Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 00:46

Le canari dans la mine vient de mourir. Ce canari, c'était EDF. 4000 suppressions d'emplois "sans licenciements". Les licenciements, c'est pour la prochaine fois, après 2018. Le prochain président se démerde.

C'est un symbole. le symbole de ce qui va arriver à l'énergie. On veut augmenter les prix, mais si on augmente les prix, la demande s'effondre.

Le secteur pétrolier tout entier est malade. En dollars constants, le prix du pétrole s'est encore plus effondré qu'affiché, et le brent masque beaucoup de choses. Le pétrole lourd est en dessous de 10 USD. Le brent étant une des meilleurs qualités, les autres sont bien malades. Le mouvement de stockage chinois semble désormais stoppé, faute de capacités.

Le prix va encore plus s'effondrer. On a oublié une petite chose dans la théorie flamboyante du libé-néo-ordo-libéralisme du juste à temps; c'est une chose antédiluvienne, l'effet stock. Le caïd, c'est celui qui peut stocker jusqu'à plus soif.

Les connards adeptes du zéro stock, n'ont pas bien compris que si celui-ci coûtait cher, à très cher, qu'on avait jamais vu quelqu'un se ruiner à cause de ses stocks. Au contraire. Mais c'est du long terme.
j'ai raconté souvent l'histoire de ce menuisier. En septembre 1939, il s'est dit que l'argent ne vaudrait plus rien. Il a acheté tout ce qu'il pouvait de chênes. Lui n'a en pas trop profité, mais ses fils on fait fortune avec...

Il reste que nos gouvernants, étant incapable de faire marcher ce qui leur sert de cerveau, sont donc incapables de poser le problème, et encore moins de le résoudre.

Le problème de Cologne, lui aussi, est emblématique. Il est annoncé dans le saker, la disparition de l'Europe blanche. Seulement, cette position "de gauche", est d'un racisme absolument fondamental, caricatural, et sans limite. L'arabe et le noir, pour eux, sont fondamentalement incapables de quoi que ce soit. Et l'Europe, sera, pour toujours, havre de paix, de croissance économique, et de prospérité. (Avec mes excuses pour le saker francophone, qui se contente de traduire).

C'est de la crétinerie à l'état pur. Ce que nous voyons pointer, c'est la guerre. Et refouler des populations, c'est très simple. Basique. Les rapaces venus profiter du gâteau sont des populations mouvantes. Elles ne resteront pas si l'Europe elle même sombre dans la guerre. Et les partis anti-européens et immigrations monteront en même temps que l'immigration, jusqu'au point de clash. C'est déjà en route en Pologne, avec un parti classique recyclé, qui vient d'ailleurs de se friter avec l'OTAN, et pas qu'en paroles. (L'OTAN et l'UE, c'est la même chose).

Les policiers, eux aussi, en ont marre qu'on les laissent l'arme au pied, en leur disant de regarder ailleurs, que les assurances paieront. C'est d'un motivant.

L'Europe, dans son histoire, a prouvé qu'elle était capable de toutes les horreurs, et quand les gens auront faim, ce qui ne saurait tarder, ils seront aussi capables de toutes les atrocités. C'est bizarre qu'il faille entendre ces possibilités dans la presse du Hezbollah, ou iranienne.

Là aussi, le gâteau va aller diminuant, pendant que d'autres gros appétits arrivent. Ils ne veulent pas grand chose, seulement une vie de cadres.

C'est bizarre, cette impossibilité de penser la brisure. Des ignares d'un fort beau gabarit. La vérité, c'est que l'Europe ne dispose que d'une seule source d'énergie sûr, qui est la mer du nord. Elle fournit quoi désormais ? 25 % du pétrole et 60 % du gaz consommé ?

Pour le reste, l'Europe produit 0 % de son uranium, et combien de son charbon ? RU et France, 0 %, globalement, 40 %.

Mais cela, c'est en cas de crise aigu et grave. Nous allons simplement assister, "dans le meilleur des cas", à une baisse constante de la production locale, que je peux prédire, sans aucun risque, par l'effondrement de 80 % de l'investissement en mer du nord, qui se traduira aussi, par l'effondrement de la consommation, même si, provisoirement, elle repart à la hausse.

Le libéralisme, veut nous ramener à l'état de bengali un peu amélioré, le bengali, ça a rarement une bagnole et un tas de chichis. Le bengali, ça vit dans une cahute, et ça mange, s'il le peut.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

EnPassant 19/01/2016 15:58

euh là si j'ai bien compris le canari c'est nous, non ?
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/01/18/01016-20160118ARTFIG00330-naissances-mortalite-esperance-de-vie8230-le-bilan-demographique-morose-de-2015.php

nanar 19/01/2016 02:06

Un bon lien, où P.C Roberts parle (entre autres) de la sous estimation de l'inflation pour truquer la stat. de la croissance du PIB :
http://www.paulcraigroberts.org/2016/01/18/the-21st-century-an-era-of-fraud-paul-craig-roberts/

A mettre en rapport avec celui-ci :
http://reseauinternational.net/truquer-les-chiffres-pour-truquer-la-realite/
Où l'on décrit l'absence totale de contrôle externe de l'indice des prix à la consommation en France.
Un indice manipulé par le pouvoir à fin de trucage statistique (entre autres vis à vis de la croissance du pib, mais pas uniquement).

Les mêmes causes produisent les même effets.
Mais je vous apprend rien.

EnPassant 18/01/2016 17:13

et une dernière pour la route

http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/refugies-le-jeu-dangereux-de-wolfgang-schauble-543647.html

EnPassant 18/01/2016 17:06

Là c'est le canard
http://objectifaquitaine.latribune.fr/agroalimentaire/2016-01-18/grippe-aviaire-l-aquitaine-sur-la-corde-raide.html

les industriels organisent une filière avec une certaine massification/concentration des élevages.
résultat les maladies se propagent aisément.
Les industriels seront dédommagés de leur incompétence, mais les petits producteurs (les vrais donc) seront nettoyés.
Serait-ce le but ultime de la manip, faisons d'une pierre deux coups (de canard) ?

BA 18/01/2016 17:01

Les banques italiennes ont dans leurs livres 200 milliards d'euros de créances irrécouvrables.

En clair : les banques italiennes sont en faillite.

Lundi 18 janvier 2016 :

Italie : fébrilité autour du système bancaire, suspensions de cotation.

Plusieurs valeurs bancaires se sont effondrées lundi à la Bourse de Milan, provoquant leur suspension, alors que les investisseurs s'inquiètent d'un retard dans la consolidation de ce secteur, très éclaté et dont une partie est considérée comme à risque.

Le titre de la banque BMPS (Monte dei Paschi di Siena) était suspendu dans l'après-midi après avoir dévissé de 14,42%, à 0,7685 euros, tandis que celui de Banca Popolare dell'Emilia Romagna (BPER) l'a été dans la matinée après s'être effondré de 8,97%, à 5,63 euros, tout comme UBI Banca, qui a perdu jusqu'à 8,53%, à 4,848 euros.

A 14H15 GMT, Banco Popolare chutait pour sa part de 6,46%, BPM (Banca Popolare di Milano) de 5,44% et Intesa Sanpaolo, de 4,85%.

A l'origine de cet effondrement: en premier lieu, les craintes des investisseurs liées aux créances douteuses des banques italiennes, selon des opérateurs sur la place milanaise.

Quatre petites banques régionales – la Banca Marche, la Cassa di Ferrara, la Banca Etruria et la CariChieti – ont fait fin 2015 l'objet d'un plan de sauvetage d'un coût de quelque 3,6 milliards d'euros pour le système bancaire italien.

"La situation des banques italiennes est délicate, parce que les créances douteuses se situent à un niveau très élevé, excédant 200 milliards d'euros", explique à l'AFP Lorenzo Codogno, chef économiste chez LC Macro Advisors Limited et ancien directeur général au ministère des Finances italien.

http://www.romandie.com/news/Italie-febrilite-autour-du-systeme-bancaire-suspensions-de-cotation_RP/667821.rom

EnPassant 18/01/2016 15:56

La charbon c'est plus bon
http://www.lemonde.fr/energies/article/2016/01/16/les-etats-unis-commencent-a-changer-la-facon-de-gerer-leurs-ressources-charbonnieres_4848363_1653054.html

le plomb ou la vie ?
http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/01/18/l-austerite-aboutit-a-empoisonner-l-eau-d-une-ville-du-michigan_4848860_3244.html

EnPassant 18/01/2016 11:50

Un canari encore
http://en.mercopress.com/2016/01/08/petrobras-plans-further-2016-20-investments-cuts-says-sao-paulo-media

Et d'autres plus malins (?)
http://www.khl.com/magazines/international-construction/detail/item114324/
http://www.lesprom.com/en/news/Veolia_acquires_wood_and_RDF_firm_Boomeco_71480/
https://cleantechnica.com/2016/01/06/e-samsung-cooperate-energy-storage/

et un dernier canari à un endroit, renard (?) ailleurs
http://www.enerdata.net/enerdatauk/press-and-publication/energy-news-001/edf-commissions-400-mw-wind-capacity-united-states_35686.html

EnPassant 18/01/2016 10:57

Dans un autre domaine, un des Gafa pousse ses pions

http://www.theregister.co.uk/2016/01/15/forget_the_drones_amazon_has_shipping_by_cargo_boats/

EnPassant 18/01/2016 10:42

A propose de canari, en voici un irlandais
http://www.telegraph.co.uk/finance/newsbysector/energy/oilandgas/12105018/Oil-explorer-Petroceltic-thrown-lifeline-by-creditors.html

EnPassant 18/01/2016 10:42

Ces suppressions étaient planifiées depuis longtemps, c'est la conséquence logique (et voulue) du déploiement des compteurs intelligents Linky.
Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas d'autres trucs pourris dans les tuyaux

anachorète 18/01/2016 09:26

Cette agriculture qui dépend d'un pétrole abondant et pas cher ne pourra plus durer très longtemps.
https://www.youtube.com/watch?v=vzMhB1fgWew

BA 18/01/2016 00:02

Dimanche 17 janvier 2016 :

La confiance des Français.

L'institut OpinionWay – mandaté par le Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof) pour son enquête annuelle sur l'état du pays et la confiance des Français – a interrogé quelque 2 000 personnes fin décembre 2015.

Question : « Avez-vous confiance dans …

… les hôpitaux : 82 % des personnes interrogées répondent « oui »

… l'armée : 81 % des personnes interrogées répondent « oui »

… les PME : 80 % des personnes interrogées répondent « oui »

… la police : 75 % des personnes interrogées répondent « oui »

Tout en bas du classement :

… les banques : 29 % des personnes interrogées répondent « oui »

… les syndicats : 27 % des personnes interrogées répondent « oui »

… les médias : 24 % des personnes interrogées répondent « oui »

… les partis politiques : 12 % des personnes interrogées répondent « oui »

http://cdn-lejdd.ladmedia.fr/var/lejdd/storage/images/media/images/okgraphe-evenement-02_0002/12351437-1-fre-FR/okGRAPHE-EVENEMENT-02_0002.jpg