Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2016 1 14 /03 /mars /2016 17:14

Nique l'aristocratie,

à mort les huiles.

Destroy the establishment.
Voilà le message envoyé, par l'électorat US à la classe dirigeante, et ce n'est pas son verbiage, qui y peut quelque chose. On ne l'écoute plus. Mieux, ce verbiage fait vomir.

Alors, Soros, a fait comme en 1848, il a envoyé son lumpen prolétariat, largement noir ou hispano (mais pas seulement, il y a aussi les anti-racistes professionnels), troubler les fêtes, en suscitant, ailleurs, une mobilisation grandissante, et incrémentant, à l'américaine, les milices.

Visiblement, la noblesse transnationale a choisie la guerre pour les USA. Il sera d'ailleurs très intéressant de voir ce qu'il reste de l'économie mondiale, si les USA connaissent des troubles, avec des relents de guerre civile non purgée.

Non purgée à différents niveaux. Les blancs du Sud ont abandonnés largement le parti démocrate, pour un parti républicain devenu plus réac que les redeemers, validant entièrement le point de vue du président Johnson sur le vote noir, qui serait selon lui, instrumentalisé, totalement.

Pourtant, si les manifestants se réclamaient de Sanders, c'est pour Clinton, qu'ils roulent, des Clinton, qui, paradoxalement, ont le soutien de la communauté noire, alors que la présidence Clinton a été la pire pour cette communauté, depuis l'esclavage. Lois Jim Crows réactualisées, approfondies, débarrassées de ce qu'elles pouvaient avoir de non politiquement correct, mais excluant, de fait, les noirs de la plupart des emplois bien payés.

" un pipeline conduisant des écoles vers la prison a été mis en place, un système qui déplace les jeunes de leurs écoles sous-financées et décrépies vers des prisons high-tech flambant neuves."

Le taux de chômage, aussi, avant et après incarcération n'a plus la même tête...

De plus, s'il y a tendance à l'affrontement, il y aura création de milices (les ex-confédérés sont pas manche à ce jeu là, mais ils ne feraient plus la guerre seuls, ça tombe bien, parce que ça se mobilise aussi pour Trump dans le nord et dans l'ouest).

Politiquement, il n'y a pas qu'aux USA que les establishment dévissent. Hollande et Valls se vautrent dans l'impopularité, ou plutôt bénéficient encore de courbes de popularité importante, vu leurs nullités respectives. Diable, faire 17 et 24 %, c'est encore très respectable.

En Allemagne, AFD fait une percée remarquée. Et remarquable. D'ailleurs, si l'on compare sa présidente, avec Merkel, j'aurais toujours plus confiance dans une femme qui a eu 4 enfants, que dans une femme qui a choisie de ne pas en faire. Et ne parlons même pas d'un ministre qui prend une femme qui pourrait être sa mère. Et l'instinct ?

Quand à la remarque de l'AFD sur l'accueil à faire aux migrants (à coups de fusil, pour elle), elle pose la question de l'impuissance volontaire des gouvernants. En effet, les autorités disposent de tous les moyens de la contrainte, et en même temps, de sa légitimité.

Ils peuvent interrompre le mouvement, facilement, et à tout moment.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

cosac 15/03/2016 16:29

la manif anti Trump a surtout a voir avec ça les ( 54 jets étaient entassés à saint simmons island ) de votre précédent article .

EnPassant 15/03/2016 11:31

contrefeu gesticulatoire, pour entre autre amoindrir les effets négatifs de la pseudo reculade sur la el connerie ?
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/03/15/01016-20160315ARTFIG00100-pedophilie-manuel-valls-demande-a-barbarin-de-prendre-ses-responsabilites.php

EnPassant 14/03/2016 22:11

http://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/pourquoi-l-armee-americaine-utilise-ses-vieux-coucous-contre-daesh-958087.html

Horzabky 15/03/2016 09:23

Daech n'a ni aviation, ni défense anti-aérienne. Ceci explique pourquoi il est possible d'utiliser des avions vieux de 50 ans contre Daech sans crainte qu'ils se fassent abattre. Contre les Russes ou les Chinois, ce serait une autre paire de manches...

Il y a aussi le facteur coût, bien évidemment. 40 000 dollars de l'heure pour faire voler un F15, et seulement mille pour faire voler un Bronco. Comme disaient les militaires dans les années 70, quand j'ai fait mon service militaire : après une semaine de guerre, on se battra à coups de pistolets mitrailleurs, parce qu'on n'aura plus de missiles, ni de kérosène pour faire voler les avions.

En fait, les seules guerres que peut faire l'Occident, ce sont des expéditions coloniales, qui tournent toutes au fiasco, parce que même les Etats-Unis n'ont plus les moyens financiers d'occuper durablement un pays, comme on l'a vu en Irak.

La 1ère Guerre Mondiale et la guerre du Vietnam ont été financées en faisant tourner la planche à billets. AU 21e siècle, on en est à faire tourner la planche à billets ("quantitative easing") pour essayer de faire fonctionner l'économie mondiale un peu plus longtemps. Une vraie guerre ruinerait la planète, et les conséquences seraient rudes.

Les pays du Tiers-Monde qui importent plus de la moitié de leur nourriture, comme l'Egypte, sans avoir les moyens de la payer, n'auraient plus de prêts financiers (jamais remboursés, mais c'est un moindre mal) pour importer des céréales de l'autre bout du monde, et ce serait la famine massive.

Les politiciens occidentaux, notamment américains, qui réclament une zone d'exclusion aérienne en Irak (contre l'avis des militaires, qui connaissent leur métier), sont soit des baratineurs qui parlent dans le vide, soit des irresponsables.

J'ajouterais qu'on n'est plus en 1914, quand le brave Français de 20 ans partait à la guerre en sachant qu'il retrouverait sa fiancée et son travail quand la guerre serait terminée (Noël 1914, d'après les experts de l'époque...). De nos jours, sa fiancée, lasse de l'attendre plus d'un mois, le quitterait pour un immigré (non mobilisable, car non français) et son job aussi serait pris par un immigré, qu'il ne serait pas question de licencier une fois la paix revenue.

Evidemment, le brave soldat revenu de la guerre le prendrait mal, et comme beaucoup d'anciens soldats américains des guerres d'Irak, il serait considéré par son propre gouvernement comme un extrémiste potentiel, dangereux pour la sécurité du pays :
http://americaswatchtower.com/2009/04/14/homeland-security-classifies-returning-us-veterans-as-potential-terrorist-threat/

Heureusement que les anciens combattants américains peuvent voter Trump pour se défouler, sinon leur colère devrait s'exprimer autrement...

Ce n'est peut-être pas un hasard si les USA ont abandonné la conscription en 1975, après la déroute du Vietnam, et la France en 1997, quand le nombre de "minorités visibles" est devenu réellement important parmi les jeunes générations. Il est difficile de faire cohabiter des Blacks et des Beurs de banlieue avec des Babtous Fragiles pendant des mois dans les mêmes dortoirs... Les Blacks et les Beurs, surtout quand ils ne sont pas volontaires, ne sont pas non plus les soldats les plus disciplinés. L'Armée les réformait d'ailleurs assez facilement, car ils posaient trop de problèmes.

À ma connaissance, ces raisons n'ont jamais été évoquées publiquement lorsque le service militaire a été supprimé par Chirac, mais mon petit doigt me dit qu'elles ont dû jouer un rôle...