Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 19:09

Les USA entrent en dislocation.

"Une" milice armée, défie le gouvernement, nous dit un journal célèbre. Le seul problème de ce journal, c'est que c'est une information fausse.
Ce n'est pas "Une" milice, qui est prête. Ce sont des milliers de milice. Au dernier recensement par le FBI, les problématiques étaient 1200. On doit atteindre désormais allégrement les 3000. Un journal parle de "seulement", 1000. Mais visiblement, cela ne concerne que le sud, traditionnellement plus armé.

Plus grave, elles sont constituées, souvent, d'anciens soldats, qui ont bien jaugés et jugés le gouvernement fédéral, à ses actes. Ils ont vu ce que c'était, sur pièce et sur place. Des voyous, des tueurs et des criminels.
Faut il rappeler le soutien des militaires à Ron Paul ? Le taux de soutien atteignait 80 %. Une côte poutinienne.

Avec le numéro d'Obama sur les armes à feu, le nombre de milice sera en augmentation, et les vendeurs en tous genres le remercient de ce coup de turbo accordé à leurs ventes, déjà pantagruéliques. Par ce biais, il aura sans doute accéléré la dislocation de l'ensemble. Et comme l'a dit quelqu'un, il est lui même protégé par 6000 personnes, armées jusqu'aux dents, et sera protégé toute sa vie. pas comme le citoyen de base.

Celui-ci voit les forces de polices virées pour cause de compression budgétaire.

"La multiplication des milices radicales inquiète", nous dis un autre journal. Et un gouvernement qui sombre dans le radicalisme néo-libéral, ça ne les inquiète pas ? Un gouvernement qui s'occupe de 0.1 % de la population, c'est normal ? Un gouvernement truquant à ce point ( 5 % officiels, contre 25 % réels) les chiffres du chômage, ça ne les inquiètent pas ?

Dislocation aussi au niveau des états. l'Alaska voit sa production pétrolière s'effondrer, ses royalties aussi, ses redistributions idem, et recrée l'impôt sur le revenu, et parle de la TVA.

Ce dont, bien sûr, les citoyens ne veulent pas entendre parler, en continuant bien sûr de recevoir les mêmes prestations.

Il est loin, le temps où les citoyens avaient reçus plus de 16 000 $ de rente pétrolière. Bizarrement, on voit aussi le gouverneur devenir indépendant, et les néo-libéraux ont une furieuse tendance à disparaître de l'échiquier politique, une fois la rente épuisée, comme en Alberta.

De plus, pour rappeler à certains hurluberlus, dans les états pétroliers, le pétrole fait pratiquement disparaitre toute autre activité économique, non rattachée, et que les fonds épargnés, à la Norvégienne, disparaissent comme neige au soleil. Ce qui est en train d'arriver à l'Alaska.

Rappelons l'histoire de Nauru : île de phosphate, ce fut l'état le plus riche du monde par habitant. Plaçant habilement ses fonds, elle est désormais complétement lessivée. Ses habitants ont tous le diabète. Le taux de chômage atteint 90 %. Les habitants sont 5000, et l'île disposait à une époque de plus de 10 milliards de dollars de placements...

Rappelons l'histoire du capitalisme : il y a une chose qu'on ne sait pas faire, c'est transmettre la richesse dans le temps...

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

EnPassant 07/01/2016 10:36

de l’utilisé de la surveillance massive

http://www.theregister.co.uk/2016/01/06/gchq_mass_spying_will_cost_lives_in_britain/

Max 07/01/2016 06:39

Une fois de plus, à Nauru, il suffit de voir la courbe démographique pour voir ou est le problème. Ce n'est pas le capitalisme qui ne sait pas transmettre la richesse dans le temps, mais la nature humaine.

romulus 06/01/2016 20:58

Le pétrole ne se mange pas, l'or non plus, l'intelligence au final me sert à rien à l'homme