Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La malédiction...

30 Décembre 2014 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

La malédiction, ou plutôt, les malédictions pour les énergéticiens en général, et les électriciens en particulier, ce sont, dans l'ordre :

- meilleure efficacité énergétique

- production décentralisée,

- essor des énergies vertes.

La meilleure efficacité énergétique étant, et de loin, la plus grande malédiction attendue. Car un euro dépensé, c'est largement amorti en très peu de temps, 5 ans maxi.

Et après, pour l'utilisateur, c'est que du bénéfice, après. Mais, même les projections sont dans le politiquement correct. On parle d'une hausse modérée des prix (+ 20 %) et 1500 TWh contre 1400.

Visiblement, la possibilité d'une baisse n'est même pas évoquée. Et pour cause, cela entraînerait la mort quasi certaine des opérateurs, et cela indique aussi la faiblesse occidentale.

Les grandes compagnies qui veulent enterrer la démocratie, formalité pénible, s'enterrent elles-mêmes.

Sans démocratie, pas de pouvoir d'achat, pas de consommateurs, exit les grands groupes. Les gueux, ça ne fait pas de très bons consommateurs.

En réalité, aujourd'hui, ce qui pose problème, c'est la consommation même d'énergie, vue, d'en haut, comme un bien, alors qu'à l'origine, elle était la marque d'un progrès technique qui se diffusait. Aujourd'hui, il n'en est plus rien, c'est devenue une rente, pour de grosses multinationale, et ces bébêtes là, ça ne sait pas vivre dans un monde décroissant, même si la décroissance est un fait, et pas un souhait.

La production décentralisée, elle aussi, particulièrement de la biomasse, peut difficilement s'industrialiser. Dans la moitié sud de la France, les micros propriétés, reboisés spontanément après la guerre n'intéressent pas les grands opérateurs, et les petites commandes, non plus. Celles-ci, réglées en liquide échappent, largement, de plus à l'économie officielle.

Au contraire, elle marque le capitalisme issu de la base, spontané.

De plus, les grands réseaux de distribution ont besoin, pour se justifier, politiquement, et économiquement, de grands débouchés. Sinon, ils n'ont pas de raison d'exister.

Dernier de la liste, les productions d'énergies renouvelables. Si leur niveau reste encore modeste, ils n'en ont pas moins totalement bousculé les tenants du titre, qui, comme toujours, aiment la concurrence, mais entre gens du même monde seulement, ou cartel.

Le minuscule 1 % de plus d'énergies renouvelables de l'année dernière (et + 25 % au global), on été tellement dur à avaler que ça s'apparente à la cuillère d'huile de ricin des chemises noires.

Le fioul domestique, lui, est en chute libre cette année : - 22 % et 7.2 millions de M3 contre 9.2 en 2013. Le secteur souffre aussi. il est sur la pente d'un déclin naturel de 1.5 % l'an, et ne demande qu'à devenir cataclysmique.

Il souffrait de l'absence de remplaçant, là où il s'était maintenu. Maintenant, avec la granule de bois, cela semble du passé.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
le fuel remplacé par ...une escroquerie... le gaz

le fuel vous pouvez eteindre la chaudiere et ajouter un pull lors des "demis saisons". Le gaz vous continuez à payer toute l'année avec une piqure de rappel en fin d'été...

beaucoup de gens modestes se sont fait avoir.....vive le bois et la bouteille de gaz pour la cuisiniere....
Répondre
P
D'autant que le bois réchauffe rois fois : quand vous coupez vos stères (même avec un tronçonneuse, on s'active bien)
Quand vous rangez les buches...puis allez les chercher
Et enfin quand elles brûlent
B
bonjour,
juste vous dire que je vous lis depuis quelques années et je me sens moins C...........! merci de tout de vous et de votre blog: super!
bonne année et TRES longue continuation!
gilles
Répondre