Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2016 2 05 /04 /avril /2016 22:27

Cela sent vraiment la poudre avec le Brexit. L'argument suprême : ça va tuer le foot anglais. Dans l'échelle de la connerie humaine, je crois qu'on :

- ne pouvait pas tomber plus bas,

- ou monter plus haut : on est arrivé au bout de l'échelle. Il n'y a plus de barreaux au dessus...

"On l’oublie trop souvent, mais l’Europe est une avancée collective sans précédent, une construction méthodique et pacifique quasiment sans équivalent dans l’histoire de l’humanité. Comme toutes les structures sociales, elle repose sur un contrat invisible, un pacte de réciprocité tacite qui fonde la légitimité et l’engagement de l’organisation vis-à-vis de ses membres."

Bien entendu, on peut rajouter que "l'Europe c'est la paix", sauf pour la France et la Grande Bretagne, en guerre ininterrompu dans le monde depuis 1945, pardon, 1939, quand à bâtir un empire, ce n'est pas une aventure extraordinaire : cela a été tenté des dizaines de fois, toujours avec le même résultat.

Là, on apprend que le Brexit n'entraînerait pas l'effondrement économique de la Grande Bretagne, ni celui, politique de l'Union Européenne.

Or, justement, ce qu'on nous serine, c'est que, sans l'UE, le monde se serait fendu en deux, la voix lactée, avalée dans un trou noir, les filles (et désormais, grâce au mariage gay, les garçons aussi) ne trouveraient plus de maris, enfin, les cacahuètes grillées deviendraient introuvables pour les apéros.

Je crois que là, je n'ai rien oublié ? (si vous en trouvez, vous pouvez en rajouter).

Pour ce qui est de la fin politique de l'UE, je ne dirais pas cela. Parce que l'argument terroriste pour garder justement tout le monde dans la prison des peuples, c'est que la sortie, entraînera l'effondrement économique. La preuve, l'Islande. Pas encore rentrée, déjà sortie, et de l'Europe, et de la crise.

Tous les empires, arrivés à maturité, stérilisent. Ils stérilisent la pensée, la technique, et toute évolution est assimilée à une dissidence, un déviationnisme, totalement insupportable politiquement.Et qui doit être maté.

En réalité, plus un état est étendu, plus il est vulnérable et fragile, exposé à un effondrement économique sans précédent.

Il est d'ailleurs curieux que les européocrates s'alarment de la sortie du Royaume Uni de l'Union européenne, alors qu'ils ne s'alarment et ne pipent mot du véritable effondrement économique en cours au RU, l'effondrement de la production de pétrole et de gaz. Et l'absence de réaction à la baisse des disponibilités en énergie. Seulement voilà. Les lobbys de l'énergie existants ont colonisés les structures politiques existants, et elles seules parlent. Gaz, charbon, électricité, nucléaire, chacun défendant leurs avantages acquis non négociable, et part du gâteau.

La grande Bretagne est encore un peu démocratique politiquement, et l'Allemagne, économiquement. Le renouvelable est l'affaire du citoyen, seul ou regroupé en coopérative, et le problème du lobby.

Dans l'affaire du panama's paper, bizarrement, on parle des "proches de Marine le Pen", en oubliant donc, leur pendant, les "pas proches de marine le Pen", et même, "les ennemis de marine le Pen". Et dans l'aristocratie, ceux-ci doivent être, sans conteste, beaucoup, beaucoup plus nombreux que ceux là.

On attend donc, la suite logique, qui ne viendra donc pas, des amis de François Hollande, Alain Juppé, et Nicolas Sarkozy, qui ont des comptes à Panama...

Bien entendu, tous ont la même défense ; ils ont des comptes, mais ils ont tout déclaré aux impôts.

L'effondrement économique réel, se conjugue donc d'un effondrement moral des élites. Premiers bénéficiaires du système, et gavés par lui, et premiers à se défiler devant ses charges.

Pour revenir au Royaume Uni, ce qui ni dit, ni vu, c'est l'effondrement de la production de pétrole, de gaz, la contraction de la consommation de charbon, qui indique une crise réelle, mais sans aucun lien, avec l'Union européenne, ni aucune solution qui puisse venir d'elle.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

EnPassant 08/04/2016 15:06

http://www.usinenouvelle.com/article/l-inde-pourrait-tourner-le-dos-aux-rafale-pour-des-avions-de-combat-americains.N386357

Helios 06/04/2016 13:31

En ce qui concerne les "Panama papers" tout est dit là

https://www.craigmurray.org.uk/archives/2016/04/corporate-media-gatekeepers-protect-western-1-from-panama-leak/

D'ailleurs ça se voyait dès le début

Vindilis 06/04/2016 12:25

Merci pour votre post dont je partage l'analyse quant au caractère idiot (en restant poli) de l'argumentaire des politiques et médias officiels sur le sujet du Brexit, argumentaire qui fait appel aux pulsions de peur sans analyse ni recul. Cela ressemble à la campagne pour le oui lors du référendum de mai 2005, dont les résultats ont été bafoués par la signature du Traité de Lisbonne.

Selon le BP statistical review of world energy 2015 qui donne un aperçu de 2004 à 2014, la situation du Royaume Uni en matière d'énergie n'est guère brillante (celle de la France empêtrée dans le nucléaire non plus d'ailleurs) :

Pétrole : baisse continue de la production en dix ans passant de plus de 2 millions à 850000 barils par jour (de 95 à 40 millions de tonnes équivalent pétrole environ par an) et d'une position d'autosuffisance assez confortable (17%) à une situation d'importateur (43%) et il resterait moins de 10 ans de réserves prouvées au niveau actuel de production qui va donc continuer à baisser inexorablement.

Pour le gaz idem, une production qui passe de 87 à 33 Mtep environ par an et une autosuffisance à peine en 2004 à une situation d'importateur (45%) pour des réserves prouvées de moins de 7 ans au niveau actuel de production (hors l'hypothèse à vérifier de gisements de gaz de schiste qui pourrait prolonger de quelques années l'agonie du secteur).

Quant au charbon, il est déjà anecdotique pour le Royaume Uni avec une production de 16 à 7 Mtep avec 20 ans de réserves prouvées au rythme actuel de production. les importations ne sont cependant pas encore négligeables puisque la consommation certes en décroissance rapide de 2004 à 2014 avoisinait 30 Mtep à la fin de la période considérée.

Je serai curieux de connaître les données de 2015 quand elles sortiront, mais la tendance que vous décrivez dans votre post était déjà prévisible, le champ d'hydrocarbures de la Mer du Nord ayant atteint son pic de production depuis plus d'une décennie (même constat pour la Norvège ou les Pays Bas, mais avec l'avantage pour la Norvège d'avoir une consommation intérieure en relation avec une population bien moins nombreuse).

Même si les données de BP ne sont pas forcément très précises et peuvent être éventuellement contestées par d'autres données, elles donnent une image intéressante de la situatiion de l'énergie dans le monde. Mais s'arrêtant aujourd'hui à 2014, il serait intéressant de les confronter avec des données de 2015 et du début de 2016...

Pour éclaircir un peu le tableau énergétique du Royaume Uni, il convient de noter un net progrès de l'utilisation des énergies renouvelables qui représentaient en 2014 le double de ce qui se fait en France (empêtrée etc.) soit près de 14 Mtep ce qui est à peu près le même niveau que le nucléaire en fort déclin entre 2004 et 2014...

Ce genre d'exercice peut être fait pour tout pays ce qui permet de démonter entre autres l'un des bobards préférés de nos médias sur la prétendue autosuffisance en pétrole et gaz des Etats-Unis grâce aux gisements de roche mère ou de schiste. Il permet aussi de voir que la situation énergétique de l'Europe basée sur les énergies fossiles, et le nucléaire pour quelques pays dont principalement le nôtre, est particulièrement fragile, pour ne pas dire précaire. Quant à la COP 21, cela n'a été qu'une farce, permettant à nos dirigeants de se faire passer pour des vertueux alors qu'au même moment ils s'apprêtent à lancer la construction d'un aéroport inutile, la prolongation de réacteurs en bout de course, l'équipement dispendieux en nouveau compteurs Linky en remplacement systématiquie de 39 millions de compteurs dont la majorité pourrait fonctionner encore des années, sans parler de la gabegie de Flamanville et autres projets idiots, etc., etc..

En conclusion merci pour votre blog que je consulte régulièrement.

Jazzman 06/04/2016 17:42

Le compteur Linky est un instrument de contrôle social. Si vous dérangez d'un manière ou d'une autre, on vous coupe le courant individuellement en un clic de souris.
Plus de connection internet, plus moyen de recharger votre portable, et comme vous êtes le seul de l'immeuble, difficile de trouver des soutiens...

EnPassant 06/04/2016 12:17

http://www.theguardian.com/news/2016/apr/05/panama-papers-world-leaders-tycoons-secret-property-empires

dizemanov 06/04/2016 11:30

On nous prend vraiment pour des imbéciles :

Pourquoi les « Panama Papers » épargnent les Américains.

« Panama se situe dans le rang inférieur des paradis fiscaux, il ne sert réellement que Poutine et son monde, ou bien des traffiquants de drogue », explique Ronen Palan, professeur à la City University, contacté par « Les Echos ». « Les schémas d’évitement d’impôts les plus sophistiqués se trouvent au Luxembourg, dans les îles Caïmans et la Suisse », ajoute l’auteur de « Tax havens: How Globalization Really Works » (Paradis fiscaux : comment la mondialisation fonctionne vraiment).

« Le Panama est très spectaculaire, mais il attrape les moins sophistiqués au niveau mondial »

http://www.lesechos.fr/monde/enjeux-internationaux/021818134554-pourquoi-les-panama-papers-epargnent-les-americains-1211715.php

dizemanov 06/04/2016 09:25

On envisagerai donc, et certainement pas de gaité de cœur, d'être contraint d'aller chercher notre or noir jusqu'à 8 km au dessous de la surface de la terre... ça en dit long sur l'état des réserves facilement accessibles ....

ESA sends crude oil to space to test Earth’s underground reservoirs : the mission will deepen knowledge and understanding of crude oil reservoirs located 8 kilometers underground in order to make it possible to tap into untouched reserves.

https://www.rt.com/news/338577-esa-china-crude-oil-space/

Phil 06/04/2016 08:25

D'autres historiens font la comparaison entre l'Europe et l'empire romain pour mieux en prédire la chute.

https://fr.sputniknews.com/international/201604051023977361-union-europeenne-analogie-empire-romain/