Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

On va tous mourir !

17 Novembre 2014 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

Je me sens génial sur ce coup là. Toute personne pas d'accord avec moi, ayant lu ces lignes le 17 novembre 2014 peut m'envoyer ses commentaires (et injures) le 17 novembre 2150.

Cette fois-ci, c'est bicauze les énergies renouvelables. Les entreprises énergéticiennes font braire leurs ânes, et envoient leurs pom-pom girls pour nous dire que le renouvelable, c'est pas bon.

Le seul problème c'est que l'avis "d'expert", et "d'autorité incontestable", c'est pas si incontestable que ça à la lecture du CV : "Directeur général de sociétés Véolia/ Dalkia énergie sud est", ça relativise tout à fait le caractère "d'expert ""incontestable".
Comme je l'ai déjà dit, le "désastre financier", du renouvelable allemand est incontestable. C'est dans d'évaporation de 500 milliards de capitalisation boursière causé par les 4.7 % d'énergie photovoltaïque.

C'est sans doute le secrétaire général du GIE Agirc Arrco qui le pense très fort.

On peut donc avoir de très gros doutes sur l'objectivité intrinsèque de l'auteur. "Asinus Asinum Fricat", nous disait Robert Merle, reprenant le proverbe en vogue au début du XVI° siècle, la "caque sent toujours le Hareng".

L'intérêt général contre l'intérêt particulier, l'élite contre les peuples. Toute période de changement est une période de rupture. On peut mettre 3000 piétons dans la rue à Nantes pour l'aéroport et 1000 pour Sivens, en disant "c'est la démocratie", la démocratie elle est gaulliste ou elle n'est pas. Quand on n'a pas l'assentiment populaire, on se barre, et le président 12 %, devrait se barrer tant qu'il peut le faire sans risque et par la porte.

A NDDL, certains voient ce qu'ils vont empocher tout de suite et plus tard, et la piétaille le travail, même si celui-ci est complétement inutile et/ou nuisible. Bien entendu, à Sivens, on a choisi la solution la plus chère, et qui coûtera encore plus cher puisqu'il y a eu mort d'homme.

La solution des cartes de Cassini, c'était la solution la moins dépensière, parce que, quand on n'a pas le fossile, on utilise la ruse. A Sivens, on a certainement choisi la plus onéreuse, ça arrose le plus de monde.

On est dans un dialogue de sourd, où certains autistes veulent continuer "comme avant", alors que rien ne peut faire "comme avant". Quel intérêt, pour la Grande Bretagne d'investir dans un charbon défunt ?

La fin de la bulle de crédit sonnera certainement aussi, la fin de la bulle pétrolière.

Pour ce qui est de la rupture élites/peuple, comme le dit le site "De Defensa", l'embargo sur le Mistral est complétement aux antipodes de la pensée populaire. Le peuple français veut que ce bâtiment soit livré. C'est le contrat, la parole donnée et l'honneur. Tout ce qui manque aux élites.

Les élites, comme le prouve l'affaire Bygmalion, c'est la mafia, la connivence, les arrangements...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
@romano
que de poncifs haineux.....et du grand n'importe quoi, Pétain n'a jamais été le parrain de Philippe de Gaulle,son parrain étant Xavier de Gaulle frère ainé de Charles......les conneries ont la vie dure toujours véhiculées par les jaloux hargneux
Répondre
S
il est sympa ; et inimitable ; faut pas lui en vouloir car avec son énumération aberrante il a fait revenir dans ma mémoire cette magnifique chanson de N. Ferrer:

D'abord avancez les girafes
Et puis les vaches et les chevaux
Les crocodiles et les corbeaux
Les souris, les hippopotames
Et les chimpanzés
Rangez-les moi bien dans le ventre
De l'Arche de Noé

Les hommes nous ont gonflé la tête
Avec les guerres et la misère
Et la bêtise, alors on a décidé le déluge
Mais les animaux n'y étaient pour rien
Et c'est pour ça qu'on a fait
L'Arche de Noé

Alors rentrez les hyènes et les serpents
Les autruches, les pies, les dindes et les faisans
Les zèbres, les chèvres, les perroquets
Rangez-les moi bien dans le ventre
De l'Arche de Noé

Les tigres, les aigles, les buffles, les lièvres
Les mouches et les chameaux
Les éléphants, les tortues, les escargots, les marsupiaux
Les chiens, les chats, les puces, les tiques
Les ours et les blaireaux
Rangez-les moi bien dans le ventre
De l'Arche de Noé

Et tous les autres
Qui n'avaient pas pu rentrer
Regardaient la pluie
Qui commençait à tomber
Ils étaient des milliers
Devant la porte fermée
Pendant que la mer emportait
L'Arche de Noé
B
Aux Etats-Unis, au Japon, au Royaume-Uni, en zone euro, la création de monnaie par les banques centrales n'a eu aucun effet positif sur l'économie réelle.

En revanche, cette énorme augmentation de la base monétaire a eu des effets positifs pour :

1- les Bourses : les liquidités injectées par les banques centrales ont été investies dans la Bourse, ce qui a créé de gigantesques bulles boursières.

2- les dirigeants politiques : les liquidités injectées par les banques centrales ont été investies dans les obligations d'Etat, ce qui a fait baisser le taux des obligations d'Etat. Conséquence : les dirigeants politiques ont pu continuer à emprunter des centaines de milliards supplémentaires, ce qui a créé de gigantesques bulles de dette publique.

Les trois questions qui se posent :

1- QUAND ces bulles boursières vont-elles éclater ?

2- QUAND ces bulles de dette publique vont-elles éclater ?

3- COMMENT se protéger lorsque ces bulles éclateront ?

Personne ne sait la réponse des questions 1 et 2. Mais nous avons deux indices concernant la question 3.

Ces derniers jours, nous avons appris que l'ancien président de la banque centrale des Etats-Unis, Alan Greenspan, avait déclaré : « Les QE n’ont pas aidé l’économie, le dénouement sera douloureux, achetez de l’or »

http://www.boursier.com/actualites/macroeconomie/marches-quand-alan-greenspan-broie-du-noir-601385.html

Et nous avons appris que la présidente de la banque centrale de Russie, Elvira Nabiullina, avait déclaré que la Russie achetait de plus en plus d'or. Elle a ajouté que la Russie allait continuer à acheter de plus en plus d'or.

Regardez le graphique :

http://www.zerohedge.com/news/2014-11-19/gold-rises-after-unusual-russian-central-bank-gold-buying-announcement
Répondre
F
Non, sans blague ? :http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/11/19/areva-dans-la-tourmente_4525745_3234.html
Répondre
G
Pourquoi Areva est Kaputt maintenant :

Le démarrage de l'EPR de Flamanville est reporté d'un an, à 2017

Paris - EDF a annoncé mardi un nouveau retard dans la construction du réacteur nucléaire EPR de Flamanville (Manche), dont le démarrage est reporté d'un an à 2017, confirmant une information obtenue par l'AFP de sources concordantes.

Les travaux préparatoires menés dans le cadre de la revue de projet qui se tiendra fin novembre avec l'ensemble des fournisseurs ont mis en évidence un décalage dans le planning du chantier. Le démarrage de l'installation est désormais prévu en 2017, a indiqué EDF.

L'électricien, maître d'oeuvre, attribue ce retard notamment à des difficultés rencontrées par le concepteur du réacteur Areva sur la livraison d'équipements tels que le couvercle et les structures internes de la cuve et la mise en place de la réglementation des équipements sous pression nucléaires (ESPN) pour laquelle Flamanville 3 est tête de série, en particulier sur un lot de montage réalisé par Areva et ses entreprises sous-traitantes.

Areva n'a pas souhaité faire de commentaire.

Il y a un problème à Flamanville, avait indiqué un peu plus tôt une source proche du dossier à l'AFP, précisant qu'un défaut a été constaté dans une soudure réalisée entre un générateur de vapeur et une branche d'une boucle primaire de la centrale de Flamanville 3.

Une autre source proche du dossier avait précisé que ce retard entraînerait des surcoûts importants, ce qu'EDF n'a pas confirmé.

Le chantier de l'EPR de Flamanville a accumulé les déboires depuis 2007: sa mise en service avait déjà été retardée à 2016, contre 2012 prévu initialement, et son coût a presque triplé à 8,5 milliards d'euros.

mpa/fka/cj

EDF - ELECTRICITE DE FRANCE

AREVA


(©AFP / 18 novembre 2014 19h08)
Répondre
G
Juste pour rire ! Areva Kaputt !

EXCLUSIF L'ex-patron de PSA veut s'inspirer de ce qui a été fait voici 20 ans pour éviter la faillite du Crédit Lyonnais: une société de défaisance reprendrait les activités les plus déficitaires d'Areva.
Nommé par Valls et Macron à la tête d'Areva, l'ex-patron de PSA doit annoncer un "profit warning" d'ici quelques jours. (Sipa) Nommé par Valls et Macron à la tête d'Areva, l'ex-patron de PSA doit annoncer un "profit warning" d'ici quelques jours. (Sipa)
Au cours des prochains jours, la société Areva va annoncer un important profit warning sur ses résultats. Une perte de plus de 1 milliard d’euros est envisagée, pour un chiffre d’affaires 2013 à peine supérieur à 9 milliards d’euros. Au delà du bras de fer politique entre le chef de l’Etat et son Premier ministre, ce désastre à venir explique largement la décision de Manuel Valls et d’Emmanuel Macron de renvoyer Pierre Blayau, président du conseil de surveillance, qui ne sera pas nommé président du conseil d’administration, à l’occasion du prochain changement de statut.

Depuis 6 mois, Blayau avait pourtant mis en garde ses autorités de tutelle. Mais le gouvernement a trop longtemps considéré que ces avertissements d’un homme connu pour son caractère difficile, s’inscrivaient dans une querelle avec Luc Oursel, président du directoire aujourd’hui démissionnaire pour raisons de santé comme avec le directeur financier du groupe, accusé d’avoir caché la poussière sous le tapis.
Se débarrasser des branches pourries

Manuel Valls et Emmanuel Macron ont donc chargé Philippe Varin, ancien président du directoire de PSA Peugeot-Citroën de sauver l’entreprise qui, selon un proche du dossier, "serait en faillite si elle n’était pas publique". Les mesures attendues sont radicales: l’Etat pourrait injecter 2 milliards d’euros dans Areva, grâce à des sommes provenant de la vente d’actifs dans d’autres sociétés de la filière nucléaire.

Surtout, la création d’une société de défaisance est envisagée, pour loger et externaliser les activités ultra-déficitaires en même temps qu’imprévisibles, dues notamment aux retards considérables de livraison des réacteurs EPR à Flamanville et surtout en Finlande. Les surcoûts, pourraient avoisiner les 10 milliards d’euros! Une société de défaisance? Cette solution a été choisie il y a une vingtaine d'années pour sauver le Crédit Lyonnais dont tous les actifs pourris ont été logés dans le CDR (Consortium de Réalisation) de sinistre mémoire...
Solder le bilan désastreux de Lauvergeon

A plus long terme, le choix de Philippe Varin et, avant lui, de Jean-Bernard Lévy pour remplacer Henri Proglio à la présidence d’EDF, vise à en finir avec les querelles de personnes, pour recréer une solidarité au sein de la filière nucléaire française, telle qu’elle fonctionnait dans le passé, sous la maitrise d’œuvre d’EDF, avec Framatome (devenue Areva) pour les chaudières, Bouygues pour le gros œuvre et Alstom pour les turbines. A la fois président d’Areva et administrateur d’EDF, Philippe Varin aura pour mission de "reconstituer une équipe nucléaire française". Le gouvernement compte sur sa connaissance de l’industrie lourde et sur son sens de la diplomatie. Il aura le feu vert pour tailler dans les effectifs.

En clair, il s’agit, en "chargeant la mule des mauvais résultats", de solder le bilan désastreux d’Anne Lauvergeon, présidente d’Areva, de 1999 à 2011. La volonté d’"Atomic Anne" d’en faire une entreprise autonome, capable d’assurer la maitrise d’oeuvre de la construction et de la vente de centrales nucléaires, s’est soldée par une série d’échecs, illustrés par la perte d’un contrat à Abou Dhabi, au profit d’une entreprise coréenne qui n’avait jamais construit de centrale nucléaire ! A quoi s’ajoute une série de choix d’investissements qui se sont révélés désastreux.

Dernier atout de Varin : les relations de confiance qu’il a noué avec les autorités chinoises, quand il présidé Peugeot-Citroën. Comme le groupe automobile, Areva joue son avenir en Chine, qui va mettre en service, avant la France et la Finlande, la première centrale EPR française. Autant que l’obtention de la construction de nouvelles centrales, l’enjeu est d’obtenir les contrats – rémunérateurs à long terme – de retraitement du combustible, ce à quoi s’opposent les Américains, pour des raisons stratégiques.
Répondre
S
Lu récemment un texte historique où le gus qui raconte ses souvenirs de la WW2 ne rate pas une seule occasion de charger le Grand Charles ; et c'est avec d'autant plus de plaisir que je savoure ton magnifique hommage au bonhomme: "...la démocratie elle est gaulliste ou elle n'est pas. Quand on n'a pas l'assentiment populaire, on se barre". Dans le mille, car même si il n'y avais que ça à dire en sa faveur, ça suffirait pour qu'il reste à mes yeux le plus grand homme politique du vingtième siècle.
Répondre
S
Et comme je t'aime bien - et que ton commentaire me fait penser à une chanson que j'aime beaucoup.... je te la dédicace: http://www.youtube.com/watch?v=0uc8ZeZjCHs
S
ja vohl Romanesco ; je t'aime bien, t'inquiètes ; même s'il faut reconnaitre que quand tu charges la barque tu n'as aucun sens de mesure ; l'autre restait dans les limites de la crédibilité. On pourrait avoir des discussions enrichissantes toi et moi
R
Pauvre Sclavus .. on dirait du Philippot... sa reference absolue...

le colonel De Gaulle n'a jamais été general ... titre usurpé qu'il s'est donné lui -même
déserteur en 14-18 puis en 40 ... puis en 68..
a cautionné les crimes de la "liberation" de l' Algerie , a détruit notre empire colonial
a ramené avec lui en 45 les Juifs , les cocos les franc maçons .
a rétabli un système anti naturel dit démocratie..

Je ne parlerai meme pas de l'appel bidon du 18 juin

On reconnaît un arbre à ses fruits ...la 5 è répugnante amène Sarko / Hollande... et nettement plus proche du colonel le fameux Pompompidou de chez Rothschild... bien avant Macron .

le Maréchal (vainqueur de Verdun ) qui a aide plusieurs fois ton colonel car il était le parrain du fils De Gaulle, c'était autre chose...



Bref j'en passé et des meilleurs ...

E
B
"On va tous mourir !" Faux !
Ce n’est pas parce que tous les vieux qu’on a connu sont morts que les autres vont faire pareil. Cela s’appelle de l’amalgame. Amalgamer, c’est considérer que le déjà vu s’applique automatiquement aux autres ayant les mêmes caractéristiques. A la télévision on nous explique bien qu’il ne faut pas amalgamer. Amalgame vilain !
Ensuite, la mort n’est que toute relative. Pour le djihadiste, c’est le passage de l’état puceau ou presque dans un monde hostile de mécréants à celui de baiseur au milieu de 60 vierges consentantes et serviables.
Le catholique, le juif etc. ne mourront pas vraiment non plus -Pas fini de nous faire caguer ceux-là- et trouveront aussi leur compte dans le passage vers l’au-delà, même s’il y a perte de compétitivité par rapport à l’offre islamique.
Pour l’athée on ne sait pas trop ce qu’il devient mais compte tenu de son mauvais esprit naturel on peut imaginer qu’il se régénère en une vermine europhage.
Enfin, les progrès de la science, par action sur les télomères et autres devraient nous faire durer ici-bas. On écrit : "L’homme qui vivra 1000 ans est déjà né".
Google par le biais de Calico (California Life Company) se lance dans la quête de l’immortalité. D’autres sociétés lui emboitent le pas.
Quand on cultive l’absurde, comme je le fais pour me soustraire aux vicissitudes de mon environnement, on est souvent rejoint par des faits qui réhabilitent l’inconcevable. Moi qui me croyais drôle... Voilà que la raison involontaire me rattrape et me dépasse. Pardon ! Je voulais pas en arriver là.
Répondre
L
Et oui, la révolution est en cours. Révolution des peuples intellectuellement oprimé par une propagande qui ne fait plus rire personne a part l'élite politico-économico médiatique.
Répondre