Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2015 3 23 /09 /septembre /2015 18:08

Le scandale volkswagen s'aggrave, et va sans doute métastaser. 11 millions de véhicules concernés, nous dit on, par fraude.

La fraude, dans tous les pays du monde, entraîne juridiquement la résiliation de la vente. Logiquement, VW devrait être condamner à rembourser, au premier euro, la totalité du prix de vente. En France, la non-fourniture du produit prévu, au prix prévu, entraîne non seulement la nullité de la vente, mais le remboursement, au double.

Si VW peut éviter dans sa sphère de puissance, l'Allemagne, et l'UE de se voir tailler en pièces, les autorités des autres pays seront sans doute, beaucoup moins complaisantes. Et encore, il n'est pas sûr qu'un François Hollande ait le courage de dire à quelques centaines de milliers d'électeurs, qu'ils l'ont dans le cul. Pour les électeurs, US, même abstentionnistes récidivistes et chevronnés, nul doute qu'ils seront caressés dans le sens du poil par la totalité des candidats à la présidentielle, et par conséquent, par le futur président.

Rien que l'affaire américaine, sera une déroute. Comme je l'ai dit, la totalité des possesseurs de VW sera en mesure de faire un procès. Les uns pour tromperie, les autres pour le préjudice subi à la valeur vénale de leur véhicule, du fait d'une perte de notoriété monstrueuse.

Comme nous connaissons tous l'avidité des avocats américains, VW a toutes les chances d'être tué par sa mésaventure US. Ils ont une proie bien dodue et bien solvable, ils vont, tels un furet pour un lapin, la saigner à blanc.

Une affaire comme ça, les cabinets d'avocats US en rêvent pendant un siècle. Il n'y a aucun doute qu'ils ne vont pas laisser passer leur chance. Quand bien même cela se passerait "bien", pour VW, rien que les frais de justice vont grever épouvantablement la firme.

On peut tout à fait, envisager l'effondrement de VW, d'abord commercialement, ensuite juridiquement, économiquement, politiquement. Et on peut aussi, envisager l'effondrement, "en domino", de toute l'industrie automobile allemande, puis de l'industrie allemande, et enfin, de l'Allemagne en général. (Et en prime, l'UE et l'économie européenne).

Comme depuis la crise de 2008, on sait qu'un "too big too fail", peut tomber. Et quand il tombe, l'impact est sans comparaison avec le reste.

On sait l'impact que les crises GM et Toyota ont des conséquences très fortes sur les économies de leur pays. Mais, même le dépôt de bilan de GM n'avait pas la même perspective d'impact. On peut, réellement, envisager la disparition de VW.

Comme une embrouille n'arrive jamais seule, c'est l'histoire de VW qui rebondit au Brésil, avec les allégations de collaborations avec la dictature, et complicité de torture. Sans doute, d'autres affaires ressortiront, car comme on dit : L L L : léchés, lâchés, lynchés.

C'est bizarre, d'ailleurs. Les dirigeants de VW ne cessaient de seriner qu'il y avait, dans le monde, quelques constructeurs en trop...

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans transport terrestre
commenter cet article

commentaires

Présentation

compteur

Recherche

Catégories