Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 06:47

Attali correspond finalement pile/poil à un maréchal de France de Louis XV. On disait de lui que "bien qu'employé toute sa vie dans le militaire, il n'y connaissait absolument rien".

On ne pouvait pas mieux dire. (Et en plus, j'aime bien taper sur les déclarations d'Attali. Je sais c'est du facile, mais on ne se refait pas).

Pour Attali, donc, " «Les réfugiés vont faire de l’Europe la première puissance du monde» ". Monsieur Attali, donc, ne comprend absolument rien à l'économie, bien que, soi-disant, il en ait fait toute sa vie.

L'économie, à la base, c'est la transformation. Pour Braudel, l'homme est assez peu productif, mais il augmente vite cette productivité, grâce à des inventions simples, et puis, par des sources d'énergies, qui multiplient facilement le travail humain, par 200.
Seulement, comme monsieur Attali est incompétent, il parle, ou plutôt fait du bruit, parce qu'à la base de l'économie, il ignore, visiblement, qu'il y a la production d'énergie. Et il faut les lui rappeler.


- Le gisement de mer du nord, gazier et pétrolier, est mourant. l'investissement va y être réduit de 80 %. Le dit gisement est sur le déclin, tant pour le gaz que pour le pétrole. Les forages permettaient de limiter le déclin, mais là, il va être ultra-rapide, mais le gisement va durer plus longtemps. C'est quasiment, la seule source autonome de production d'énergie européenne. Avec le charbon, dont les derniers producteurs sont allemands, et polonais. Les allemands produisent surtout, d'ailleurs, du lignite. Et du renouvelable. Le renouvelable est en train de devenir, d'ailleurs, la seule source d'énergie du continent européen.

- les consommation d'énergies se rétractent à grande allure, ce qui indique un effondrement en cours du continent. Comme je l'avais précisé, les marches d'escaliers en LLLL. Le V n'existera pas, parce que l'énergie n'est plus là.

La consommation de gaz, baisse depuis 2005, celle de pétrole depuis 2006,l'électricité depuis 2010, c'est à dire que les ménages économisent sur le chauffage, avant de devoir économiser sur le transport. L'industrie, elle, est mal en point, avec une Allemagne qui fait glorieusement une croissance de 0 %, et tous les autres qui régressent, sauf les pays de l'est qui avaient le bon goût d'avoir une main d'oeuvre très bon marché, pas l'euro, etc... Encore faut il nuancer, et signaler la disparition de l'industrie roumaine, remplacée par quelques usines sous-traitantes européennes. Mais c'est loin de compenser.

A cela, il faut ajouter le fait d'avoir indiqué aux russes (30 % de la production mondiale de gaz), d'aller se faire voir, ce qu'ils ont fait, en allant voir les chinois. Chose d'autant plus surréaliste que les russes eux mêmes ont, semblent ils atteint leur pic gazier, et devront choisir les clients qu'ils voudront satisfaire. Nulle doute, aussi, que l'élément politique pèsera lourdement dans le choix du dit client.

- je rappellerai aussi Paul Bairoch. Le continent européen s'est développé autour des sources européennes d'énergies, qui laissent loin, très loin, derrière le pillage des colonies comme source de financements. Les pays colonisateurs, d'ailleurs, étant plus plombés par les dites colonies, que propulsés par elles. Le fait que certains pays soient déficitaires, comme France, Suède et Espagne, pour le charbon, n'empêchait pas un excédent charbonnier global, s'exportait dans le monde. Simplement, les pays "pauvres", avaient une efficacité énergétique sans comparaison avec les pays richement dotés.

La baisse, donc, de la consommation énergétique, en Europe, indique donc un effondrement économique global, particulièrement fort en Europe du Sud. Passant de 1832 millions de Tonnes équivalent pétrole (2006), à 1666 (2013), soit 9 %. On peut penser que les gains d'efficacité concernent 3 %, et que ma déroute économique fait le reste. Bien entendu, un effondrement peut commencer très doucement, s'accélérer et terminer à la verticale.

Bien entendu, on ne citera pas le cas français, où l'indépendance énergétique, soi-disant à près de 50 %, est en réalité réduite à l'hydro-électricité et au renouvelable, c'est à dire, 10 %. Sans compter les 2/3 de la production nucléaire ne sert qu'à chauffer sans usage... Les 135 millions de TEP (tonnes équivalents pétrole), se réduisant à 38 après les pertes de charges...

- L'inéluctabilité d'une immigration est donc basée sur un dogme. l'Europe, est, "pour toujours", un continent développé et riche. Le reste est voué, pour l'éternité, à la misère. Ce genre d'affirmation, ça ne serait pas un peu du racisme politiquement correct ?

- Des "migrants", donc, n'ont strictement aucune chance d'intégration économique, sauf à prendre un nombre de places sur une population active en réduction et en souffrance. Donc, l'augmentation de la misère, dans des tranches de populations déjà misérables.

- A l'intérieur, le traité Tafta va sans doute entraîner la disparition ou la vente des HLM, à des sociétés financières, la forte poussée des loyers, et à terme leur délabrement, renvoyant les populations vers le "social de fait". Ou les caravanes.

Le dit Attali, sur un autre bord, prédit une guerre généralisée. Il faudrait donc qu'il soit un peu cohérent. L'effondrement final de l'empire américain peut aussi priver les guerres en cours de leur combustible.Le cas de l'effondrement de l'URSS, nous donne d'ailleurs la clef. La Russie a restauré l'état. L'Ukraine s'enfonce dans le désordre. Mais la Russie peut absorber ses russophones. Elle ne manque pas d'énergies fossiles. Elle sera la dernière à en avoir encore.

Les gens, nombreux, qui ont du mal à payer le loyer, et à manger, qui sont nombreux dans notre pays, comme l'indique certains lecteurs, seront ravis de faire la charité, à de pauvres riches, capables de payer des milliers de dollars et d'euros, pour émigrer...

On voit mal, aussi, en cas de guerre généralisée, des populations continuant à migrer...

Pour les nouvelles de l'étranger, on peut citer, une Chine qui a une progression de sa consommation d'énergie de... 0%, et une croissance économique de 7.5 %. Les mauvaises langues diraient de chercher l'erreur ? 7.5 % de différence entre croissance et croissance de la consommation d'énergie ? Si on savait faire de tels gains d'efficacité en une seule année, ça se saurait. 1 %, c'est vraisemblable, 2 %, c'est beaucoup plus dur, 7.5 % impossible.

Jeremy Corbyn est élu à la tête du Labour, en Grande Bretagne. Il était réputé n'avoir aucune chance. Pour les partis "de gouvernement", "raisonnables", c'est la montée aux extrêmes, en Europe. En réalité, ce sont eux les extrémistes. Jeremy Corbyn est réputé "archaïque". Il l'est, par certains côtés. Mais pas ceux qu'on croit. Il l'est pour l'accueil des migrants, et il l'est pour la relance de la production charbonnière. Si la production charbonnière, tuée par Margaret Thatcher, était encore largement viables (2/3 de puits étaient rentables), ils l'ont été pour faire place et donner un débouché à la production gazière de la mer du Nord, ce qui n'est plus d'actualité aujourd'hui, mais réhabiliter des puits vieux de 30 ans, c'est sans doute impossible, surtout que les puits anglais étaient profonds. Ils ont été, depuis, écroulés, et inondés. Mais d'une manière générale, les votants pour Corbyn, comme ceux pour "the Donald" Tusk, votent pour lui, parce que les oligarques le haïssent, et font campagne contre lui. A l'image de Eltsine, au moment où il a été élu président de Russie, le Kremlin lui avait opposé toute la gamme possible d'outsiders... Ici aussi, les outsiders n'ont pas manqué. Il les a écrasé. On atteint largement le stade de 50 /50. La moitié de la population soutenant encore le système, et 50 % s'y opposant. Ratio qui se retrouve dans les pour et les contre l'accueil des migrants.

La montée des "partis protestataires", est inéluctable. Elle est liée à l'écroulement économique, concomitant à la baisse des consommations énergétiques, beaucoup plus rapide que la modernisation des productions et consommations, parce que la classe dirigeante est nourrie financièrement par l'énergie, via le CAC40, totalement constitué d'entreprises liées à l'énergie. Elle n'entend donc pas diriger une évolution, qui va à l'encontre de ses intérêts. Encore un peu de temps, monsieur le bourreau.

D'ailleurs, le changement risque, comme je l'ai dit, se produire dans un contexte "Russie-Lénine 1917" où le changement arrive, SUITE à l'effondrement de l'économie russe, en 1916. Les soviets n'ont pas détruits l'économie russe. Elle était détruite jusqu'au sol avant.

Dans la parti cocasse, d'ailleurs, des niouzes des USA. Les 4 millions de barils /jour obtenus s'avèrent, de plus en plus, un mirage. Un coûteux mirage, et les opérateurs ne sont même pas en mesure de payer les intérêts de leurs emprunts...Comme ces 4 millions de barils sont quasiment la seule progression de production observée dans le monde, tirez en la conclusion voulu.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

Boromsikim 15/09/2015 17:46

@ la Gaule
Je suis allé lire ta copie sur la tombe de ma mère prof de philo. A en juger par les bruits de frottements que j'entendais sur la dalle mortuaire, je pense qu'elle dansait de plaisir.

anachorète 15/09/2015 14:38

Lui aussi le voit venir, le grand effondrement...
http://lesakerfrancophone.net/dites-adieu-a-lancienne-normalite-avoir-toujours-plus-de-tout-cest-fini/

shalom :( 15/09/2015 21:03

Attali a raison. c'est une excellente nouvelle..pour eux..

https://www.youtube.com/watch?t=1&v=h2AUYa9dBx8

simplet 15/09/2015 14:21

Plutôt perturbant cette campagne médiatique et publicitaire relative à l’immigration "win-win".
Et quel appel à poursuivre !
L'hallal(i) est sonné pour notre civilisation. Houellebecq n’est pas loin de la vérité. Il est moins cruel.
On nous propose des chiffres ahurissants d’envahisseurs, tant en nombre concret qu'en parlant de futur sur un an.
Ils n'ont pas osé donner les chiffres sur plus longs termes.
D'après nos élites énarchaotiques, cela n'influencera aucunement la composition du corps plébéien français.
En quelle langue?
Petit rural inculte et méfiant, je crois pas, n'ai cru et ne croirai jamais à leurs bobards.
Je pense n’être pas le seul connard à ne pas y croire.
Nous sommes certainement nombreux à regarder ces évènements d'un mauvais œil.
Bientôt un œil accompagné d'un ventre de plus en plus vide. Et quid donc ?
Ceux qui nous dirige ne sont pas des idiots et ont sans doute, anticipé et réfléchi aux réactions populaires et donc forcément primaires.
Je me pose donc deux questions:
- mobile ?
- bénéficiaires ?

Boromsikim 15/09/2015 13:32

Merci Jazzman qui me pousse à la réflexion.

Je te renvoie partager ta raison universelle avec Descartes. Ma mâman aurait adoré te lire… Elle était prof de philo. Bon, je ne vais pas aller la déterrer pour autant, elle était trop chiante.

Je continue mes amalgames, j’adore amalgamer même et peut-être surtout si c’est interdit.

Raison quand tu nous tiens. Selon Kant et sa Kritik der reinen Vernunft l’être humain est capable de jugement synthétique. Il a dû fortement influencer Frau Merkel dans sa pensée : les réfugiés sont de la main d’œuvre. Elle lie là les deux concepts de réfugié et de main d’œuvre, hi hi. Elle aurait peut-être mieux fait de se fier au jugement analytique des pieds noirs. Les arabes ne sont pas des européens. Elle ou, plus lourdement, ses successeurs comprendront plus tard.
Ceci étant dit, Boutros Boutros-Ghali, référence intellectuelle et morale de l’orient, a depuis plus de vingt ans prédit l’effondrement de l’occident européen pour une simple question d’arithmétique génétique. Il en avait presque les larmes aux yeux lui qui est féru de culture française et qui aurait aimé qu’elle survive. Ramené à la génitrice musulmane ça donne le mot d’ordre : "Nous vaincrons l’occident avec nos ventres". Qui ose, au vu de la réalisation actuelle de la prédiction, lui donner tord ?
On assiste en direct à la plus grande invasion de l’histoire de l’humanité … Des centaines de milliers de migrants se rajoutent chaque année aux centaines de milliers de naissance issues de la migration africaine et orientale que les statistiques appellent "françaises".
Chantons tous en cœur
Et tout ça fait
D’excellents français
D’excellents soldats
Qui marchent au pas

Cadencé de l’Islam conquérant (désolé pour le rajout)

Max 15/09/2015 06:37

Ce que nous vivons actuellement c'est une guerre démographique, et elle ne fait que commencer. Certains migrant viennent avec des familles de 4 enfants et plus, et ça serait à nous de les prendre en charge ?

Romulus 14/09/2015 22:36

Tours de passe-passe et grugeages à tous les étages en HLM Land:
1- augmentation des loyers, 1 à 2% par an comme préconisé par la loi, jusque là rien à redire MAIS départ d'un locataire égale augmentation libre (environ 17% sur 4 ans pour le loyer principal) = de 4 à 5% par an. Naïf, je croyais ce qu'on me disait il y a 10 ans: c'est une remise à niveau par rapport au marché, ça va s'arrêter...Tu m'étonnes que les gens n'aient plus d'économies ou rien à bouffer. Ajoutons les déménagements dus aux séparations ou aux contrats précaires de plus en plus éloignés, pfff maintenant les gens ne peuvent même plus payer leur dépôt de garantie et leur premier loyer! Puisqu'on te dit qu'être immobile, c'est has-been! remarquez c'est bon pour la croassance....qu'on va chercher chez les sans-dents.
2- la problématique amiante: des tas de coupables, responsables depuis 1 siècle, 2 seuls payeurs: la victime médicale et le locataire. Ah les parapluies transformés en parasols, les imbroglios juridiques transformés en plans com fumeux, et essentiellement un perdant: le sans-dents.
3- maintenant l'évolution des boutiques: tenues d'abord par des humanistes bâtisseurs puis au fil du temps par des humanistes gestionnaires, on est passé à l'ère de la com-technocratique, complexité et buts inavoués obligent. Autant vous dire que dans ces usines à gaz sans cesse vouées à la mobilité, plus personne ne sait ou il habite, MEME les plus jeunes. Je me prends parfois à presque regretter le temps de la rééducation par les valeurs.
Bon maintenant le côté positif et innovant: après avoir pris mon chèque en fin de mois pendant encore trois ans, je vais céder la place à une CPF; et là c'est bon pour la croassance!

Roberto 14/09/2015 22:29

C'est marrant comme les choses changent en quelques jours: Allemange porte ouvertes, super sympas avec Merckel donnant des ordres aux gauleiters des autres pays pour accepter les quotas avec le Luxembourgeois (combiens de refugiés au Grand Duché?) aboyant derrière et maintenant fermetures des frontières et l'Autriche aver l'armée aux frontières commes les ''fascistes'' hongrois ou les horribles danois. Schengen delenda est.

Il faut que le système ''pète'' et vite, plus il dure plus ''l'après'' cera difficile de construire et le chaos/époque oscure charnière entre le pétage et le changement sera sanglant.

Boromsikim 14/09/2015 19:58

Waou putaing con! en me relisant je viens de m'apercevoir que j'ai pondu un superbe sujet de bac philo.
"Le raisonnement tue la raison". A vos copies vous avez 4 heures. Tatali est dispensé, il est déjà mort.

La Gaule 16/09/2015 15:58

@ Jazzmann
Je comprends bien le point de vue derrière la boutade.
Mais n'oublie pas que le philosophe a accouché d'un enfant débile -le fruit maudit du poignet en somme : l'économiste.
Rien moins qu'un philosophe peu doué (l'éternel retour de Nietzsche cela a tout de même une autre gueule que le triangle de Mundell) mais qui a l'aplomb de se prétendre un scientifique.
Et de ce côté là aussi cela sent dur le caoutchouc brûlé...

Jazzman 16/09/2015 08:53

@La Gaule
Je t'avais répondu par une plaisanterie qui n'a pas dû passer la censure politiquement correcte...

Jazzmann 15/09/2015 15:53

@La Gaule
Les philosophes me rappellent les branleurs les plus sombres de notre histoire.

La Gaule 15/09/2015 15:17

@ Boro
Vous êtes au cœur du sujet en fait, même si notre Reymond aura tendance à penser que l'on verse dans le oiseux.

@ Jazzmann

Je ne pense pas que votre explication presque géographique soit la bonne.
La raison est un concept philosophique mais qui comprend aussi une dimension quasi physiologique, puisque les médecins en ce cas peuvent s'en préoccuper.
Perdre la raison signifie que l'on perde toute cohérence non seulement dans sa manière de penser mais aussi dans son comportement (cas de l'excellent menuisier qui se met à cogner de son marteau sur ses propres doigts).
Je définis donc la raison comme le cadre général de l'intelligence humaine, celui qui donne à celle-là une cohérence intérieure et extérieure, en lui conférant la possibilité de s'adapter à son milieu, donc de créer une harmonie avec celui-ci.
Cette intelligence humaine est par essence multiple, allant de l'habileté manuelle à la faculté d'abstraire l'espace et le temps par des symboles -ce que le commun des mortels désigne à tort par ''intelligence''. Mais elle comprend donc aussi la faculté d'abstraire les émotions amoureuses et religieuses, ce qui a pu conduire à d'étonnantes fusions de l'art et de la religion comme les cathédrales.
La raison est ainsi le cadre domestique obligé de l'irrationnel. Saint Thomas d'Aquin l'avait bien compris qui avait su, mine de rien, mettre des barbelés autour de la foi tout en lui faisant croire qu'il lui restait un champ illimité à côté du domaine de la raison.
''Adorer la raison'', comme cela est la règle chez certaines sectes positivistes cartésiennes encore vivaces n'a donc aucun sens, puisque l'acte de d'adorer ou de célébrer est un archétype religieux !
Mais cela reste un raisonnement...
Descartes, nous y voilà ! Je me demande en effet si Saint Thomas n'est pas le véritable grand-père du rationalisme alors que Descartes ne serait que le père... du raisonnement.
Prenons le raisonnement pour ce qu'il est : une construction de langage. Si l'on considère le langage comme une expression symbolique de l'intelligence -un interface pour rester moderne- le raisonnement n'est qu'un outil conceptuel qui ne trouve sa totale justification que dans l'ordre du langage.
D'où sans doute la fâcheuse tendance inhérente à tout concept de vivre sa belle mort en se transformant en dogme, et au langage de dégénérer d'une part en procédure pour parvenir au dogme, et d'autre part en slogan pour célébrer le dogme. Le raisonnement devient alors le chemin mortel qui fini par ravaler la raison dans les barbelés de la foi : ''Faites cela PARCE QUE Dieu ou Machin Raisonnant l'a dit''.
La grande escroquerie fut de faire croire qu'il suffisait de penser pour être, soit de raisonner pour être, ce qui est un défi à la raison. Même mon menuisier fou pourrait brailler à la cantonade : ''je pense que je m'écrabouille les doigts donc je suis''.
Le problème de feue notre civilisation est que tout le monde y a perdu la raison, mais que ses prêtres y sont trop rompus au raisonnement pour que les ouailles s'en aperçoivent, et qu'elles arrêtent de prendre ces vessies pour des lanternes.

PS : Au bahut, je fus brillant en philo. Par ailleurs j'aimais déjà le pastis...

Jazzman 15/09/2015 06:05

Trop facile, mais c'est une bonne question, donc c'est bien de l'avoir posée.
Pour avoir de l'importance, la raison doit s'appliquer à grande échelle (de temps, d'espace, de quantité, de complexité, tout ce que tu veux c'est moi qui offre...)
Pour être facilement compréhensible, un raisonnement doit être à petite échelle (humaine).
Donc plus on raisonne, plus on s'éloigne de la raison.
Sortez en silence et ne courez pas dans les couloirs.

La Gaule 14/09/2015 19:15

1)
Sur l'inanité de la ''crise'' (entièrement fabriquée) migratoire actuelle, dont les motivations économiques sont aussi stupides que les motivations politiques (c'est là où l'on se rejoint), voir aussi l'analyse de Bruno Bertez.
BB, la tête dans ses analyses de marchés, ne voit pas le problème énergétique comme ressort fondamental de la crise actuelle. C'est un libéral qui croit dans le fond à une résilience possible (magique?) du système. Il n'en explique pas moins, et de manière claire et simple (c'est souvent sa qualité) pourquoi une vague migratoire géante dans le contexte actuel en Europe ne peut être qu'un accélérateur géant de la déflation.

http://leblogalupus.com/2015/09/10/ledito-du-jeudi-10-septembre-2015-les-migrants-une-opportunite-pour-le-tres-grand-capital-par-bruno-bertez/

2)
Autre analyste de marché ''pion du système'' et grand honnête pédagogue, le québecois Martin Prescott et son accent magnifique. Lui met en avant un point de vue qui n'a pas réellement percé sur la toile -tant il donne le vertige (à partir de 7.10)- sur les récentes explosions chimiques en Chine (Avic de Réseau International avait émis le même).
La guerre est bien réellement ouverte avec les USA, adossée sur des manœuvres financières et monétaires tout aussi tordues. Les américains pensent-ils que la Chine est encore le ventre mou de l'axe Russie Chine ? Ce qui serait effectivement un sacré aveux de faiblesse.

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Le-chaos-inevitable-et-ses-consequences-financieres-34901.html

3)
Information succulente pour mon humour macabre et mon immoralité foncière de presque cadavre :
http://russiepolitics.blogspot.fr/2015/09/le-reve-allemand-des-migrants-de-la.html
''Ils'' ont ouvert un ancien camp de concentration -et pas des moindres au niveau de la célébrité sinistre- pour accueillir des envahisseurs (le terme''migrants'' me fatigue).
Alors là ! Il fallait le faire ! Attali est trop vicieusement discret pour se commettre dans ce genre de show, mais je vois bien BHL, fringué en ''migrant'' Pierre Cardin (sûr que le concept ne va pas tarder à envahir aussi la mode), venir faire la retape devant caméras et micros pour remercier tout ce petit monde d'être venu.
Plantu, le petit barbouilleur de chiottes qui a appris à dessiner chez Mickey, nous pondra alors à la une de son torchon vespéral des petits migrants colorés et souriants pour illustrer la saine devise : ''Arbeit macht Frei''.

http://descartes.over-blog.fr/2015/09/migrants-nous-travailler-le-dimanche-pas-de-probleme.html

Un qui doit rigoler en ce moment, et ne pas regretter d'avoir tenu le coup jusqu'à 90 balais, c'est Faurisson.
(Stop LG ! Alerte rouge! La grosse bulle du ''Prisonnier'' de Patrick Mac Gohan sort de la mer... marrant et prémonitoire ce célèbre feuilleton télé des années soixante qui représentait la Menace Suprême qui nous étouffera tous sous la forme d'une énorme bulle :
https://www.youtube.com/watch?v=op7IgFbT8l0).

4)
Sur la toile prolifèrent les recommandations pour se protéger de l'espionnite. C'est ridicule (Ducon, soixante piges, qui bricole son PC avec des airs d'officier de l'armée des ombres et toute la vie devant lui pense-t-il) et vain. Il est au contraire important que nos écouteurs sachent à quel point nous les haïssons et leur pissons à la raie. Rappelez-vous le mot de Soljenitsyne. ''Ne les croyez pas, ne les craignez pas, ne leur demandez rien''.

EnPassant 14/09/2015 17:29

suite

http://oilprice.com/Latest-Energy-News/World-News/French-Oil-Giant-Total-To-Sell-55-Billion-In-Assets-This-Year.html
+
http://www.pennenergy.com/articles/pei/2015/08/e-on-looks-west.html
+
http://wind.energy-business-review.com/news/edf-completes-acquisition-of-ownenergy-270815-4657398

le vent tourne

EnPassant 14/09/2015 17:18

http://www.globalconstructionreview.com/sectors/report-claims-uk-nuclear-costs-hi7g7he7st-world/
+
http://www.arabnews.com/economy/news/800806
VS
http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-09-01/enel-green-power-to-invest-600-million-in-brazil-solar-farms

lequel a la meilleure stratégie ?
;-)

Boromsikim 14/09/2015 12:38

Ce Tatali, caricature de mondialiste, destructeur des nations sauf la sienne bien-sûr… Devinez laquelle. Heureusement il y a le quantitive easing qui sauve le monde de tous les maux. Ce truc qui balance des masses de liquidité sur les marchés et gonfle le PIB.
On retrouve le paradoxe de l’eau avec des inondations qui entraînent la pénurie d’eau potable. La BCE déverse des trombes de liquide. Ca assouvi les besoins des prédateurs financiers mais ça noie l’économie et les entreprises curieusement se retrouvent à cours d’argent utile pour assurer leur développement. Quant au Tatali, l’excès de raisonnement,incohérent de surcroît, tue la raison.
Je laisse libre cours aux amalgames. L’eau tue l’eau, l’argent tue l’argent, l’impôt tue l’impôt, la migration… Continuez sans moi, l’œil du modérateur se fait menaçant.
Ce qui est dur en toute chose c’est de préserver le point d’équilibre. Dans tous les domaines, plus on s’éloigne de ce point plus le risque de basculement dans l’imprévisible est grand. Les dominants insatiables et inconscients en disloquant les nations, leurs populations et leurs valeurs séculaires nous forgent un chaos civilisationnel hors du champ des nations et de leurs remparts;