Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2015 5 10 /07 /juillet /2015 17:22

Il existe des détonateurs, mais les situations qui explosent sont avant tout le résultat d'un entassement préalable d'un stock de munitions.

Je résume ce que je pense de la crise grecque. On ne négocie pas avec l'Union Européenne, on ne négocie pas sur l'Euro, parce qu'on ne négocie pas avec le diable. Ils ont une vision religieuse de leur bouzin. Il faut le voir de même. L'Union européenne, c'est l'empire du mal.

Tous ceux qui vous disent "une autre Europe", qui veulent "rebâtir", "infléchir", ont tout faux. Des crétins pire que les europhiles. Il n'y a rien à rebâtir, à infléchir, il n'y a qu'à détruire, et à détruire leurs illusions.
Pour les dirigeants, il faudrait leur dire le mot du pape. "N'ayez pas peur".

La sortie de l'euro n'est pas question de choix, elle est incontournable, elle se fera, pour la totalité des pays. La simple question est de savoir quand et comment. Par la porte ou par la fenêtre.
On dit que l'économie grecque est à l'arrêt. Cela n'empêche pas le gouvernement d'avoir une popularité importante, et d'avoir gagné l'élection.

L'économie a une importance pour élire un gouvernement de gestion courante. Pas pour un gouvernement de rupture. Le politique est alors, le plus important.

Mais le stock préalable de munitions, ce sont plusieurs choses. L'endettement d'abord, l'effondrement économique, politique et moral.

Pour la Grèce, les créanciers demandent des "réformes". Mais ces réformes proposées sont conditionnelles à un "haircut", de la dette. Chose impossible pour les allemands.
La position des allemands, légitime ? Pas du tout.

Les allemands sont héritiers des allemands qui gueulaient comme des porcs pour la question des réparations...Les allemands ont donc une très bonne mémoire pour leurs créances, et une très mauvaise, pour leur dette.

Et puis, des retraités allemands, on s'en fout. Ils avaient qu'à faire des gosses. S'ils en ont pas fait, qu'ils en supportent les conséquences.

Mais, la situation européenne est intenable, simplement parce quel'économie réelle est en voie d'effondrement. En Europe, et partout ailleurs, d'ailleurs.

Regardons simplement le dernier bulletin de RTE. Et les statistiques de production et consommation d'énergie. On est en pleine déconfiture.

Le seul qui s'en sortira, c'est celui qui a le moins marché dans la voix des interdépendances. Il faut donc parier sur la Russie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

Ray Actionnaire 11/07/2015 19:11

Ceci dit, même si les allemands avaient fait des gosses, ils aurait encore fallu en faire autant que les africains pour éviter l'invasion.

Phil du 06 10/07/2015 20:52

C'est sur que les russes (au moins la génération qui est née avant 1990) continuent d'utiliser leur datcha pour y faire pousser pommes de terre, fruits et légumes. Les jeunes commencent à être dans la consommation. Mais bon, ils ont encore des usines et plein d'énergie et de matières premières.
Les sanctions leur font visiter leur pays...

Présentation

compteur

Recherche

Catégories