Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Revenir à un statut de pays du 1/3 monde"

14 Mars 2016 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

L'Arabie Séoudite nous dit l'agence sputnik, va revenir à un statut de pays du 1/3, "presque médiéval".
Là, je ne suis pas d'accord. Le côté médiéval n'a jamais quitté le royaume. Donc, le presque est de trop.
Comme pour tout le monde, les vaches grasses, devenues maigres, ça pouvait passer, surtout si seuls certains étaient privés de lait et de viande. Passer aux vaches rachitiques, c'est encore plus de monde sans lait et sans viande. Et passer au squelette de vaches, il n'y a plus ni lait, ni viande, pour qui que ce soit, seul le charognard trouve son compte : lui, il peut briser les os.

Il reste que la presse pravda peut raconter des conneries, quand c'est le premier passage, et que les gens épargnés peuvent le croire, mais plus il y a du passage, moins ils sont crut, jusqu'à ce que leur bavardage verbeux et oiseux, ne soit même plus écoutés, et provoque le dégoût, le rejet; avant la colère.
Le Mexique s'effondre autant que le Vénézuela, mais l'un est sous la bienveillance américaine. Pas l'autre.30 milliards de pertes pour la compagnie PEMEX. Autant dire que l'état mexicain, est lui aussi, rayé de la carte, avec des pertes qui doublent toutes les années. En 2004 la production était de 3.4 millions de barils jour, de 2.2 aujourd'hui, et le gisement Cantarell a quasiment disparu des radars. 206 000 barils jour produits en fin de 2015, contre 2 200 000 aux temps de sa splendeur : chute de 90 %.

Cantarell, pour lequel j'avais écrit des tas d'articles, était, derrière Ghawar, le deuxième plus grand gisement mondial. C'est un gisement mort, désormais. Ou insignifiant. Pire, déficitaire, comme la Pemex.
Or, le Mexique et l'Arabie ne sont pas les USA. Ceux ci peuvent subventionner depuis des décennies, des puits marginaux, 85 % chez eux, qui finissent par représenter, quand même, un certain volant de production, pour les autres, ce n'est pas le cas.
Le Mexique n'a pas de fiscalité satisfaisante. Il n'en a jamais eu. Pendant la période coloniale, c'était les mines d'argent qui faisait les budgets, le XIX° siècle a été délicat, et le XX° a eu le pétrole, qui a remplacé les mines d'argent, comme principal contributeur. Et puis, culturellement et historiquement, au Mexique, l'impôt, c'est plutôt le tribut au vainqueur.

Mais le pays peut faire vivre une population nombreuse.
Pour l'Arabie Séoudite, c'est non seulement la seule ressource fiscale, c'est aussi la seule ressource tout court. Et il n'y a rien qui puisse remplacer. Il n'y a même pas de quoi abreuver suffisamment la population.

L'élite au pouvoir, qui s'est contenté partout de vivre -bien- sa situation, est conspuée partout. La culpabilisation, l'inquisition, avec l'insulte risible "raciste", fonctionne de moins en moins, et même plus du tout... Sauf chez les gens de l'ancien temps...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
http://www.zerohedge.com/news/2016-03-15/islamic-state-closing-germany
Répondre
E
US: Retail Sales Suffer Biggest 2-Month Drop In A Year After Huge Negative Revision<br /> http://www.zerohedge.com/news/2016-03-15/retail-sales-suffer-biggest-2-month-drop-year-after-huge-negative-revision<br /> <br /> le toboggan c'est fun<br /> http://www.zerohedge.com/news/2016-03-15/one-week-after-trolling-zero-hedge-being-negative-jefferies-posts-worst-quarter-fina<br /> <br /> mais pour les petits enfants, là....
Répondre
E
signe supplémentaire de la concentration, de la massification et de l'uniformisation forcenée menée chez nous et ailleurs<br /> <br /> http://focuscampus.blog.lemonde.fr/2016/03/14/les-fusions-un-choc-culturel-pour-les-ecoles-dingenieurs/<br /> <br /> Là c'est le cœur de production de l'élite technique qui est concerné.<br /> <br /> Ce genre de chose fini, tôt ou tard par s'effondrer sous le poids de sa techno structure. le système de produit plus rien car toute ses ressources sont utilisées pour se gérer lui même en mode shadock.<br /> C'est un des problèmes du pentagone
Répondre
B
Les biffins et la Banque Centrale Européenne.<br /> <br /> Samedi 12 mars 2016 :<br /> <br /> Patrick a été menuisier puis maître-chien. Aujourd'hui il est biffin. C'est le nom donné à ceux qui vendent des objets trouvés dans les poubelles. <br /> <br /> http://www.francetvinfo.fr/economie/crise/crise-de-la-dette/quand-l-interieur-des-poubelles-devient-une-mine-d-or_1356907.html<br /> <br /> Pendant que les biffins fouillent les poubelles, la Banque Centrale Européenne injecte 80 milliards d'euros par mois dans le circuit bancaire.<br /> <br /> Je dis bien : 80 milliards d'euros par mois.<br /> <br /> Problème : cet argent reste en haut, dans le circuit bancaire. Cet argent ne redescend pas en bas, dans l'économie réelle.<br /> <br /> Mais la BCE s'en fout.<br /> <br /> La priorité, ce n'est pas les pauvres.<br /> <br /> La priorité, c'est sauver les banques de la faillite encore quelques mois de plus.<br /> <br /> La seconde mesure phare est un recalibrage de son programme de rachats de dettes publiques – l’assouplissement quantitatif, ou quantitative easing (QE) en anglais. Lancé en mars 2015, celui-ci consistait jusqu’à présent en des rachats de 60 milliards d’euros mensuels de titres de dettes, essentiellement publics. Désormais, ces achats se monteront à 80 milliards d’euros par mois. Et ils seront élargis à d’autres types d’actifs, à savoir des obligations d’entreprises de bonne qualité, c’est-à-dire les mieux notées par les agences de notation.<br /> <br /> Objectif ? Augmenter les crédits distribués aux ménages et entreprises. Le QE fonctionne en effet de la manière suivante : en contrepartie de ses rachats de dettes publiques aux établissements bancaires, la BCE « crée » de la monnaie en créditant les lignes de dépôt des banques dans ses livres de comptes. « Pour ces dernières, les créances sont donc converties en argent frais, ce qui gonfle leurs réserves et leur permet, en théorie, de distribuer d’avantage de crédit, à un taux plus faible », explique Patrick Artus, chef économistes de Natixis, dans son ouvrage La Folie des banques centrales (Ed. Fayard), coécrit avec la journaliste Marie-Paule Virard.<br /> <br /> http://www.lemonde.fr/crise-de-l-euro/article/2016/03/10/la-bce-devoile-un-nouvel-arsenal-de-mesures-pour-soigner-l-economie-europeenne_4880480_1656955.html<br /> <br /> « En théorie », explique Patrick Artus.<br /> <br /> « En théorie », expliquent tous les économistes du monde.<br /> <br /> « En théorie », expliquent tous les neuneus qui détruisent la France depuis mai 1974.<br /> <br /> Mais dans le monde réel ?<br /> <br /> Dans le monde réel, de plus en plus de biffins fouillent les poubelles.
Répondre
D
C'est à se demander si la guerre en syrie n'est pas plutôt prévue pour ramener des terres arables au royaume saoudiens..<br /> C'est pas ISIS c'est OASIS !
Répondre