Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nouvelles du Monde...

26 Octobre 2015 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

Sur le blog de Paul Jorion, on jette le masque. L'offensive russe en Syrie, dit il, est un échec. Chose tout à fait discutable.

L'échec de l'offensive est une manière de voir les choses. L'infrastructure jihadiste est largement cassée, mais cela n'entraîne pas l'effondrement du front. Ce qui entraîne l'effondrement d'un front, c'est une offensive terrestre. Elles ont eu lieu, des grignotages ont été perceptibles, mais, effectivement, pas d'effondrement.

Quand à dire qu'il y a des contre-offensives jihadistes, c'est un non sens. On n'attaque pas, ou peu, sous un ciel exclusivement ennemi, où l'aviation est pugnace. On a vu le cas en Corée en 1950, quand les américains ne tenaient plus que la péninsule de Pusan. Avant la contre-offensive US, il y avait encore des attaques nord coréennes, mais essentiellement de diversions et d'éparpillement, plus les attaques en force précédentes, qui visaient à écraser la tête de pont.

D'ailleurs, la défense était plutôt molle, parce que sitôt l'attaque engagée, l'aviation écrasait les attaquants. Là aussi, il faut que les unités jihadistes et rebelles s'usent, c'est à dire, perdent du monde.
Il est clair aussi, qu'au bout de 5 ans, l'armée syrienne est victime d'un phénomène d'usure, qui atteint peu les jihadistes. Un mercenaire est aisément interchangeable avec un autre. Il ne coûte pas cher, et une fois mort, un simple appel ou sms à sa famille pour lui expliquer qu'ils ont bien de la chance, qu'il est au paradis.

Les russes, de plus, savent faire la guerre (les mauvaises langues disaient qu'ils ne savaient faire d'ailleurs que ça), et savent qu'elles sont longues et meurtrières, que "Omaha la sanglante", aurait fait rire n'importe quel soldat russe de 1944.

Quand à gloser sur puissance des groupes d'opposition, ils ne sont puissants que par le flot ininterrompu d'armes, d'argent et de combattants. Comme le dit l'article, il y a un fossé entre une armée, et des groupes, en armement lourd, et ce fossé vient encore de s'accroitre avec la destruction d'une quantité importante de matériel lourd des jihadistes. Il reste aussi que hezbollah et armée iranienne (et autres combattants chiite), s'ils sont là, ne le sont pas encore massivement.

L'armée américaine, avec d'autres moyens avait été très longue à se déployer dans le golfe. De plus, la force d'intervention russe est, il ne faut pas l'oublier, très petite. Et que la Russie joue aussi de la carte politique avec habileté, contrairement aux brutes américaines, habituées à tout casser.

Le Tsar, après la guerre de 1870-1871, avait pris la décision de ne plus laisser l'Allemagne agir, et renouveler le coup de la guerre franco-allemande, et pour ce faire, s'était allié avec l'Allemagne, et faisait un intense lobbying pro-français... L'alliance, étant, pour eux, le moyen que cela ne paraisse pas inamical...

Chine ; il n'y a plus de jus. La production charbonnière a baissé en 2014 (de - 0,5 à - 2.5 %). Elle diminuera encore de 2.5 % en 2015, d'après les projections officielles, mais en réalité, c'est un -6.1 % auquel on assiste.

En fait, le pic charbonnier chinois est atteint, d'autant plus vite que la production avait énormément augmenté, et le pays se retrouve dans la situation européenne de 1955-1960, avec un secteur en désarroi, en difficulté financière, avec un produit dont on ne sait plus que faire.

On peut donc douter, aussi, de la pertinence des chiffres de la croissance chinoise, et si on peut plaider la croissance de l'éolien, il est vrai qu'une fois livré, l'éolienne n'engendre plus de retombées économiques, hors sa propre production. Le charbon lui avait besoin d'une énorme main d'oeuvre, qu'il fallait loger, nourrir, etc...

La conférence sur le réchauffement climatique est donc une belle niaiserie. La Mandchourie, est à bout de charbon et de souffle. cela démontre aussi, que dans n'importe quelle région du monde, la question de l'énergie est primordiale.

Le soufflé chinois était porté par le charbon... 66 % de sa consommation d'énergie. Peut on y voir la marque du renouvelable en électricité ? Même pas, la consommation ce mois ci est en légère baisse : - 0.2 %.

70 % des mines chinoises perdent de l'argent, et le secteur souffre de surinvestissement. Elle souffre aussi de surinvestissement dans l'acier (300 millions de capacités excédentaires), au moment où le secteur immobilier s'effondre, et c'est lui, le grand consommateur d'acier. Les multiples capacités de production, souvent anciennes, rachetées en occident et modernisées, verront le sort de la ferraille.

On assiste à une "croissance négative" sur un trimestre, en Mandchourie, malgré le caractère totalement biaisé des statistiques, et on se demande où ils vont chercher le reste de croissance...

Quand à "l'économie solide", cela me fait penser aux propos très cons de deubeulioui, qui dit avec un air pas moins con, ne cessait de seriner "Our ecnoonmy is strong".

Rien ne remplacera l'acier qu'on ne produit plus, l'acier qu'on ne transporte plus, le charbon qu'on ne produit plus et qu'on ne transporte pas davantage.

Arabie saoudite. Le royaume devrait être en faillite en 2020, selon le FMI. Bon, comme c'est le FMI qui le dit, on peut avoir des doutes. Mais la solidité du bousin, en guerre sur pas mal de fronts, achetant sa paix sociale, est très relative. Ce machin, c'est l'URSS.

USA : le ménage moyen possède moins de 1000 USD sur son compte, a 65 000 USD de dettes et part à la retraite avec 12 000 USD de capital. La joie, quoi.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
...Mince ! Jai oublié le plus énorme : son amitié revendiquée avec Attali. Il m'étonnerait d'ailleurs que le renvoi d'ascenseur n'ait pas eu lieu à ce niveau.
Répondre
L
Le Vieux a jeté le masque d'après vous. Ce qu'il y avait de flagrant chez lui était en fait moins le masque que l'ensemble du costard, lequel le rendait aussi camouflé qu'un kangourou en smoking à la gare du nord.<br /> Tout était gros comme une maison chez lui. Ses origines dont il ne faisait pas mystère. Sa délectation à citer le Deutéronome. Son appréhension mystique du ''réchauffement climatique'' (et son alliance avec la fraction la plus rance du clergé de la chose -celle de la mère Corinne Lepage). Sa foi dans le globalisme économique moyennant ses petits arrangements théoriques abscons (définir la monnaie par sa seule vitesse de circulation permet de faire l'impasse sur ceux qui la créent. De toute façon l'important n'est pas là : ''interdiction totale des paris sur les prix'' n'est-ce pas ?). Son racolage par la pop music -la musique de son dieu l'Amérique. Etc.<br /> Rien n'est moins logique qu'il en arrive à ce genre de digression, laquelle se perd dans l'océan général du bla-bla convenu. Au bout du compte ce raté brillant à trouvé le moyen de sauver sa vieille peau dans le sillage de la bureaucratie eurocrate. Il ne devrait donc pas trop faire de mal aux mouches.<br /> J'en reviens à ce que j'ai toujours dit de lui. Je lui suis reconnaissant de m'avoir initié à la titrisation, aux CDS et à quelques autres concepts jargonneux du même tabac.<br /> Vous, par contre, je m'étonne que vous trouviez encore matière à le lire...
Répondre