Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le consensus...

20 Décembre 2014 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

JP Baquiast a écrit un article, somme toute, inquiet sur Vladimir.

En réalité, il est clair que celui-ci n'est pas en rupture avec la politique de rupture avec l'URSS. Il est chargé d'administrer la suite, avec plein de libéraux, eux-mêmes plein d'admiration pour l'occident.
Le seul problème, c'est la popularité, nous dit il, et, ce qui est vrai, le succès économique qui donne la légitimité politique.

Après, il est difficile d'appréhender les fondements. On dit qu'il faut garder ses amis près de soi, et ses ennemis, encore plus près. Raison, sans doute pour laquelle les atlantistes sont très près du pouvoir politique en Russie.
Parce que, pour ce qui est du succès économique, désormais, l'occident peut aller se brosser.

On glose aussi sur Cuba, et la victoire américaine. Qui a gagné ? On le dira plus tard.

Rien n'est joué, d'ailleurs. Car le jeu russo-américain est complexe. Et qui sait si ce ne sera pas une occasion pour une Chine gorgée de devises, de sauver le petit copain, en l'achetant ?

Ce qui renverserait les rôles, et ferait, réellement, de la Russie, un satellite chinois...

Les coups tordus ont rarement les effets attendus... Et proclamés dans un premier temps...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
"Et qui sait si ce ne sera pas une occasion pour une Chine gorgée de devises, de sauver le petit copain, en l'achetant?" Les dernières déclarations du ministre chinois des affaires étrangères vont en tout cas dans ce sens-là. Ce ne sont que des déclarations mais bon... ça m'a l'air logique ; en tt cas ça m'inspire une certaine dose d'optimisme par rapport à l'évolution du monde ; le malaise c'est que je vis dans l'hémisphère occidental.
Répondre
V
Je n'aurai qu'une réponse : j'espére-que dis-je- je prie, en ce jour de Noël, que vous ayez raison. Aprés tout, "le pire n'est jamais sûr"....
V
Je trouve la réconciliation cubano-américaine d'un trés mauvais présage : les USA continuent leur stratégie d'isolement de la Russie en lui "piquant" ses alliés, et appremment çà marche . Avec la dégringolade du prix du pétrole (catastrophe écologique par ailleurs) et celle du rouble, et le renforcement des sanctions contre la Russie, on peut dire que la fin de l'année hélas est marquée par une série de succéqs américains. L'Histoire évidemment n'est pas écrite, mais cette fin d'année n'inspire pas à l'optimisme, l'Empire a encore de beaux jours devant lui.
Répondre
A
Franchement ? C'est quoi Cuba comme allié pour la Russie en 2014. Ok je suis pour la fidélité en alliance, le respect d'une histoire commune,etc d'accord. Mais à l'heure actuelle si Cuba fait défaut, et encore j'ai rien vu qui indique réellement le cas, elle perd quoi la Russie ? Nous ne sommes plus au temps où la position géographique géographie de l'ile, permettait de gagner du temps de réaction pour un tir nucléaire, ses sous marins font çà très bien sous la banquise. <br /> Un pré-positionnement militaire ? Le Vénézuela fait aussi ça très bien.<br /> Un marché économique ? Moui, peanuts a coté de l'inde ou de la chine. Cuba est déja sous cordon ombilical des réfugiés en Floride donc quelque part...<br /> Politique ? On ne peut pas dire que la Russie cherche a se positionner castriste, un marxisme tropical.<br /> Pour le renforcement des sanctions, ceux qui pleurnichent sont plus les allemands et les européens dans leurs ensembles et là aussi, encore, la Russie est gentille et continue de fournir du gaz ou de laisser passer des avions dans son espace aériens.<br /> Les tumultes du roubles... Trois jours. Et plus de transactions. Pas par blocage de la Russie. (http://www.zerohedge.com/news/2014-12-16/russian-ruble-hereby-halted-until-further-notice)<br /> <br /> Donc pour ce qui est des succés US, si on compte l'ukraine ou ils patinent lamentablement et la syrie ou c'est le stand by complet, c'est pas folichon.
N
En attendant ce sont les pétroles bitumineux canadiens et les forages américains de schiste qui boivent la tasse. Comme le dit si bien Patrick les coups tordus peuvent avoir des effets étonnants...
Répondre
C
Moi non plus je n'apprécie pas JP Baquiast. Je le trouve souvent à coté de la plaque, inintéressant, voire d'un égo un peu trop développé.
Répondre
A
Hors sujet, mais à mettre en relation avec ce que vous écriviez il y a de nombreux mois sur le devenir des aéroports bretons. http://www.letelegramme.fr/economie/aeroports-bretons-nuages-noirs-a-l-horizon-08-12-2014-10453176.php
Répondre
P
Entretien exclusif avec le général Reshetnikov, directeur de l'Institut russe d'études stratégiques<br /> http://youtu.be/ROv4EO3RyNc
Répondre
N
Inquiet?<br /> après avoir vu;<br /> http://www.vineyardsaker.fr/2014/12/19/le-triomphe-de-lempire/<br /> Il semble prendre ses désirs pour des réalité,en mode pleurnichard,et surtout sans mettre des faits sous ses phrases <br /> ==============================<br /> domi <br /> 10 heures<br /> Je n’aime pas ce M. Baquiat, il s’impose sur nombre de sites alternatifs en se faisant passer pour anti-système, mais en fait il est en admiration devant l’empire comme le montre cet article. Loin d’être anti-système, il conforte sa puissance en la décrivant comme totale et inébranlable alors qu’elle n’est qu’un colosse aux pieds d’argile… Les vrais anti-systèmes sont ceux qui repèrent ses failles et les exploitent, pour en hâter la chute. Ce que ne fait évidemment pas M. Baquiat. Je n’arrive pas à comprendre comment il s’est infiltré sur Dedefensa et the vineyard. Ca me dépasse…<br /> ====================<br /> C'est la note juste.
Répondre