Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chantage à la peur, arrogance et menaces...

13 Septembre 2014 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

Sont les mamelles des élites européennes et britanniques. La schlague des kapos, pour ces putains de peuples qui ne veulent pas suivre la "seule voie possible".
A savoir, devenir pauvre pour la totalité de la population, et très riche et encore plus riche pour 1 %.
Evaporé le "rêve" européen, de prospérité, de démocratie. Il n'y a qu'une voie possible. On nous dit que la moitié des européens ont peur de la pauvreté.
Il ne faut pas faire de la peine. En réalité, ils sont déjà pauvres. Mais ils ne le savent pas.

20 % n'ont aucunes réserves financières, et sont surendettées, 40 % n'ont aucune réserve financière, 20 % ont 20 % de l'épargne, et 20 % en ont 80... et 1 % en ont 40 %...

Bref, comme la justification économique de l'efficacité et de la juste répartition ne fonctionne plus, il ne reste plus que l'intimidation, la terreur et l'écrasement.

Logique, désormais, que la polarisation de la situation donne 57 % de "faisant pas confiance du tout" à Hollande, et 1 % "lui faisant entièrement confiance", les 12 % restants lui donnant "un peu", comme l'huile attache au plat.
D'ailleurs, le prix du pétrole se tasse, malgré les soucis de production. La paupérisation, donc, se ressent là.

Comme d'habitude, on se demande combien de temps va tenir la Russie. Mais ces imbéciles ne se rendent pas compte que la dislocation de l'URSS, concentrant les ressources sur une moitié de la population lui donne encore plus de poids. Pour affaiblir Poutine, contrairement à ce que l'on pense, il faudrait lui laisser avaler l'Ukraine, la Biélorussie et bien d'autres, le "condamnant" à devoir exporter, coûte que coûte.

Parce qu'en 1990, la production d'hydrocarbures ne suffisait pas pour satisfaire les besoins de 300 millions de personnes, alors qu'elles sont largement suffisantes et même au delà pour 150 millions. D'autant, qu'entre temps, les prix ont largement augmentés.

La paupérisation des populations occidentales entraîne logiquement, au bout du processus d'endettement, l'effondrement du système économique, et contrairement à ce que l'on dit, le petit ne crève pas forcément avant le gros.

L'effondrement économique entraîne aussi l'effondrement politique...

Les prix du pétrole à la baisse, impliquent la fin de la course à la production, qui a besoin de prix de plus en plus haut pour assurer la production et les dividendes.

La dégringolade immobilière, visible désormais sur tout le territoire indique le ressort désormais nettement cassé, les stocks pléthoriques transforment les biens en non-valeur, et du fait des impôts, en boulets.

La location devient, elle même un problème, et il n'y a plus ni acheteurs, ni locataires sur le marché...

Les crétins qui nous gouvernent, faute de diagnostic réaliste, ont complétement réussi à casser la machine économique.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Comparaison de point de vue sur le même sujet ;-)<br /> <br /> http://www.dedefensa.org/article-autour_de_l_accord_ue-ukraine_d_sordre_et_fantasy-narrative_15_09_2014.html<br /> http://www.lemonde.fr/international/article/2014/09/13/ukraine-l-union-europeenne-fait-un-geste-envers-moscou_4486983_3210.html<br /> <br /> Sinon, on a aussi cela :<br /> <br /> &quot;Merkel demande à Poutine le retrait total des troupes russes d'Ukraine&quot;.<br /> On pourrait lui demander de faire de même et d'enlever ses chars d'Ukraine que les médias ukrainiens ont vus ;-) Belle preuve encore que les merdias voient ce qui les arrangent ou ne voient pas ce qu'ont leur dit de ne pas voir...<br /> <br /> http://french.ruvr.ru/news/2014_09_15/Allemagne-nie-l-information-des-medias-sur-des-chars-allemands-en-Ukraine-8699/<br /> http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/09/15/merkel-demande-a-poutine-le-retrait-total-des-troupes-russes-d-ukraine_4488011_3214.html
Répondre
P
Comme c'est étonnant. L'OSCE se fait canarder car elle a l'outrecuidance de vouloir enquêter sur le crash du MH17. Il y aurait quelque chose à cacher qui ne va pas dans la thèse des Pro Ukrainien ?<br /> <br /> OSCE monitors come under artillery fire at MH17 crash site in eastern Ukraine<br /> http://en.itar-tass.com/world/749661
Répondre
E
http://www.lesechos.fr/pme-innovation/actualite-pme/0203771710491-lautoroute-de-la-mer-franco-espagnole-au-bord-du-naufrage-1042177.php<br /> <br /> LD Lines va probablement suspendre la liaison maritime Montoir-Gijón. L’autoroute transgascogne est déficitaire sans aides publiques. La route est moins chère.<br /> <br /> La décision est imminente. L’autoroute de la mer franco-espagnole semble atteindre son épilogue. LD Lines, filiale de Louis Dreyfus Armateurs, s’apprête à suspendre, dès cette semaine, cette liaison maritime à haute fréquence reliant Montoir-de-Bretagne, près de Saint-Nazaire, et Gijón dans les Asturies, en Espagne. Cette décision correspond à l’arrêt programmé des subventions destinées à soutenir, de façon dégressive, le lancement de la ligne. Depuis son démarrage, en 2010, les Etats français et espagnol ont versé 30 millions d’euros et l’Europe 4 millions d’euros dans le cadre du programme Marco Polo destiné à transférer vers la mer une petite partie du flux de camions. « Nous sommes en discussion avec les Etats pour trouver une solution, modifier le service, prolonger les subventions ou les deux », indique Christophe Santoni, directeur de LD Lines. « Mais pour l’instant, nous n’avons pas abouti. » Le dirigeant décrit un paradoxe : celui d’un certain succès commercial, avec 72 % de taux de remplissage, mais un déficit chronique, si l’on enlève les subventions. En 2013, la liaison transgascogne a transporté 20.000 camions avec chauffeurs, 30.000 voitures neuves pour Renault et 13.320 voitures de particuliers, la ligne ayant gagné une clientèle touristique qui n’était pas envisagée au départ. « Mais notre concurrent, c’est la route et le client n’est pas prêt à payer plus cher que le trajet routier », poursuit Christophe Santoni. Sans subventions, le déficit d’exploitation annuel approche les 6 millions d’euros, soit le tiers du budget annuel de la ligne.<br /> <br /> En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/pme-innovation/actualite-pme/0203771710491-lautoroute-de-la-mer-franco-espagnole-au-bord-du-naufrage-1042177.php?oJIPSZtKj1b9H9ky.99<br /> <br /> <br /> LD Lines va probablement suspendre la liaison maritime Montoir-Gijón. L’autoroute transgascogne est déficitaire sans aides publiques. La route est moins chère.<br /> <br /> La décision est imminente. L’autoroute de la mer franco-espagnole semble atteindre son épilogue. LD Lines, filiale de Louis Dreyfus Armateurs, s’apprête à suspendre, dès cette semaine, cette liaison maritime à haute fréquence reliant Montoir-de-Bretagne, près de Saint-Nazaire, et Gijón dans les Asturies, en Espagne. Cette décision correspond à l’arrêt programmé des subventions destinées à soutenir, de façon dégressive, le lancement de la ligne. Depuis son démarrage, en 2010, les Etats français et espagnol ont versé 30 millions d’euros et l’Europe 4 millions d’euros dans le cadre du programme Marco Polo destiné à transférer vers la mer une petite partie du flux de camions. « Nous sommes en discussion avec les Etats pour trouver une solution, modifier le service, prolonger les subventions ou les deux », indique Christophe Santoni, directeur de LD Lines. « Mais pour l’instant, nous n’avons pas abouti. » Le dirigeant décrit un paradoxe : celui d’un certain succès commercial, avec 72 % de taux de remplissage, mais un déficit chronique, si l’on enlève les subventions. En 2013, la liaison transgascogne a transporté 20.000 camions avec chauffeurs, 30.000 voitures neuves pour Renault et 13.320 voitures de particuliers, la ligne ayant gagné une clientèle touristique qui n’était pas envisagée au départ. « Mais notre concurrent, c’est la route et le client n’est pas prêt à payer plus cher que le trajet routier », poursuit Christophe Santoni. Sans subventions, le déficit d’exploitation annuel approche les 6 millions d’euros, soit le tiers du budget annuel de la ligne.<br /> <br /> ...
Répondre
M
http://verslarevolution.hautetfort.com<br /> <br /> Le type il est payé c'est pas possible autrement. Ou alors il est timbré.
Répondre
H
Bizarre quand même, quand on sait que la position israelienne est très prudente au sujet de l'Ukraine<br /> <br /> http://www.dedefensa.org/article-isra_l_refuse_une_commande_d_armes_de_kiev_17_09_2014.html
G
j'ai eu plusieurs discussions avec Boreas via Twitter, en effet, c'est du lourd ... pour ce type, Marine est libérale, c'est a se pouffer de rire, enfin en gros elle ne suit pas les intérêts de l’impérialisme US !<br /> <br /> Donc nous pouvons en conclure que c'est un fanatique washingtonien du genre, pour ceux qui connaissent 'Mara' de fr.soc.politique, travesti belge bien connu ! <br /> <br /> ps : tiens, je vais demander a Boreas ce qu'il/elle pense de Conchita Wurst !
S
Boréas???? C’est mon pote à moi ; s'il n'existait pas il faudrait l'inventer ; car c'est le genre de gus qui cumule - en mode dénudé, tendance ridicule - les pires tares des khazars de plateaux-télés de France et de Navarre: Finki, BHL, Attila, Bruckner, Dany le rouge etc. etc.<br /> Verslarevolutioncolorée.com est un de mes blog préférés ; j’y poste tous les jours ; mais, hélas sans succès car le tôlier est un vrai Stakhanov de la censure ; faut le comprendre le pauvre : quand on est un combattant acharné pour la démocratie élaborée dans les officines criminelles du Deep State USA, on ne peut pas permettre l’existence d’autres opinions que celle portant le doux parfum du système digestif de l’empire au ventre raclant le sol.
L
Il est payé en timbres -un timbre par mot- c'est pour ça qu'il parle beaucoup. Maintenant il en a plus d'un million.<br /> Mais il faut reconnaître qu'il a du mérite. Comme dirait mon beauf, il est bosseur.<br /> En plus il est ravi parce que sur les timbres il y a la trombine d'une ukrainienne connue, ce qui pour lui valorise d'autant sa collection.<br /> Ce n'est qu'un collectionneur compulsif en fait... <br /> En tout cas, s'il y a une pénurie de timbre en France, vous savez où vous adresser.
P
Deux articles intéressant d'un ancien diplomate indien. Cette vision d'une personne des BRICS change de la doxa du bloc BAO.<br /> On voit que cela s'annonce compliqué entre les Kurdes (situés en Irak, Surie, Turquie et Iran), les Israélien et l'Arabie Saoudite. L'un ayant peut des extrémistes sunnites, l'autre des extrémiste chiites.<br /> Si on arme les tuques, cela fera peur aux arabes. Si on arme les kurdes, cela fera peur aux turques.<br /> Si on détruit les extrémistes sunnites, les chiites en profiteront...<br /> Et encore, j'ai pas parlé des russes qui soutiennent les syriens.<br /> <br /> http://blogs.rediff.com/mkbhadrakumar/2014/09/13/turkey-draws-red-line-on-us-isil-strategy/<br /> http://blogs.rediff.com/mkbhadrakumar/2014/09/12/us-needs-saudi-and-iranian-allies/
Répondre
P
Deux articles intéressant sur la future guerre US en Irak et Syrie (le site montre l'analyse d'un ancien diplomate indien et donc une vue d'une personnes des BRICS - ce qui change de la).<br /> .<br /> Armer les kurdes fait peur à la Turquie car les Kurdes sont entre la Turquie, la Syrie, l'Irak et l'Iran.<br /> L'Arabie Saoudite se trouve encore une fois en allié des Israéliens. Les Israéliens ont peur qu'affaiblir les extrémistes sunnites renforce les extrémistes Chiites. <br /> <br /> http://blogs.rediff.com/mkbhadrakumar/2014/09/13/turkey-draws-red-line-on-us-isil-strategy/<br /> http://blogs.rediff.com/mkbhadrakumar/2014/09/12/us-needs-saudi-and-iranian-allies/
Répondre
P
Pour la guerre US en Irak et Syrie, cela s'annonce compliqué car les grands pays ont peur d'une redistribution des cartes. Armer les kurdes qui sont entre la syrie, l'irak, l'iran et la turquie fait peur à l<br /> <br /> <br /> http://blogs.rediff.com/mkbhadrakumar/2014/09/13/turkey-draws-red-line-on-us-isil-strategy/<br /> http://blogs.rediff.com/mkbhadrakumar/2014/09/12/us-needs-saudi-and-iranian-allies/
Répondre
P
En Ukraine, il semble que certains &quot;Pro Kiev&quot; ne veulent pas du cessez le feu. Il faut dire qu'avec l'aide militaire de l'OTAN, ils pensent avoir la victoire facile.<br /> <br /> &quot;Depuis ce matin, Donetsk a subi une quarantaine de tirs. Pour le moment, on compte près de 20 morts parmi les civils, tandis que six personnes ont été grièvement blessées&quot;, a indiqué M.Zakhartchenko dans une interview accordée à la chaîne de télévision russe LifeNews.<br /> &quot;Les tirs visant les zones résidentielles ont pour objectif de nous pousser à riposter. Toutes ces attaques sont des provocations flagrantes qui se résolvent par la mort de civils&quot;, a déclaré l'interlocuteur de la chaîne.<br /> <br /> http://fr.ria.ru/world/20140914/202426784.html<br /> <br /> Certains pays de l'Otan ont déjà procédé à des livraisons d'armes à Kiev, a affirmé samedi soir le ministre ukrainien de la Défense Valeri Gueleteï.<br /> <br /> http://fr.ria.ru/world/20140914/202424876.html
Répondre
S
Le séparatisme écossais fait peur au système, alors qu'il n'en mesure pas les conséquences, la portée et surtout son immense responsabilité. <br /> D'après certains analystes, ce serait un appel d'air pour d'autres séparatismes: flamand, catalan, basque.<br /> La grande et formidable arme fatale pour ce système, c'est le nombre important de communautés ou tribus historiques qui seraient en passe d'exiger l'indépendance. Partout en Europe, car on a un peu oublié les récentes manifs vénitiennes, bretonnes, alsaciennes ( qui ne veut pas être lorraine), certaines régions autrichiennes, irlandaises toujours sur la poudrière, etc..<br /> Signe certain d'un raz le bol de la centralisation d'un pouvoir tyrannique. Bruxelles.
Répondre
B
Quatre ans après le référendum sur le traité de Maastricht, un débat télévisé oppose deux camps : <br /> <br /> dans le camp de ceux qui avaient voté « non » à Maastricht : Jean-Pierre Chevènement, Marie-France Garaud ;<br /> <br /> dans le camp de ceux qui avaient voté « oui » à Maastricht : Jacques Attali, Simone Veil.<br /> <br /> <br /> Quand on regarde ce débat 18 ans après, on se rend compte que l'Histoire a tranché.<br /> <br /> 18 ans après ce débat télévisé, on se rend compte que Jacques Attali, Simone Veil, et tous les neuneus qui ont voté « oui » au référendum sur le traité de Maastricht avaient tout faux.<br /> <br /> Les partisans du « oui » à Maastricht avaient tout faux, et nous en payons aujourd'hui les conséquences.<br /> <br /> Jacques Attali, Simone Veil, et tous les neuneus qui ont voté « oui » au référendum sur le traité de Maastricht sont les responsables du désastre actuel.<br /> <br /> L'Histoire les jugera.<br /> <br /> L'Histoire sera très sévère avec tous ces irresponsables.<br /> <br /> Lors de ce débat, Jacques Attali prononce ces phrases hilarantes : « Quand on dit que l’Europe de Maastricht créera des emplois, ça reste vrai. Il se trouve que le traité de Maastricht n’est pas encore appliqué. Lorsqu’il le sera, il est évident qu’il y aura une très forte croissance qui en découlera, car nous aurons un grand espace économique avec une monnaie unique. » <br /> <br /> C'est à environ 5 minutes 20 :<br /> <br /> http://www.les-crises.fr/debat-attali-veil-garaud-chevenement-sur-leuro-en-1996/
Répondre
L
Il suffisait d'attendre comme démontré dans ce lien :<br /> http://blog.despot.ch/vous-laurez-voulu-par-andrei-nikitine<br /> Les russes à une époque étaient prêts à tout accepter de la société de consommation à l'américaine... ils ont loupé le coche !!! Par contre, nous on est sous le &quot;dictat américain&quot; !<br /> Cela semble plaire ...
Répondre
P
Dans le même genre : faire peur aux gens pour justifier un état policier aux USA:<br /> <br /> http://cluborlov.blogspot.in/2014/09/911-after-13-years.html#more
Répondre
E
&quot;Pour affaiblir Poutine, contrairement à ce que l'on pense, il faudrait lui laisser avaler l'Ukraine&quot; Heureux de vous l'entendre dire !
Répondre