter -on ne se refait pas- mais, en ce qui concerne l'avenir proche, de loin ...

gdronni 29/08/2014 18:05

L’armée Ukrainienne n'existe plus depuis 1992, chute de l'Urss. Les postes élevés (officiers, etc ...) ont été vendus et la corruption - business a fleuri depuis ... Faut pas s’étonner qu'il n'y est aucune profondeur stratégique. Il y a sur les réseaux sociaux russes et ukrainiens que des histoires de tankistes ne pouvant faire plus de 10 ou 30 km avec leur char, et de missiles tochka-u SS21 qui n'explose pas sur leur cible (Dieu merci !).

Roland 29/08/2014 14:56

Un petit addentum en forme de satisfecit qui risque d'en faire grincer plus d'un: autant pour la Syrie, l'attitude française est impardonnable, et ce depuis des lustres, autant dans l'affaire ukrainienne et quoi qu'on en pense par ailleurs, la France tient son rang et je pense que les russes nous en font et en feront crédit. Je m'explique:

La poire fait actuellement dans cette affaire ce qu'il sait faire de mieux: la limace, le blob, avec beaucoup de bave autour. Les porte-hélicoptères ont été maintenus, les milieux d'affaires franco-russes s'activent sur tous les fronts, les sanctions sont appliquées mollement, et c'est probablement ce que la France peut faire de mieux. On note également une franche distance entre l'Allemagne et les pays latins sur le sujet. Le réapprentissage de la realpolitik européenne traditionnelle avance à grands pas.

Globalement, le moment décisif approche pour l'EU. De facto dans cette affaire, elle n'a joué qu'un rôle de second plan. Le FSB et les sevices de renseignements de Novorossia accumulent les preuves de l'implication US, allemande et polono-lituanienne au plus haut niveau dans l'instigation et le déroulement opérationnel de cette guerre. Ces documents vont finir sur internet, n'en doutons pas, nous sommes en 2014. Ils viendront confirmer toutes les thèses officieuses concernant entre autres le vol MH-18. Cette fois ci, ils ne vont pas pouvoir arrêter leur propre machine retournée contre eux.

Qu'est ce qu'il restera de "la grande et belle idée" d'europe unie après cela?