Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2016 2 22 /03 /mars /2016 21:32

Les gouvernants ici présents visiblement souffrent de troubles aigus du comportement. Payer 3 millions d'euros pour une campagne anti-raciste, il fallait le faire, au moment, où une vague d'attentats secoue la Belgique.

Une Belgique qui défendait son action anti-terroriste, sans aucune vergogne. Il faudrait leur rappeler qu'aux temps de l'occupation combien de temps vivait un résistant entré en clandestinité ? 6 semaines, en moyenne.

Un occident qui a miné la Syrie, pour changer son gouvernement. Un occident qui a miné l'Ukraine, pour aller tâter de l'ours russe. Un occident qui a détruit combien de pays, au nom des droits de l'homme ?

On reste d'ailleurs subjugué par la différence entre les attentats de Paris et de Bruxelles. Les Kamikazes en France, qui se sont fait exploser, ont fait combien ? 1 mort ?

Mais l'effondrement du front économique est plus impressionnant que l'effondrement du monde politique. Les magasins ferment par douzaines aux USA, et les rayons se vident, prenant l'air de magasins soviétiques ?
Politique volontaire, ou falaise de Sénèque visible aussi dans l'alimentation ? Je Pencherais plutôt vers la deuxième branche de l'alternative. Le système est incapable de fonctionner sans un volant de commande important. Quand il n'est pas là, l'usine est arrêté, et quand plusieurs ne sont pas là, plusieurs usines sont arrêtés. Cela entrainant la rupture d'approvisionnement dans tout le pays. Le monde du transport aussi un stade critique. Comme certains comtés. Ils risquent d'être rayé de la carte, comme certains l'ont été, du jour au lendemain.

Certaines activités, simplement, disparaissent totalement et simplement quand l'activité baisse. Certaines activités résistent à des baisses de 70 % du chiffre d'affaire.

Vu la mentalité régnant aux USA, je parierais donc plus aisément sur un niveau d'équilibre positionné assez ou très haut, et ce niveau d'équilibre n'est plus atteint, entraînant la totalité du système dans la chute.

Certains centres commerciaux sont purement abandonnés, des chaines de magasins n'arrivent pas à retrouver l'équilibre économique, même après avoir fermé les plus déficitaires.

Faut il rappeler que la consommation, c'est 70 % du pib des pays occidentaux.

Pendant ce temps, une révolution de couleur s'allume au Brésil, avec toujours le même allumeur. Sur ce point de vue, les gauchistes sont souvent les idiots très utiles du système.

Pour EDF, Macron a l'air de vouloir en découdre. Il faudrait lui rappeler qu'il faut gérer les industries névralgiques avec les salariés, faute de quoi on s'expose à beaucoup de déconvenues.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

EnPassant 23/03/2016 11:29

Le pouvoir il est là, Mme rentre à la maison.

Après la Commission Européenne, Neelie Kroes passe chez Salesforce - See more at: http://www.linformaticien.com/actualites/id/39950/apres-la-commission-europeenne-neelie-kroes-passe-chez-salesforce.aspx#sthash.dbEThxgP.dpuf
http://www.linformaticien.com/actualites/id/39950/apres-la-commission-europeenne-neelie-kroes-passe-chez-salesforce.aspx

Horzabky 23/03/2016 08:49

"Vu la mentalité régnant aux USA, je parierais donc plus aisément sur un niveau d'équilibre positionné assez ou très haut, et ce niveau d'équilibre n'est plus atteint, entraînant la totalité du système dans la chute.
Certains centres commerciaux sont purement abandonnés, des chaines de magasins n'arrivent pas à retrouver l'équilibre économique, même après avoir fermé les plus déficitaires."

Les supermarchés sont nés avec la prospérité. Ils sont conçus pour une clientèle motorisée et aimant consommer. Les Occidentaux sont de moins en moins motorisés, surtout les jeunes vivant en ville ou en banlieue. Leur pouvoir d'achat est, en moyenne, inférieur à celui de leurs parents.

Il y a quelques années, j'ai dû me passer de voiture pendant plusieurs semaines. Quand on va faire ses courses à pied au supermarché, avec un sac à roulettes, on dépense moins, parce qu'on sait qu'on devra se coltiner tout ce qu'on achète. Exit l'eau minérale, on boit celle du robinet. Mais comme on ne peut plus remplir le caddie, on est obligé de faire ses courses plus souvent. Donc, si beaucoup de gens sont dans la même situation, le magasin est toujours plein de monde, même si le chiffre d'affaires est en baisse.

Le petit commerce d'autrefois, c'était beaucoup de travail non payé. Mon grand-père, jusque dans les années soixante, avait une boulangerie dans un village. Père de famille nombreuse, il avait décidé que ses garçons, entre le certificat d'études (il était impensable d'aller plus loin) et le service militaire, travailleraient gratuitement pour lui au fournil ou dans ses champs. Les filles étaient vendeuses, non payées, dans la boulangerie, entre le certificat d'études et le mariage. Les garçons quittaient la maison après leur service militaire (prolongé par quelques années de Stalag ou de STO pour plusieurs d'entre eux, c'étaient les années 40), et les filles lorsqu'elles se mariaient. Aucune d'elles n'est restée célibataire !

C'est vers ce genre de société qu'on est en train de se tourner : des commerces de proximité, mais qui n'auront rien de glamour, ni pour leur personnel ni pour leurs clients. Est-il nécessaire de préciser que le personnel, bien souvent, ne sera pas déclaré (le seul moyen pour beaucoup de migrants d'avoir un job, c'est d'accepter de travailler au noir), et une grande partie du chiffre d'affaires aussi ? Nos dirigeants croient qu'en supprimant l'argent-papier ils vont supprimer la fraude. Ils auront du mal. S'il le faut, les gens remplaceront leurs euros papier par des dollars papier, ou n'importe quelle autre monnaie sonnante et trébuchante.

Si une telle chose arrive, les États-Unis laisseront faire : cela permettra au dollar de rester monnaie de référence un peu plus longtemps, tout en faisant entrer subrepticement dans la tête des gens l'idée que la vraie monnaie, c'est le dollar, et donc que le leadership des États-Unis est naturel.

J'ai eu l'occasion de discuter la semaine dernière avec un directeur de banque. Il m'a dit que sa banque est prête depuis 4 ou 5 ans à passer à l'argent électronique, mais qu'ils attendent le feu vert des politiques. Qui ne vient pas pour des raisons électorales.

Mais que se passera-t-il lorsque, du fait du déclin des grandes surfaces, et de l'économie en général, les ressources de l'État auront baissé ? Le Macron de l'époque fera la chasse au travail au noir et au commerce non déclaré. L'argent électronique rendra la fraude plus difficile, et donc augmentera les revenus de l'État, au moins dans un premier temps.

Le Gaulois libre 23/03/2016 08:44

En Europe, personne ne lutte contre le terrorisme, car pour le faire il faudrait s'attaquer à la tête que sont les Etats-Unis, et à ses acolytes que sont le Qatar, l'Arabie saoudite et Israël.

Le seul pays qui lutte véritablement contre le terrorisme c'est la Russie. Elle ne fait pas de cadeau aux sus-désignés, et elle remporte ainsi d'incontestables victoires.

Lorsque la vertu des Droits de l'Homme est complaisante avec le vice de les corruptions financière, politique et militaire généralisées, un principe invariable veut que ce soit toujours le vice qui l'emporte in fine.

L'effondrement économique est directement lié au terrorisme !

Mais d'habiles communicants viendront nous dire, la bouche en cul de poule et les narines pincées : meuh non ! ne mélangeons pas tout, sinon vous allez faire le jeu des populistes (tiers état, la plèbe, le souverain peuple).