Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gas-pillage...

12 Janvier 2016 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

Le gaspillage est multiple.
Tout d'abord, un gaspillage de temps et de -manque- d'énergie, "Selon une étude du cabinet Perfony, les cadres passeraient en moyenne seize ans de leur vie en réunion". En réalité, l'article est bien trop indulgent. La transmission d'information est d'abord une culture d'entreprise. La non-transmission est aussi une culture d'entreprise.

La réunion, c'est simple, il y a un type qui travaille beaucoup, un autre, un peu. Et le reste qui fait rien, et qui s'em.. s'ennuie, sans rien écouter et en ayant rien à battre. Mais c'est culturel. le cadre réunionite, même si cela ne sert à rien, pire, est nuisible et sans aucun intérêt.

De plus, réunir des gens qui souvent se détestent, médisent ou se méprisent, ce n'est guère une solution à quoi que ce soit, et multiplie les chausse-trappes.
Sans compter, bien entendu, le nombre de placards dorés destinés aux cadres, et jamais aux autres. Simple serrage de coudes d'une catégorie sociale, sans intérêt économique.

La réunion est finalement, la forme moderne du moulin à vent chargé par Don Quichotte. Inutilité maximale, et suffisance encore plus maximale. Par contre, compétence minimale.

Pour contrer le gaspillage, certains préconisent le bidonville. En oubliant, bien sûr, qu'une concentration de 300 000 habitants au km2, ça bouffe, même peu, ça consomme de l'eau, même peu; ça produit de la merde (beaucoup), et d'autres choses.

"« L'hygiène n'y est pas décente, mais leur agencement calque le modèle des villes durables : compactes, denses, piétonnes, aux rues étroites et ombragées, mélangeant habilement emploi et habitat dans un espace public partagé entre tous qui solidifie les liens sociaux »"

Sans compter, bien sûr, dans ce genre de niaiserie, un petit leg du passé. Le jour où une pandémie d'importance prend son envol, elle y aura de quoi croquer allégrement. Bien entendu, celle-ci n'est pas pressée. Il lui suffit d'attendre que le dîner soit prêt.

"« Sans énergie, pas d'eau potable, pas de transport, pas de cuisson, pas de chauffage ni de lumière dans les maisons, les écoles et les centres de santé, pas de communication et encore moins d'hygiène »".

Nous y voilà donc, à la question de l'énergie. Si l'énergie consommée est faible par tête, 300 000 habitants au km2, ça fait quand même beaucoup. Et aux 300 000 habitants, il faut amener la nourriture, et tous les fluides. La concentration, en elle même, coûte une énergie folle.
Même si, comme on l'a vu dans certains reportages, les trains hindous, ont recrées l'impérial, mais sur le toit...
Le bidonville, lui même, n'est possible qu'avec la civilisation du pétrole. si l'habitat limite existait et existe de tous temps, la taille de celui-ci est directement imposée par l'énergie disponible, et la question n'est pas, finalement, dans le bidonville. Le bidonville est l'habitat des pauvres, qui structurellement ont beaucoup moins de besoins : pas de voiture, pas de douches tous les jours, la loupiotte suffit, souvent désormais existe la télé, mais structurellement, le pauvre dépense beaucoup moins d'énergie que le riche.

De plus, l'habitat informel, voit aussi exister un pouvoir informel, le caïd, le gang, auquel, il faut adhérer ou payer sa dîme, comme dealer, sicaire, ou tondu.

Quand à la difficulté à comprendre de certaines grosses têtes, elle est phénoménale. Certains ont du mal à imaginer que demain ne ressemble pas à hier. Et la cause ? La chute de l'EROI et DU TRE français (Energy return on energy invested ou taux de retour énergétique). On discutaille, comme si c'était un choix, d'adhérer au renouvelable, ou de rester au nucléaire.

D'abord, les centrales, elles sont vieilles, rapiécées, et pas fiables, et ensuite, toutes les énergies faciles ont été exploitées.

Quand Drake fit creuser son premier puits, il fit appel à "oncle Billy", un puisatier, et le TRE n'était sans doute même pas de 1 pour 100. En effet, la pelle la pioche et tout le matériel d'oncle Billy avait simplement été fabriqué avec du renouvelable, du bois, et le charbon lui même ne dépassera le bois aux USA comme source d'énergie que dans la décennie 1880.

Le paysan du delta du Niger, dans les années 1960, lui aussi, n'avait aucun mal à creuser à 15 mètres, avec des outils classiques. Puis il a fallu descendre à 50 mètres. C'était déjà plus compliqué pour le puisatier. Puis à 100 mètres. Là, on change d'échelle, il faut du matériel. Puis à 500 mètres. Il en faut encore plus. Puis à 1500 mètres.... Puis, puis, puis... jusqu'à l'offshore...

Et le TRE qui était à 1 pour 100, passa à 5 pour 100, puis, à 10 puis... dans le pire des cas, il est à 100 %, dans le cas de certains éthanol. On change du combustible solide, en combustible liquide.

Les prix du pétrole ont été de plus en plus élevés. Les prix ont donc écrasés l'économie. Et l'effondrement de l'économie écrase à son tour les prix du pétrole...

On est donc bien à la crise en LLL.

"Les effondrements les plus grands sont plus méchants que les plus petits". Nous dit Orlov. C'est vrai. On peut haïr son ennemi, l'histoire est pleine de ces exemples, encore vivaces. Mais quand l'ennemi s'effondre, cela peut vous causer beaucoup de problèmes et causer votre propre effondrement.

Quand à l'effondrement, il est réel et masqué. Il n'est pas indifférent, que le brut saoudien soit désormais un pétrole extrême, même s'il est un pétrole classique. Les saoudiens ont du construire leurs propres raffineries, pour traiter un pétrole difficile à vendre, parce que trop soufré, trop plein de tout...

D'ailleurs, le torchon brûle, de tous côtés. Les migrants en Europe, dont la vue devient de plus en plus insupportable à de plus en plus de gens, une tension Iran/ Arabie qui ne cesse de monter, une Chine dont on peut se demander si elle n'est pas passée directement du stade d'économie en croissance à économie en effondrement, des USA suspendu aux rébellions en cours, celle de Bundy et celle qui consiste à soutenir the Donald.

Rappelons que la guerre civile, là bas, a été précédée de conflits locaux, que seule le politiquement correct empêche d'appeler "guerres".

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

La Gaule 13/01/2016 16:15

1)
Dans un éclair de lucidité, Michel Godet (économiste libéral qui ne boit pas assez de vin, cela le rend méchant), avait dit un jour dans une gazette que l'endroit le plus important de l'entreprise était la cafétéria. Parce qu'il s'agissait du seul où l'information passait vraiment.
Il faut donc considérer la réunionite pour ce qu'elle est. Une sorte d'OPA managériale sur les papotages de cafétéria, en plus dispendieux et moins efficace.

2)
Sur le lien donné à propos des bidonvilles je note ce sous-titre ambitieux :
''''L'ORGANISATION SPONTANEE DES QUARTIERS INFORMELS INSPIRE LES NOUVEAUX MODELES DE DEVELOPPEMENT URBAIN''''
C'est beau comme une copie de concours d'entrée à sciences po. Il ne manque plus à l'impétrant (e) qu'à déclarer son amour pour les voyages et la photo pour être dans le mouchoir final.

On a manifestement oublié ces temps lointains, ceux qui avaient vu aussi s'installer la cinquième république sur la volonté d'éradiquer ces verrues qui rongeaient la périphérie des grandes villes françaises, et qui étaient le symptôme premier de la crise du logement. Les bidonvilles, dont le célébrissime de Nanterre la Folie, dépositaire de notre glorieuse aventure coloniale et disparu péniblement sous le ministère Chaban Delmas.

http://www.matierevolution.fr/spip.php?article3329

La cinquième république n'étant plus que ce qu'elle est , il devient logique que le retour en fanfare des mêmes bidonvilles soit considéré comme un progrès et même -osons le mot- comme une nouvelle « valeur », pour parler comme Monsieur le Premier Ministre et premier préposé à l'ouverture des huîtres.
Bientôt on en causera chez les bobos pour avoir l'air intelligent, c'est d'ailleurs déjà en cours.
3)
Rapport sur ce qui s'est dit ici hier sur l'écrasement de la vérité, cette vidéo de l'excellent Jean Michel Vernochet sur la guerre en Syrie et des considérations plus générales (MétaTV nous gâte en ce moment, dommage que la qualité du son laisse souvent à désirer).
Sa conclusion : notre djihad à nous doit être la recherche de la vérité, soit l'inverse de la soupe tendanciellement propagandiste que sert la majorité des médias aujourd'hui.

http://metatv.org/la-france-est-complice-des-terroristes-jean-michel-vernochet

EnPassant 13/01/2016 15:25

http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/01/13/les-violences-de-cologne-revelent-la-face-cachee-de-l-immigration-allemande_4846239_3214.html

NeverMore 13/01/2016 14:54

La CGM a lancé récemment le plus gros porte-container du monde, le Bougainville.

Compte tenu de la conjoncture, les dirigeants de la CGM auraient mieux fait de se lancer dans un concours de pets (et au vu de leur talent, il l'auraient certainement gagné).

simplet 13/01/2016 13:34

Oui mais les allemands ont aussi des solutions. Ils l'ont prouvé par le passé. Malgré les apparences humanistes et les discours dégoulinants de frau Merkel ( qui est ossie, càd conzentration uber alles et sans état d'âme ) quand ils en seront aux taquets, ils reprendront leurs bonnes vieilles habitudes industrielles. Rien ne change dans la nature profonde de l'homme.

EnPassant 13/01/2016 12:23

Why the Brexit referendum will be swung by the horrific events in Cologne
http://www.telegraph.co.uk/news/politics/12095265/Why-the-Brexit-referendum-will-be-swung-by-the-horrific-events-in-Cologne.html

Horzabky 13/01/2016 01:10

À 8 ou 10 millions de réfugiés en Europe, c'est le chaos total, car il serait impossible de les loger, et même de les nourrir. Cela ferait 2% de la population totale de l'Europe, alors que la production de richesse diminue d'une année sur l'autre.

Si l'on dépensait pour leur logement, leur nourriture, leurs soins médicaux, voire leur habillement, le chauffage, l'eau, l'électricité, disons 500€ par mois, cela ferait 4 milliards d'euros par mois (s'ils étaient « seulement » huit millions). 48 milliards d'euros par an. Avec ce que coûteraient les policiers, soldats, médecins, assistants sociaux, enseignants pour scolariser les enfants et alphabétiser les adultes, etc, plus les infrastructures supplémentaires (logements, écoles, hôpitaux, et bien sûr prisons...), je pense qu'on peut, au minimum, doubler ce montant. Ne parlons pas de formation professionnelle : pour quels emplois ?

Dans l'article dont BA a donné le lien, Gerd Müller, le ministre allemand du développement, dit que les pays qui ne prennent pas de réfugiés devront payer la reconstruction de la Syrie et de l'Irak. Ben voyons...

Müller dit aussi que la Turquie fait un excellent travail d'enregistrement des réfugiés, mais que les limites de ses capacités d'accueil sont atteintes. Par conséquent, la Turquie a besoin du soutien financier de l'UE.

En d'autres termes, la Turquie réclame de l'argent pour servir de pays de transit pour les futurs arrivants...

Müller dit aussi que l'Europe doit avoir "un commissaire pour les réfugiés avec l'administration correspondante, pour mettre en œuvre les décisions." Autrement dit : la fin définitive de la souveraineté pour les États de l'UE. Les gouvernements nationaux seront là pour appliquer les décisions du commissaire européen. Définitive, car une fois les réfugiés installés, les ennuis ne s'arrêteront pas, on peut en être sûr. On peut même parier qu’ils ne feront que commencer.

Par exemple, si un pays expulse manu militari les migrants installés sur son territoire, que fera l'UE ? Le commissaire pour les réfugiés aura besoin de moyens de coercition pour "mettre en œuvre" ses décisions face aux gouvernements récalcitrants… Est-ce que des amendes suffiront ? Ou faudra-t-il utiliser les grands moyens ?

Les idées de M. Müller sont à la fois grandioses, absurdes et sinistres. J’ai relu l’article trois fois pour être sûr d’avoir compris. Malheureusement, il n'y a pas de doute sur le sens des propos du ministre Müller.

Les Allemands commencent à nous faire sérieusement ch… avec leurs délires. Excusez la vulgarité, mais y’a des fois…

Horzabky 12/01/2016 21:15

Nos dirigeants n'ont pas l'air de savoir que les ressources naturelles s'épuisent, et leur ignorance en matière d'immigration est invraisemblable. Pour Merkel, qui a un doctorat en physique, c'est soit une ignorance inexcusable, soit de la perversité pathologique.

Il y a peut-être quelques explications. Sarkozy ne lit que l’Équipe. George W Bush ne lisait jamais un journal et s’en vantait. Les dirigeants de haut niveau n'ont ni le temps ni l'envie de lire la presse ou de regarder le journal télévisé, ils comptent sur les mémos que leur rédigent leurs collaborateurs pour s'informer. Souvent lesdits collaborateurs sont des courtisans qui se gardent bien de contrarier leur patron(ne).

Les Allemands commencent à se rendre compte que pour dix migrants qui entrent, il faudrait créer un emploi de policier allemand... Sachant que beaucoup de migrants ne viennent pas vraiment pour travailler, mais pour avoir leur part du gateau. Je ne serais pas surpris d'apprendre que depuis la fin de leurs études (primaires), la plupart d'entre eux n'ont jamais eu de vrai travail.

Bref, les Allemands ont importé une armée de parasites qui va leur pourrir la vie et leur coûter très cher. Si ça continue comme ça (et pour l'instant ça continue) les retraités allemands aisés vont aller passer leur retraite ailleurs, et emmener leur fortune avec eux. Ou se retrancher dans des quartiers résidentiels fermés, des "gated communities" à l'américaine. Bien sûr, quand on vit dans ce genre de quartier, on ne voit pas l'intérêt de payer des impôts pour des services publics dont on ne se sert pas, pour une population de plus en plus pauvre et métissée, qu'on évite de fréquenter, à part la nounou des enfants et le jardinier. Donc, on subventionne les partis qui promettent de baisser les impôts des riches. Comme aux États-Unis.

En Suède, le Premier Ministre a dénoncé l'attitude de la police, qui n'avait pas révélé au public une quinzaine d'agressions sexuelles, dont des viols, commises à un concert. Quel hypocrite. Une centaine de suspects avaient été arrêtés, tous des immigrés. Aucun n'a été condamné. Dans un pays comme la Suède, la police pouvait-elle dire la vérité : "Toutes les victimes sont des jeunes filles suédoises, et tous les agresseurs sont des immigrés basanés" ? Les bonnes âmes auraient remarqué que la police n'avait arrêté que des basanés, quel racisme ! Comme si les immigrés étaient les seuls à harceler et à violer !

Certes pas, mais il le font beaucoup plus souvent que les Suédois de souche, dont la culture est différente. Le chef de la police aurait été mis en demeure d'extirper le racisme de ses troupes, d'identifier les policiers racistes et de les virer, sous pein d’être viré lui-même. Le même Premier Ministre suédois aurait été le premier à dénoncer, avec indignation et des trémolos dans la voix, la chasse au faciès, le racisme institutionnel des policiers, etc. Les policiers néerlandais, britanniques et scandinaves ont connu tout ça, et ne s’en sont jamais remis.

Le chef de la police de Cologne a été mis à la retraite anticipée (c’est-à-dire viré comme un malpropre) pour n’avoir pas révélé au public l’ampleur des agressions. C’est oublier un peu vite qu’il ne faisait qu’appliquer les consignes que Merkel avait données à toutes les polices d’Allemagne, et à tous les grands médias allemands. Au départ, l’information est venue par les réseaux sociaux, pourtant censurés à la demande expresse de Merkel. Concernant Facebook, elle l’a même demandé personnellement à Mark Zuckerberg :
http://www.dailymail.co.uk/news/article-3252209/Chancellor-Merkel-confronts-Facebook-s-Mark-Zuckerberg-anti-immigrant-hate-posts-country-seeks-fight-against-wave-arson-attacks-aimed-refugees.html

Enfin, maintenant que tout paraît près de s’écrouler dans notre vieille Europe, les langues se délient. C’est mieux que rien. C’est aussi le signe que l’élite au pouvoir, les Hollande, Merkel, Löfven et autres Valls, Fabius et Cazeneuve, contrôlent de moins en moins facilement l’appareil d’État. 51% des policiers et des militaires auraient voté FN aux dernières élections, d’après un sondage.

BA 12/01/2016 19:32

Mardi 12 janvier 2016 :

Le ministre allemand du développement : « 8 à 10 millions de réfugiés sont en route. »

« Seulement 10% des réfugiés en provenance de Syrie et de l'Irak ont atteint l'Europe jusqu'à présent, et 8 à 10 millions d’entre eux sont encore sur le chemin. »

Cette déclaration, c’est celle du ministre allemand du Développement, Gerd Müller (CSU), auprès du journal Bild am Sonntag.

http://www.bild.de/politik/inland/dr-gerd-mueller/erst-zehn-prozent-der-fluchtwelle-ist-bei-uns-angekommen-44081514.bild.html

Et les conséquences politiques ?

Quelle va être la réaction des peuples européens ?

Pour quel parti politique va voter le peuple allemand ?

Pour quel parti politique va voter le peuple danois ?

Pour quel parti politique va voter le peuple français ?