Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 16:11

Le monde actuel prend eau de toutes parts. Sanders et Trump ont emportés les primaires, Hillary Clinton n'aura été qu'une première dame avec des ambitions, et si la victoire de Trump à été bien moins nette que celle de Sanders (qui fait 60 % des voix), elle est quand même sans appel, ne laissant à la nomenklatura que l'espoir qu'une fois que le tri aura été opéré chez les candidats "respectables", le survivant les réunira tous. Ce genre d'espoirs fait penser aux rêves des communistes au moment de la première élection d'Elstine.

Ils avaient donné toute la gamme possible de candidats "respectables", mais cela n'avait rien changé. Il n'y avait plus la confiance.

A Alep, la déroute des jihadistes se confirme et s'amplifient. Les frappes aériennes n'ont jamais de résultats immédiats, et dans un premier temps, les troupes jihadistes ont pu faire croire qu'elles résistaient, au prix de très lourdes pertes.

Même le "Monde", s'est aperçu qu'une route coupée vers le nord, en fait l'autoroute, faisait que la situation d'Alep était pliée.

Il n'y a plus qu'une seule route, désormais, "libre" pour les rebelles, et celle-ci, nul ne doute qu'elle soit copieusement, consciencieusement et abondamment bombardée. Une ville coupée de l'extérieur, ne vit que quelques jours avant sa chute. Là aussi, c'est la condamnation sans appel du "flux tendu".

Une fois cette Syrie utile tombée, la guerre, si elle n'est pas fini, changera totalement d'âme, et amènera sans doute, un camp à s'effondrer.

Quand aux Kurdes, l'affrontement avec le régime ne semble pas se profiler, du moins, pas encore, car ils correspondent finalement à ceux qui se "contenteraient", d'une solution politique. Si imparfaite soit elle, et laisserait à ses leaders le soin d'une quasi indépendance Kurde, sans devoir se rallier à leurs frères de l'autre côté des frontières. Le politicien aime bien les places. Et mieux il y en a, mieux c'est pour lui.

Autre signe de l'essoufflement du modèle, celui-ci économique. L'éolien atteint des sommets jamais vus en Europe, et bouscule le monde du ron-ron économique de la rente. Le progrès technique remet toujours en cause les situations acquises, et cela, les gens en place n'aiment pas. Ceux qui se gargarisent du "risque", le redoutent. L'apologie du risque n'est là que pour justifier leurs situations acquises.

"L'Allemagne possède toujours le premier parc éolien d'Europe (45 GW), devant l'Espagne (23 GW), le Royaume-Uni (13,6 GW) et la France (10,4 GW). " On voit que malgré les partisans du nucléaire, la France ne peut être absente de l'évolution et leur luddisme primaire, correspondant bien à une pensée on ne peut plus primaire (c'est pas beau !), restera une position de primitifs.

D'ailleurs, là où les implantations sont anciennes, et "font partie du paysage", là, on est proche de la création de comités de soutien et de préservation, et il faut signaler l'opposition en chute libre, là, où ce sont des coopératives qui les élèvent... On voit donc que le problème est politique.

Pour le nucléaire, c'est financièrement que tout coince et coincera de plus en plus. Financièrement et juridiquement....

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Raleur !! 12/02/2016 11:06

Ha j'oubliai !
la voiture à air comprimé, made in France www.mdi.lu

Raleur !!

Raleur !! 12/02/2016 11:03

E Bonjour Patrick !

À vous lire j'ai parfois du mal à comprendre votre haine du nucléaire !
Un reste de jeunesse gauchiste ?? etc etc ...
C'est pas le nucléaire en lui même qui est dangereux , c'est les connards qui en assurent la gestion , et qui pour une économie par ci une augmentation de profits par là nous chieront un jour un fukujima sur ... seine ? Loire ? Manche ?

Ceux qui ont décidés le lancement du programe nucléaire en France ( civil ou militaire ) faisaient partie d'une génération qui savait ce que coutait au peuple , le prix de la faiblesse militaire et la dépendance économique , 1870. 14-18. 39-40 !

Une gauchiasse de journaliste critiquait un jour devant André Turcat (chef-pilote d'essai du Concorde) la demesure de ce projet . Turcat répondit que sans des projets comme le Concorde, la France deviendrait rapidement une nation spécialisée dans la sous-traitance de la fabrication des manches de casseroles !

Il était optimiste André !! aprés 50 ans d'abandon de projet type Concorde et des milliers de milliards de francs pour ""sauver"" la sidérurgie, le textile, la construction navale, le transport maritime et/ou fluviale, l'automobile , la France n'est même plus capable d'honorer sa parole et ses contrats !!
Voir les portes hélicoptères pour la Russie !
Elle ne fabrique plus ses bombes d'aviation, elles doit les pleurer à l'oncle sam !
Depuis 1999 , la France ne fabriquent plus ses munitions de Famas, cela coute trop cher, on les achète aux usa, allemagne, israel, quatar, espagne.
La dernière fois qu'on a fait cette connerie c'était en 1866--67 , pour la mise en service du chassepot mle 1866 ! Cela coutait moins cher de les acheter en Belgique , pays neutre mais donc l'actionnaire principal de l'entreprise était ..... Bismarck !!!
Et comme cela ne suffit pas la France a vendu les machines outils à la FN belge (fabrique nationnale Belge), et pour enfoncer le clou le renouvellement des famas viendra de l'étranger, à cause d'un cahier des charge délirant pondu par .....!

Comme dit Charles Sannat : Préparez vous il est déja trop tard !

david 12/02/2016 00:10

Patrick
Je me demande de + en + si Alep n'est pas le Stalingrad du monde "moderne". Depuis ça accélère. On dirait que certain on compris l'enjeu de cette victoire. Le monde ne sera plus comme avant, l'unipolarité est terminée, les USA n'ont plus le monopole de la force. De facto, le dollar est condamné donc l'armée américaine est condamnée, donc l'UE va disparaitre. Le Heartland de Mackinder est en train de ramener dans sa niche les anglois et les ricains. Ils pourront faire joujou avec leurs bateaux au large de leurs côtes, l'ile monde n'est plus à eux. Paradoxalement, je pense que le grand gagnant c'est la Chine, pas un coup de feu de tiré et des européens qui se battent entre eux. Le 2eme grand gagnant c'est l'Iran car c'est un modèle théocratique qui marche pas si mal que ça et qui peut donner des idées. Reste le Russie dont l'avenir dira si elle a bien joué sa partition. Quant à Israel, bien malin celui qui saura son avenir sans un vassal américain qui ne lui refusait rien.

BA 11/02/2016 18:03

Février 2016 ressemble à septembre 2008.

Un spectre hante le monde.

Ce spectre, c'est le spectre de la crise financière.

Jeudi 11 février 2016 :

Le spectre de la crise financière plane sur les marchés et l'économie mondiale.

L'effondrement des marchés depuis le début de l'année ravive le spectre d'une crise financière, avec le risque que cette angoisse se répercute sur l'économie et plombe les espoirs de reprise économique.

"Si ce n'est pas une crise, c'est tout du moins des mouvements extrêmement violents", résume René Defossez, stratégiste chez Natixis.

Les marchés craignent "un risque systémique imminent à l'instar de celui causé par la faillite de Lehman Brothers en 2008", note Sylvain Loganadin, analyste du courtier britannique FXMC.

Et "plus les marchés font faire baisser les prix des actifs, plus les risques économiques vont s'accroître", prévient M. Defossez.

Aucun marché n'est épargné par ces secousses qui affectent particulièrement les places boursières et les marchés des matières premières.

"La volatilité est à des niveaux très élevés, ce qui entraîne souvent des mouvements de panique assez importants", relève Aymeric Diday, gérant de Skylar Group.

"Le spectre de 2008 est là. Il est difficile de se positionner face à de tels flux vendeurs", selon lui.

Le ralentissement chinois, la fragilité de certaines banques européennes, les doutes sur la croissance américaine, la chute des matières premières, tout concourt à nourrir la peur des investisseurs.

"Jamais depuis 2011 le marché n'avait montré de tels signes de nervosité", préviennent les gérants chez Oddo Meriten AM, en référence à la crise de la dette en zone euro.

Le patron d'un fonds spéculatif américain Hayman Capital Management a notamment mis le feu aux poudres, dans une lettre dévoilée par Bloomberg mercredi 10 février, en indiquant que le secteur bancaire chinois pourrait subir des pertes quatre fois supérieures à celles essuyées par les banques américaines pendant la crise de Lehman Brothers.

Sclavus 11/02/2016 13:02

Les USA viennent de bombarder Alep ; copieusement en se focalisant sur les cibles civiles (déjà au stade de la planification ils savaient que la manœuvre allait servir à accuser la Russie) ; frau Merkel se dit horrifiée- elle parle à la première personne du pluriel - par les bombardements russes ; et les gouvernements britanniques et français qui se précipitent dans les déclarations officielles à exiger de la Russie un arrêt des bombardements.
autrement dit, la Syrie d'aujourd'hui est le papier révélateur de la stratégie des hyènes atlantistes vieille de trois décennies ; c'est beau, car en observant la valse des leurs fesses flasques et bruyantes on voit se dessiner en creux toute l'architecture et l'historique de la dernière action prédatrice en date de ces hyènes ; c'est tout simplement trop beau.
La seule question que je me pose c'est: Existe-t-il sur la planète des enfants de putains aussi parfait ; aussi morbides et calculateur ; aussi parfaitement éhonté ; aussi insatiable de l’or, du sang des autres. Tout ce que je viens d'évoquer est facilement vérifiable ; il suffit de fureter un peu sur le net ; inutile de dire que ni Libé-immonde-ou l'épicerie Mediapart ne risquent pas de vous le dire.