Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le temps de la crise finale...

4 Septembre 2015 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

Le temps de crise finale, semble arriver. Il sera un mix d'effondrement des prix et d'effondrement de la production pétrolière. Indépendamment d'autres choses. Il sera suivi par l'effondrement de la production, industrielle et agricole.

L'effondrement des prix pétroliers ne permettra plus de forer comme des fous, comme c'était le cas.

En France, on s'acharne à continuer comme avant, avec un EPR gouffre qui coûte déjà 10.5 milliards d'euros, des objectifs ridicules pour le renouvelable et la construction d'un aéroport aussi superflu que coûteux.
Quand au chemin de fer, il est, lui, prié de laisser la place au pétrole, via les bus.

Daniélo, sur son blog, dit que "le monde n'est pas clos". C'est vrai et faux. C'est vrai que le bombardement solaire assure de l'énergie, mais il est vrai aussi que notre monde est rempli d'inadaptés.

L'inadaptation est technique, mentale, et comportementale. Pour passer à une société tout renouvelable, il faudra en passer, par 50 ou 100 ans d'adaptation, un écroulement de civilisation, qui se traduira aussi par un écroulement du chiffre de la population.
Si Moïse passe 40 années dans le Sinaï, ce n'est pas parce qu'il faut 40 ans pour le traverser, même à pied, il ne faut pas plus de 40 jours, c'est que des gens qui sortent de l'esclavage ne sont pas aptes à devenir des hommes libres. Mentalement, il resteront toujours des esclaves, mêmes s'ils sont prétendument, libres. Il faut que la génération suivante soit adulte, et apte à se prendre en charge. De plus, le nombre sortant du Sinaï devait être beaucoup moins important que celui entrant... Même avec la manne.

En attendant, donc, on aura le monde à deux vitesses. Une frange de plus en plus réduite de gens vivant "normalement", dans une société pétrolière qui ne veut pas mourir, et une frange de plus en plus importante de laissés pour compte, qui eux, entament leur transition politique, technique, comportementale.
Braudel décrivait les pauvres comme étant innovant. Pour survivre. Les plus riches, eux, dominent socialement. Et ont acquis les sociétés anciennes.

En attendant, les faillites vont se multiplier... Faillites d'entreprises, d'états, de concepts. Combien de gens sont prêts à s'entendre dire qu'il n'y a plus assez de pétrole ? Pas beaucoup.

Plus de 750 milliards de dollars/an dépensés dans le pétrole classique, au lieu de 250 milliards par an au début du siècle. Plus 1700 milliards pour les 4 millions de barils du pétrole de schiste.

Combien de gens sont prêts à faire face aux conséquences de la raréfaction du pétrole ? encore moins. Les vacances aux Seychelles, finis, finis aussi les scrupules des retraités face aux migrants.

Comme l'a dit un lecteur, ils reçoivent du système beaucoup plus qu'ils n'ont donné.

Comme je l'ai dit, le sketch de Fernand Reynaud sur le boulanger, il est très marrant quand il n'y a pas de problèmes alimentaires.

Après, le boulanger, c'est lui qu'on mettra à la lanterne.

2015. Naissance du nouveau siècle.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
1)<br /> Bizarre cette indigestion, celle qui me tord les boyaux ce soir, tout comme cette absence totale d'émotion vis à vis de cette photo obscène dont tout le monde parle. Parce que trop c'est trop et cela fait trop longtemps que l'on nous fait le coup. <br /> Quand je vois cet enculé désigné comme ''sauveteur'' poser pour la photo avec sa poupée morte -parce que poser pour une photo c'est poser pour une photo et rien d'autre- il m'est impossible de ne pas revoir Kouchner poser avec son petit négrillon cachectique à l'occasion de je ne sais plus qu'elle famine organisée par les siens -il y a dix ans ? Vingt ans ? Peu importe, un torrent de mes branlettes a coulé depuis. <br /> Et puis je n'ai même pas envie de revisiter ce morbide inventaire à la Prévert, lequel se serait fait poète croque mort pour le compte d'une ONG (le ''N'' est toujours de trop mais les médias sont comme ça, ils vous donnent des tics de langage). Je répète que l'on nous a trop fait le coup.<br /> Et tous ceux encore qui pensent la même chose, mais se sentent obligés de montrer patte blanche en faisant leur profession de foi d'émotion me gavent encore plus.<br /> Car tout ce cirque va bien au delà de la géopolitique, dont je n'ai pas envie de vous tartiner dix pages ce soir. C'est aujourd'hui dimanche et notre PR a droit au juste repos qu'ouvre le jour du seigneur -cela tombe bien je suis a jeun.<br /> Tout ce que je ressens est ce que cette photo moralement grand guignolesque veut me ''monstrer''.<br /> T'es un monstre, La Gaule, et tu peux bien chialer de toutes tes fausses larmes de saurien, mais c'est le monstre qui est en toi que j'étale sur cette photo, comme si je te faisais une mise à l'air au milieu de la cour de l'école pour bien ''monstrer'' que ton slip est sale. C'est dans tes gènes, cochon ! <br /> Tout ce qui va t'arriver, tu l'as donc bien mérité et tu n'as que le droit de la fermer, ok ?<br /> <br /> Ben non, mec ! Et, qui que tu sois (je vois très bien qui tu es d'ailleurs), même pas une larme pour ton poupon mort. Je le mets à la poubelle comme les poupons -bien vivants ceux-là et gras et replets- que je trouve tous les jours sur les pubs postnatales dans ma boîte aux lettres. Ceci expliquant un peu cela, je t'emmerde, Mec.<br /> Le tragique de répétition est comme le comique de même appellation. Pour adhérer, il faut la petite dose. Celle par exemple que je vais chercher par mes propres moyens sur internet, parce qu'il y a des horreurs ''monstrables'' et d'autres -les plus nombreuses au Moyen Orient en Ukraine aux USA et ailleurs- qui ne doivent à aucun prix troubler l'angélisme plus ou moins cynique et à visée concave du bon peuple.<br /> Et puis, tiens ! Ma monstruosité je te la renvois, joli smash, en ricanant de toutes mes dents gâtées. Moi, je VOIS, et rien d'autre, que des légions de pédophiles -qui n' en demandaient pas tant- se sont repais de ce cliché et de la position sur la plage du petit mort. Et pire ! Obscénité pour obscénité, ils l'ont même retouché à leur avantage libidineux avec Adobe.<br /> Comment ? Je suis vraiment LE monstre ? Mais moi aussi je suis comment tu m'as VU avec Adobe et le reste de ta machinerie, Mec ! Et pourtant, toi, tu n'as encore rien vu.<br /> <br /> 2)<br /> Des nouvelles de Lucette Bragogu (oui je suis dyslexique, ça n'est pas un crime), la petite éleveuse de Youtremont, victime d'un monstre terrorisant et magnifiquement sauvée par trois touristes américains d'origine allemande, employés dans une fabrique de jumelles -bilan cinq mort dont trois cochons et un petit porcelet rose baptisé ''Crabe''.<br /> Lucette est partie refaire sa vie en Finlande où elle a trouvé un job bien payé d'auxiliaire de vie dans un centre gériatrique piloté par l'Alliance Française (oui ça existe encore). Elle maintient en propreté -la toilette, le bassin etc.-des écrivains français du quatrième âge abandonnés par leur famille (Yann Moix est sur liste d'attente).<br /> Elle s'est acheté un traîneau et un renne -un grand mâle bien membré avec qui elle compte refaire sa vie. Elle l'a appelé ''Homard'' en souvenir de son ''Crabe'' et par référence à Homard Sharif, le beau Docteur Jivago du film bien connu.<br /> En dehors de ses heures de travail, elle se fait tirer sur son traîneau par Homard à travers la forêt finlandaise, tout en fredonnant ''ne pleure pas Jeannette'' sur l'air de ''la chanson de Lara'' (si, essayez, cela colle très bien aux trois temps de cette valse poussive).<br /> Elle compte revenir dans deux ans, fraîche et reposée, un soir d'Hanouka.<br /> <br /> 3)<br /> Pour les brûlures d'estomac, deux Smecta dans une chope de blanc de Savoie -si vous êtes au chômage, le cube ''La Villageoise'' est moins cher. Imparable !
Répondre
J
Alors cette fois, les vacances aux Seychelles, c'est vraiment fini? Dommage que pour beaucoup d'entre nous ça se termine, et ce, avant d'avoir commencé!
Répondre
P
"Kiev demande au G7 de financer l'achat de gaz russe"<br /> http://fr.sputniknews.com/international/20150905/1017995172.html<br /> <br /> En parlant de certains qui vivent aux crochets d'autres : les ukrainiens sont pas mal.<br /> Si j'ai bien compris, on trouve pas d'argent pour les grecs mais il faut payer pour que les ukrainiens passent au chaud l’hiver ? Le G7 c'est bien les contribuables Français et Allemand...<br /> Si on le fait pas, les ukrainiens pourront peut être réfléchir à ce qui est mieux pour eux, non ? Mais bon quand on a toujours eu tout gratos, on en oublie le sens des réalités géographiques et géopolitiques. Ils n'ont qu'à émigrer eux aussi en Allemagne, c'est si beau et riche l'Europe (comprendre l'Allemagne et ses aides). Le chemin est tracé (Hongrie, Autriche, Allemagne, Suède), pas besoin de s'en faire avec le visa Schengen.<br /> Après ne pas détruire l'économie des pays voisins de l'Europe aurait été si simple. Mais bon, "on" veut intégrer le Caucase à l'Europe et à l'Otan...
Répondre
D
Laurent Ozon /<br /> "Réunissez-vous pour passer en revue vos moyens et vos idées. Plus aucune divisions stupides. Suivez les fils d'infos du Mouvement pour la Remigration et attendez le top départ."
Répondre
D
Laurent OZON /<br /> "Anarchie migratoire : Nous allons devoir nous mobiliser pour bloquer intégralement le pays jusqu'à ce que les pouvoirs publics cèdent. Je sais que beaucoup d'entre-vous sont démoralisés et stupéfaits. Gardez l'espoir. Réunissez-vous !"
Répondre