Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2015 4 24 /09 /septembre /2015 18:35

Un lecteur disait que la fraude Monsanto ne lui avait coûté que 15 000 euros d'amende. C'est vrai. Mais là, le tribunal n'est pas en France, l'affaire se passe aux USA,

Là bas, le gouvernement US a pris le tic et le toc de détrousser les entreprises, notamment étrangères, et surtout elles, et on considère qu'une peine, même pécuniaire, et surtout quand elle n'est QUE pécuniaire, ça doit faire mal.

Mais il y aura aussi la class action, qui va être corsée, et aussi, les poursuites intentées contre VW, par les clients dont les parents sont morts de maladies liées à la pollution.

Là, on est en dizaines de millions, par affaire, et mon petit "doit", me dit qu'elles risquent d'être (très) nombreuses, et le jury d'un tribunal civil aura tendance à avoir la main lourde, et pas trop regarder si la condamnation est plausible, ou pas. Surtout si le "coupable", est européen allemand de surcroît, et comme l'a dit un lecteur, que la Maison Blanche veut faire payer à l'Allemagne le prix du gaz russe, et de north stream.

Plus, comme je l'ai dit, la totalité des clients VW, victime d'un préjudice patrimonial suite à l'affaire, pour la décote de leurs véhicules.

Quand aux connait les américains, on se dit que jamais les avocats ne vont laisser passer de si belles occasions, les occasions rêvées d'une vie d'avocat. Il n'y a qu'un seul élément de comparaison possible, ce sont les poursuites qui ont suivies les affaires d'amiante, qui ont fait place nette. La plupart des entreprises incriminées y ont laissé leur peau.

Donc, combien va coûter l'affaire VW aux USA ? Je dirais, au minimum, une cinquantaine de milliards de $.

Bien entendu, dans cette ère de mondialisation, les usines VW ne sont pas à l'abri de la convoitises d'autres gouvernement. Devant la curée américaine, d'autres, aussi, peuvent très bien choisir d'emboîter le pas, et de crier "à l'hallali".

Qu'est ce qui empêcherait le gouvernement chinois de nationaliser-sanctionner ? Et de revendre immédiatement à ses actionnaires chinois ? Après tout, si la firme doit y laisser sa peau, autant se servir.

Même la si timide France pourrait emboîter le pas. Après tout, il y a eu des bonus écologiques... Et des malus qui n'ont pas été payés.

On voit mal, aussi, pourquoi les britanniques ne suivraient pas les américains dans la curée.

Comme l'a dit un autre lecteur, honte aux teutons qui traitaient les grecs de fraudeurs...

On peut très bien imaginer des poursuites en Grèce.

A t'on oublier les leçons de la première mondialisation ? La totalité des avoirs français à l'étranger ont été perdus. Sauf les 1.5 milliards de francs-or (sur 45), placés en Espagne...

En plaçant à l'étranger, on donne des verges pour se faire battre. Le jour où l'on vous dit de prendre la porte; il n'y a plus que ça à faire...

Les liens tissés avec les "partenaires étrangers", sont autant de cordes pour se faire pendre. Exemple typique, la Finlande. Hier, enfin, encore aujourd'hui, on y construit un EPR, qui visiblement, n'y a plus grande utilité. La production industrielle, déjà en chute libre (de 2007 à 2013 : - 22 %), vient de subir une nouvelle baisse de 3 %.
Il faut dire qu'il fallait vraiment être con comme des pierres pour prendre des sanctions anti-russes, alors que c'est le second partenaire commercial... Là aussi, la panacée, la relance par les exportations, est morte.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND
commenter cet article

commentaires

Bruno 27/09/2015 12:54

Bonjour,

Le scandale se propage :
Volkswagen: le logiciel était fourni par Bosch
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2015/09/27/97002-20150927FILWWW00043-volkswagen-le-logiciel-etait-fourni-par-bosch.php

simplet 25/09/2015 13:24

Curieux de connaître la somme totale "recueillie" par les gouv. us sur le dos des entreprises étrangères.
A ce niveau, c'est ce business devient du racket basé sur des lois us et non internationales qui elles aussi sont honteusement mondialisées.
Cela doit faire un paquet de flouze... Qui peut dire ?
A juste titre, un article de boulevard Voltaire pose la question du futur emplois des 800.000 esclaves destinés à l'industrie automobile allemande.
Ce sera aussi un heureux coup de pied de l'âne dans le traité atlantique si cher à frau Merkel.
En effet, elle devra protéger les actionnaires VW dont un est länder qui me semble-t-il lui est favorable.
Que fera notre petit Flamby compatissant habituel et international ? Se joindre à la génisse teutonne ou rester dans l'ombre du métis amerlock.
On va rigoler dans les semaines à venir.