Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 23:27

Des candidats pour l'accueil en France. Preuve ultime que cette migration est bien, avant tout, économique, et déclenchée par qui ? Les réponses sont multiples. Là aussi méconnaissance totale de la réalité pétrolière et fossile de la planète, qui nous promet, comme l'a dit un lecteur, des hivers apocalyptiques.

Raisons pour laquelle, aux temps anciens, on se supportait avec un minimum de 6-7 personnes par logement, pouvant monter jusqu'à 40, sans que le chiffre de 13 apparaisse vraiment comme pas courant. Quand on est nombreux, on se tient chaud. Et on occupe peu de terrains, consacré à l'essentiel, les cultures. Comme on l'a dit, les pauvres de Dakar ont la joie de vivre. Mais la civilisation post pétrole verra sans doute mourir pas mal de gens (dans la joie et la bonne humeur ? pourrait on demander à Yves Cochet ?)

Les migrants économiques, raisonnent donc, aussi, en termes d'efficacité. Ils ne se dirigent pas vers l'Espagne qui perd 100 000 immigrés et 50 000 nationaux par an, l'Italie attire par son laxisme, mais pas par son économie, la Grèce, inutile de dire qu'elle n'est qu'un passage, comme la Serbie, et la Hongrie, elle, n'est aussi qu'un passage.
Les pays baltes, personne n'y songe, la Roumanie, quelques pékins s'y égarent malencontreusement, et pour la Pologne, les candidats sont rares, sauf les ukrainiens...La Slovaquie et la république Tchèques ne sont pas, non plus, des destinations. Bizarrement, personne ne se dirige vers la Russie, qui sait, elle, garder ses frontières... Alors, que, parait il, en Europe, ce "flot n'est pas arrêtable".

On notera que les passages par l'Espagne, s'ils existent, sont plus ténus. La Garde a une réputation épouvantable, et ce, de manière immémoriale, et elle a prouvé qu'elle n'hésitait pas à tirer.

L'Allemagne doit donc, en Grande partie, absorber seule ce flux. Le tabac que fait "the Donald", aux USA, en ce moment, s'appuie aussi sur un sentiment anti-émigré, à un moment paradoxal. L'émigration nette est tombée aux USA, aux alentours de zéro, mais cette émigration, désormais, dans un contexte économique désastreux, est insupportable.

La manipulation du petit Aylan, elle, n'était pas destinée à la population. Visiblement, même les grands mères flairent le coup tordu, mais à justifier les gouvernements. Comme je l'ai dit, y croient ceux qui y croyaient avant, et personne n'est dupe.

En ce qui concerne le père, dans n'importe quel pays de l'union européenne, un père de famille qui ferait monter sa femme et ses enfants sur un tel canot pour un autre motif, serait poursuivi pour homicide...

La réalité, aussi, c'est que les investissements pétroliers en mer du nord vont baisser de 80 %. On est donc arriver au stade où le prix de l'énergie provoque sinon l'effondrement de la société industrielle, du moins sa réduction en peau de chagrin. Cela a des conséquences. Dans le choix des émigrés pour le pays d'accueil. Ils vont là où il reste un peu d'emploi, donc, ni au Portugal, ni en Espagne, ni en Grèce, ni en Italie, les pays les plus touchés par la crise énergétique. La France n'est pas, non plus, une destination privilégiée. Le montant des salaires aussi attire ou repousse. On ne prend plus la mer pour arriver en Grèce.

Logiquement, cette baisse des investissements fera que les coûts de production vont baisser, et que la production, aussi va baisser nettement. La crise du fossile devrait donc, aussi, atteindre les pays du nord de l'Europe. Le fond de réserve "pour les générations futures", de la Norvège, va sans doute s'évaporer à une vitesse phénoménale, entre les mauvais placements (tous), et déficits des multiples budgets, plus habitués aux vaches maigres...

Les emplois, nombreux de la mer du nord, vont disparaitre à une cadence incroyable, et ne reviendront jamais. Une fois brisé le ressort de l'investissement, il n'y aura plus de rebond. La déplétion de la mer du Nord,va s'amplifier et s'accélérer.

Nous sommes dans la situation de ces comédiens et artistes, hier célèbres et le fric leur coulant des mains, aujourd'hui dans la gène (relative) de "leur petite retraite de fonctionnaire", de la "vente de leur maison corse", ou des "placements foireux en Islande"...

Mais, qu'ils se consolent. La côte d'Azur, sans pétrole, la jet set n'y mettra plus les pieds... Même si c'est la dernière à souffrir du manque de pétrole...

L'Europe occidentale, donc, va vivre une vraie crise, celle dont on ne sort pas, celle de la fin géologique de la mer du nord, et de quasiment toute production d'énergie sur son propre sol. Bonjour les migrants...

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

BA 13/09/2015 23:56

L'un après l'autre, les pays européens violent les accords de Schengen.

1- D'abord, la Hongrie.

La Hongrie a achevé samedi 29 août la pose de la clôture de fils de fer barbelés destinée à empêcher l’entrée des milliers de migrants qui se pressent à sa frontière avec la Serbie.
« La première partie de la clôture frontalière a été achevée deux jours avant la date fixée au 31 août », a indiqué le ministère de la défense. Une palissade de quatre mètres de haut doit ensuite être construite sur les 175 kilomètres de frontière, fermée le 17 juin par les autorités hongroises.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/08/29/le-mur-anti-migrants-acheve-entre-la-hongrie-et-la-serbie_4740275_3214.html

2- Ensuite, l'Autriche.

Trois jours après la découverte d’un camion charnier contenant 71 cadavres, probablement des Syriens en provenance de Hongrie, l’Autriche a annoncé, lundi 31 août, son intention de renforcer les contrôles sur ses frontières orientales. Une manière de durcir le ton à l’encontre des migrants qui affluent quotidiennement sur son sol.
La ministre de l’Intérieur autrichienne, Johanna Mikl-Leitner, a détaillé à la radio ces nouvelles mesures qui ont été mises en place dimanche dans l’Etat du Burgenland, en étroite collaboration avec les autorités hongroises, slovaques et allemandes :

« Nous allons effectuer pendant une période de temps non limitée des contrôles à tous les points de passage frontaliers importants dans la région est, et vérifier tous les véhicules pouvant être utilisés comme cache pour des personnes victimes de trafic. »

3- Ensuite, l'Allemagne.

L'Allemagne a annoncé dimanche 13 septembre la réintroduction de contrôles à ses frontières face à l'afflux de réfugiés, suspendant de facto la libre circulation prévue dans l'espace Schengen européen et marquant une nouvelle aggravation de la crise migratoire sur le continent.

4- Ensuite, la République tchèque.

Migrants : la République tchèque renforce les contrôles à la frontière avec l'Autriche.

La République tchèque va renforcer les contrôles à sa frontière avec l'Autriche, à la suite de la décision de l'Allemagne de réintroduire des contrôles frontaliers en raison de l'afflux de migrants, a déclaré dimanche le ministre tchèque de l'Intérieur.

http://www.romandie.com/news/Migrants-la-Republique-tcheque-renforce-les-controles-a-la-frontiere-avec-lAutriche/629539.rom

Conclusion :

Aujourd'hui, les accords de Schengen n'existent plus.

Dans les faits, les accords de Schengen sont morts.

La Gaule 13/09/2015 04:30

Le ministère des affaires étrangères recrute :

Un(e) bon(ne) vendeur(se) pour mission à l'étranger. Expérience en force de vente et connaissances juridiques appréciées. Sens du travail en équipe et de la discrétion exigé.

http://www.lefigaro.fr/international/2015/09/11/01003-20150911ARTFIG00420-une-consule-honoraire-de-france-en-turquie-vend-des-canots-aux-refugies.php

Feelgood 12/09/2015 20:58

Bonjour,
Voici une autre version de l’origine des migrants : ce sont des refugés climatiques!
Au final, cela donne le même résultat expliqué par Patrick Reymond…
En revanche ce la ravive la version pic pétrolier/changement climatique/ crise économique… c’est un nouvel angle de vue selon moi :
http://reporterre.net/Les-migrants-venus-de-Syrie-sont-des-refugies-climatiques

NeverMore 12/09/2015 17:24

Patrick Reymond et Fboizard sont très prolixes (productifs) en ce moment. Merci à eux pour la vraie information.

simplet 12/09/2015 01:03

A l'heure, si sombre encore, de la civilisation où nous sommes, le misérable s'appelle l'homme; il agonise sous tous les climats, et il gémit dans toutes les langues.
Victor Hugo.

Nihil novum sub sole

Alain 11/09/2015 11:57

On vit vraiment une époque épique.
On a d'un côté une majorité de gens qui continue à vivre comme si de rien n'était, une minorité qui s'inquiète et réfléchit, mais qui n'agit pas pour autant, et une autre minorité encore qui saute le pas dans le monde d'après.
L'un de mes amis a quitté la France il y a quelques années et est parti s'installer en Croatie.
Il a acheté une maison (10 000 euros) et produit sa nourriture en cultivant la terre.
Cela fait des années qu'il me tanne pour le rejoindre.
J'ai prévu de lui rendre visite d'ici la fin de l'année.
J'ai un autre ami français à qui j'ai prévu de rendre visite en mars prochain au Pérou.
Au final, il me faudra faire un choix : changer de vie, et probablement aussi alors, de pays, ou tenir bon ici encore 18 ans au bas mot, jusqu'à la retraite... sur ce dernier point, la retraite dans 18 ans, j'ai quelques doutes...

Phil du 06 12/09/2015 21:44

Si ma femme lit cela, elle en remettra une couche pour aller en Russie ou en Bulgarie.