Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 22:07

Dans un monde qui tire la langue, c'est à dire dont les ressources en énergies deviennent de plus en plus difficiles à extraire, de plus en plus coûteuses, et donc le "Taux de retour énergétique", c'est à dire la quantité nette de consommation extraite, diminue sans cesse, les plus riches ont trouvé le libéralisme économique pour justifier la dégringolade de 80 % de la population, la stagnation des 19 autres, et leur enrichissement.

En même temps, les termes "d'opportunités économiques", pour la venue des migrants, c'est du pipotron de première qualité.

"Ils partent de l'hypothèse que les pays d'accueils fonctionnent bien, qu'il n'y a pas de chômage, que l'habitat peut s'accroître pour répondre aux nouveaux besoins et que la société sait intégrer les nouveaux arrivants. "

Pour le pas de chômage, c'est raté, pour l'habitat, c'est raté aussi, et une société qui cumule, chômage, niveau de vie en chute libre, et habitat à vau l'eau, c'est aussi raté.

Et puis, en se faisant l'avocat du diable, les 10 millions de chômeurs français, les dix allemands aussi, vont la trouver saumâtre quand ils iront à paul l'emploi, et qu'ils verront le nouvel arrivé, lui faire concurrence.

La bande de crétins qui nous gouverne ne s'est même pas aperçu de la tension sur nos ressources énergétiques, celles qui multiplie par 200 la force de travail d'un homme, et qui, sans elle, le rend inutile dans notre société actuelle, et le renvoi au jardin de Voltaire et au XVIII° siècle.
Le Canada, les USA, et les pays neufs ont pu en accueillir et cela les a rendu "dynamique" ? Manque de bol, c'était aussi la période ou l'énergie était abondante, le bois d'abord, les terres libres, la houille ensuite, et le pétrole et le méthane, quand la houille s'est affaiblie.

Comment une économie mondiale en décroissance peut il absorber cette apport ? Parce que l'économie mondiale ne fait pas ses 3 % de croissance officielle.

Pour cela, il faudrait que les statistiques officielles des pays soient vraies, et celles des chinois fait rigoler. Leur 7 %, c'est, au vu de leur consommation d'énergie, 1 à 3 %, et encore. Construire des immeubles qui restent vide, produire de l'acier pour construire ces mêmes immeubles vides, tracer des routes, où les passages sont rares, dresser des éoliennes non raccordées au réseau, ou seulement 2 ou 3 ans plus tard, ça n'est pas de la croissance.
Pour les USA, comme le dit John William sur le shadow government statistics, la croissance américaine, c'est aussi du pipotron. La "croissance", depuis 15 ans, c'est - 2 % l'an. Ce john William est d'ailleurs, particulièrement vicieux : il utilise les manières de compter US, en vigueur avant 1980... Les USA, visiblement ne savent plus ce que c'est la croissance depuis 15 ans, et par tête, depuis 1989.

Pour l'Europe, la production manufacturière est en berne depuis 2007. son évolution va de zéro à - 22 %. A tel point qu'on se demande en Finlande ce qu'on va bien pouvoir faire de l'EPR. En effet, son économie est grandement dépendante du bois, de la pâte à papier, grosse consommatrice d'énergie, et que si la Finlande a vu sa production dégringolé, c'est qu'on ne produit pas, parce que quand on produit, on emballe, dans du carton (Greenspan).

Pour faire moins merdeux, le site eurostat a pris la base 2010. Avec la base 2005, on voit le massacre.

Le paradigme que nous avons vécu depuis 1750 vient de cesser. La croissance économique n'existe plus. Un nouvel arrivant implique que quelqu'un se serre la ceinture.

D'où, naissance du nouveau paradigme : le nouvel arrivant, un jour, recevra un coup de pique à glace dans la tête.

Les "modèles", des pays neufs, n'en sont pas. Les populations existantes avaient été, au préalable, exterminées, plus par la maladie que par les batailles.

On a vu la conférence de presse d'un type qui exerce je sais plus quelle sinécure. On peut difficilement faire plus vide. Un bavardage oiseux.

Les décideurs politiques sont soit des déphasés, soit des idiots.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

Romulus 12/09/2015 23:01

Bien que proche du mouvement décroissant, lequel est divisé en plusieurs chapelles, au moins une partie d'entre elles ne voit pas d'un mauvais oeil la mouvement migratoire actuel, lequel doit apporter de l'eau au moulin de la décroissance, genre "on vous l'avait bien dit, notre mode de vie n'est pas soutenable". C'est à mon avis ajouter un raisonnement vicieux dans une réflexion qui au départ, est fondée:"mieux vaut une décroissance choisie que subie, et le plus tôt sera le mieux". Car le dogme de la croissance, générant des inégalités énormes, va t-il s'effondrer? C'est prendre le risque que le "local" qui devra être une condition de la résilience, soit mort-né du fait des brouillages culturels quasi-incompatibles issus des brassages de populations trop importants. Et dans la période de la transition que deviendra le rôle nécessaire d'arbitre de la part de l'état, s'il est lui-même asphyxié budgétairement? Je tiens en haute estime le mouvement décroissant, mais là fausse route: pour tenter de contrer le chaos annoncé, n'en recréons pas un autre, qui plus est artificiellement parce que dicté par des élites corrompues.

Hierophante 10/09/2015 12:02

Yves Cochet dit qu' après l'effondrement en France, les gens seront quand même heureux en étant pauvres puisque la vie donnera toujours matière à alimenter une forme de bonheur. Il prend l'exemple des habitants de Dakar joyeux bien que pauvres.
Il a tort car l'hiver redeviendra la terrible saison de la mort des ressources, saison de l'angoisse et du froid : les hivers post-effondrement seront cauchemardesques.

Alcide 12/09/2015 13:07

Les premières victimes des conséquences de la crise de la monnaie , de la fermeture des banques et de la disparition du cash des distributeurs qui s'en suivront seront les Charlie.

Troupeau inconscient de la réalité , fervents suiveurs des déclaration apaisantes et mensongères de leurs apôtres en politique qui se révéleront aussi leurs bourreaux.

Nous verrons bien si la bêtise de masse est une déviation bénigne ou un cul-de-sac darwinien.

Prenez des photos de vos voisins , c'est peut-être une espèce en voie d'extinction.

Alain 10/09/2015 10:43

L'arrivée de migrants serait la bienvenue sans nos 10 millions de chômeurs.
Nos dirigeants le savent très bien.
Cette invasion est voulue et s'inscrit dans la droite ligne du plan mondialiste : dissoudre les peuples pour dissoudre les nations.
Tous les pays vont y passer.
Tous seront découpés en régions dépendantes à terme d'un gouvernement mondial qui siègera à Jérusalem.
C'est là du moins le rêve de nos élites.

logique 10/09/2015 09:23

Soit il le font expression ! Mais pour atteindre quel objectif ?