Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les pieds dans le tapis...

26 Septembre 2015 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

Ou plutôt dans les mensonges. Les statistiques de la FED sont tellement faisandées, avec une croissance affichée à 3.9 %, que les "analystes", ceux dans le langage courant qu'on appelle crétins, ânes bâtés et idiots du village croient que la remontée des taux est "inéluctable".

En réalité, comme la vérité est beaucoup moins rose, et même carrément noire, de chez noire, Yellen lanterne, parce qu'elle connaît l'état réel de l'économie, comme le connaisse les simples citoyens, qui le vivent, mais plus les élites et les propagandistes de tous poils.

Telle Will E Coyot, l'économie est dans le vide, et l'économie-Will-E-Coyot pédale dans l'air, pour ne pas tomber à la verticale. Il y a toujours quelque chose de vrai dans les contes de fées et histoires pour enfants.

Pour John Williams, 3.9 % de "croissance" US, c'est, selon ses calculs, avec les normes US de 1980, - 1 % environ. Rien de flamboyant, donc. L'écart entre l'économie réelle et l'économie officielle est désormais de 4-5 %. Et ce "rebond",ne concerne qu'un trimestre.

Monsieur américain moyen, honnêtement obèse, honnêtement surendetté et désormais honnêtement sans emploi, est désormais une fiction. Il fait souvent appel à des usuriers, parce qu'il n'a plus accès au crédit officiel, que sa contrepartie, sa maison, quand elle existe encore,ne vaut plus rien. (D'ailleurs, les entrepreneurs US, très pragmatiques, viennent de sortir un modèle de maison à 5000 USD...).

L'économie a cessé d'exister dans bien des endroits, et le seul commerce, c'est le dealer au coin de rue, mais lui-même souffre aussi de la crise désormais. Même eux n'arrivent plus à maintenir des chiffres d'affaires. Le vide complet a été fait, et l'état réel du pays évoque plutôt la série "sur écoute", (the Wire"), et un pays du 1/3 monde, en état de guerre larvée, qu'une quelconque puissance. Et quand les policiers parlent de "la guerre à la drogue", ils se disent que la guerre a une fin, mais pas ce qu'ils font. Et effectivement, tous les personnages ont évolués, le camé vendeur ambulant s'en est sorti, mais est remplacé par un autre, le dealer est mort, et remplacé, le détrousseur de dealers abattu par un gamin, a lui aussi, son successeur...

La police continue son petit jeu vain, qui n'est là que pour les médias... Et faire croire que quelque chose est fait. Mais en réalité, la connexion entre les malfrats et la machine politique, démocrate en l'occasion, est telle qu'on peut croire qu'ils sont fusionnels. Mais je commets une erreur en disant cela. Ils sont fusionnels...

Natixis pense, des années après de simples bloggers, que la croissance chinoise ne dépasse pas 2 %. L'économie réelle est d'ailleurs têtue. Comment faire 12, puis 7 % de croissance, quand la mesure reine, la consommation d'électricité, stagne désormais, après avoir fait + 2 et au meilleur, + 4%, l'an ?

Là aussi, l'économie chinoise est une économie Will E Coyot, qui court dans le vide... D'ailleurs, les riches chinois visiblement fuient ce pays, soi-disant si attractif. Auraient ils, eux aussi, quelques prêteurs au cul, prêteurs à taux élevés et à patience courte, qu'on appelle triade ??? C'est la version chinoise de l'usurier US...

On dit que 100 000 entreprises -publiques- chinoises, sont trop grosses. Qu'on va regrouper, fusionner, avec ce que cela veut dire en termes d'effectifs... Licenciements massifs...

C'est le "réel", des propagandistes. Raison pour lesquels, FN ici,Jeremy Corbyn là bas, sont portés par la base et détestés par les élites. On prédit le pire aux travaillistes, de longues années d'opposition, avant, sans doute, pensent ils, le retour au "réalisme". Pourtant, le "réalisme" de Blair, a surtout consisté à créer des "cosaques sociologiques", fonctionnaires et retraités, pour protéger le système.

Les simples gens en ont assez de ces arrogants qui savent toujours ce qui est pour le mieux. Le soviet de Bruxelles tance les états pas assez pressés d'accueillir les migrants. Schengen ? Oublié, on s'est torché avec à Bruxelles, à Paris et Berlin, du moins dans les palais. Même Hollande a dit aux pays qui n'adhéraient pas aux "valeurs", de sortir de l'Union. Mais quelles valeurs ? Les traités, déjà contestables, ont été mis en pièce par la grosse Bertha, pardon Angela. On voit avec quel respect ils traitent les normes qu'ils avaient imposées...

Il n'y a pas de "crise du politique", avec l'élection de Corbyn, mais son retour, et la fragmentation attendue d'une classe politique qui s'était unifiée, sous l'apparence d'alternance, qui ne voulaient plus rien dire.

Une belle époque finie. Celle de chambres unifiées, avec un parti unique à deux têtes. Désormais, il sera plus difficile de tenir hors les pouvoirs les mal pensants.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Abdel 28/09/2015 20:51

Les migrants n ont aucun respect pour le pays hôte...bagarre generale dans un foyer en Allemagne....bon , il faut appeler la ligue des doits de l' homme car les allemands comptent les separer en fonction de leurs religions et ethnies

http://www.express.be/joker/fr/platdujour/la-police-allemande-veut-operer-une-segrgation-des-rfugis-selon-leur-religion-pour-lutter-contre-la-violence/215896.htm

EnPassant 28/09/2015 13:42

http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/volkswagen-pas-une-exception-mais-le-capitalisme-actuel-tel-qu-il-fonctionne-508677.html

Dizemanov 27/09/2015 05:24

"L’actuel culte de la croissance n’est rien d’autre qu’une paraphrénie cherchant à se cautionner elle-même. Vous avez vu le film Shutter Island ? Eh bien DiCaprio dans ce film, c’est l’Occident contemporain. Ce que nous appelons la « croissance », c’est le mécanisme qui consiste à recycler le réel dans le cadre paraphrénique." Michel Drac

http://streamay.com/236-shutter-island.html