Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 06:09

Comme l'a dit un internaute, la redécouverte de l'eau chaude, c'est une affaire qui marche. Les impôts trop augmentés n'apportent pas un sou aux caisses de l'état, bientôt, ce sont les réfugiés qui n'apporteront plus la croissance, et la Chine a sous estimé ses consommations de charbon, tenez vous bien, de 20 %.
Et Alors ?

Quand la Grande Bretagne produisait ses 120 millions de tonnes, bien avant son apogée, on estimait sa consommation grise à 20 millions de tonnes; soit à peu près pile poil la même chose. C'est sans doute que la notion de petit charbon leur est totalement inconnu. La poussière de charbon est souvent abandonné à qui veut bien la prendre. Les petites mines ne sont même pas recensées, et leurs estimations de production, farfelues...

En Asie, on en fait les pains de charbon, en Europe, les pauvres se l'appropriaient pour leur chauffage, sans en faire des pains. En le volant.

Il est curieux comme des gens ayant été important peuvent se montrer incultes et barbares, dans la méconnaissance totale d'un métier qui a été le leur toute leur vie.

Quand la production augmente, il y a beaucoup d'à côté, que les autorités privées ou publiques, tolèrent.

Mais il y a une chose incontestable. La production chinoise est sur le plateau sur les années 2011-2012-2013. les importations ont nettement reculées, et les petites mines, plus encore. Quand la demande n'est plus là, la partie grise de la production/consommation est encore plus touchée... Il me semble que la production grise britannique est désormais, aussi nulle que la production officielle.

L'avantage prix de ces petits consommateurs/auto-consommateur, disparaît.

Le signe de stress dans le charbon se sent dans l'effondrement des prix, et la chute des quantités importés.

Chute des prix du charbon, pendant que les benêts de dirigeants nippons veulent relancer leurs centrales nuke.

D'ailleurs il est curieux que pour certains, n'apparaît pas le hic. Une flanchée des prix entraîne, théoriquement, une augmentation des volumes. Là, pas du tout, le volume flanche, avec les prix, preuve que le problème est encore plus important.

L'immense majorité du charbon chinois est brûlé pour produire de l'électricité. La production de celle-ci patine, pendant que la production d'acier flanche franchement.

Donc, le charbon chinois, n'a plus de débouché. C'est la crise charbonnière des années 1950 en Europe. Après la bataille de la production, on a extrait du charbon en quantité importante, mais un charbon qui n'a plus d'usage...

Quand à dire, que le renouvelable, c'est intermittent, que l'Allemagne utilise massivement le lignite, ce sont des propos éculés, qui montre le caractère impérial de l'individu. On n'envisage même pas, par conformisme, que l'empire soit dépassé techniquement. L'empire n'aime pas l'innovation, qui porte atteinte à l'ordre social, et qu'on fait soi même partie des "hautes sphères"....

De plus, si on extrait aussi massivement le charbon, n'ayez crainte : il sera épuisé beaucoup plus vite. Les réserves britanniques, estimée à "800 ans", n'ont pas duré 200, après la dite estimation (vers 1840)... Pourquoi ? Parce que cela se sous entendait à production constante... ou en légère augmentation, pas à plus de 300 millions de tonnes, et pas à plus de 200... Mais on a gardé, dans ses méninges et ses habitudes, les 800 ans. Mais, années après années, c'était de moins en moins vrai...

L'Allemagne, quand à elle, ne consomme pas plus de lignite. Elle en consomme autant, et pour une seule chose : produire de l'électricité, car ça ne sert plus qu'à ça, depuis qu'on ne l'utilise plus pour le chauffage.

N'oublions pas aussi, l'aspect financier. Quand baisse le débouché et les prix, on compte beaucoup mieux et plus... Sans doute, la production de charbon chinoise a sans doute baissé plus qu'annoncée, car cette production/consommation grise a sans doute été la plus compressée... Compressée par ce que les mines officielles décomptent plus précisément, regardent aux usages, ne se foutent plus du petit charbon, et que les petites mines sont déjà mortes...

Mais la production chinoise de charbon va faire comme ses petits copains : décroitre suivant une courbe de Gauss, comme l'a indiqué MK Hubbert, pour le pétrole, et amplement confirmé dans le cas britannique... Et tous les autres....

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires