Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2016 2 19 /01 /janvier /2016 17:42

Dans leur bateau ivre, les eurocrates se baladent avec des grenades dégoupillées à la main. Tous.
Le sentiment régnant est celui d'une fin de règne, avec un compte à rebours commencé.

La dernière trouvaille, l'augmentation des carburants, vient de finir de faire l'amalgame.

Migrant = violeur + prix de l'essence en hausse. On remercie cordialement Juncker dans tous les partis eurosceptiques.

Grâce à un adversaire pareil, il n'y a même plus besoin de faire campagne.

De même, l'agitation de la menace de rétorsions financières crispent, plus qu'elles n'effraie. Elles aussi, sont contre-productives.

Ces abrutis se sont piégés eux-mêmes, avec tous leurs dogmes, qui se contredisent. Et il faudrait commencer par en retoquer quelques uns.

Equilibre budgétaire, monnaie dette ou immigration, il faut choisir... Le problème, c'est que l'afflux de migrant a fait exploser le système prévu pour un certain nombre, constant, mais pas en augmentation fulgurante, attirés par les façades de la maison Potemkine Europe. Mais là, la désillusion viendra vite, car derrière la façade, ils s'aperçoivent, très vite, aussi, de la réalité économique, loin d'être brillante. Et qui n'a rien à faire d'eux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

dizemanov 22/01/2016 13:20

Tout cela va mal se terminer ....


http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/etat-d-urgence/20160122.OBS3198/manuel-valls-a-la-bbc-l-etat-d-urgence-devrait-etre-maintenu-jusqu-a-la-defaite-de-daech.html

http://www.franceinfo.fr/emission/l-interview-politique/2015-2016/francois-bayrou-le-prolongement-de-l-etat-d-urgence-est-ineluctable-22-01-2016-07-45

dizemanov 22/01/2016 11:10

TRISTE DÉNI .....

POURQUOI LES BANQUES CENTRALES LANCERAIENT ELLES DES MESURES QUI SERAIENT NOUVELLES MAINTENANT ET QUI AGIRAIENT DIFFÉREMMENT DE CE QU'ELLES ONT ENGENDRÉ DEPUIS DES ANNÉES ??!!!

LA NAÏVETÉ ACCABLANTE DES INVESTISSEURS QUI CROIENT LITTÉRALEMENT AU PÈRE NOEL, NOUS PRÉPARE A UN RETOURNEMENT VIOLENT ET LA POURSUITE DE LA DÉCONFITURE DES MARCHES...

POURQUOI EN SERAIT IL AUTREMENT PUISQUE LES FONDAMENTAUX N'ONT PAS CHANGÉ !!!

LE DÉSASTRE NOUS ATTENDS ET RIEN NE POURRA L’ARRÊTER A PRÉSENT

http://www.boursorama.com/actualites/les-bourses-asiatiques-retrouvent-des-couleurs-le-nikkei-s-envole-de-6-ab3de662e7e9045df905c362cc01a46e

BA 21/01/2016 20:54

Jeudi 21 janvier 2016 :

Menace terroriste : sept sites placés sous haute surveillance.

Selon les informations de France 3 Midi-Pyrénées, la France estime que 7 sites pourraient être les cibles d'attaques terroristes simultanées.

Comme l'explique France 3 Midi-Pyrénées, les 7 lieux suivants seraient concernés :

Zone de La Défense à Paris (risque d'attaque par un drone ou avion piégé)
Le Pont de Saint-Nazaire
La zone aéroportuaire de Toulouse (attentat suicide et fusillade)
La zone portuaire de Marseille-Fos (drone ou avion piégé)
La zone hydrocarbures de Lyon-Sud (voiture piégée)
Le Parlement européen de Strasbourg (fusillade)
Le Musée Européen de Lille (attentat suicide)

http://www.lepoint.fr/politique/menace-terroriste-sept-sites-places-sous-haute-surveillance-21-01-2016-2011739_20.php

EnPassant 21/01/2016 17:43

A BXL ils ne sont pas prét de sortir de la crise, impossible désormais de voir le bout du tunnel

http://www.lesoir.be/1095267/article/actualite/belgique/2016-01-16/gouvernement-bruxellois-envisage-une-fermeture-definitive-des-tunnels

Eric 21/01/2016 16:55

6 mois avec sursis, c'est le prix d'un enlevement de blanchette de 13 ans

http://www.paris-normandie.fr/detail_communes/articles/4908503/le-chauffeur-de-bus-havrais-noue-une-relation-avec-une-adolescente-de-13-ans

EnPassant 21/01/2016 15:11

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2016/01/21/97002-20160121FILWWW00206-usa-pic-des-inscriptions-au-chomage.php

EnPassant 21/01/2016 11:49

tiens un moyen d'expédier la jungle chez les godons

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/eu/12111494/Syrian-migrants-in-Calais-win-green-light-to-come-to-Britain.html

EnPassant 21/01/2016 11:43

@BA
Le faisandée aussi se répand chez germania

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/deutsche-bank-essuie-une-perte-record-de-6-7-milliards-d-euros-a-cause-de-ses-litiges-544492.html

sachant que c'est le vaisseau amiral, quid des banques locales......?

BA 21/01/2016 07:28

Nous avions complètement oublié la dette publique de l’Italie.

Au milieu du salon européen, il y a un éléphant mort, et cet éléphant mort, c’est l’Italie.

Dette publique de 2204,637 milliards d’euros, soit 136 % du PIB.

Alors arrêtons de nous focaliser sur la Grèce en faillite : l’Italie est beaucoup plus importante en ce qui concerne le prochain clash systémique.

L’Italie est en faillite.

Les banques italiennes sont en faillite.

Quant à la Bourse italienne, elle n’arrête pas de s’effondrer : – 4,83 % mercredi soir.

Bilan de la journée de mercredi pour les valeurs bancaires :

Banca Mediolanum : – 5,79 %

Banca Monte Paschi Siena : – 22,20 % (cette banque est morte)

Banca Pop Emilia Romagna : – 7,30 %

Banca Pop Milano : – 6,52 %

Banca Popolare : – 10,88 %

Ubi Banca : – 6,68 %

Unicredit : – 7,77 %

gutknecht 20/01/2016 19:29

La Bourse de Paris de nouveau ébranlée par l'affaissement des cours du pétrole

https://fr.finance.yahoo.com/actualites/bourse-paris-attendue-l%C3%A9g%C3%A8re-hausse-toujours-d%C3%A9pendante-p%C3%A9trole-072852606--finance.html

La Bourse de Paris a fermé ses portes mercredi sur une sévère baisse de 3,45%, de nouveau ébranlée par l'affaissement sans fin des cours du pétrole, qui fait peser une lourde pression sur les marchés mondiaux.

L'indice CAC 40 a lâché 147,31 points à 4.124,95 points, dans un volume d'échanges étoffé de 4,8 milliards d'euros. La veille, il avait terminé en hausse de 1,97%.

Sur les autres places européennes, la baisse a aussi été très prononcée, la Bourse de Francfort perdant 2,82% et celle de Londres 3,46%. Par ailleurs l'Eurostoxx a reculé de 3,28%.

Oubliant dès l'ouverture son rebond de la veille, la place parisienne a ployé fortement dès les premiers échanges et n'a eu de cesse de s'enfoncer tout au long de la séance suivant la même pente que les prix du pétrole.

Les places boursières et les prix du pétrole "sont étroitement corrélés depuis le début de l'année", a souligné Alexandre Baradez, un analyste de IG France.

"Il y a deux gros catalyseurs qui font baisser les marchés depuis le début de l'année", à savoir le ralentissement économique de la Chine ainsi que des pays émergents et l'érosion du prix du baril de pétrole, a-t-il développé.

"Du coup les marchés sont coincés entre ces deux facteurs d'un côté et de l'autre une Réserve fédérale américaine déterminée à relever ses taux directeurs et une Banque centrale européenne qui ne délivre pas tout ce qu'on attendait d'elle pour l'instant", selon lui.

"Tant qu'un de ces paramètres majeurs ne changera pas, les marchés risquent de rester dans ce scénario là", a-t-il estimé.

"C'est un début d?année calamiteux, probablement jamais vu, en dehors peut-être du mois de janvier 1988, après le krach de l'année précédente" avec des investisseurs focalisés sur le pétrole, a également observé Xavier de Villepion, vendeur d'actions chez HPC.

Et les cours du pétrole ne semblaient pas partis pour se ressaisir, puisqu'ils ont ouvert en baisse mercredi à New York, sous la pression à la fois de la confirmation des excédents mondiaux et de la défiance généralisée des investisseurs du monde pour les actifs jugés risqués.

Dans ce contexte, Wall Street reculait aussi nettement, suivant l'exemple des places européennes et des places asiatiques avant elle.

Le salut n'est pas non plus venu des indicateurs américains, avec une déception sur les prix à la consommation repassés dans le rouge en décembre, à cause du déclin des prix de l'énergie, et une baisse inattendue des mises en chantier de logements en décembre.

Du coup les attentes montent autour de la réunion de la Banque centrale européenne organisée jeudi, même si les investisseurs essayent de limiter leurs espoirs près avoir été fortement déçus début décembre

"Le marché est aussi craintif à ce sujet et redoute qu'il ne se passe rien", "or la bonne surprise pourrait venir de là", a jugé M. Baradez.

Selon lui, toutefois, "si les marchés européens et américains sont engagés dans une forte correction, la poussée de fièvre n'a pas vocation à durer à plus long terme, car la macroéconomie européenne n'est pas mauvaise du tout" et ne va pas dans le sens d'un cycle de baisse durable sur les indices.

Parmi les valeurs, la cote a été largement affectée par la baisse du secteur des matières premières, à l'image de Vallourec (-8,21% à 4,74 euros), ArcelorMittal (-8,77% à 3,04 euros), Technip (-5,67% à 36,13 euros) ou encore Total (-5,44% à 36,52 euros).

La place a souffert aussi de la dégringolade du secteur des biotechnologies. Genfit a perdu 6,11% à 22,35 euros, Innate Pharma 4,85% à 10,99 euros, Adocia 3,62% à 53,79 euros et DBV Technologie 4,97% à 44,95 euros.

Areva a reculé de 4,10% à 3,91 euros. Le ministre de l?Économie, Emmanuel Macron, et son homologue finlandais, Olli Rehn, ont donné un mois aux "actionnaires et aux entreprises" pour trouver "un accord ou une voie de sortie" dans le litige opposant Areva et le producteur d'électricité finlandais TVO à propos du réacteur EPR en construction en Finlande, selon le dirigeant français.

Rexel s'est enfoncé de 5,13% à 9,74 euros alors que le distributeur de matériel électrique poursuit son programme de cessions d'actifs, dévoilé en février 2015, avec la vente de ses activités en Pologne, en Slovaquie et dans les pays baltes au groupe allemand Würth.

SEB a reculé de 5,21% à 88,74 euros, malgré l'annonce mardi d'un chiffre d'affaires annuel de 4,77 milliards d'euros en 2015, en hausse de 12,1% sur un an, ou de 8% à taux de change et périmètre constants.

Pierre et Vacances a baissé de 4,87% à 27,35 euros, affecté par une baisse de son chiffre d'affaires de 13% au premier trimestre en raison d'un repli attendu de son pôle Immobilier, mais ses activités Tourisme ont progressé de 6%

EnPassant 20/01/2016 17:37

la nouvelle stratégie des adeptes de la lessive, harceler les forces de l'ordre ?

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/01/20/97001-20160120FILWWW00061-la-famille-d-hasna-ait-boulahcen-porte-plainte-contre-x.php

EnPassant 20/01/2016 16:58

Un coin sympa pour pas avoir les eurocrates, macron, valls sur le dos et surtout loin de l'érotisme torride d'angela

http://www.telegraph.co.uk/finance/jobs/12108358/farmer-advert-nuf-Tristan-da-Cunha-south-atlantic-remote-island.html

EnPassant 20/01/2016 16:54

North Sea firms call for ‘crucial’ Government action to save jobs

http://www.telegraph.co.uk/finance/newsbysector/industry/12109752/North-Sea-firms-call-for-crucial-Government-action-to-save-jobs.html

EnPassant 20/01/2016 16:52

Zombie ships send maritime freight into worst crisis in living memory
http://www.telegraph.co.uk/finance/12108453/Zombie-ships-send-maritime-freight-into-worst-crisis-in-living-memory.html

EnPassant 20/01/2016 15:49

quand la forme fait le fond, signe prémonitoire ?

http://en.people.cn/n3/2016/0118/c90882-9005083.html

vu de sirius 20/01/2016 11:14

Il y a point sur lequel les Eurocrates ont particulièrement échoué, et ce point est pourtant au cœur de leur programme : l'unification politique du continent. Nous nous trouvons au contraire, suite à une superposition de traités aux dispositions souvent contradictoires , de Maastricht à Lisbonne (qu'est ce qu'ils apprécient les "city trips" ces Eurocrats!), face à un puzzle confus d'Etats et de mini-Etats avec des institutions politiques et financières à géométrie variable, tout autant qu'avant même que l'UE n'existe : ainsi, pour prendre l'exemple de la France et de ses voisins :
- notre pays est une République décentralisée UE €urozone mais avec certaines dépendances (territoires du Pacifique ) qui ne sont ni EU ni €
- l'Espagne et la Belgique sont des royaumes fédérés UE qui utilisent l'€
- l'Andorre et Monaco sont des monarchies semi-indépendantes (non héréditaire pour l'une, héréditaire à primogéniture masculine pour l'autre), non-membres de l'UE mais inclus dans la zone €
- l'Allemagne et l'Italie sont des républiques fédérées de l'UE, zone € (à noter que ni le Vatican ni St Marin ne font partie de l'UE bien qu'ils soient dans l'€, au même titre que le Kosovo-!!!!!!-)
- le Luxembourg est une monarchie héréditaire, UE, €urozone
- le Royaume -uni est une monarchie héréditaire, UE mais hors zone € (à noter que ses dépendances d'outre-mer ne sont nie UE ni €)
- les iles anglo normandes , dépendances britanniques , ne font pas partie de l'UE
Quel capharnaum! et je ne parle même pas du reste de l'Europe... qu'en pense nos amis les fédéralistes européens style MODEM? mdr!

EnPassant 20/01/2016 09:43

il y a aussi le chômage potemkine chez les briton et teutons
http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/chomage-l-allemagne-et-la-grande-bretagne-font-elles-vraiment-mieux-543983.html

BA 20/01/2016 08:13

Mardi 12 janvier 2016 :

Le ministre allemand du développement : « 8 à 10 millions de réfugiés sont en route. »

« Seulement 10% des réfugiés en provenance de Syrie et de l'Irak ont atteint l'Europe jusqu'à présent, et 8 à 10 millions d’entre eux sont encore sur le chemin. »

Cette déclaration, c’est celle du ministre allemand du Développement, Gerd Müller (CSU), auprès du journal Bild am Sonntag.

http://www.bild.de/politik/inland/dr-gerd-mueller/erst-zehn-prozent-der-fluchtwelle-ist-bei-uns-angekommen-44081514.bild.html

Mardi 19 janvier 2016 :

Le temps presse pour maîtriser la crise migratoire, selon M. Tusk.

« L'Union européenne (UE) n'a pas plus de deux mois pour maîtriser la crise migratoire. Passé ce délai, elle devra tirer un trait sur l'espace Schengen de libre-circulation », a déclaré mardi le président du Conseil européen, Donald Tusk, devant le Parlement européen.

Donald Tusk a également mis en garde contre le risque d'échec du "projet politique" européen si l'ensemble communautaire ne parvient pas à exercer un contrôle efficace à ses frontières extérieures.

L'Europe est confrontée, depuis l'année dernière, à la plus grave crise migratoire qu'elle ait connue depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale.

http://www.romandie.com/news/Le-temps-presse-pour-maitriser-la-crise-migratoire-selon-M-Tusk/668185.rom

La Gaule 20/01/2016 04:54

Paul Craig Roberts, autre imprécateur flamboyant que je lis avec des pincettes, nous ressort l'histoire de faux vrais passeports portés par des faux vrais réfugiés pour finir entre les mains de faux vrais terroristes.

http://lesakerfrancophone.fr/encore-dautres-enigmes-a-paris

Certains ici et ailleurs ont fait de cette saga leur acte de foi sinon de contrition.
Franchement, je m'en fous de cette affaire ou plutôt de cette péripétie (je n'ose dire de ce détail), dans la mesure où il apparaît de plus en plus clairement que les attentats de 2015 comme la grande offensive -c'en est une- des « réfugiés » à la même période, relève de la même manipulation, avec les mêmes capitaux et au service des mêmes intérêts.

http://www.voltairenet.org/article189999.html

La reine machin de Jordanie (grand allié d'Israël, ce qui ne manque pas de sel) pense de son côté que tous les migrants vont devenir des médecins, des enseignants, OU des époux affectueux -faut croire que les toubibs et les profs sont tous des pères indignes et sans cœur.
Beau projet qui tiendrait mieux debout si notre parc hospitalier ne menaçait pas ruine et notre système d'éducation ne frisait l'infarctus.
Et pourquoi la reine machin (a quoi bon retenir le nom de cette peau) ne prendrait pas chez elle nos chômeurs et nos SDF pour en faire des médecins, des enseignants OU des escargots baveux d'époux ?

valuebreak 21/01/2016 18:30

bsr La Gaule.
y a un truc qu'on ne peut enlever à TM, nià B. Lugan, c'est qu'ils apportent des infos et des points de vue qui font cruellement défaut par ailleurs. Le tout, ici comme ailleurs, c'est de distinguer l'info brute des interprétations personnelles de ces messieurs ...
en ce qui concerne le FN, noyauté par le DPS, lui même infiltré de barbouzes gouvernementaux et militaires ... ma foi, est ce différent ailleurs dans le paysage politique français et étranger ? le FN, c'est notre épouvantail préféré .... et bien commode
La Gaule, j'aime toujours autant tes interventions .... bravo pour elles ...

La Gaule 20/01/2016 03:40

Puisque nous sommes dans les grenades dégoupillées...
Après avoir d'une certaine façon mis en cause le Saker (l'original anglophone, pas la copie francophone si cela vous fait plaisir) vais-je devoir égratigner Thierry Meyssan ?
Il y a quatre jours celui-ci à publié sur le réseau Voltaire un court article où il revenait sur les relations troubles qui existaient manifestement encore il y a une quinzaine d'années entre le service d'ordre du front national et la grande barbouzerie de l'état français, que la gauche ou la droite en soit le pilote temporaire désigné.

http://www.voltairenet.org/article189888.html

Article qui a été reblogué (entre autre?) par le site Strategika51, et, of course, par le Saker qui en profite au passage pour vendre sa soupe anti-FN lequel serait, je cite : « de par ses satellites obscurs... le cheval de Troie... au service de la destruction de l'ordre républicain ».
Ce que je reproche à TM est d'avoir déjà publié au printemps 2015 un très long article sur le sujet (sous forme d'entretien) où il analysait tous les tenants et les aboutissants de cette affaire. Article qui permettait de se poser des questions sur des bases solides quant aux séquelles actuelles de l'histoire, tout en s'épargnant de sombrer dans des considérations abracadabrantesques.

http://www.voltairenet.org/article189888.html

En effet, pourquoi ne pas redonner le lien de cet article original beaucoup plus complet et se contenter de faire vaguement appel à la mémoire du lecteur pour l'évoquer ? (« Nos lecteurs se souviennent que » etc.).
Même si l'information principale du second article est la confirmation du rôle joué par Claude Hermant -un ancien du DPS, le service d'ordre du FN, et à l'évidence agent double au service du pouvoir politique français- dans l'acheminement des armes qui ont servi à commettre les attentats de Charlie Hebdo, avec tout ce que cela implique de responsabilités du pouvoir politique dans la mécanique qui a conduit à ce massacre.
En particulier le trop bref résumé rappelant le soutien que Jean Marie Le Pen apporta un temps au Général De Gaulle (les « gaullistes » blogueurs qui répètent comme un mantra qu'un vrai gaulliste ne saurait se compromettre avec un dirigeant du FN ont bonne mine!), et la collusion entre le FN et l'Elysée qui permit un temps à celui-ci de contrôler l'extrême-droite -et de la manipuler comme on peut l'imaginer- est susceptible de prêter à confusion et de laisser entendre que rien n'aurait changé à ce niveau là depuis quinze ans.
On voit d'ici rappliquer tous les vénérables de la grande loge « j'ai tout compris », venir nous susurrer que « les fachos » une fois de plus sont à la manœuvre et que, le soir du 7 janvier, Hollande Juppé et Marine Le Pen partouzaient en peau de bouc dans les catacombes pour célébrer la réussite éclatante de leur bon coup fumeux.
S'expliquerait alors le fait qu'aucun média mainstream n'a daigné remonter le fil rouge qui mène naturellement de Claude Hermant au FN. On imagine en effet d'ici la curée si les mêmes médias -et la dissidence style le Saker sur son grand cheval blanc ne serait alors pas en reste- pouvaient laisser entendre que le FN est le seul grand ordonnateur maléfique des attentats !
On pourrait dans le même mouvement, pourquoi pas, mettre Poutine dans la combine, puisque Thierry Meyssan avait aussi découvert que des membres du DPS / agents secrets français avait aidé les russes à éliminer le leader tchétchène Doudaïev -ce volet là je le laisse plutôt à Xavier Raufer, il voit bien l'Iran derrière Daech.

J'aimerais ne me faire que des idées en cherchant la petite bête à Thierry Meyssan pour cette omission, alors qu'il était peut-être tout simplement pressé de finir son article (TM est comme vous et moi, il lui arrive d'avoir soif, c'est humain).
Mais la vraie raison -il le laisse entendre dans ses notes de bas de page- est que la mansuétude qu'il a témoigné finalement au FN lui a valu quelques volées de bois verts, et dont on peut deviner de quels bords elle venaient.
Je vais néanmoins résumer ce qu'il avait clairement établi -au moins pour ce qui concerne le FN- dans son article de mai dernier.

1)
Le FN était à l'origine une création des gaullistes visant à contrôler et récupérer dans la vie publique les brebis galeuses égarées au moment de la seconde guerre mondiale et de la décolonisation. Par la suite, François Mitterrand fut le parfait continuateur de cette politique, en partie à des fins électorales personnelles mais aussi parce qu'il la jugeait nécessaire pour pacifier la vie politique française. Thierry Meyssan reconnaît volontiers à ce sujet que Jean Marie Le Pen a bien joué un rôle positif en aidant à stabiliser les groupes représentant l'extrême-droite nationale. Il pensait même que Bruno Gollnisch aurait du être le continuateur naturel de cette mutation.
Concernant la piétaille qui composait ces groupes, TM en vient aussi à récuser le terme « extrême-droite » tant galvaudé à propos de tout et rien. Ces gens, issus de courants de pensée très divers, étaient ni nécessairement racistes ni violents, ni même « de droite ». Leur seul trait commun était d'être exclus du jeu politique national.

2)
Dès son origine, le FN a été piloté de l'intérieur par les services secrets de l'Elysée, l'outil du noyautage ayant été le service d'ordre du FN, le Département Protection Sécurité. Un grand nombre de ses membres ayant été utilisés dans des missions d'espionnage international (voir l'affaire Doudaïev), ce DPS s'est révélé n'être qu'un outil au service de la DPSD, le contre-espionnage militaire.
Bien plus, l'une des missions de ce DPS ayant consisté à mettre en fiche un certain nombre de personnalités importantes à neutraliser éventuellement en cas de coup d'état, on peut se demander si la parenté que certains dénoncent entre ces officines et les réseaux Gladio de l'OTAN ne serait pas avérée.
Thierry Meyssan note au passage que les cactus qui ont été placés sur le chemin de ses enquêtes émanaient de tous les bords politiques. Il cite particulièrement Jean Christophe Cambadélis, qui se rapprocha de lui au titre du front commun contre le FN pour mieux dénigrer son travail dans son dos auprès des députés et sénateurs. TM rappelle à tout hasard que ce grand socialiste avait été formé par Irving Brown, l'un des membres fondateurs du Gladio.

3)
Si Jean Marie Le Pen fut de ceux qui s'opposèrent le plus à la démarche de Thierry Meyssan, sa réaction fut tout aussi vigoureuse quand il s'aperçut avoir été manipulé par une fraction de ses propres troupes.
Plus qu'une crise, cette affaire amena, de par la volonté de Jean Marie Le Pen, une véritable explosion du FN. En tout cas elle constitue LA SEULE ET VERITABLE CAUSE de l'exclusion de Bruno Mégret et de ses partisans.
Mon sentiment final sur cette affaire est d'ailleurs qu'elle explique bien des choses sur la ligne et le renouvellement des cadres qui ont affecté le FN à partir du « séisme » électoral de 2002 -séisme dont je reste persuadé qu'il surprit autant Le Pen que la majorité des français.
N'en déplaise aux nostalgiques de la « vraie droite » (les zozos tendance Julien Rochedy) il est peut probable que le FN revienne jamais sur les positions libérales-conservatrices-xénophobes strictes qui étaient encore les siennes dans les années quatre-vingt-dix, car la plaie familiale contre « les traîtres » restera toujours béante. Philippot peut bien vaquer sereinement sur le boulevard qui s'ouvre devant lui.
Nul doute par contre que cette ligne ne demande qu'à être réactivée à travers les mêmes réseaux interlopes et au service d'autres créations politiques de circonstance. Ce sera l'un des enjeux des grandes manœuvres électorales de 2017.
On peut s'interroger ici sur le nouveau rôle endossé par le très trouble Aymeric Chauprade, dont les volte faces bizarres pourraient bien être le dernier contrecoup de la guerre mortelle qui a sévit au sein du FN à la fin des années quatre-vingt-dix.
Il faudra que je revienne sur ce personnage. En attendant que cela ne vous dissuade pas de lire le Saker, je le répète. Simplement, n'oubliez pas vos pincettes.