Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2015 2 22 /12 /décembre /2015 17:46

Les maisons Potemkine sont devenues la règle. Derrière la façade, rien, et peu d'organisations échappent à la règle en occident.

Daech non plus. Pur produit de l'occident, elle en a toutes les tares. La corruption, le népotisme, et le pic pétrolier.

Le pic pétrolier y est atteint, avec les bombardements russes et américains, qui au bout d'un an, finalement arrivèrent à trouver les convois. C'était d'autant plus étonnant, d'ailleurs, qu'avec près de 10 000 camions en action, ils n'en aient pas trouvé un.

D'autant que sur la piste Ho-chi-minh, sur les 15 envoyés chaque semaine par le nord Viet Nam, ils arrivaient à en détruire 14. A croire que l'oncle ho ne les envoyait que pour servir de cibles. En effet, les tapis de bombes utilisés pour ce faire coûtaient bien plus chers que les 15 camions envoyés. 100 000 fois plus...

Et que de toute façon, les vols et la corruption régnant dans les ports Sud Vietnamiens, assuraient un détournement de 15 % des quantités déchargées, ce qui dépassait en volume, très nettement le camion envoyé et qui arrivait à bon port.

S'ils n'avaient eu à faire qu'à lui, la guerre se serait vite éteinte, faute de munitions. Mais c'est plus facile de bombarder, que de lutter contre la corruption.
Daech, donc, connaît le même problème de corruption que bien des armées. Les effectifs sont largement fictifs, les commandants empochant les soldes différentielles. C'est ce qui provoqua l'effondrement de l'armée irakienne, devant l'offensive de Daech. Les effectifs réels étaient 20 % de ceux annoncés.

Les commandants de Daech touchent des budgets pour 250 hommes, en en ayant seulement 150. Et tout état terroriste voit se développer la corruption à une allure galopante. Personne n'osant rien dire. Tout le monde n'avait pas le nez de Staline, qui avait organisé des services secrets, pour surveiller les services secrets...

Toute la période stalinienne, vivait donc dans la crainte du NKVD, et le NKVD, dans la crainte de mouchards chargé de surveiller ses "frères", et qui les maintenaient dans le droit chemin et évitaient de faire des rapports trop dissemblable de la réalité.

Inutile de rappeler aussi, le sommet de corruption atteint pendant la terreur en France.

Après, il est toujours facile à une bureaucratie de mentir, si elle n'est pas contrôlée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND
commenter cet article

commentaires

EnPassant 24/12/2015 11:15

Shell veut coûte que coûte maintenir le dividende de ses actionnaires

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/shell-veut-boucler-sa-fusion-a-65-milliards-d-euros-avec-bg-pour-epargner-ses-actionnaires-538297.html

EnPassant 23/12/2015 17:16

Pour le taulier, en Syrie la France équipe Al bidule et au Mali AQMI équipe la France

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2013/03/29/coups-de-pompes-a-repetitions-au-mali.html

BA 23/12/2015 14:47

L'ONU a créé un « indice de développement humain » : pour le calculer, l’ONU s’appuie notamment sur des données telles que l’espérance de vie à la naissance, le niveau d’éducation, ou le revenu par habitant.

1995 : la France est le deuxième pays où il fait mieux vivre dans le monde.
2005 : la France est 10ème.
2014 : la France est 20ème.
2015 : la France est 22ème.

Lisez cet article :

La France ne fait plus partie des 20 pays où l’on vit le mieux.

Comme lors de l’édition 2014, c’est la Norvège qui occupe la plus haute marche du podium, devant l’Australie et la Suisse. Le Danemark fait en revanche un bond au classement, passant de la 10ème à la 4ème place. Les États-Unis empruntent une trajectoire inverse, chutant de la 5ème à la 8ème place. La France, quant à elle, passe de la 20ème à la 22ème place, doublée par le Luxembourg et la Belgique. Une baisse d'autant plus marquante qu'en 2005, la France figurait dans le top 10, et que dix ans plus tôt, l'ONU la classait au 2ème rang mondial des pays où il fait mieux vivre dans le monde.

http://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/la-france-ne-fait-plus-partie-des-20-pays-ou-l-on-vit-le-mieux-938897.html

EnPassant 23/12/2015 17:14

quand on regarde la définition du bouzin ici
https://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_de_d%C3%A9veloppement_humain

j'ai comme un doute
M'enfin tant qu'on se cogne pas une division pas zéro.....

Horzabky 23/12/2015 12:28

À partir de 2012, la France a fait parvenir des armes à Al-Nosra pour combattre Bachar Al-Assad. Non pas que Assad soit pire qu'Al-Nosra. Tout le monde sait que c'est le contraire. Al Nosra = Al Qaïda, tandis que Assad est un dictateur laïc qui protège les minorités. Mais la France défend ses intérêts pétroliers et gaziers : Assad a refusé que la Syrie soit traversée par les gazoducs qui devaient amener jusqu'en Europe le gaz qatari.

Ce gaz qatari aurait été en concurrence directe avec le gaz russe, et Poutine n'aime pas la concurrence, lorsqu'elle va à l'encontre des intérêts de la Russie. C'est son boulot, de défendre les intérêts de la Russie. Assad, en butte à l'hostilité ouverte des Etats-Unis et de leurs vassaux européens, et aussi d'Israël, ne pouvait déjà pas se permettre de perdre le soutien de la Russie.

On peut se demander pourquoi l'Occident n'a pas proposé un retournement d'alliance à Assad. En fait, Sarkozy l'a fait, lorsqu'il a invité Assad à Paris, en 2008. Assad a refusé. Avec le recul, on comprend pourquoi.

Assad parle anglais. Il a fait ses études de médecine à Londres, et sa femme a grandi à Londres. Elle a d'ailleurs la nationalité britannique. Si son frère aîné n'était pas mort dans un accident de la circulation, il serait sans doute médecin ophtalmologiste à Londres. Il nous connaît, nous les Occidentaux. Et il sait jusqu'à quel point il peut nous faire confiance. C'est-à-dire très peu.

L'histoire lui a donné raison. Kadhafi a fait confiance aux Occidentaux. Il a abandonné son programme nucléaire et son soutien au terrorisme. Il s'est opposé à l'islamisme radical. Il a même noué des liens d'amitié personnelle avec Sarkozy, qu'il appelait son frère. On connaît la suite.

Supposons qu'Assad lui aussi ait fait confiance à Sarkozy en 2008. En 2011, il doit quand même faire face à une révolte sunnite, causée par une sécheresse anormale, qui ruine des millions de petits paysans sunnites dans l'est du pays. Le Qatar et l'Arabie Saoudite, monarchies sunnites, soutiennent les islamistes, par solidarité sunnite. Assad et son clan, qui gouvernent la Syrie à leur profit, sont des Alaouites. Pour les sunnites, ce sont des hérétiques qu'il faut combattre, et aucune considération de politique étrangère n'y changera jamais rien.

N'oublions pas que pour tenir en laisse ses propres islamistes, l'Arabie Saoudite est obligée de les exporter dans d'autres pays, pour éviter qu'ils ne sèment la perturbation en Arabie Saoudite même.

La révolte sunnite ayant lieu, elle est soutenue par le Qatar et l'Arabie Saoudite, puissances pétrolières et gazières. La France, les Etats-Unis, abandonnent Assad, voire se retournent contre lui, comme ils se sont retournés contre Kadhafi. Bref, Assad, se retrouve dans la situation où il est actuellement, avec cette différence majeure qu'il a perdu le soutien de la Russie.

Il serait probablement mort à l'heure qu'il, pendu par les pieds en place publique comme Mussolini. Et il le sait.

La France n'a pas le beau rôle dans cette affaire. Chirac tenait encore à peu près la route (il avait le sens de l'amitié, notamment avec Hafez, le père de Bachar, et il savait dire non aux Américains). Sarkozy, rien de tout cela. Hollande, non plus. Même si en 2007 c'était Royal qui avait été élue, cela n'aurait fait aucune différence, vu les positions qu'elle a prises par la suite.

Quand on élit des incompétents, on en subit les conséquences...

EnPassant 23/12/2015 10:34

Angela que fais tu ?

http://madame.lefigaro.fr/societe/norvege-migrants-lecons-comportement-avec-femmes-221215-111452

Horzabky 23/12/2015 20:41

Oups ! J'ai écrit : "Si son frère aîné n'était pas mort dans un accident de la circulation, il serait sans doute médecin ophtalmologiste à Londres."

Il faut évidemment lire : "Si son frère aîné n'était pas mort dans un accident de la circulation, BACHAR AL ASSAD serait sans doute médecin ophtalmologiste à Londres."

Présentation

compteur

Recherche

Catégories