Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bilan RTE 2014

19 Avril 2015 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

Comme me l'a signalé un internaute, le bilan RTE 2014 est paru.

La part du renouvelable, progresse, le nucléaire se maintient, et le fossile s'effondre.

Les puissances installées s'accroissent dans le renouvelable et baissent aussi dans le fossile. C'est surtout le charbon qui est durement touché, avec la perte de 20 % de ses capacités.

En même temps, c'est logique, c'est le plus ancien.

Le complexe nucléaire avait donc réussi à fermer la porte un temps, mais elle vient de se ré-ouvrir, et à mon avis, elle n'est pas prête de se refermer.

Si la part de renouvelable n'augmente que peu, de 19.3 à 19.5, cela indique aussi que même avec une année défavorable au niveau du climat, et des barrage qui fonctionne un peu moins, il n'y a plus de régression du renouvelable d'années en années. On change d'époque.

Le parc photovoltaïque aussi repart dans la croissance. Entre une consommation qui patine, et régresse, et des installations renouvelables qui s'accroissent, le lobby nucléaire n'a plus grand chose à sacrifier en termes de capacités de productions fossiles.

La consommation baisse en Europe, et ce n'est qu'un début. La production s'établit à 3304 TWh soit - 1.4 %. Soit une cinquantaine de TWh perdu. Si cela peut sembler modeste, comme il n'y a plus de prix de gros administrés, c'est au contraire ravageur. Aucun "mammouth" (Mammouth écrase les prix, mammy écrase les prouts : Coluche, je sais, ça n'a rien à voir, mais fallait que je la fasse), ou grande entreprise, n'est capable de gérer durablement une perte pareille.

La France exporte massivement vers la GB, la Belgique, l'Espagne la Suisse et l'Italie. Mais comme le montre le chiffre vers l'Espagne, c'est n'est plus, non plus, un règne sans partage. On peut très bien imaginer que ces pays ayant investi massivement dans le renouvelable ne soient pas d'aussi bon clients, et là, le nuke serait tout aussi massivement dans la merde.

Pour ce qui est de la Suisse et de l'Allemagne, ils achètent généralement de l'électricité bon marché, et la revendent cher, le Royaume Uni, lui, achète constamment, mais s'en tient aux charmes de l'étatisme et des accords anciens, mais juteux pour lui. Le vrai jackpot pour EDF a été la Belgique, parce que son nucléaire en panade et déconfiture lui joue des tours...

Mais, si EDF peut jouer la montre, et contrarier le développement du renouvelable à la maison, il risque fort de ne pas pouvoir le faire à l'extérieur, où comme au RU, il s'oriente massivement vers l'éolien, et ne pourra plus, désormais, le faire de manière absolu.

Une certaine capacité va se développer, qui, alliée à la baisse de consommation devra et l'obligera à revoir sa politique nucléaire. Bien entendu, la rentabilité farfelue du nucléaire risque de lui jouer des tours. Et je ne parle même pas d'accident...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gabelle 19/04/2015 11:43

bonjour a propos d’énergie , propulsive cette fois ...voici cet article:

http://www.meretmarine.com/fr/content/la-russie-va-construire-des-destroyers-lourds-propulsion-nucleaire

Bon sachant que d’après les lois de la physique pour les nuls un avion ça tombe et un bateau a fortiori de guerre çà a tendance a couler.... si... si même les fleurons tels que le Koursk.
Ya du souci a se faire.
Ma question a la con.... j'ai dans le viseur un de ces superbes navire; par exemple en méditerranée en 1 je le coule... et pendant 100.000 ans j'ai un tchernobyl x 1000 dans la grande bleue...

en 2 j'invite poutine autour d'une vodka.

en 3 je refile le bb a bush le 3 , le 4 enfin je sais plus ou on en est dans la dynastie histoire de régler ça a la texane.

Bien que j'aime pas la vodka je pense que je ferais un effort.