Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 00:01

... en France en 2015. La circulation automobile a connue une hausse notable en France, plus importante qu'il n'apparaît. En effet, avec une consommation unitaire en chute libre (consommer 4.5 litres de carburant ou moins au cent devient une norme), une réduction des volumes des automobiles, la pâlotte hausse de 1 % de consommation de carburant (super et gazole confondu), prend une autre dimension.

On peut penser que cette réduction de consommation donne une pente de déclin à parc constant d'environ 2 % l'an. L'effet prix à donc, indéniablement boosté la consommation, expliquant aussi le surcroît de mortalité observé.

Mais, l'effet prix ne gomme en aucun cas l'effet modernisation, et il est clair que toute hausse des prix entraînerait l'effet inverse.

Ce que déplore sans doute le gouvernement, c'est le clapotis économique que représente la baisse des prix du pétrole. Il faut dire que la tendance lourde engagée n'est pas ou peu discutable. Eviction du pétrole pour les usages hors transport, et réduction marquée des consommations unitaires.

La dégringolade de la consommation pétrolière en particulier et de la consommation d'énergie en général continue son bonhomme de chemin, et l'effet prix ici, se précise.

Pour ce qui est du surplus de croissance espéré par le gouvernement, il est pathétique. Environ 200 euros par ménage, c'est de l'ordre du ridicule... En même temps, la consommation d'énergie, notamment pétrolière, c'était aussi de la consommation, même si elle est grevée d'impôts...

On voit finalement qu'en matière économique, les grands partis de gouvernements n'y connaissent rien.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans transport terrestre
commenter cet article

commentaires

Présentation

compteur

Recherche

Catégories