Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2015 2 22 /12 /décembre /2015 17:03

Le marché électrique, et d'une manière générale, de l'énergie, va considérablement évoluer. Si du moins, la crise d'effondrement ne s'avère pas fatale.

En même temps, ces nouvelles vont dans le sens de la crise.
Schneider, après Tesla, va se lancer dans la batterie électrique. Si la Tesla coûte relativement chère, la Schneider, avec beaucoup moins d'ambitions et pas sur le même marché, va en réalité beaucoup plus loin dans la remise en cause du système.
Explications. Tesla est adapté au marché nord américain, et à la taille du continent, qui, dès le XIX°siècle inventait le concept de maison passive. Perdue dans son immensité, la ressource uniquement locale, apparaissait comme inévitable.

C'est ce que veut faire Tesla, avec sa batterie à 3000-3500 $ plus l'installation solaire ou éolienne, ce qui revient finalement beaucoup plus chère, mais comme on est en Amérique, on s'endettera. et le coût des lignes est gargantuesque.

Schneider est dans une optique européenne, avec des contraintes d'espaces moins importantes et une société d'ordres plus établie.

Il a donc pensé à une batterie à 1 000 $, et on admire que le prix soit en dollars... Mais bref. Cette batterie relais, qui pourrait stocker 4 à 5 heures "seulement" d'électricité, se marierait parfaitement au renouvelable, mais pas seulement. Il se marierait parfaitement aussi à la production actuelle, avec des effets notables.

L'hyper pointe et la pointe disparaîtrait ou seraient très amoindries, ce qui permettrait de déclasser les centrales, y compris nucléaires, à la pelle, et les centrales thermiques, par dizaines. Sans compter le soulagement d'un réseau qui passerait vite d'un stade de saturation à un stade de sur-dimensionnement.

On comprend mieux, pourquoi, les grandes compagnies énergétiques se pincent le nez devant les énergies fossiles et le nucléaire. Il risque d'y avoir beaucoup de ménage à faire, et le coût de la batterie, même pour équiper 30 millions de logements, passerait inaperçu. 30 milliards de dollars, pour un pays comme la France, c'est donné.

Mais, cela fait partie des nouvelles qui enterrent les grandes compagnies du XX° siècle. Tels les dinosaures, elles ne sont plus adaptées, et si elles savent blablater sur les mérites du libéralisme et de la régression sociale, elle sont incapables, totalement, de s'y couler. L'adaptation, c'est bon pour les autres.

Cela correspond aussi à l'évolution des empires. Ils ne savent se gérer que de manière croissante. Quand la ressource se raréfie, ils perdent le contrôle. Les armées se réduisent, mais, comme Napoléon ou Hitler, on continue à appeler "Armée", ou "divisions", des groupes de combats très réduits, de plus en plus réduits, qu'ils en deviennent diaphanes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

La Gaule 22/12/2015 13:04

Les empires ne savent se gérer que de manière croissante mais la tendance se retrouve au moindre échelon de leurs acteurs -économiques entre autres.
Combien de boîtes se retrouvent dans la mouise aujourd'hui parce qu'elles ont réagit à la crise qui s'est révélée il y a sept ans en investissant -et en s'endettant à l'avenant.
L'empire néolibéral ne connaît pas la crise, que des coups de déprime passagers, et l'essentiel est toujours de se positionner quand LA REPRISE sera au rendez-vous, cela de manière obligée (on voit aujourd'hui qu'elle s'éloigne tel le matelas pneumatique sur la grande bleue un jour de mistral et mieux vaut alors ne pas s'être assoupi dessus).
Ici nous ne sommes plus vraiment dans l'économie mais dans la psychologie collective profonde, pas très loin d'ailleurs de l'émotion religieuse.
Pour rester dans les ordres et les quasi curés (il y en a d'estimables) et illustrer ce qui s'est dit une fois ici sur le sujet, le coup de gueule de Frère du Marché Martin Prescott sur cette autre lubie libérale qu'est le revenu minimum de base (en gros à mi-chemin de la vidéo).

http://insolentiae.com/2015/12/20/martin-prescott-en-video/

david 22/12/2015 11:49

Patrick
Au KW/h c'est kif kif entre Tesla et SE. Pour rentabiliser les 1000€ ça va être long si on achète des heures creuses relachées en heures pleines. Si on rajoute des panneaux, un onduleur. Il me faudrait 50 ans pour espérer rentrer dans mes sous.
Mon plus gros souci, c'est la batterie, j'ai un vélo electrique avec une batterie panasonic (cellule 18650PF les mêmes que chez Tesla et powerwall) et je peux vous dire qu'au bout de 3 ans la batterie en prend un coup (70/80% de la capacité initiale). Même si ça tient 10 ans, c'est difficilement rentable au tarif ACTUEL d'EDF.
Si EDF se cale sur le tarif d'EON 0.2€/Kwh, ça se réduit mais c'est pas encore ça.
Par contre en cas de black out, pas de souci pour 1 journée !

EnPassant 22/12/2015 11:45

y a t'il anguille sous roche, couille dans le potage ?

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/12/22/20002-20151222ARTFIG00003-les-banques-en-faillite-pourront-desormais-ponctionner-les-comptes-des-deposants.php

nous cacherais t'on des choses ?
ah que de vilaines pensées, tss c'est pas très charitable, aidons ces pôvres ultra riches !

cosac 23/12/2015 11:45

un gars sur FDS explique que la ponction sur compte sera remboursé pour moi les gens n'ont pas encore compris que aucune dette ne sera jamais remboursé y compris les ponctions sur compte ils y aura un moratoire, une amnistie pour les banques ont nous expliquera que nous sommes passé tout prés de la fin du monde ,tout ça tout ça voila voila et le bulot fera le bulot.