Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ne pas manquer d'air...

9 Février 2015 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

... ou, comme dirait Audiard, les cons, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît. Je laisserais à Audiard la responsabilité de ses propos, mais ça a tinté à mes oreilles dernièrement.

D'abord pour l'Allemagne, présentée comme "sérieuse"; en matière budgétaire, alors qu'il n'y a pas plus farfelue.

La banqueroute et la crise monétaire de 1923, c'est allemand, et ça remonte très loin, d'ailleurs. A 1871 pour être précis. Les finances allemandes, c'est n'importe quoi, et la guerre de 1914 ne fait que précipiter le mouvement. La dette est consolidée à 2.5 %, avec possibilité de rachat à 5 fois ce montant.

En 1948, la création du Deutsche Mark est le changement de 1 DM contre 10 RM, au delà des 40 premiers RM, qui étaient changés au pair. soit une dévaluation aussi, de 90 %. Voilà pour l'intérieur.
Pour ce qui est de la dette externe, elle fut sans cesse contestée, jusqu'à être elle aussi consolidée dans l'entre deux guerre, et après guerre.
Bref, l'Allemagne est une spécialiste de la banqueroute, et sa monnaie, porte le nom du marc d'argent, car elle avait des mines d'argent de production considérable, ce qui fit aussi que son n'importe quoi monétaire est extrêmement ancien, mais ne prêtait pas à conséquence. Quand il y a déluge monétaire, n'importe quel branquignol arrive à s'en tirer.

Le miracle économique allemand doit donc beaucoup à ses habitudes banqueroutières, tolérés par ses partenaires.
Aujourd'hui, Tsipras remet la question des emprunts forcés allemands sur le tapis, et il a raison. Il peut demander le même traitement qu'il a été accordé à l'Allemagne, pauvre, des années 1950.

Comme il serait logique de reconsidérer les 400, puis 300 et enfin 500 millions de francs/jour de frais d'occupation pour la France, et les rabais accordés avant guerre.

Après tout, il serait logique qu'une clause de retour à bonne fortune soit appliquée.

Ou qu'ils arrêtent de nous bassiner avec leur rigueur, monnaie forte, etc. Tout ceci n'a été obtenu, justement, qu'en faisant l'impasse sur tout ceci. Ils se sont longuement vautré dans la turpitude, avant d'exiger la vertu.

Tsipras, serait ravi d'avoir une dévaluation de la dette de 90 %, et nous aussi, d'ailleurs.

Autre exemple de type qui ne manque pas d'air, c'est notre président. Il nous dit que la situation en Ukraine risque de déclencher la guerre. Et comment il appelle ce qui s'y passe ? Avec crimes contre les populations civiles, et un bilan de 50 000 morts, minimum, contre les 5 000 officiels. Là aussi, comme dit Ph Grasset, on est en pleine narrative. La guerre n'existe pas, parce que les médias occidentaux font un black out total sur ce qui arrive, et n'en parlent que quand il est impossible de cacher la situation.

"D'Otan", que dans le chaudron de Debaltsevo, les dites forces de mercenaires et de nazis doivent être fort nombreuses.
Si les unités classiques de l'armée ukrainienne peuvent envisager une capitulation, et une évacuation... vers la Russie, les nostalgiques d'Hitler et les soldats pour l'argent sont, tous deux, très mal vus. On se souvient du sort qu'il est arrivé à maints mercenaires en Irak. Universellement haïs, durs avec les faibles, détalant devant les groupes de combats, leur sort a toujours été horrible quand ils tombaient dans les mains de leurs adversaires, souvent torturés et brûlés vifs... Ce qu'ils n'était, en général que leur rendre la monnaie de leur pièce.

D'une manière générale, le sort des mercenaires a souvent été terrible. On ne leur faisait pas de quartiers. Les traitements humains ne sont apparus que quand des armés de conscrits sont apparues.

Quand à la guerre en elle même, vu l'inexistence totale de l'Otan militairement, dans les forces classiques, une guerre conventionnelle -avec la Russie- verrait très vite la débandade des forces urkainiennes, et de toutes les autres qui auraient l'idée déplacée de s'y mêler.

"D'Otan", que ces crétins ne se sont même pas rendu compte, qu'attaquer en Ukraine, c'était aussi attaquer au plus près des ressources russes.

L'armée novorusse, quand à elle, n'est pas le monstre qu'on a voulu décrire. Largement crée de bric et de broc, même tutorée par l'armée russe, elle a surtout été crée avec des prises de guerre, pour laquelle elle n'a pas eu grand mérite : l'armée d'Ukraine vend tout. Et même pas cher. On dit d'ailleurs, que vue son état de corruption, le matériel arrivé des USA est vendu au... gouvernement syrien en grande partie...

D'une manière générale, les flots d'armes américains, c'est bien connu, vont souvent à leurs adversaires.

les armes livrées aux chinois pendant la seconde guerre mondiale, arrivaient souvent aux mains nipponnes ou communistes, par le biais d'une corruption et d'une concussion effrénée. Au contraire de l'effet escompté, cette manne fera flamber la corruption et perdre tout qualité combative à l'armée nationaliste chinoise.

Ce schéma, se répète invariablement, depuis 1945... Pourquoi ferait il exception cette fois ?

Le système politique français implose. La législative du Doubs prouve que Front National contre Front républicain est arrivé à maturité. 50-50.

Dans une circonscription historiquement à gauche, et avec l'effet attentat, c'est très piteux.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Mardi 10 février 2015 :<br /> <br /> Le ministre allemand des Finances met en garde Athènes.<br /> <br /> Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a dit mardi que si la Grèce ne voulait pas d'un nouveau programme, alors tout était fini.<br /> <br /> Le ministre a ajouté que l'Eurogroupe voulait entendre mercredi de la part d'Athènes quelque chose qui l'engage.<br /> <br /> Il a par ailleurs démenti les informations selon lesquelles la Grèce serait parvenue à un accord avec la Commission européenne et a dit que l'Eurogroupe, soit l'ensemble des ministres des Finances de la zone euro, ne négocierait pas de nouveau programme pour la Grèce mercredi lors de sa réunion.<br /> <br /> http://bourse.lesechos.fr/infos-conseils-boursiers/actus-des-marches/infos-marches/le-ministre-allemand-des-finances-met-en-garde-athenes-1030668.php
Répondre
P
Tiens on parle des militaires ukrainiens comme des militaires pro US sur CNN. Il est donc normal de leur envoyer de l'équipement US pour descendre des séparatistes pro Russe. La guerre civile ukrainienne se transforme en guerre US/Russe où les soldats seront ukrainiens des deux cotés. Belle tactique US...<br /> <br /> Freudian slip? CNN says Obama considers arming pro-US troops...in Ukraine<br /> http://rt.com/usa/230759-cnn-us-troops-ukraine/
Répondre
L
Philippe Muray disait de Mai 68 que la pétulante Révolution avait été le 14 juillet des couches moyennes. D'après ce qui vient de se passer dans le Doubs, il est possible de voir dans le carnaval triste du 11 janvier dernier la Toussaint des mêmes couches, un demi siècle après. La Fête des Morts.<br /> Beau spécimen de mort, le père Broccoli -avec sa tête, il aurait pu aussi bien s'appeler Chou-fleur en cire- promu premier inquisiteur de France des fils indignes FN. <br /> Heureux les anciens révolutionnaires de soixante-huit qui ont la possibilité de cracher sur leur progéniture avec la même bonne conscience antifasciste qu'ils le faisaient jadis sur leur père !<br /> Ce qui est impressionnant sur les photos -à l'image de tous les gens de cette caste générationnelle d'enseigneux-syndicaleux-socio-cul-non-terreux, c'est la ligne impeccable du sourire, comme dirait mon dentiste écossais* en désapprouvant mon choix mesquin sur une terne couronne métallique.<br /> L'alliance vertueuse de la Révolution , de la sécu et de la bonne mutuelle a produit l'un des poissons les plus répandus dans les petites banlieues cossues de l’hexagone : le dentiste cool en kilt* avec piscine.<br /> (*Notez l'habileté diabolique avec laquelle j'ai contourné les foudres de la censure vivre-ensembliste antifa).<br /> S'il avait vécu, le grand Jacques Brel eut été obligé ainsi de revoir le dernier refrain de sa fameuse chanson Les Bourgeois -rebaptisée Les Sans Dents pour coller aux aléas de l'histoire sociologique.<br /> <br /> Les sans-dents, c'est comme les cochons<br /> Tant que c'est très jeune, ça n'est point trop bête<br /> Les sans-dents, c'est comme les cochons<br /> Dès que c'est moins jeune, ça file dur au...<br /> Front !!!<br /> <br /> Je me fous du dit front d'ailleurs. Mais voir les calculs au boulier de nos élites partir dans le vent des sables est toujours rigolo à souligner.<br /> Mélenchon suit le bœuf, comme d'hab, c'est lui qui a les plus belles cornes du troupeau.
Répondre
P
Les journaleux du Monde, ne sont plus bons qu'à servir la soupe de la propagande. Ils faut dire que leur torchons ne survivent que par les subventions de l'état. Ce ne sont donc plus que des kapos aux ordres. &amp;amp;quot;La rhétorique du Kremlin&amp;amp;quot;... Au moins Sarkozy arrive à être plus clairvoyant que certains. A trop vouloir la guerre, certains journaleux vont l'avoir en Europe. Les dirigeants francais n'ont que trop tardés pour essayer d'éviter le pire. Mais comme dit Sarkozy: La séparation entre l'Europe et la Russie est un drame. Que les Américains la souhaitent, c'est leur droit et c'est leur problème (...), mais nous ne voulons pas de la résurgence d'une guerre froide entre l'Europe et la Russie. <br /> Surtout que cela risque d'être une guerre chaude avec les USA qui ne connaissent que la fuite en avant.<br /> <br /> http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/02/09/crise-ukrainienne-nicolas-sarkozy-reprend-la-rhetorique-du-kremlin_4572863_3214.html
Répondre
B
Lundi 9 février 2015, vers 11 heures :<br /> <br /> La Bourse d’Athènes chute, les rendements s’envolent.<br /> <br /> L’indice ASE des marchés d’actions grecs chute de plus de 6% au lendemain du discours, ferme, de politique générale du premier ministre Alexis Tsipras. Les rendements s’envolent, celui à 3 ans frôlant le seuil des 20%. <br /> <br /> Les banques sont une nouvelle fois les plus touchées. Si l’indice général du secteur chute de 7,04%, Banque du Pirée abandonne 8,1%, Euro Bank 6,68%, Banque nationale de Grèce 5,45% et Alpha Bank 8,79%.<br /> <br /> Autre réaction, celle du marché obligataire, avec une poussée du rendement des emprunts d'Etat à dix ans à plus de 10%, à 10,6032%, contre 9,94% vendredi. <br /> <br /> Pour le seul rendement à trois ans, on approche les 20%, à 19,97%, contre 17,48% vendredi.<br /> <br /> Leçon grecque : plus aucun changement possible sans clash systémique.<br /> <br /> http://yetiblog.org/index.php?post/1362
Répondre
E
Nuke en Ukraine ? http://youtu.be/ZuQ5EPnSE_4
Répondre