Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Armes...

14 Février 2015 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

Le Rafale a donc fini par se vendre, signe d'un changement certain des temps. Le veto anglo-saxon sur cet avion a donc vécu, preuve de l'allégement de la puissance US.

Autre symbole de cette évaporation, l'achat sera en partie financé par l'Arabie Saoudite. Le pion aurait il donc désormais sa propre vie ?

Dans une région, symbole du contrôle du monde, sous la barre US depuis 1973, c'est lourd de sens, et cela permet des nouvelles concernant les armes dans le monde.
L'Ukraine demande des armes, la preuve que la pile reçue l'été dernier, comme celle de cet hiver n'est pas comprise ? Ils n'ont même pas l'esprit d'essayer de survivre ?

D'ailleurs, les armes, abondamment fournies aux rebelles syriens ont, au mieux, bloqué la situation.

Pendant ce temps là, les pasdarans iraniens ont un léger souci. Ils ont tellement entassé des missiles en tous genres qu'ils ont des problèmes de stockage. Ils ne connaissent pas le "juste à temps", et "zéro stock", qui, en occident s'applique même aux armées ???

Aux armes chères, occidentales, ils ont préféré les armes abondantes et bon marché... Mais de quoi faire un feu d'artifice d'autant plus convaincant qu'ils n'auront pas le loisir de se demander s'il faut économiser les munitions.

Ailleurs, comme on ne change pas une méthode qui foire (ça demanderait de l'intelligence, et l'intelligence, ça fatigue quand on s'en sert), un nouveau chaudron semble se former en Ukraine.

Le cercle vicieux se reforme donc, interventions US de plus en plus visibles et importantes, débandade de plus en plus accélérée de leurs copains.

Visiblement, les méthodes de coercitions qui faisaient merveille jadis n'émeuvent plus. Le temps de l'empire américain est passé. On ne craint, visiblement, plus menaces, tentatives d'assassinats, corruption, etc.

Il faut aussi dire, pour le Rafale, que les décideurs politiques français ont aussi largement fait gaffes, bévues et bêtises en tous genres pour ne pas avoir de commandes. Quand ils ne les ont pas, tout simplement, refusés, comme dans le cas chinois.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
En fait les Rafale n'ont que peu à voir avec cette affaire. Le marché réel de l'avion est toujours fermé et l'Inde vient d'officialiser l'abandon de sa commande pour des SU30. Le deal est le suivant: la dictature militaire en place en Égypte veut se dégager de toute dépendance américaine. Elle est actuellement équipée de F15-F16 bons à mettre au clou. Notons que ces gens ont viré la Confrérie pour prendre leur place, avec l'appui de l'Arabie Séoudite qui ne supporte plus les Frangins, demandez à Haniyeh (le patron théorique du Hamas en exil au Quatar) ce qu'il en pense. Il est donc tout naturel que l'AS arme ses petits protégés. Comme de surcroît il existe les excellentes relations qu'on sait entre la France et l'AS, l'affaire est passée comme une lettre à la poste. On sort la tête de la France de l'eau pour quelques instants et on équipe un vassal avec du matériel non américain. That's it. Et la France n'y est pour rien, bien entendu.
Répondre
B
Lundi 16 février 2015 :<br /> <br /> L’Eurogroupe s’achève par un « clash » avec Athènes.<br /> <br /> On s'attendait à un nouvel Eurogroupe interminable après celui de mercredi 11 février, qui s'était terminé par un fiasco, après tout de même sept heures de négociations… Lundi 16 février, ce nouveau rendez-vous, prétendument « de la dernière chance », entre ministres des finances de la zone euro pour résoudre le problème de la renégociation de la dette grecque avec le gouvernement Tsipras, de la gauche radicale, n'a duré que quatre heures, et s'est achevé par un « clash ».<br /> <br /> http://www.lemonde.fr/crise-de-l-euro/article/2015/02/16/l-eurogroupe-s-acheve-par-un-clash-avec-athenes_4577661_1656955.html
Répondre
S
J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter. <br /> Cordialement
Répondre
G
Pourquoi, parler encore de « Cessez le feu » , alors que la bataille faiit rage dans la proche banlieue de Mariupol et que le bataillon Azov à beaucoup souffert . On parle meme sans que cela soit confirmé, que le bataillon Donbass se serait porté à son secours et serait tombé dans une embuscade <br /> <br /> https://www.youtube.com/watch?v=W6EvdEy7Hh8<br /> <br /> Sur les autres fronts, notamment Debaltsevo<br /> <br /> Images et vidéos<br /> <br /> http://colonelcassad.livejournal.com/2051065.html
Répondre
P
Tout va bien, la crise est finie. La consommation sera toujours plus grande. On peut croire à la reprise ;-)<br /> <br /> <br /> Ces mesures incluent donc la fermeture de quarante-trois magasins non rentables, l'annulation de l'ouverture d'autres supermarchés, le déménagement de son siège et la décision de ne pas payer de dividende final au titre de l'exercice 2014-2015.<br /> <br /> Le groupe britannique a récemment renoué avec la croissance de son chiffre d'affaires, pour la première fois depuis janvier 2014. L'enseigne, en difficulté chronique, va aussi réduire ses investissements et vendre ses activités dans l'Internet. L'objectif est de réaliser à terme des économies de près de 250 millions de livres (319 millions d'euros) par an.<br /> <br /> http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/02/15/dix-mille-emplois-menaces-chez-tesco_4576870_3234.html
Répondre
B
Vendredi 13 février 2015 :<br /> <br /> Le nombre de puits de pétrole des États-Unis est toujours en baisse.<br /> <br /> Le nombre de puits de pétrole aux États-Unis a diminué pour la dixième semaine consécutive - en baisse de 84 dans la semaine du 13 février 2015.<br /> <br /> En février 2015, il y avait 1 056 de puits de pétrole aux États-Unis, selon Baker Hughes, la société de services pétroliers qui publie le nombre hebdomadaire.<br /> <br /> Le nombre de puits de pétrole était de 1 609 en octobre 2014.<br /> <br /> La courbe bleue représente le nombre de puits de pétrole aux Etats-Unis :<br /> <br /> http://www.ft.com/fastft/278161/us-oil-rig-count-declines-10th-straight-week
Répondre
R
Non, &amp;amp;quot;oil rig&amp;amp;quot;, ce ne sont pas les puits de pétrole, mais les dispositifs de forage. Il y a des centaines de milliers de puits aux Tasus... Le suivi du nombre de foreuses en activité est une mesure de la production future, et son effondrement actuel est le signe de l'éclatement de la bulle spéculative des trucs de schistes (qui n'ont jamais été que très marginalement rentables dans le meilleur des cas).
R
Il y a eu une demande chinoise de Rafales ? Etonnant. D'abord parce que les français qui ont vendus du matériel militaire aux chinois dans les années 80 savent que tout va être copíé (exocets, hélicos, blindés légers, missiles crotales...) et ensuite car les chinois normalment se servent eux-mêmes dans les plans et les données des autres pour concevoir leurs propres appareils même si dans le domaines de moteurs pour avions de combats ils ont encore une très grosse dépendance des russes. ce qui indique aussi que leur niveau de modernisation n'est pas si réussi que cela.
Répondre
B
Je suis père Plex sur cette vente.<br /> Sachant qu’en matière militaire toute vérité n’est bonne qu’à dissimuler ou à falsifier d’une part et qu’on a rien sans rien d’autre part, il importe d’exprimer des hypothèses qui ne pourront hélas jamais être validées ni même à contrario être considérées comme totalement fausses.<br /> La France vient donc d’être autorisée à vendre son rafale aux égyptiens… qu’est-ce que ça peut signifier ?<br /> Hypothèse numéro 1 : <br /> Une compensation pour l’interdiction de fournir le Mistral aux russes. Les anglo-saxons ayant été formels dans ce sens, ils ont peut-être senti que leur rigidité sur ce point devait être accompagnée d’un peu de flexibilité par ailleurs pour préserver la soumission de leur nation vassale soumise à rude épreuve.<br /> Il faut reconnaître que la France depuis quelques temps se comporte non plus en allié des ricains mais en esclave soumis et ceci mérite peut-être de feindre un semblant de considération.<br /> Hypothèse numéro 2 :<br /> La vente à des nations tiers telles que l’Egypte et le Qatar assurerait la survie du Rafale qui de ce fait n’aurait plus nécessité à être passé à l’Inde. La délocalisation dans ce pays présente des risques majeurs. Il est dit émergeant mais à bien des égards il est déjà émergé, surtout en matière d’espace. La transmission du Rafale en ferait immédiatement un concurrent autrement plus redoutable pour l’aviation militaire américaine que s’il restait confiné dans l’hexagone. Avec son milliard et demi d’habitants cette population aurait vite fait de saturer le marché de l’air et de l’espace dans les quelques décennies à venir.<br /> NB Le terme &amp;amp;quot;vente&amp;amp;quot; à l’Inde utilisé dans les médias n’est en réalité qu’un vocable impropre destiné à faire digérer aux contribuables le transfert du projet qui les a ruinés et qui est devenu trop lourd pour un pays de la taille de la France et qui doit être abandonné. Charles Edelstenne, lui-même n’a jamais caché que sa résiliation était en permanence envisagée. Dassault aviation survivrait très bien en détachant de son cou la corde à laquelle le Rafale pendait. Le pragmatisme de la famille Dassault l’a toujours emporté sur l’orgueil mal placé. La société Dassault au fil des décennies n’a jamais connu de bilan annuel négatif. Elle est la seule entreprise de cette taille dans ce cas en France.<br /> Hypothèse numéro 3 :<br /> Le Rafale est réellement vendu à un prix intéressant pour que, contre toute opposition même déloyale de la concurrence, il emporte le marché. Cela signifie alors une charge supplémentaire pour le contribuable français qui s’offre ainsi un peu de gloriole au prix fort.<br /> Pas Hypothèse numéro 4 :<br /> Les négociateurs ont su arrosé abondamment les décideurs Egyptiens. Mais ça ce n’est pas une hypothèse. Aucun marché militaire d’importance ne se fait sans une danse endiablée de mallettes bien pleines avec une chorégraphie commune à tous les soumissionnaires.
Répondre
H
Cette commande de Rafales par des alliés des Américains, ce ne serait pas en échange du blocage de la livraison des Mistral ?
Répondre