Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 18:28

... de la COP 21 est quand même phénoménale. Parce que la COP 21 n'est qu'un dîner de con, avec une préférence pour le pronostic du vainqueur : ceux qui ont dîné en tête à tête, ou voir son président.

Donc, faire une COP 21 pour éviter le réchauffement climatique, en 2100, alors que les différentes composantes du secteur de l'énergie montrent des signes évidents d'effondrements, c'est complétement surréaliste, idiot et faux derche.
Ou c'est du terrorisme intellectuel. Pour masquer l'effondrement de l'économie de l'énergie fossile, on feint d'organiser la marche vers le renouvelable, qui était inéluctable, et sans doute, on le fait bien trop tard.

Alors, on nous explique doctement qu'il faut passer au renouvelable, pour éviter le fossile. Et qu'il faudra payer pour.

Les abrutis de la COP 21, donc, devraient nous expliquer comment on va maintenir en fonctionnement les mines de charbon chinoises (déficitaires à 70 %), les exploitations de gaz de schistes, voir les puits de pétrole classiques. Pour ce qui est de la mer du nord, c'est râpé, les investissements baissent de 80 %, et les plate-formes de forage ont été bennées.

Le pétrole de schiste, lui, est un gros rien du tout. l'industrie n'a jamais été capable de dégager un bénéfice, ni même de dégager un cash flow positif...

Le syndrome syrien semble bien planétaire. Il n'y a d'emplois frais nulle part. Simplement un monde qui continue, avec plus de déshérités, et des indigènes européens qui aimeraient souvent être traités aussi bien que des migrants.

La montée et la victoire des "partis extrémistes", en réalité, réalistes, est inscrite et inéluctable. Ce sont les partis "de gouvernement", qui sont, en réalité, extrémistes, dans leur adoration des anciennes règles.

Ce qui me frappe dans les réactions des anti-FN, c'est un racisme social, même pas déguisé. Les électeurs FN, les militants, c'est tous des cons, qui comprennent rien à l'économie, les élus FN vont tout ruiner.

En réalité, administrer une région, ou une commune, c'est pas très sorcier. Et il suffit d'abandonner la mégalomanie des élus précédents pour retrouver des marges de manoeuvres évidentes. Après tout, c'est à l'état de faire la conjoncture, pas aux communes, ni aux régions. En plus, élus "frais", les élus FN n'ont pas d'accointances encore avec les différents milieux d'affaires. Il leur est donc très facile de les envoyer sur les roses.

L'élu nouveau est toujours honnête. l'élu ancien est tenu par la barbichette. Il a toujours un cadavre dans le placard. Il était tellement inamovible, qu'il s'est un peu laissé acheter. De plus, le simple abandon des subventions à certains ennemis sera bénéfique pour les finances locales...

Le syndrome syrien, ou syndrome mad max est bien réel, mais inégalement réparti. Quand le prix de l'essence augmente, il y a celui qui trouve que c'est un peu cher, et puis celui qui s'arrête de rouler en voiture, parce qu'il n'a plus les moyens.

Celui qui continue à rouler en bagnole juge indécent le vote FN de celui qui marche à pied. Pour ce qui est d'autres pays, la violence endémique régnant au Mexique est aussi un signe de l'effondrement de sa production pétrolière, qui lui permettait d'acheter sa paix sociale, d'équilibrer ses comptes publiques (plutôt mal que bien), mais qui, en se retirant et en étant encore suffisamment forte pour empêcher tout autre développement, crée des troupes pour les cartels.

Au dire d'un membre du club de Rome, la date ultime pour passer à autre chose, c'était 1990.

Pour les responsables Français, se gargarisant au nucléaire, la COP aussi est une occasion aboutie de passer pour des crétins. Parce que, nulle part, le nucléaire n'est la solution.

Donc, il n'y a rien à attendre de la COP 21.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

Boromsikim 03/12/2015 09:20

Merci aux autre aussi

Boromsikim 03/12/2015 09:19

Merci le tandem La Gaule Yann. Ca fait plaisir de vous lire.

lolo 02/12/2015 23:16

Au sujet de cette article sur le dîner au COP21 vous pouvez retrouver une annonce insolite sur leboncoin : http://www.leboncoin.fr/prestations_de_services/891821143.htm

Boromsikim 02/12/2015 13:48

Une question me turlupine à propos des querelles sur le climat.
Dans un couple dont l’un est climato sceptique alors que l’autre est réchauffiste, en cas de séparation rendue nécessaire par crainte des conséquences, qui a la garde de l'enfant ?
Ceci dit, nous, qui sommes essentiellement composés de carbone - mais pas exclusivement - je pense que nous sommes mal placés pour vouloir lui faire la guerre. Ca relève de l’autodestruction. Le carbone tôt ou tard se combine pour former la vie. Il est le fondement de la matière organique animale et végétale. Je dirais qu’il s’auto élimine en s’amalgamant à d’autres éléments. Ouille ! J’ai fait usage du mot amalgame, mon dieu, quelle horreur !
Quand je dis que nous ne sommes pas exclusivement du carbone je pense surtout à ceux dont la masse d'alcool entrant dans la composition de leurs organismes devient prépondérante. En tout cas c'est ce qui transparaît au vu de leur comportement.
Question complèmentaire conne, mais vraiment conne alors. L’augmentation de la taille moyenne des êtres humains n’est-elle pas liée à l’augmentation du carbone que nos organismes absorbent pour se former ?
Ouhaou putaing ! Je concurrence Volkswagen pour le prix Nobel de la pollution.

La Gaule 02/12/2015 11:14

Lu sur l'écran du machin qui passe des messages en boucle dans le tramway de mon bled :
« cop21 : 150 pays vers un accord pour une VRAIE JUSTICE CLIMATIQUE ».
J'ai eu beau tourner cinquante fois la formule dans ma tête, je n'arrive toujours pas à cerner ce que veut dire
une « vraie justice climatique ».
Je ne vais pas rouvrir mille pages durant le débat sur le caractère infiniment aléatoire et complexe du climat et l'extraordinaire polymorphisme du vivant auquel cette complexité a mené.
Un scientifique qui découvre l'eau chaude en 2015, à savoir qu'il arrive au climat de changer (les dinosaures hauts comme nos arbres qui se goinfraient de plantes hautes comme nos immeubles malgré un air surchargé en gaz carbonique en savaient quelque chose), est comme un économiste expert qui travaille pour l'Union Européenne. Soit un aveugle, soit un con, ou les deux à la fois, c'est-à-dire un carriériste.
Toute considération sur la vapeur d'eau mise à part (soixante dix pour cent des gaz à effet de serre, je le rappelle) et pour parler comme un paysan de bon sens, convoquer la Justice climatique sur un cailloux de l'univers où il peut faire à la fois quarante sous zéro aux pôles et quarante au-dessus à l'équateur, est comme prétendre assigner la providence en justice parce que l'on a vu un teckel tenter de s'accoupler avec un Saint Bernard.
L'on sort ici totalement d'un quelconque débat scientifique sur l'évolution tendancielle du climat pour rentrer dans l'idée de « justice » métaphysique -problématique qui ne peut trouver de solution en ce bas monde- qui pourrit la vie des sociétés occidentales depuis des lustres.
Mais le but de tout ceci n'est-il pas, pour les illuminés de la gouvernance globale, d'imposer à l'international, envers et contre tous, un principe de droit suprême que serait cette valise percée du « sauvons la planète » ? Avec à la clé une sorte de justice inquisitoriale planétaire panoptique chargée de surveiller, d'excommunier et punir le contrevenant, et surtout de collecter le pognon des pénalités et amendes qui pleuvront sur lui comme la pluie pendant le déluge. Car tout au bout du compte ce cauchemar mégalomane se ramènera à une histoire de gros sous.
Consciemment ou non, le trou du cul imberbe qui a pondu ce slogan débile sur la vraie justice climatique (sans doute un stagiaire d'école de commerce quelconque) a tout bonnement décrété qu'auparavant régnait une FAUSSE justice climatique, c'est-à-dire une justice tout court.
En fait une justice qui ne s’embarrassait encore pas trop de considérations climatiques, mais bien de principes de droit forgés par l'histoire particulière de chaque peuple et de chaque nation, et des relations que ceux-là ont pu développer entre eux.
Mais foin des viles considérations particulières constitutionnelles et civiles, commerciales ou sociales. Comme dirait PR, c'est tout juste bon pour le F haiNe. Place au Grand Zorro planétaire, son épée, son bourrin blanc et sa « justice climatique » !
Le plus drôle est que cela se passe dans une ville en faillite -Grenoble, sorte d'arrondissement parisien bobo planté au milieu des Alpes- gérée par un maire écolo, et qui risque fort de se retrouver sous tutelle budgétaire l'an prochain.
http://acteursdeleconomie.latribune.fr/territoire/politique-publique/2015-11-10/grenoble-prochaine-ville-sous-tutelle.html
Quand ils recevront leur feuille d'impôts locaux d'ici une paire d'année, c'est sûr que les gentils Charlie de cette ville penseront qu'il n'y a pas de justice.

yann 03/12/2015 23:01

@La Gaule

Je ne promets rien mais je vais essayé de reprendre le blog d'ici fin décembre.

La Gaule 03/12/2015 12:53

Danke schön, Herr Yann -désolé, mais nous devons anticiper l'avenir de la France (le strapontin à la Bundesbank comme disait Giscard).
Quand c'est que vous rempilez ? Vous au moins, vous serez sûr d'être lu.

yann 02/12/2015 19:01

@La Gaule

Content de vous lire. On en avait déjà parlé, mais il est clair que l'écologisme militant est essentiellement une idéologie bourgeoise qui porte en réalité peu d'intérêt réel à l'écologie. À dire vrai comme en économie bien peu nombreux sont les honnêtes gens qui généralement sont modérés dans leur approche, connaissant parfaitement les limites de leur art. Le climat est une science holiste pour reprendre la terminologie qu'a employée Sapir à propos de l'économie. Il y a bien trop d’interactions pour en faire une science dure comme la physique. Et encore même en physique il faut le plus souvent fixer des paramètres qui permettent l'indépendance des variables. En électronique on considère souvent la modélisation d'un modèle électrique sous des conditions fixées par l'analyse comme une température de 30C° par exemple, car si la température augmente trop le comportement électrique change, etc. Cette fixation de paramètre que les physiciens peuvent faire, les biologistes les médecins, les économistes ou les climatologues ne peuvent pas le faire la plupart du temps. On ne peut pas mettre le climat sous cloche pour fixer tel ou tel paramètre et voir quels sont ceux qui sont les plus importantes méthodes scientifiques cartésiennes classiques. Il faut faire avec de multiples interactions et admettre les limites de l’exercice. Mais le monde moderne plein d'hubris et de prétentions fait croire qu'il connaît tous et maîtrise tout y compris des domaines trop complexes pour être réduit à quelques équations différentielles. Cette tendance est d'ailleurs aggravée par l'appauvrissement des fonds publics pour la recherche scientifique qui pousse ces derniers à raconter n'importe quoi pour obtenir des financements, faire fonctionner leurs laboratoires et trouver du boulot à leurs étudiants. Cette tendance à l'hypertrophie de l'égo techniciste cela donne le libre-échange, le postnationalisme, le GIEC, les fantasmes d'un gouvernement mondial et quelques autres fadaises délirantes produites par l'agonie du bon sens et de la modestie. Il suffirait pourtant d'admettre que nous sommes limités et que nous ne sommes que des hommes pour arrêter simplement ces délires qui nous conduisent toujours plus loin dans l'accumulation d'erreurs et de catastrophes.

gutknecht 01/12/2015 23:06

En parlant de "diner de cons"

Vladimir Poutine, met encore une « gifle » au « videur de pot de chambres de l’élysée » (et lui fait meme la morale)

COP21: Les agapes parisiennes refusées par Vladimir Poutine

https://jeanfouche.wordpress.com/2015/12/01/cop21-les-agapes-parisiennes-refusees-par-vladimir-poutine/comment-page-1/#comment-394

Ces colloques internationaux ou on aime parler de « sauver la planète » sont en général un prétexte pour nos chers dirigeants et leurs suites de se promener et de goûter aux joies des pays visités.

On se souvient des frasques des agents du Secret Service d’Obama avec des prostituées à plusieurs reprises. Mais les présidents eux-mêmes ne dédaignent pas quelques joies matérielles… Aux frais du contribuable bien sûr.

C’est ainsi qu’au COP21 à Paris, Hollande a invité Obama dans un restaurant chic parisien, l’Ambroisie. On ne connaitra pas le prix du menu, le site internet du restaurant faisant pudiquement l’impasse sur ce détail. Notons d’ailleurs que ce repas se tenait le jour de l’ouverture en France des « Restaus du coeur ». Rien de tel qu’un bon banquet pour célébrer la gamelle gratuite des « sans dents »!

Bref! Hollande avait donc invité ceux à qui il est, selon lui, l’égal: Hussein Obama et Vladimir Poutine. Si le führer noir a sauté sur l’occasion en décidant de faire une escapade en convoi (une trentaine de voitures seulement) à travers paris pour rejoindre le restaurant en déclenchant ainsi des embouteillages mémorables même pour les standards parisiens, Vladimir Poutine a décliné l’invitation. En exclusivité, voici le texte intégral du très court message ayant été transmis à Francois Hollande.

« Par respect pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015, considérant qu’il serait malsain de festoyer en cette période de deuil, le Président Poutine est au regret de décliner votre invitation. »

Selon certaines informations, ceci n’a pas gâché la fête d’Obama, Kerry, Hollande, Fabius, et Royal.

Présentation

compteur

Recherche

Catégories