Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 05:35

Dans certaines sphères, on susurre qu'on a tordu le bras aux saoudiens pour non seulement qu'ils pompent à plein, mais pour aussi qu'ils vendent 1000 milliards de $ de titres, sur les 8000 qu'ils possèdent.

Tout ceci, pour ruiner la Russie. Et accessoirement l'Iran et le Vénézuela. Mais j'y crois peu. Parce que le mouvement est tellement important et hors de contrôle, qu'il risque surtout de ruiner tout le monde. Y compris les initiateurs du système, et que la Russie, pour le moment a l'air de tenir correctement le choc.

Il n'a, pour elle, rien à voir avec le contrechoc pétrolier de 1985, qui avait, de plus, relancé durablement l'économie mondiale.
Aujourd'hui, apparemment, ça ne relance rien du tout.

La Chine est en pleine crise de la sidérurgie-charbon, et la suppression de capacités de production se fera en centaines de millions de tonnes. 150 millions de tonnes d'acier en moins, pour le charbon, la réduction sera significative.

D'autres annoncent des chiffres encore plus effrayants : 2 milliards de surcapacités dans le charbon, et 300 millions de tonnes dans l'acier. Bien entendu, la cascade de problèmes va s'accentuer. Ces deux activités, dont l'une est le reflet du pic charbon (à coût abordable), vont entraîner dans leurs dégringolades les chemins de fer, et le secteur du transport dans son entier, et la très faible consommation aussi.

Pour le Japon, on annonce un reflux du déficit commercial de 78 %. Il paraît qu'il était devenu déficitaire en 2011, à cause de Fukushima, et de l'importation subséquente d'énergies fossiles supplémentaires. Complétement idiot.

En effet, le nucléaire nippon produisait 30 % de l'électricité nipponne, et son arrêt fut compensée par... - 30 % de consommation... Où étaient donc ces importations supplémentaires ??? La vérité, c'est que l'effondrement nippon était commencé...

Seule petite lueur d'amusement. Le livre de Sarkozy. Et son programme. Le duel "féroce" Bush/Obama, dont il est le seul à se souvenir... Parce qu'il n'eût jamais lieu. En effet, en 2008 Bush était sortant définitif. Mais pour passer pour un C..., son programme reste le meilleur. Il n'a rien compris au film, et ceux qui auraient l'intention de voter pour lui, auront tôt fait de le lyncher, si par hasard il arrivait au pouvoir...

Le complot, c'est bien, s'il détruit uniquement l'ennemi. L'intérêt personnel de se faire sauter avec la cible est réduit.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

EnPassant 27/01/2016 12:04

et pour le coup ils n'ont pas tiré au hasard.....
http://www.theguardian.com/us-news/2016/jan/27/oregon-militia-standoff-lavoy-finicum-killed-police-malheur-wildlife-refuge

EnPassant 27/01/2016 11:15

Le Gvt US a choisit la force pour régler le cas de l'Oregon
https://francais.rt.com/international/14680-oregon-mort-huit-arrestations

EnPassant 26/01/2016 11:49

Opec pleads for Russian alliance to smash oil speculators
http://www.telegraph.co.uk/finance/oilprices/12120946/Opec-pleads-for-Russian-alliance-to-smash-oil-speculators.html

logique 26/01/2016 10:38

Il y a quelque chose qui me gêne dans l'analyse d'escobar. il y a un petit problème mathématique simple a prendre en compte. Les MP ont montés parce que le dollar avait baissé, voire franchement dévissé en 2009. Les MP avaient montés entre 2000 et 2008 pour des raisons de surproductions et développement des pays émergents. En fait ceux qui avaient perdu le plus étaient ceux qui avaient des réserves de dollar. Puisque ceux qui avaient des MP profitaient de l'augmentation du a la chute du dollar.
Le Dollar c'est magiquement redressé au deuxième trimestre 2014 tandis que le pétrole lui perdait de sa valeur. C'est en fait l'équilibre dollar/ pétrole qui se faisait. Mais le pétrole a continué a descendre une fois le dollar stabilisé vers Octobre 2015, soit le début de l'intervention russe en syrie. Ca c'est pour l'analyse graphique.
Mais rien n'explique comment et pourquoi le dollar c'est aussi vite repris. Et je pense que c'est simple. Tous les pays détenteur de dollar on du participer au soutient du dit dollar et au soutient de leur propre réservent de dollar. Et entre 8000 millard qui perdent 40% et 3millions de barrils jour qui passent de 100 dollar a 30 il n'y a pas photo. Il est préférable de récupérer ces pertes sur la dollar que de devoir vendre le pétrole trop cher.
Calcul :
3 milion de barrils jour a 100 dollar = 300 millions * 365 jours = 107 millard, j'arrondi.
3 milion de barrils jour a 30 dollar = 90 millions * 365 jours = 32 millard, j'arrondi.

soit une perte sur le pétrole de 75 millard par ans a comparer avec une perte de 40% sur 8000 millard, soit 4800 millard . Entre un gains de 4800 millards et une pertes de 75 millard ans il n'y a pas photo.

En fait il y a deux choses a analyser. La remonté du dollar et ensuite la surbaisse du pétrole. La seconde et surement du a l'intervention russe en syrie. Mais les russes pourraient réduire leurs productions si ils voulaient faire pression sur les prix hors il ne le font pas et on surement une bonne raison. A savoir faire en sorte que daesh gagne moins d'argent. Donc une baisse du pétrole commandité pas l'arabie saoudite qui soutient daesh me semble illogique.
Il y a une troisième possibilité a savoir que les américains lâche du lest politiquement et économiquement. Qu'ils comprennent que leur rêve de domination mondiale et hors de porté et qu'il est donc préférable de calmer les choses dans un mode gagnant/gagnant.
La russie, la chine et les pays arabes détenteur de bons du trésor américains ont tous intérêt a voir le dollar haut. Comme je l'ait démontré le prix du pétrole c'est pinuts comparé aux pertes sur le dollar.
Je pense donc que chacun des acteurs est d'accord pour non pas un reset de l'économie mais plutôt une diminution de la surchauffe qui de toute façon est insoutenable ni pour les uns ni pour les autres.
Je pense donc que tout va baisser, même l'or qui semble essayé de repartir. Et que tout cela et dans l'intérêt de chaque partie. Même les saoudiens sont coincé. Certes ils peuvent tenter le hara kiri, mais se sera tout seul, a mon avis. Donc chaque acteur récupérent ses billes sur le marché, rembourse ses dettes et rachetera lorsqu'il auront décidé que les valorisations leur conviennent.
Cela pour une fois ne ressemble pas a un complot mais plutôt a une tentative de sauvegarde du système. Les ricains n'aurait jamais laissé les chinois entré au FMI si il n'y avaient pas eu une quelconque entente entre eux. Je pense qu'il tente de liquider un max de positions fragiles surtout tous les types de support des actions jusqu'aux dérivés. Un petit nettoyage des comptes n'est pas une mauvaise idée. Sinon c'est tous ensemble qu'ils risque d'exploser. M'enfin cela n'empeche pas que chacun des acteurs va suive sa propre stratégie ensuite. Mais c'est une trêve.
La seul deception c'est de devoir se rendre compte que le dollar et un pilier incontournable et que le combattre peut entrainer plus de souci qu'autre chose. En tout cas pour le moment.
Cela ne va pas les empêcher de continué a se tirer la bourre les uns les autres.

M'enfin c'est mon analyse et je pense qu'elle tient la route.

logique 26/01/2016 21:13

Juste un petit plus. Il se pourrait tout de même qu'avec un dollar fort les US tente de s'amuser a faire remonter le pétrole pour refaire monter les MP. Mais je n'ai pas encore bien analysé l'impact.
Il sera redoutable sur la possibilité de croissance mais cela pourra en enrichir toujours quelques uns. Tout est vraiment possible pour que le pauvreté puisse être mondiale. C'est d'ailleurs le but, travailler pour survivre et non plus travailler pour vivre convenablement.

BA 26/01/2016 08:28

Il y a une bulle quand la valeur théorique est trop éloignée de la valeur réelle.

Exemple de bulle :

La bulle boursière : aujourd'hui, la valeur théorique des actions est trop élevée par rapport à leur valeur réelle.

Mardi 26 janvier 2016 :

La Bourse de Shanghai décroche de plus de 5%, ventes massives dans un climat de panique.

La Bourse de Shanghai chutait mardi de plus de 5% peu avant la clôture, renversant la vapeur après deux séances de hausse, sur un marché plombé par des ventes massives dans un climat de panique générale.

La Bourse de Shenzhen, deuxième place de Chine continentale, s'effondrait pour sa part de 6,13%, soit 113,18 points, à 1.732,60 points.

http://www.romandie.com/news/La-Bourse-de-Shanghai-decroche-de-plus-de-5-ventes-massives-dans-un-climat-de/670267.rom

Max 26/01/2016 07:40

Pour moi le Japon est le seul pays au monde ayant une gestion du pays réaliste à long terme : Natalité faible, immigration inexistante. Le seul pays ou les habitants sont vraiment adultes et intelligents. Contrairement aux autres pays du monde, le Japon ne vit pas à crédit : Il ose affronter tout de suite le vieillissement inéluctable de la population, là ou d'autres pays ne feront que l'accroitre dans le futur.

Horzabky 26/01/2016 10:40

C'est exact.

À comparer avec l'Allemagne. Franchement, quand j'y réfléchis, je suis de plus en plus convaincu que Merkel essaie de remplacer des travailleurs allemands à 2000 euros par mois, qui toucheront leur retraite à 65 ans, par des migrants à 500 euros par mois (c'est ce que demande le patronat allemand) qui ne toucheront jamais de retraite (le patronat allemand demande le recul de l'âge de la retraite).

On peut ajouter : qui resteront célibataires (à part le "taharrush gamea" à la gare de Cologne) car, vu leurs faibles revenus, leurs familles ne seront pas autorisées à les rejoindre. Avec 500 euros par mois, on ne peut pas louer d'appartement, on vit dans un foyer.

La nature de la population de l'Allemagne, sa culture, son mode de vie, sont impitoyablement sacrifiés sur l'autel du profit capitaliste à court terme.

On n'a plus qu'à attendre qu'un nombre significatif d'Allemands en arrive à la même conclusion que moi. Merkel risque de ne pas profiter longtemps de sa trahison.

Dans l'un de ses derniers articles, Paul Craig Roberts, ancien sous-secrétaire du Trésor dans l'administration Reagan, vitupère contre le capitalisme. C'est tout dire.