Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 18:11

Les loyers baissent dans 70 % des grandes villes, et, là où cela monte, souvent la baisse avait été forte l'année dernière.
Le marché de la location est donc comme le marché de la vente, avec le vent en poupe grâce à une baisse des prix qui peut être carabinée, malgré la modestie affichée des taux de baisse.

1 % de baisse globale, cela veut souvent être traduit par - 10 % ou - 20 %, ou pire.

L'immobilier est un puissant câble, soutenant la stabilité sociale. Celui-ci montre, indubitablement, des signes de fatigue et d'usure, montrant que lui aussi peut casser net à tout instant.

Une fois le locataire parti, qui donc va le remplacer, parce que le solvable ne court pas les rues, avec plus de 50 % de propriétaires. Avec la loi de la connerie maximale et exponentielle, on va rire. Valls, Hollande et l'UE me font penser à un canard sans tête qui continue de marcher.

Une bande de crétins veut simplement supprimer la demande solvable.

Et cette rupture a des conséquences politiques importantes et en aura en 2017, face aux "bons sentiments", européistes et immigrationnistes de la classe dirigeante.

Dans un climat de dégradation totale, d'ailleurs, l'inexistence de marché immobilier peut totalement geler la baisse. Moi, ce que j'ai entendu, c'est qu'à 3, 4 ou 5 euros le m2, il n'y avait pas de demande...

Ce mouvement, parti du rural, métastase de loin en loin. Comme les molécules échauffées, les 24 euros le m2 du marché parisien ne sont dû à rien d'autre qu'à cet échauffement, causé par l'entassement, et des voies de communications, dont le caractère vétuste s'accroit de jours en jours.

On peut rigoler d'ailleurs de plus en plus, devant la réaction des autorités sur le "Paris 1910". On va dépenser moins d'un million d'euros pour penser un événement pour lequel on n'a pas un rond pour le préparer, ou du moins, des budgets tellement lights que cela en est ridicule.
D'ailleurs, là aussi, c'est une falaise de Sénèque. Il sera moins coûteux de laisser détruire la ville que d'essayer de prévenir la catastrophe. Et moins coûteux de déplacer une population ayant tout perdu, que de reconstruire.

D'ailleurs, en ce qui concerne le pourrissement politique, les primaires US sont un exemple éclatant : on se presse aux primaires républicaines, qui met en tête Trump, puis Cruz, tellement haï par l'establishment politique que les candidats "politiquement corrects", sont plus que marginalisés, et c'est la chute de participation aux primaires démocrates, où hillary ne s'appuie que sur le vote ethnique des noirs, qui visiblement, n'ont rien compris au personnage, sa bassesse, sa veulerie vis-à-vis des puissants, et sa dureté vis-à-vis des petits. Mais ils sont contents.

D'ailleurs, le résultat est étonnant : le sud blanc est devenu quasiment totalement républicain, et le sud noir, totalement démocrate. Et la classe politique noire démocrate, chargée de gouverner des bantoustans qui ne disent pas leur nom. Sans oublier, bien sûr, le taux de remplissage des prisons par des noirs, qui sont une variation des lois jim crow, qui avaient au moins l'avantage de ne pas se cacher...

On a voulu faire la déségrégation des bus. Mais il n'y a plus de bus, ou très rarement aux USA...

Donc, le Michigan a donc voté tout à fait logiquement, pour un candidat protectionniste, plutôt que pour les jean-foutre libre échangistes, qui ont laissé s'envoler les usines en Chine. Jean-foutres, qui, de plus, clament haut et fort que cette politique est géniale, et qu'elle profite à tous.

A Flint, c'est devenu très simple d'assassiner quelqu'un qui ne vous revient pas : on lui paie à boire...

L'effondrement économique des infrastructures et de l'immobilier, implique, elle aussi, la transformation politique. Le "classe moyenne", devenu "redneck", contre ce qui reste de bobos, avec leurs alliés des minorités.

Demain, tous confédérés...

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Le Gaulois libre 10/03/2016 09:40

Pourtant, pourtant tous les zexperts économiques et politichiens français ne cessent de nous seriner, à longueur d'interventions merdiatiques langue de pute, que grâce au Q.E. de la FED, la reprise économique au USA est solide, et que le toto de chômage n'a jamais été aussi vil, pardon aussi bas...

Kiki Trump qui alors ?

BA 10/03/2016 07:00

1- La bulle de dette publique :

Italie : dette publique de 2192,001 milliards d’euros, soit 134,6 % du PIB.

L'Italie est en faillite.

2- La bulle de dette privée :

Les banques italiennes ont dans leurs livres 202,05 milliards d'euros de créances irrécouvrables.

Les banques italiennes sont en faillite.

Mercredi 9 mars 2016 :

Plus de 202 milliards de créances douteuses de banques en Italie.

Le montant brut total des créances douteuses des banques italiennes a encore augmenté en janvier pour atteindre 202,05 milliards d'euros, contre 200,94 milliards d'euros le mois précédent, montrent les données publiées mercredi par la Banque d'Italie.

Ce montant a progressé de 9% sur un an en janvier, après + 9,4% en décembre.

Lisez cet article :

ALERTE : l’effondrement des banques italiennes menace de faire plonger dans le chaos le système financier européen.

Le système bancaire italien est une « Tour de Pise » qui pourrait littéralement s’effondrer à tout moment. Et comme les banques italiennes commencent à tomber comme des dominos, cela déclenchera une panique financière dans toute l’Europe comme nous ne l’avons jamais vu auparavant.

http://www.businessbourse.com/2016/03/09/alerte-leffondrement-des-banques-italiennes-menace-de-faire-plonger-dans-le-chaos-le-systeme-financier-europeen/

autre 10/03/2016 04:36

---------"Produire toujours plus pour un coût toujours moindre,c'est le moteur de cette économie de marché.
La part de l'homme été peu à peu réduite car c'est la part la plus coûteuse.
Hors,le producteur est aussi un client.
On en arrive donc,en poussant les choses à l'extrême,à vouloir faire vivre une économie de marché,sans marché."------

EnPassant 09/03/2016 21:04

il y en a un qui a tout compris
http://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/021754893351-sarkozy-veut-supprimer-300000-postes-de-fonctionnaires-1205891.php

pour continuer à foutre le dawa

Phil 09/03/2016 19:44

On vit en France dans une "démocratie". Votre opinion politique est contrôlée par la police et les magistrats. On interroge encore à l'ancienne des personnes (pour les impressionner), bientôt votre profilage et votre espionnage internet / téléphone vous fera rentrer dans la matrice. Dire que l'on se foutait la gueule de la Stasi... Mais bon les plus jeunes ne peuvent pas comprendre.

https://fr.sputniknews.com/international/201603091023240894-censure-france-poutine/

Alcide 10/03/2016 13:36

Certes , mais les plus âgés auraient pu s'interroger sur la pénalisation de l'étude de certains chapitres de l'histoire récente ainsi que sur la naissance de dogmes "républicains " intouchables sauf si l'envie vous prend de fréquenter immédiatement les prisons remplis uniquement de multirécidivistes assassins ou violeurs.

Les autres escrocs bancaires ou prévaricateurs politiciens ne sont pas inquiétés.

Tous ces cons n'ont pas bronché ni remarqué au profit de qui et par qui étaient inscrites ces lois absurdes qui violent toute démarche intellectuelle.

Maintenant , nous vivons avec les attentats parisiens du Gladio en pleine dictature molle comme les couilles de not'bon président.

Avec Charlie crions : Vive la démocrachie !

La suite sera passionnante.