Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2015 1 03 /08 /août /2015 16:55

En politique, on n'a pas les mêmes balances que dans la vie humaine. La vertu d'un côté est vice dans l'autre... Et vis-versa.

Un Léon Blum raillant Pierre Laval en 1935 pour le Front de Stresa, et le traitant de "Louis XI de grande banlieue", est le prototype même de l'abruti.

Si sa fidélité à une amitié personnelle est une qualité humaine, c'est un défaut politique majeur, surtout quand le sentiment prend le pas sur le cerveau.
Le pape voudrait qu'on accueille des immigrés, alors que le continent européen va imploser. Parfait apparatchik déconnecté de la réalité.

On veut construire un "ayraultport" à Nantes. Même déconnection de la réalité. Le pétrole nécessaire pour justifier un aéroport supplémentaire ? Complétement absent des débats !

Felipe II d'Espagne fit au XVI° siècle un grand autodafé, en Espagne, de ses réformés. 1000 périrent en deux grands bûchers. Puis, en Espagne, la réforme disparu complétement des préoccupations. Le message avait été clair.
A côté, François I° Et Henri II furent beaucoup plus hésitant. Dans ce cas, la guerre civile dura 40 ans, et 4 millions de personnes périrent.

Qui est le sage, et qui fut le sanguinaire ? Une politique se mesure à ses effets, et l'enfer, pavé de bonnes intentions.

Les populations européennes vont de moins en moins accepter les nouveaux arrivants, dans un contexte de chômage de masse et de misère qui s'étend.

La consommation de pétrole stagne en France. Contredisant toute assertion de "renouveau de croissance", ou plutôt, indiquant une croissance qui a changé de nature. Contrairement à P. Jovanovic, je ne pense pas que ce soit un signe de dégradation. Simplement, le progrès technique absorbe tout, quand il reste un reliquat de croissance. Et rien à redistribuer. Surtout pas pour des nouveaux arrivants.

Les gouvernants, sont eux, totalement incapables de gouverner en temps de crise. Il faudrait qu'ils envisagent une autre carrière, plus dans leurs cordes, comme têtes à claques dans les foires.

Le continent donc, va imploser. Les dirigeants ne sont pas capables de penser. Les quantités disponibles de pétrole sont bien en dessous de ce qui était prévu, et décorrélés de la croissance démographique.

Le système capitaliste n'a jamais su fonctionner avec des quantités décroissantes d'énergies. Marx n'avait pas vu cela, et peu de monde l'a vu, notamment dans le monde économique.
Pourtant, dès 1800, le début de l'ère del'énergie fossile, tout ceux qui réfléchissaient, l'avaient vu. Mais ils avaient peu de liens, avec les "décideurs".

L'hypothèse optimiste, reste donc l'accession au pouvoir de partis de ruptures, la pessimiste, la dislocation des états. A Pékin et à Moscou, on essaie de ne pas être entraîné dans la mélasse de la déconfiture...

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND
commenter cet article

commentaires

philoupe 04/08/2015 09:33

On peut remplacer le pétrole par du gaz naturel liquéfier (GNL)°pour tout les transports, Costa Croisiére va faire construire deux paquebots géant en GNL, Des flottes de camion régionaux commence à si mettre, Des véhicules particulier sont en test en Italie .Le GNL à la même puissance volume/énergie que le pétrole avec la pollution en moins, sauf pour l''évaporation qui maintien le froid du réservoir mais il peut être brulé par catalyse.
C"est certainement pour cela que les guerres sont déclenchées en Syrie, ,libye, Gréce , Russie ,Palestine, la ou sont les grandes réserve de Gaz???

logique 03/08/2015 20:01

La croissance du système peut être compenser par la hausse des prix et les services se qui c'est passé dans les années 2000. Hors il y a un moment ou les prix sont trop haut et les services trop cher. La décroissance c'est la monnaie de l'excroissance financière. :) :) :)