Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2016 5 01 /04 /avril /2016 18:02

... et agonise le fossile.

28.8 % de l'électricité est désormais d'origine renouvelable, 41,7 % thermique, et 26.2 % d'origine nucléaire. Même avec la France nucléaire, cette énergie est à l'échelle européenne, marginale.

Encore, la transition serait elle beaucoup plus rapide, si les compagnies énergéticiennes n'avaient achetées en bloc, la classe politique européenne.
Les anciens ministres espagnols vont travailler chez les électriciens, après avoir été jetés par leurs électeurs, les grandes compagnies allemandes freinent autant qu'elles peuvent les évolutions, la preuve en étant que la majorité des nouvelles capacités ne viennent pas d'eux, inutile de rappeler les liens du lobby nucléaire en France avec les politiques de tous bords...

Margaret Thatcher a estourbie en son temps l'industrie charbonnière britannique pour des raisons politiques et hargne personnelle (ces syndicats qui avaient empêché son père de devenir riches), une bonne partie aurait pu être maintenue beaucoup plus longtemps, mais, il fallait assurer des débouchés aux gaz de mer du nord.

Le solaire et l'éolien se complètent, et globalement, assurent une grande stabilité de production...

Le jeu pour les oligarques de l'énergie, c'est de protéger leurs sinécures, à tout prix, dans un contexte de changement technique, qui les remet en question.

Les capacités de production en énergies fossiles sont largement dé-commissionnées, avec en tête, le charbon, suivi du gaz, pendant que les centrales au fioul achèvent de mourir.
Mais l'important n'a pas été dit. Si le renouvelable progresse un peu, c'est l'hydro-électricité qui s'est montré défaillante, et une année bien arrosée pourrait aussi précipiter l'enfer sur terre pour les compagnies électriques.

On est sur des quantités marginales, mais aux effets maxi...

Il reste que le renouvelable est aussi, dans sa quasi-totalité, sur une croissance à deux chiffres.

Le nucléaire aussi est en perte de vitesse. ET si des centrales gaz et charbon ouvrent encore, c'est que les décisions d'ouverture sont anciennes, et qu'il faut du temps pour les construire, mais on en déclasse environ deux fois plus qu'on n'en construit. Pour le fioul, on n'a rien construit du tout, mais sans doute, les centrales restantes survivront encore un peu. La merde qu'ils bouffent, on ne sait pas quoi en faire d'autre et pose un sérieux problème de débouché...

La question de la crise des capacités de charbon et de gaz est à lire justement dans ces nouvelles capacités thermiques, qu'ils avaient lancés au début du siècle, et que la non croissance des consommations a rendu inutile. Il leur a fallu déclasser les anciennes centrales, qui bien que ne fonctionnant pas longtemps, étaient si rentables en pointe.

En tout, dans le fossile et le nucléaire, 17 422 MW ont été dé-commissionnés, 6 681 mis en service. Le problème, c'est qu'une centrale thermique, c'est long à mettre en service, et que c'est bien plus long à amortir...

Mais le phénomène visiblement se tari. On a visiblement, en Europe, plus aucune envie de construire quoi que ce soit, dans le thermique du moins...

Pourtant, le contexte, à priori, n'est pas mauvais, pour les énergéticiens, gaz et charbon étant en plein marasme des prix... Diable, c'est le débouché final qui a trinqué... Le consommateur, que Mario Draghi, veut soutenir par des dotations de 1300 euros par personne, nous dit on...

Peabody (charbon) aux USA va faire faillite (fondé en 1883), et RWE affiche des pertes pour la première fois depuis 60 ans... Sans compter EDF qui voit son bénéfice fondre...

Il est clair que pour l'Allemagne, l'arrêt partiel du nucléaire a été une décision plus que judicieuse, au moins pour la survie des électriciens existants. Electriciens qui n'ont aucune reconnaissance. Eux veulent revenir à la rente de situation qui était la leur avant.

EDF veut vendre RTE, et se dégager de la coûteuse entreprise nord américaine, qui ne lui a apporté, comme tous ses investissements à l'étranger, que pertes et déboires.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

Gus 05/04/2016 01:46

En Belgique... Bientôt en France aussi :

https://www.youtube.com/embed/aNWeLZARCUI?feature=player_detailpage

Phil 04/04/2016 23:35

Le nucléaire va montrer son vrai coût. Comme d'habitude, la France est à la ramasse.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/04/04/nucleaire-fermer-les-centrales-en-fin-de-vie-couterait-250-milliards-selon-bruxelles_4895638_3244.html

EnPassant 04/04/2016 11:18

Martin Bouygues : «Pourquoi je n'ai pas vendu Bouygues Telecom à Orange»
http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2016/04/03/32001-20160403ARTFIG00176-martin-bouygues-pourquoi-je-n-ai-pas-vendu-bouygues-telecom-a-orange.php

"..Les exigences «très étranges» de Bercy

Pour Martin Bouygues, en tout cas, l'absence d'accord entre les quatre opérateurs a pesé plus lourd dans la balance que les exigences de l'État. «Si nous étions parvenus à un accord entre les quatre opérateurs, ce sujet-là aurait fini, je l'imagine, par trouver sa solution», dit-il, tout en convenant avoir «trouvé très étranges» les exigences de Bercy..."

Bytel est à vendre depuis longtemps (plusieurs années).
Là ce personnage voulait que l'état donc Bercy via Orange lui file 10 milliards et la majorité de contrôle de l'acheteur Orange.
En gros la manip consistait à privatiser Orange en sur payant de beaucoup Bytel et donc double jackpot pour ce triste sire.
Il s'attendait à un deal à la mode du PS aquitain qui lui a filé la nationale 10 transformée en autoroute payante pour son plus grand bénéfice.

Pas de bol, pour une fois à la manœuvre il n'y avait pas un politique influençable et malléable mais un banquier d'affaire qui a retrouvé ses réflexes de pro et évité de se faire dépouiller.
Et encore dans tout cela ne ne savons pas tout ce qui se tramait en sous main et donc ce qui a provoqué cette réaction de Bercy/macron

Quant à XNiel lui est un requin aussi, pas un gentil casseur de prix, mais au moins il n'est pas héritier.
Le mythe du casseur de prix vient du fait que FranceTelecom/Orange pour favoriser la concurrence avait l'interdiction en tant qu'opérateur dominant de baisser ses tarifs et d'innover.
Les concurrents créés à cette occasion SFR et Bytel pour les plus importants, se sont bien gardés de faire un guerre des prix.
le XNiel a juste "joué le jeu" et à forcés les 2 autres à dire adieu à leurs plantureux dividendes (un SMS c'était minimum 80% de marge par exemple)
Le pékin lambda confond Free avec XNiel, mais il suffit de regarder ses autres opérateurs (Monaco, suisse..) possédés en propre pour voir que lui aussi maximise ses bénéfs quant il le peut

Arthur Marlouin 04/04/2016 11:03

http://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/021811755424-engie-la-transformation-ou-le-declin-1211135.php

gutknecht 04/04/2016 01:29

Peut etre, le scandale du siécle

« Panama Paper » Nous n’en sommes qu’à la partie émergée, suivre sur le compte tweeter

https://twitter.com/hashtag/panamapapers?f=tweets&vertical=default&src=hash

http://www.ledauphine.com/france-monde/2016/04/03/un-vaste-scandale-de-fraude-sera-revele-a-20-heures


C’est la plus grosse fuite de documents financiers jamais traités par la presse. Outre des milliers d’anonymes, de nombreux chefs d’Etat, des milliardaires, des grands noms du sport, des célébrités ou des personnalités sous le coup de sanctions internationales ont recouru à des montages offshore pour dissimuler leurs actifs.

Une enquête, qui a duré neuf mois, dévoilée par "Le Monde" et plusieurs médias internationaux ce dimanche soir, révèle que de grands dirigeants ou personnalités de plus de 200 pays du monde ont des comptes cachés au Panama.

Sont impliqués dans des sociétés offshores douze chefs d’Etat et de gouvernement (dont six en activité), 128 responsables politiques et hauts fonctionnaires de premier plan du monde entier et 29 membres du classement Forbes des 500 personnalités les plus riches de la planète.
Platini visé

On compte notamment des sociétés liées à la famille président chinois Xi Jinping, le Premier ministre d’Islande, des membres du clan de Vladimir Poutine, le roi Salman d’Arabie Saoudite ou encore le footballeur Lionel Messi, le premier secrétaire du Roi du Maroc, les présidents d'Ukraine et d'Argentine...

1 000 ressortissants français seraient aussi concernés. Les noms tomberont au fil de la semaine. On sait déjà que Michel Platini, dirigeant suspendu de l’Union des associations européennes de football (UEFA), apparaît dans le dossier

EnPassant 04/04/2016 16:53

Mossack Fonseca: The Nazi, CIA And Nevada Connections... And Why It's Now Rothschild's Turn
http://www.zerohedge.com/news/2016-04-03/mossack-fonseca-nazi-cia-and-nevada-connections-and-why-its-now-rothschilds-turn

En résumé pendant qu'on tape sur Panama & co, the US tranquillement deviennent "The World’s Favorite New Tax Haven Is the United States" ...

BA 03/04/2016 15:06

Le chanteur Renaud :

Il crée un Comité Viêt Nam dans son lycée pour protester contre la guerre du Viêt Nam, en 1967, et fréquente assidûment les « Amitiés franco-chinoises ». En mai 1968, avec son frère Thierry, Renaud vit pendant trois semaines dans la Sorbonne occupée, participant aux manifestations et barricades.

48 ans plus tard :

Il a accordé une interview au journal LE JDD :

Renaud au JDD : "Je vais peut-être voter pour Fillon"

Voter

"Rien ou ce qui reste de la gauche ? C’est compliqué quand même. Je vais peut-être voter pour un François Fillon que je pense être un parfait honnête homme, un vrai républicain. Mélenchon, c’est le gauchisme, l’aventurisme, un idéalisme désuet. Le Pen, c’est la peste brune. Ces politiciens pensent surtout à changer leur réalité avant celle du pays."

http://www.lejdd.fr/Culture/Musique/Renaud-au-JDD-Je-vais-peut-etre-voter-pour-Fillon-779409

Dany 03/04/2016 13:12

Tout va bien sur les marchés puisque tout va mal dans l’économie dite réelle. Nous savons que tout va mal car le commerce mondial s’effondre. Exprimé en dollar, il a baissé de 23% entre mai 2014 et janvier 2016. Il est passé sous son niveau de mars 2009 selon le Merchandise World Trade Monitor, établi par un obscur bureau du ministère de l’économie des Pays-Bas (le CPB Netherlands Bureau for Economic Policy Analysis, pour les amateurs de détails). Les Bataves sont de redoutables commerçants ; on peut leur faire confiance pour avoir des chiffres fiables. Nous sommes revenus au point de 2009, lorsque la crise financière avait frappé de plein fouet l’économie mondiale qui se contractait L’économie réelle consiste à échanger librement des vrais trucs contre des vrais machins et pas simplement des bouts de papier assortis de promesses de payer un jour. Le Marchandise World Trade Monitor nous dit donc que nous sommes revenus au point de 2009, lorsque la crise financière avait frappé de plein fouet l’économie mondiale qui se contractait (la « croissance négative » selon Christine Lagarde). Commerce mondial, prix/unités en $

Plus d'infos sur : http://la-chronique-agora.com/ingenierie-financiere/
Copyright © Publications Agora

Présentation

compteur

Recherche

Catégories