Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 20:59

Aujourd'hui publié, grâce à Médiapart, hier enterré, le vrai sens, et la vraie remise en question, que n'avait pas provoqué Fukushima, c'est que le nucléaire est, sera, et restera bien plus cher que l'électricité issu du renouvelable.
"L'ile nucléaire française", dans un océan européen quasi dénucléarisé ne sera pas plus viable. On ne maintiendra pas ou on n'augmentera pas la production quand tout le monde diminue, le progrès technique finit toujours par se déverser d'un pays sur l'autre, et si l'on ne l'intègre pas, on subit la destinée de l'URSS.

Aujourd'hui, si les partisans du nucléaire avait plus qu'un pois chiche dans la cervelle, ils inverseraient la tendance, se feraient partisans résolus du renouvelable, et créerait un 80/20 inversé. En inventant une nouvelle filière, sur laquelle travaille chinois et indiens, il pourraient peut être alors créer de nouvelles centrales pas trop chères, et sûres.

La débandade mondiale du nucléaire est visible désormais, et c'est seulement en trichant qu'elle n'apparaît pas trop catastrophique. En comptant, par exemple, les centrales nucléaires nipponnes comme "en activité".

Quand à la comparaison entre gaz et charbon, elle n'a pas lieu d'être pour le nucléaire et le renouvelable. Le renouvelable ne consomme que de la maintenance, et le nucléaire de l'uranium, alors que la production dépend essentiellement d'une sphère Kazakh, où le grand jeu US peut déclencher des troubles à tous instants.

L'EPR est le JSF français. Il est coûteux, impossible à construire, monstre technologique, il est victime aussi de budgets débridés, jamais suffisant néanmoins, et qui s'avéreront là aussi, être l'achat de beaucoup de regrets... "Gloires et fumées d'Italie".

Ségolène Royal a donc commandé un rapport à l'ADEME, "100 % nucléaire". Là, on est dans la foutaise. Parce que si on veut faire 100 % nucléaire, il faut tuer ce qui a été fait pour justifier le nucléaire : la consommation, et notamment ses pointes. Sinon, le nucléaire tombera systématiquement à 50 % en pointe, ou alors, il faut diminuer la consommation par deux, ou construire une cinquantaine de centrales, dont certaines ne fonctionneraient que quelques jours par an...

Il est certains aussi, que la filière nucléaire aura du mal à justifier sa dérive des coûts, alors que le renouvelable, lui, va gagner en efficience chaque année.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

bsa 16/04/2015 19:06

est à l'etude la recupération des 800 TWh de chaleur perdue par les centrales. plutot que des tubes verticaux on aura des tubes horizontaux vers toutes les villles qui seront chauffees gratos. les tuyaux tout le monde sait faire

wawa 15/04/2015 11:07

le raport de l'ademe :
au niveau du stockage gaz to power-power to gaz et par air comprimé s'assoit sur les lois de la thermodynamique. pour des gens qui prétendent parler d'energie c'est assez clownesque, il aurait mieux fallut pour la réputation de l'ADEME qu'il ne fuite pas

passer au renouvellable est physiquement possible, mais economiquement cher et il faudrait accepter beaucoup plus de delestage

Phil du 06 14/04/2015 16:14

Baisse du nombre de forage aux USA. ET les pétroliers doivent creuser pour ne pas perdre leurs droits à le faire. Après il serait vraiment intéressant de savoir le cout réel de production mais là cela doit être hyper secret :-)

http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/04/14/la-production-de-petrole-de-schiste-va-baisser-aux-etats-unis_4615746_3234.html

Sébastien 14/04/2015 12:03

A tel point qu'on peut parler de banques centrales nucléaires...

BA 14/04/2015 08:38

Nous volons tous dans le ciel, le cul posé sur une bulle.

La base monétaire, c'est la création de monnaie par les banques centrales.

Pour suivre l'évolution de la base monétaire depuis 2008, regardez bien le graphique 2 :

http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=83417

Aux Etats-Unis, la base monétaire était de 800 milliards de dollars en 2008. Depuis, elle a explosé. En 2015, elle est de 4500 milliards de dollars.

Et au Royaume-Uni ?

Au Royaume-Uni, la base monétaire était de 70 milliards de livres sterling en 2008. Depuis, elle a explosé. En 2015, elle est de 370 milliards de livres sterling.

Et au Japon ?

La banque centrale du Japon augmente la base monétaire de 80 000 milliards de yens par an ! C'est une augmentation équivalent à 620 milliards d'euros supplémentaires par an !

Et en Europe ?

La Banque Centrale Européenne a annoncé qu'elle allait injecter 1140 milliards d'euros supplémentaires dans le circuit ! C'est 60 milliards d'euros supplémentaires par mois, jusqu'en septembre 2016 !

Conséquence :

Depuis 2008, les banques centrales ont SANS LE VOULOIR créé de gigantesques bulles boursières et de gigantesques bulles financières.

Depuis 2008, les banques centrales ont INVOLONTAIREMENT placé toute l'économie mondiale sur des bulles boursières et sur des bulles financières.

Aujourd'hui, toute l'économie mondiale est en lévitation.

Malheureusement, une bulle ne peut pas gonfler jusqu'au ciel.

Malheureusement, une bulle finit toujours par éclater.

Préparez-vous au grand « Plop ! »

Vous avez aimé la crise financière de 2008, vous allez adorer la prochaine.

http://www.lenouveleconomiste.fr/vous-avez-aime-la-crise-financiere-de-2008-vous-allez-adorer-la-prochaine-26731/

Présentation

compteur

Recherche

Catégories