Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

la catastrophe nucléaire.

11 Avril 2015 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

Il est clair que Flamanville s'avère une catastrophe, et comme Dieu (ou Chuck Norris) veille sur le France, il a veillé à ce qu'elle arrive AVANT la mise en service.

L'autorité de sûreté nucléaire a signalé une anomalie de la cuve. " «Si les tests en cours confirment l'anomalie --et il y a de fortes probabilités qu'ils la confirment-- ces EPR sont condamnés à ne pas démarrer» ".

Parce que ces cuves ne peuvent être ni réparée ni changée, et quand bien même, à quel prix ?

"On aura donc acheter, à grand prix, beaucoup de regrets". Et pendant ce temps, on nous disait que le renouvelable n'était pas réaliste.
Il l'est, et quand bien même une éolienne se retrouverait par terre de temps en temps, ça n'irait pas chercher loin.

Pour ce qui est de la STEP et ce que me disait un lecteur, à savoir que les bons endroits étaient déjà exploités, pour une production modeste, c'est encore faux. François Lempérière a recensé les sites propres à la création de STEP marines en France, ils sont nombreux. Et sans doute la liste n'est pas exhaustive...

D'autant que les îles qui ont atteint la maturité et les 100 % de renouvelable pour l'électricité ne disposaient pas de ressources hydriques importantes. Elles ont donc construit des STEP marines, et ce projet existe pour la Corse aussi, et les DOM TOM devraient aussi accéder au 100 % de renouvelable.

Bien entendu, au niveau européen, il faut rappeler l'existence du colossal réservoir Norvégien, qui a conduit à un accord entre compagnies électriques anglaises, norvégiennes et allemandes. Avaler la production électrique renouvelable du petit Danemark n'a pas été difficile.

En ce qui concerne, d'ailleurs, la consommation, rien n'indique qu'elle se maintiendra. Soit par paupérisation, soit par politique délibérée, elle peut très clairement être freinée de façon efficace, et toujours moins cher que de vouloir produire tant et plus. Le parlement californien, d'ailleurs, a clairement montré la voie, par tout un travail de norme, et si on parle de "loi de tueur de vampires", elle a concerné les consommations inutiles et cachées des appareils en veille...

Mais visiblement, dans le nucléaire, comme généralement dans l'énergie, on est tombé dans un état psychiatrique avéré, et si les saoudiens disent souvent n'importe quoi, ils ont raison de dire que l'âge de pierre ne s'est pas arrêté faute de pierre.

Seulement, les dirigeants sont âgés, et ont une vision erronée des choses. Ils construisent des aéroports, en plein pic pétrolier, et quand bien même, par miracle, on arrivait à maintenir une production au niveau actuel en 2025-2030, il n'y aurait pas de quoi doubler ou tripler le transport aérien.

Mais, toute fin de civilisation se ressemble. Les khmers ont continué jusqu'au bout à faire comme ils avaient toujours fait. Mais cela ne fonctionnait plus, comme cela ne fonctionnait plus dans l'empire maya, comme cela ne fonctionnait plus au groenland, à l'île de Pâques, et dans l'Europe du XIV°siècle.

Mais; ce qui empêche de réagir, c'est la non perception de la crise par la couche dirigeante, très bien résumée dans l'article de Charles Sannat.

Ils sont dans la négation du réel, qui doit se conformer à leurs voeux. Quelle belle manière de dire, de la part de Charles Sannat, qu'effectivement il y a consolidation, en attendant la prochaine baisse. Ce que je disais être une crise, en "LLL".

La réalité est têtue. Trussel Trust (association caritative chrétienne) a vu son nombre de "clients", multiplié par 15 en 5 ans.

Le plafonnement des énergies fossiles qui pose problème est compliqué par une gestion type Goulag du continent.
Bien sûr, toutes les personnes épargnées (anciens retraités, fonctionnaires, cadres), peuvent trouver le système sympathique et même génial...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

José 18/04/2015 22:55

Avant on disait "cracher au bassinet". Maintenant on dira "cracher à la cuve".

wawa 12/04/2015 08:37

le problème de ces step marine, qui seront peut etre a developpé, c'est qu'elles ne beneficie que d'un denivelé d'une centaine de metre (la hauteur des falaise, ce qui fait pas bander un electricien. et qu'en plus il faut gerer l'agressivité de l'eau de mer sur les pales.

quand je dis que la loi des rendement decroissant a déja joué.....

Abdel 11/04/2015 20:58

Patrick,
n' oubliez pas les Pays -Bas et le câble NorNed qui les relie à la Norvège. Le câble électrique sous-marin le plus long au monde : http://fr.wikipedia.org/wiki/NorNed

Et juste pas loin , le Royaume Uni qui construit le plus grand parc éolien du monde . Pour un peuple spécialiste de piraterie ( voir Braudel) , c'est qu' il y a un avantage économique d' investir dans l' éolien :
http://www.express.be/sectors/fr/energy/le-royaume-uni-sapprete-a-construire-le-plus-grand-parc-eolien-du-monde/211485.htm