Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2015 6 18 /04 /avril /2015 23:54

Des subventions aux associations, et donc, pour ce monde qui sait souvent plus, sinon exclusivement dépenser l'argent, sans savoir le gagner, des situations difficiles et de plus en plus difficiles.
Para secteur public, il concentre 1.8 millions de salariés, souvent modestes, mais pas forcément, et les dépôts de bilan s'allongent...

Les plus petits sont souvent les plus touchés, parce que faire sauter 500 euros par an à un club dont la comptabilité et la gestion d'amateur est tenue sur cahier d'écolier -quand il y en a - c'est facile. D'autant plus facile qu'on fixe des taquets à certains endroits "pas de subventions de moins de 1500 euros". Lire, tout ce qui est ou était en dessous, saute.

Mais, il y a d'autres cas, 80 500 euros de subventions sur 130 000 euros de budget, c'est clairement démentiel.

Il y a aussi l'habitude, de fêter, les 10,20, 50 ans du club, en faisant une fête, et comme on n'a pas un rond, de demander au maire du coin de bien vouloir la payer...

"les structures les plus dépendantes des subventions, notamment dans l’action sociale ou la culture", nous indiquent en plus que nos chéris de la culture ne savent pas gagner de l'argent. Pour ceux qui s'occupent des pauvres, et des démunis, on pouvait comprendre, mais là, c'est des bras cassés. On peut donc, sans hésiter leur donner le conseil -judicieux- d'apprendre un métier, un vrai, utile, et d'arrêter de tendre la sébille.

" On ne va pas vendre des chichis ! " On m'a toujours dit qu'il n'y avait pas de sots métiers, mais de sottes gens. C'est au dessus d'eux de vendre des chichis ? C'est du travail de larbin ?

Un vendeur de chichis est une personne honorable, plus honorables que certains fouteballeux, aux poches pleines et à l'esprit vide.

Combien d'association fonctionnent avec les recettes de leur buvette et des fêtes qu'ils sont autorisées à faire ? Un paquet !

Des chichis, ça fait belle lurette qu'ils auraient du en vendre ! Mais, il faut trouver les gens pour !
Mais, eux, ils étaient au dessus de tout ça. Mais le meilleur sera quand on cessera de subventionner les grosses équipes professionnelles, elles aussi, incapables de gagner de l'argent, et encore moins de payer leurs coûteuses structures dont ils ne sont souvent, jamais contents.

Baisse de popularité, aussi, pour Hollande et Valls. Le système de propagande fonctionne bien, et on peut lui attribuer les 29 % et 20 % d'opinions favorables auprès des gens ignares, incultes et peu informés, nombreux chez les: cadres supérieurs, fonctionnaires et retraités.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Pierre 28/04/2015 13:07

Bonjour,
Je vois que vous parlez souvent d'énergie, que pensez-vous de la fusion froide ? (LENR)
Depuis le temps que quelques scientifiques prétendent la faire, j'ai des doutes car si ça marchait vraiment cela finirait par se savoir quand même...

koupa 19/04/2015 16:36

Je me rappel une petite association à laquel je participais. La mairie nous permettait d'utiliser gratuitement une salle une fois par semaine. 0 subvention, on payait les fourniture en s'arrangeant entre nous, et le café chacun notre tour. Puis la mairie a décidé de nous subventionner.... et de mettre le nez dans ce qu'on faisait. Ils nous ont imposé de prendre une assurance "pour être en règle", donc 300 euros de subvention - l'assurance il restait déjà plus grand chose. Ensuite ils ont imposé d'avoir "un projet " ce qui forcément engendra des frais, en faite on se serait bien passé d'eux au finale. (mais ils étaient bien content de venir poser pour la photo dans le journal local.)

quelartpierre 19/04/2015 12:31

Monsieur, je suis un lecteur assidu de votre blog. J'y apprécie une culture historique, économique dans le domaine du logement,t des prises de positions à contre courants et une analyse que je partage sur la fin du pétrole abondant qui sur détermine nos économies conventionnelles.

Je regrette une position qui me semble très affective quand à la dépense publique envers les associations.

Certes nous serons d'accord pour dire qu'elles méritent un contrôle et ce n'est pas pour les plus grosses le commissaire qui compte qui assurera que celles ci soient sans défaut, le seul mérite serait de gonfler les poches du dit commissaire.

Alors, j'entends dans votre billet qu'il faudrait jeter le bébé avec l'eau du bain et qu'il suffirait de vendre des chichis pour que les associations se fiancent.

Tout cela ne serait-il pas simpliste et ne relèverait-il pas de plus où moins de mauvaise foi.

Il ne me semble pas possible de généraliser tout ce qui touche au association en quelques signes.

Nous ne pouvons vous et moi ignorer l'importance de ce groupe en terme d'emploi.

Nous ne pouvons ignorer l'importance de ce groupe en terme de lien social.

Nous ne pouvons ignorer l'importance de ce groupe en terme de service rendu à la population.

Comment pourrais exister le théâtre dans ma commune si "Les amis de la bibliothèque" n'organisaient pas annuellement une soirée théâtre gratuite, association sponsorisée par la commune, et que dire de la chorale où nous chantons qui reçoit des subventions pour payer un pianiste professionnel afin que nos concert qui sont là aussi une offre culturelle dans notre campagne offre un autre regard que le blé des exploitants agricole.

Alors quid des subventions ?

La question me parait plus idéologique que pragmatique. il me semble que vous avancez sous une fausse bannière. En effet en dénonçant à tort où à raison le subventionnement d’association, en mettant tout le monde associatif dans le même panier celui des profiteurs et des illégitimes.

Quelle associations sont donc intelligibles à des subvention et pour quel profit (lien social, emploi, bien-être, culture, pratique du sport, etc ..?

Dans tout les cas merci de mettre le focus sur cette question car dans nos campagnes le subventionnement est certainement le deuxième employeurs après celui des agents des collectivités locales, L'emploi privé disparaissant tous les jours laissant un désert où sans club de foot et sans chorale il ne reste que la "lobotomisation" de la boite du diable.