Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 22:41

Pour Jeremy Rifkin, la nouvelle révolution industrielle Apportera le plein emploi. C'est la troisième selon lui, beaucoup plus selon moi (avant la révolution industrielle, on parlait de pré-révolution industrielle, et chaque RI avait ses phases particulières...

Mais, globalement, il a raison. Chaque immeuble sera producteur net d'électricité. Au grand désespoir d'EDF, du gouvernement, etc.

Cela pose aussi le problème de la survie de ces conglomérats, qui sont en faits, des groupes énergétiques.

Même la presse pravda vient de s'en apercevoir. Le stockage de l'électricité va rentrer dans l'ère de masse, avec Tesla, et tous ceux qui suivent.
D'énormes quantités de batteries vont être fabriquées, et commercialisées. Pendant un premier temps, cela fera des dépenses d'équipements, dans un deuxième temps, un énorme crunch des chiffres d'affaires.

C'est pour cela que les rêves d'empire qui se déroule avec la volonté de casser la Grèce, de signer des traités transatlantiques ou transpacifique vont échouer.
Certains disent que le gouvernement mondial se bâtira sur les décombres des USA et de l'UE. Je doute. Une fois ces entités malfaisantes disparues, c'est aussi le pouvoir de coercition qui disparaît.

La nouvelle dîme est énergétique. Elle disparaîtra comme l'ancienne, victime de la pomme de terre. La pomme de terre avait cela d'original qu'elle n'était pas taxable. Si un oeil exercé peut estimer une récolte, le même oeil ne peut absolument pas estimer une récolte de pomme de terre. Le développement de la Pomme de Terre à la fin de l'ancien régime est un signe de l'affaiblissement de la mainmise de l'église sur la société.

La compétitivité du fossile s'effondre. Celle du solaire s'affirme. Et si c'est l'autarcie qui gagne, ou le système autonome, c'est la banqueroute des grandes sociétés et des états...

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

Greg 04/07/2015 11:09

Le seul souci est qu'ils peuvent décider de taxer les panneaux, difficiles à dissimuler sauf à disposer d'un jardin clos et bien orienté, un peu comme ils taxent l'ORTF -difficile de planquer une antenne.
Je reste toutefois optimiste: passer au solaire oblige à repenser notre rapport à l'électricité et notamment sa consommation. 1000 watts c'est beaucoup beaucoup d'énergie ; quand on fonctionne au solaire: en prendre conscience c'est faire un grand pas en avant.