Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 18:10

Dans les prochaines années, cela va dégager dans les grandes largeurs, en Chine, et en Grande Bretagne.
Dans un cas, c'est la sidérurgie qui va "dégraisser", mais surtout les mines de charbon, et dans l'autre cas, ce sont les emplois de la grande distribution.

Ce mouvement est encore plus fort aux USA, où les emplois de distribution se volatilisent. Les Wall Mart faisaient fermer tous les autres commerces, avant de fermer lui même. Il ne restera plus pour l'approvisionnement quotidien, que d'attendre que se remonte le "General" (store), emblème typique des USA, où pendant des décennies, le magasin bric-à-brac faisant de tout et n'importe quoi, mais à bas prix et souvent à crédit, dans un local infâme était la règle.

Donc, 900 000 emplois vont dégager au Royaume Uni, sur 3.2 millions existants. On met en cause le salaire minimum, et donc, la politique sociale. Il reste que depuis 2008, le mouvement de suppression avait porté sur 200 000 emplois, et que se profilent fermetures de points de vente et gains de productivité. C'est ça le vrai coupable. Il y a beaucoup d'endroits où les magasins ne sont, tout bonnement, plus rentables. Il y en a trop, pour un pouvoir d'achat en berne. Ce n'est pas plus compliqué.

Mais on a la sidérurgie qu'on peut, ou qui reste.
En parlant de sidérurgie, la chinoise va supprimer 500 000 emplois, et le charbon, 1.3 millions (20 % des effectifs).

Bien entendu, au vu de ce qui s'est passé ailleurs, ce n'est qu'un commencement, et ce n'est aussi qu'un commencement dans ses conséquences. En effet, la crise de la sidérurgie et du charbon, implique aussi la crise des chemins de fer, et leur désormais non-rentabilité.

Le chemin de fer ne peut être rentable qu'avec ces produits, qui permettent aux installations de fonctionner jour et nuit. Au XIX° siècle, cela avait été une nette surprise de constater que cette nouveauté utile, et dont on sentait bien l'utilité fondamentale, ne serait jamais rentable. Le Royaume Uni, qui l'avait crée, n'avait pas ce genre de problème, petit pays, densément peuplé, il produisait houille et acier en grande quantité.

Ailleurs, ce fut immédiatement la débandade, et de rares pointes, qu'on avait du mal à satisfaire, côtoyaient de longues périodes sans ou avec peu d'activité. Dans le Sud des Etats-Unis, à la fin des années 1860 et début 1870, ce fut mis sur la corruption -réelle- , le gaspillage -réel-, des administrations républicaines imposées. Bien sûr, après la fin de la période dite de reconstruction (1877), les voies de chemin de fer, ne furent pas davantage rentables...

Mais les affairistes y avaient fait fortune...

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Economie
commenter cet article

commentaires

paco 04/03/2016 14:07

ah le chemin de fer américain, how the west was won, le partage en damier autour des lignes et l'installation de milliers d'émigrants se finissant dans l'épouvantable catastrophe du dustbowl...
Amérika bleiche mutter!