Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les cons, ça ose tout...

26 Décembre 2014 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

Même annoncer de la croissance supplémentaire.

Résidus d'un monde ancien, ils s'accrochent à ce monde ancien. Selon les pas-biens-finis du FMI, des gens, qui, visiblement souffrent d'un manque de lumière à tous les étages, la baisse des prix du pétrole va apporter de la croissance supplémentaire.

Ah bon.

J'aimerais qu'on m'explique, comment, en l'absence de quantités supplémentaires d'énergie, il pourrait y avoir croissance supplémentaire, surtout que cette baisse des prix du pétrole invoquée a toutes les chances d'entraîner à courte vue, une baisse de production, de la seule production qui progresse, celle des pétrole de schiste, et pétroles lourds, alors que la production des pétroles classiques, les moins chers, a commencé à baisser...

En réalité, à périmètre constant, le mieux ici compensera le moins là, sans plus. A périmètre inférieur, il y aura contraction, et la croissance du pib mondial, n'est que le reflet de la croissance de la production et de la consommation d'énergie, plus ou moins bidonné par des faussaires...

Il n'y a plus d'élasticité Pétrole/prix, à la hausse, mais seulement à la baisse...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Patrick
Le PIB est la formule suivante PIB = C+I+X-M (Consommation, Investissement, Exportation, Importation)
Si on achète le pétrole moins cher, le M diminue donc toute chose égale par ailleurs, le PIB augmente.
Sur les 80Mds d'€ de déficit commerciale de la France, il y en a pour 60Mds de pétrole en gros. Si on divise ce chiffre par 2, ça gonfle automatiquement le PIB, cqfd
Mais cela aura un effet spot, car X est mal barré (plus d'usine) et I va avec l'industrie et...le batiment !
Reste C qui plafonne avec la population (et on est au taquet sur l'importation de creve la fin du tiers monde).
Le stock de cartouche est donc faible mais il y aura croissance en 2015 même technique.
Répondre
L
Bonnes fêtes Reymond (pas répondu à votre "jyeux" Noël, j'étais plein comme un oeuf d'oie). Et bonnes fêtes en cours à Roland, Sclavus, Boro et tous les autres (bah !).
Ce "nouvel" an qui pointe son groin s'annonce effectivement sinistre, surtout s'il s'avère être plus neuf que les précédents.
On dirait que la lassitude règne, ici comme ailleurs...
Répondre
B
Les cours du pétrole chutent ? La terre viendrait-elle d’accroitre sa capacité ? La découverte par Philae d’un gisement sur la comète Tchouri ?
Les vieux parmi vous qui ont mis quarante ans à comprendre que la crise n’était que la conséquence du choc pétrolier des années 70 sont repartis pour devoir comprendre que la crise se doit désormais d’être la conséquence de l’effondrement des cours. Bon, je sais, il faut une sacré dose d’intelligence pour comprendre qu’une situation est la résultante de contraires s’additionnant pour produire le même effet que chacun des éléments pris isolément.
Si vous êtes un peu trop juste pour comprendre la phrase qui précède je vous propose un raccourci pédagogique : Putain, qu’est-ce qu’ils peuvent se foutre de ma gueule à la télé ! C’est plus clair et ça passe mieux comme ça, non ?
Une multiplication par 2 des coûts de production entraîne donc une division par 2 du prix de vente … et… et… l’augmentation de la production déficitaire pour perdre encore plus…
Ça c’est de l’arithmétique, de la vrai ! Sont trop forts… Ça sent le prix Nobel !
Quelles en seront les conséquences ?
Ok, il faut en premier lieu faire ch… les russes mais par-delà cette immense satisfaction orgasmique bien éphémère, il faut analyser plus loin.
D’une manière ou d’une autre le déficit devra soit cesser, soit être compensé. Pour les américains soucieux de poursuivre le gavage des industriels du gaz de schiste, dans un premier temps la planche à billet produira les sommes requises et à terme quelques jolies faillites auront raison des fonds de pension investis sans espoir de retour pour les vieux avec conséquemment la promulgation d’une loi encourageant l’euthanasie… Tout ne sera pas négatif.
Pour les européens ne disposant pas de leur propre monnaie, on trouvera bien le moyen de fiscaliser la différence entre prix de revient et prix de vente. On va quand-même pas laisser tomber Total, les pauvres, déjà qu’ils sont en deuil de leur saint PDG.
J’essaye de comprendre et que personne ne se moque, non mais :
Si A donne à B une grosse somme pour son produit, B se retrouve avec beaucoup d’argent et achète à son tour plein de choses à A qui s’en sert pour re-acheter le produit de B qui re-achète à A et ainsi de suite… Je vais et je viens entre … et je me retiens.
Si le prix du produit fluctue et la somme des transferts augmente ou diminue, c’est sans conséquence sur l’équilibre des transactions qui s’égalisent. Il n’y a au final ni appauvrissement ni enrichissement des acheteurs de pétrole qui restent fournisseurs à concurrence des sommes transférée qu’ils récupèrent. Même principe que pour les banques qui récupèrent par la main droite l’argent qu’elles prêtent par la main gauche.
Cette situation pourrait perdurer sans effet. Bien-sûr, les psychismes seront atteints et cela aura un impact sur l’économie mais limité aux seuls vapeurs des investisseurs. La situation connaitra toutefois un terme car le produit vendu par B, le pétrole, va finir par tarir et alors … plus d’énergie, plus de civilisation, plus d’internet et fin des posts malveillants.
Bon je vais faire mes courses, j’ai des produits de très très longue conservation à acheter.
Répondre
R
Salut les Aminches,

Pas de commentaires fleuve aujourd'hui (ni plus tard d'ailleurs), je ne vais pas vous faire chier pendant les fêtes, et j'ai cru comprendre que certains n'appréciaient pas ma prose. Donc, joyeuses fêtes à tous les copains (qui se reconnaîtront), et merde aux autres, comme d'habitude.

Une excellente nouvelle que je ne résiste pas à mentionner néanmoins, c'est mon petit cadeau de Noël: Le Fabius serait atteint de la maladie de Parkinson, celle-ci serait en progrès rapide et rendrait le personnage incapable de continuer à accomplir ses méfaits. Ce qui fait que l'ectoplasme de l'Elysée va devoir le remplacer illico. Bien sur ils vont mettre une buse d'un format équivalent à la place, mais tout de même, l'abomination qu'est Fabius avait atteint les sommets de l'immonde et je doute que qui que se soit puisse être capable d'autant de vilenie que lui dans la fonction.

Cela dit, n'allez pas penser pour autant que nos affaires vont s'arranger, nous sommes plus que jamais dans la nasse.

Allez, bonnes fêtes et, Patrick, oublie le Saker, Baquiast, Dedefensa et le reste, cette année nous a appris que ces braves gens sont tous stipendiés par la Commission (das Grosse Commission, Ser Gut), et ce qu'on ose appeler "résistance" ou "dissidence" en France tient toute entière dans le fond de ma poche.
Répondre