Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2016 6 28 /05 /mai /2016 17:07

Pour le FMI, 90 % des chômeurs français sont inemployables. Il parait que c'est la faute au travail trop cher.

Surprenant venant de la part d'un organisme dont les dirigeants à 500 000 $ trouvent que c'est un salaire de nouveau pauvre.

Le seul problème, c'est que cette masse de chômeurs, appelée à se développer, (même le bengali à 50 euros mensuels est désormais trop cher face au robot), va se retrouver très vite très fâché.

Une petite minorité de riches, protégés par des robocops-prétoriens, ça n'a jamais été bien loin.

C'est comme au moment de la répression de l'insurrection de 1945 en Algérie, Henri Martin avait dit qu'il avait gagné un peu de temps. C'est tout. Temps qui fut glorieusement utilisé par nos gouvernants à ne rien foutre.

On veut faire uns système d'indemnisation du chômage plus contraignant ? Le fait de ne pas avoir d'emplois à proposer fait quand même tout patiner.

Les dirigeants du FMI (formidables merdeux incorrigibles), sont donc dans le délire du fumeur de moquette.

Evidement, si les gens voulaient bien vivre comme en Afghanistan, à se défoncer toute la journée comme c'est le cas de bien des villages, les choses seraient calmes. Enfin, plus calmes. Enfin, si on excepte ceux qui se défonce pas, comme les talibans.

Parce que le mec ou l'affreux qui se défonce pas, dans ce monde de camé, il est très dangereux. La Chine aussi a connu sa période où la quasi totalité de la population était opiomane.

Puis avec la génération suivante, grandirent des gens qui avaient la haine de l'opium.

Comme le dit Braudel, les modes alimentaires et de défonces, passent. L'alcoolisme en France recule année après année, après s'être glorieusement développé de la révolution à 1939. C'est à peu près le temps qu'il faut pour passer d'une consommation basse à une consommation haute, puis redescendre, et quelquefois atteindre un point quasiment à zéro.

Comme pour les épices en Europe occidentale. C'est le temps long. Culturellement, l'usage, nouveau, se développe, puis disparaît progressivement. Dans un temps tout aussi long.

Mais le temps long, ici, risque de ne plus être de mise.

D'abord parce que la production de robots, s'accélère, et le remplacement de la main d'oeuvre aussi.

Et qu'ensuite, il y a violente dispute entre membres de la classe dirigeante. L'unité se fissure. La presse saoudienne accuse les USA d'avoir organisé le 11 septembre.

Comme dit le saker dans sa note, si le régime saoudien a des côtés répugnants, il faut se garder de lui imputer tous les torts.

Enfin, toujours est il que celui-ci est clairement dans la ligne de mire. Après l'Afghanistan, l'Irak, la Libye et la Syrie.
Toujours l'énergie en ligne de mire. La conquête de l'Irak devait accroître la production locale, la conquête de l'Afghanistan, permettre l'accès au ressources énergétiques de l'Asie centrale, celle de la Libye pique le pognon et le pétrole des libyens.

Piquer le pognon, ça se réalisait déjà, quand le fond placé à Londres par Kadhafi avait vu passer sa valeur de 1 000 millions de $ à 30 (c'est facile quand on est courtier : on refile la perte à qui l'on veut), mais le dit l'avait mal pris.

De toutes façons, les riches gogos planétaires n'ont rien compris à ce que fait Londres : la palce financière leur pique leur pognon. Mais passons, là n'est l'objet de la divagation.
Le problème, c'estq ue c'est l'Arabie Saoudite qui est désormais dans le viseur du fusil à lunette, qu'elle apprécie peu, sa famille royale encore moins, et que, comme d'habitude, ça devrait foirer.

Non que le régime saoudien ne manquera pas d'être remplacé (les généraux locaux à dents longues, ça ne doit pas vraiment manquer), mais en général, cela se traduit par une perte de production notable, et un développement des ressources qui ne vient pas. Mais bon, en divisant l'Arabie en 4 ou 5 unités, dont une seule pétrolière, on devrait notablement réduire sa consommation. Autant de gagner pour les autres.

L'élément important est que le grand déballage est commencé. Sans doute, le débat médiatique qui devrait opposer Trump à Sander, en méprisant ouvertement Clinton, après qu'elle eût elle même méprisé cette possibilité devra aller crescendo. il indique la démonétisation profonde de la classe dirigeante US, démonétisation qui devrait métastaser en Europe.

L'élection présidentielle autrichienne est sans doute une des dernières manifestations de la "stabilité" du système politique, avec néanmoins, le recours à des urnes bien bourrées.

Il reste à savoir si le bourrage d'urnes aura lieu lors du brexit, et s'il l'emportera.

Quand il n'y a plus de quoi vivre, on revient finalement, à la perspective guerrière. Et on s'empare de ressources qu'on n'aurait pas eu autrement, ou on finit pendu. ça tombe bien, la vie humaine ne vaut plus rien.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

BA 31/05/2016 20:01

Mardi 31 mai 2016 :

Emmanuel Macron devra payer l'impôt de solidarité sur la fortune.

Le ministre français de l'économie Emmanuel Macron estimait ne pas être redevable de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Mais les vérifications fiscales déclenchées après sa nomination au gouvernement ont conduit à une réévaluation du patrimoine de son couple.

L'ancien banquier d'affaires de Rotschild, entré au gouvernement en août 2014, n'était jusque-là pas assujetti à l'ISF, payé par les ménages disposant d'un patrimoine supérieur à 1,3 million d'euros.

Mais "les vérifications entreprises" suite à son arrivée à Bercy, dans le cadre des mesures de transparence mises en place après l'affaire Cahuzac, ont conduit le fisc à réévaluer son patrimoine, lui faisant "franchir le seuil de l'ISF", écrit Mediapart.

Le ministre "a finalement admis qu'il devait payer l'ISF et déposé une déclaration rectificative pour les années 2013 et 2014", poursuit le site d'informations Mediapart. Ce rattrapage devrait "rester inférieur à 10 000 euros, intérêts ou pénalités compris".

Contactée par l'AFP, l'administration fiscale n'a pas souhaité confirmer l'information, invoquant le "secret fiscal".

Selon sa déclaration de patrimoine disponible sur le site de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), le ministre a gagné près de 2,4 millions d'euros lors de son passage à la banque Rotschild, entre 2011 et mai 2012.

http://www.romandie.com/news/Emmanuel-Macron-devra-payer-limpot-de-solidarite-sur-la-fortune_RP/708036.rom

La Gaule 31/05/2016 17:54

Une conférence d'Emmanuel Todd, tel qu'en lui-même avec ses vannes, ses contradictions, mais aussi ses doutes.
Il faut comprendre par exemple que ses récentes déclarations sur le bonheur séculaire de la jeunesse européenne d'être obligé d'aller travailler en Allemagne -qu'il fit pourtant sérieux comme un pape-- était du second degré.
Il persiste et signe sur la Prusse, dans laquelle il voyait une terre traditionnelle d'assimilation, mais précise que cela ne concernait que les populations européennes. Les mariages mixtes entre les allemands et les turcs restent à un taux plancher anecdotique.
Bref, à boire et à manger comme d'hab, d'ailleurs cela se passe dans un restaurant.

http://gaideclin.blogspot.fr/2016/05/analyse-de-lactualite-par-emmanuel-todd.html#comment-form

VANNES (sur l'euro) :

« J'ai compris plus tard pourquoi j'avais des mauvaises notes en économie à Science Po. C'est quand j'ai vu que tous ceux qui avaient des bonnes notes étaient les mêmes qui ont fait l'euro ensuite. En gros ceux qui se contentaient de recopier les manuels scolaires dès qu'il était question de monnaie».

« Il n'y a plus rien à dire sur l'euro. C'est une monnaie taillée sur mesure par la BCE pour alimenter une économie de bulles. Soit distribuer par hélicoptère de l'argent à ceux qui en ont déjà beaucoup en espérant que ceux qui n'en ont pas vont se mettre à consommer ».

« L'euro de toute façon n'est pas fait pour faire marcher l'économie. C'est un dieu cruel à qui l'on doit des sacrifices ».

« Philippe Seguin l'avait prédit. Le vrai projet de l'euro c'est la liquidation de la démocratie en général et de la république chez nous. L'euro est donc un succès total pour toutes nos élites post-pétainistes ».

CONTRADICTIONS :

Toujours les mêmes sur les rôles respectifs de l'Allemagne et des États-Unis dans les dérives de la construction européenne.
En gros il y a une main mise totale de l'Allemagne sur l'Europe, au point qu'il n'y a même plus lieu de parler de fédéralisation puisque celle-ci existe de fait. L’Europe est désormais un ensemble fédéral sous la coupe d'une administration centrale qui est non pas la façade bruxelloise mais le tout puissant gouvernement allemand.
Il ne manque plus à cet ensemble fédéral qu'un ennemi extérieur pour se sentir solidaire dans ses composantes, et la Russie semble être la mieux placée pour prendre le rôle. Normal, ils sont juste à côté.
Cette évolution résulte donc d'une dynamique propre à la seule Allemagne. La culture allemande la porte en effet plus vers des objectifs de puissance collective -sous l'autorité d'airain d'un chef- que vers des améliorations du bien-être de ses populations.
L'erreur des élites françaises a été de méconnaître cette vérité d'une part par manque de culture historique, et d'autre part quand leur « antiaméricanisme viscéral » les a précipité dans les bras de l'Allemagne.
Todd déplore au final que l’hybris allemand se mette en place comme par défaut, sans véritable projet conscient, alors que ce pays est devenu franchement pacifique. Il met cela sur le fait que les allemands ne savent plus quoi faire vraiment de leur vie, reconnaissant toutefois que ce genre de propos relève du café du commerce (on a effectivement envie de rire).
Dans ces conditions, il ne reste effectivement plus à Todd qu'à souhaiter courir se réfugier aux USA -cet empire de la démocratie des chasseurs de papillons et des oies blanches- si le chaos s'installe en Europe à cause des affreux allemands, leurs services secrets ténébreux et leurs ONG interlopes.
Au passage, Todd semble avoir gobé au passage la fable que seuls les syriens alimentent la vague d'immigration qui déferle sur l'Europe depuis un an. La France n'a donc rien à craindre, elle n'intéresse pas les « syriens ».
Il y a aussi une aparté étonnante sur le même sujet où il avoue s'être résigné au fait que les individus semblent placés sous la coupe de système supra-individuels qui les dépassent. Les mouvements de population n'y changent rien et tendent au contraire à renforcer ces systèmes supra-individuels.
A mon avis, il n'a pas tiré toutes les conclusions de ce constat sur ses certitudes en matière d'immigration.

DOUTES :

L'aspect le plus intéressant de sa bafouille, et qui concerne la situation en France. Pourquoi l'idée européenne et l'attachement à la monnaie unique « tient-il » encore tellement dans notre pays ?
Il rejoint ici l'analyse que d'autres ont fait (Drac, Guilluy, pour ne citer qu'eux au hasard). Il ne croit pas en premier lieu au pouvoir absolu des oligarchies (en France la collusion entre Bercy et les systèmes bancaires et médiatiques) sur le conservatisme des sociétés.
En France comme dans toute autre société occidentale, le vieillissement de la population et la présence d'une importante classe moyenne comme groupe central se conjuguent pour détourner l'état social et le mettre à son compte.
Le système pivote quand les classes moyennes n'en peuvent plus, ce qui est le cas aux USA avec l'explosion du phénomène Trump. Mais en France, le vrai privilège des classes moyennes et de pouvoir se faire payer l'éducation de leurs enfants par l'état.
Le paradoxe est que ce sont les mêmes enfants à qui la fraction la plus âgée de l'électorat pourrit l'avenir en contrôlant aussi la démocratie par sa masse. Todd y voit même un argument solide et inattendu contre le suffrage universel.
Enfin Todd égratigne au passage l'instrument privilégié de contrôle que sont les médias, en remarquant que le monde totalement irréel qu'il crée à l'usage de nos jeunes -où les seuls « problèmes » de notre époque y relève du fait divers- répond au monde irréel crée par Daech sur ses vidéos à l'usage de ses propre jeunes.

Alcide 01/06/2016 07:10

Todd c"est uniquement de la parlote de salon parisien
Il ne comprend rien de fondamental mais l'exprime correctement.

Ce commentaire est de la parlote sur de la parlote.

EnPassant 31/05/2016 12:24

elle est pas belle la vie ?

http://www.zerohedge.com/news/2016-05-30/things-are-thriving-modern-hooker-economy

http://www.zerohedge.com/news/2016-05-30/here-we-go-again-wells-fargo-trying-give-mortgages-low-income-debt-heavy-millennials

EnPassant 31/05/2016 09:47

Medef: Plus je gagne plus je veux gagner
http://www.latribune.fr/economie/france/fiscalite-les-chefs-d-entreprises-reclament-un-nouveau-geste-de-la-part-du-gouvernement-575034.html

vive la bulle
Le gouvernement encourage la hausse des prix immobiliers
http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/le-gouvernement-encourage-la-hausse-des-prix-immobiliers-575224.html

EnPassant 31/05/2016 09:19

Déconnexion totale des réalités
Seniors: un rapport propose de réduire la durée d'assurance-chômage
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2016/05/31/97002-20160531FILWWW00017-seniors-un-rapport-propose-de-ramener-a-2-ans-la-duree-d-assurance-chomage.php

j'ai plein de collègues qui voulaient continuer à travailler mais avec l' harcèlement et les menaces quotidiennes, les plus retords ont tenu au max 1 an 1/2 et ont signé une rupture conventionnelle qui leur accordent généreusement le minima prévu à notre convention collective (et encore en négociant ferme).
Ils ont été viré car vieux et remplacés par des jeunes pas de chez nous, des venant du sud de marseille ou de pologne & co payé oeuf corse au tarif loca vive le nearshore !l. le summum étant ceux en provenance de l'UE détaché ici mais payé comme là bas dit.

EnPassant 30/05/2016 22:39

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/05/30/20002-20160530ARTFIG00308-loi-travail-quand-laurent-berger-fait-le-job-du-gouvernement.php
http://www.lefigaro.fr/social/2016/05/30/09010-20160530ARTFIG00248-fillon-veut-limiter-le-temps-consacre-a-l-activite-syndicale.php
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2016/05/30/97002-20160530FILWWW00082-gattaz-denonce-les-voyous-de-la-cgt.php
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2016/05/30/97002-20160530FILWWW00082-gattaz-denonce-les-voyous-de-la-cgt.php


et pour rajouter une ou deux pelletées
bizness is bizness
http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/05/30/25032-donnees-personnelles-sante-accessibles-assurances-laboratoires
http://www.lefigaro.fr/automobile/2016/05/30/30002-20160530ARTFIG00230-vers-un-controle-permanent-de-la-vitesse-des-automobilistes.php

dizemanov 30/05/2016 16:59

Tout va bien :

Dans la production de béton prêt à l'emploi, où il n'y a par nature pas de stock, en cas de statu quo plus de la moitié des unités de production devront arrêter leur production dès le milieu de la semaine. Le manque à gagner serait de plus de 8 millions d'euros par semaine, selon l'Unicem.

http://www.romandie.com/news/Penurie-de-carburant-difficultes-pour-le-secteur-des-materiaux-de-construction/707648.rom

La Gaule 30/05/2016 16:54

Ça vient, ça vient, ça vient doucement mais ça vient.
La coloration mai 68 des événements s'estompe alors que l'on évoque maintenant les grèves de 1995 voir le référendum de 2005.
Autrement dit l'on se débarrasse des breloques de carnaval pour revenir sérieusement au réel, les deux pieds dans le siècle. Pas sûr que cela fasse tant plaisir aux thuriféraires de la « nuit debout ».
C'est Sapir qui le dit, dont la démarche chaloupée va tout de même dans le bon sens.

http://russeurope.hypotheses.org/4988

Le gouvernement fait d'ailleurs feu de tout bois pour noyer dans la diversion ce qui apparaît de plus en plus clairement au bon peuple.
L'enjeu de la loi El Konnerie c'est tout simplement l'abandon de toute souveraineté de la France -via sa politique économique et sociale- face aux diktats de la bande de teknos non élus de Bruxelles.

http://l-arene-nue.blogspot.fr/2016/05/lunion-europeenne-confirme-la-loi-el.html#comment-form

Sapir a donc parfaitement raison de souligner que la question sociale se confond désormais au grand jour avec la question de la souveraineté de la France, à charge aux Lordon de se dépatouiller tel le capitaine Haddock avec ce sparadrap gluant.
Car si les masques tombent, le chemin sera encore long pour qu'une majorité de français acceptent de se rassembler sur ce qui ressemblerait à un nouveau programme du CNR -toujours selon les vœux de Sapir.
Autrement dit de se regarder dans les yeux sans les masques séculaires de la droite et de la gauche, alors que la guerre menée par les mondialistes contre les nations partout fait rage.

Des qui ont autant mal à balancer leur loup aux orties sont ceux de la droite dite « dure » dont il est fait allusion ici. L'instigateur de ce mouvement s'est récemment exprimé sur cette chaîne, au beau milieu de quelques bavardages révélateurs.

http://www.tvlibertes.com/bistro-libertes-avec-robert-menard/

On a tout de même l'impression que certains de ces gens se trompent eux-aussi de siècle.
Mais Robert Ménard a sans doute compris que l'ancien électorat catho de la droite dite républicaine est moins prêt encore que la gauche à franchir le Rubicon vers un parti populiste que le tropisme des événements tire justement de plus en plus à gauche.
Le coeur du problème est aussi que cet électorat -souvent âgé et chatouilleux sur ses perspectives de retraite- fait sociologiquement parti du « front de l'euro », d'où les positions aberrantes de Ménard sur le sujet (« l'euro nous protège », tu parles Robert !).
Le fait que MMLP ait quitté de manière abrupte cette manifestation montre bien que le FN est conscient du problème, de sa gauche à sa droite.
Faut-il donc considérer l'initiative de Ménard comme un coup de Jarnac à la Bayrou ? Je ne le crois pas. Plutôt un pari qui peut avoir des conséquences intéressantes, dans un contexte politique où ce ne sont pas les gros malins sur la corde raide qui manquent.
Car je pense en effet que son initiative ne nuira pas ou trop peu au FN, son électorat se démarquant sociologiquement et géographiquement de celui que vise Ménard.
Le dindon de la farce risque plutôt d'être le machin « républicain », dont certains membres rêvent sans doute de pouvoir contrôler ce nouvel ovni -rien n'est moins sûr vu l'identité de ceux qui l'animent.
Tout le monde spécule sur la présence d'un Juppé ou d'un Hollande face à une MLP au second tour de la présidentielle.
Il m'arrive parfois de trouver plausible une sorte de match Trump / Sanders à la française. Autrement dit de se retrouver avec un affrontement MLP / Mélenchon au second tour.
Un cauchemar médiatique !

EnPassant 30/05/2016 16:32

Font dans le pitoyable les godons
http://www.telegraph.co.uk/business/2016/05/29/why-france-must-accept-reform-or-face-disaster/

http://www.telegraph.co.uk/news/2016/05/30/eu-referendum-david-cameron-and-sadiq-khan-join-forces-to-launch/

EnPassant 29/05/2016 21:10

http://www.telegraph.co.uk/news/2016/05/29/eu-referendum-turns-dirty-as-cabinet-ministers-launch-personal-a1/

in des 35 heures, déchéance... les propositions de la droite «dure» à Béziers
http://www.lefigaro.fr/politique/2016/05/29/01002-20160529ARTFIG00044-dix-propositions-de-la-droite-dure-votees-a-beziers.php

Sept Français sur 10 ont une mauvaise opinion de Philippe Martinez
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/05/29/20002-20160529ARTFIG00041-loi-travail-46-des-francais-souhaitent-le-retrait-du-projet.php

Dizemanov 29/05/2016 20:47

"En France, un pays fragile et paupérisé, profondément divisé, la situation est quasi insurrectionnelle parce que le président actuel a menti en se faisant élire sur un programme en tous points opposé à celui qu’il met en œuvre, allant d’échecs en échecs, au surplus avec arrogance sans aucune concertation, et qu’il persiste pour complaire aux ordres de l’Allemagne à casser le modèle social et le droit du travail que les Français veulent conserver. Sa popularité étant tombée au niveau le plus bas de tous les chefs d’État français, n’ayant plus de majorité parlementaire, donc plus de légitimé, il doit partir. S’il persiste et s’incruste au pouvoir, il laissera à son successeur un pays inréformable et ingouvernable qui ira à vau-l ‘eau. Si la droite UMP – Les Républicains pense qu’elle reviendra au pouvoir en proposant un programme de démantèlement des acquis sociaux et de précarisation généralisée de la population (du Hollande – Valls – Macron aggravé) sans remettre en cause les traités européens, elle se trompe lourdement… On ne réforme pas un pays contre la volonté de son peuple!!!"

"L’ensemble de la classe politique française et européenne dite « de gouvernement », de droite comme de gauche, ne pouvant pas avouer qu’elle s’est lourdement trompée sur l’euro et le Super-État européen qu’elle a façonnés dans la dissimulation et qu’elle continue de soutenir inutilement, alors qu’ils ont tous les deux échoués et qu’ils ne sont pas réformables, n’offre plus aucune alternative crédible de changement politique, social, économique et monétaire constructif. Les populations européennes étant à bon droit de plus en plus exaspérées par la nullité de leurs dirigeants actuels, tout autant incapables que leurs prédécesseurs immédiats ou que leurs successeurs probables (qui sont d’ailleurs les mêmes), d’offrir la moindre perspective de redressement, sont au bord de la crise de nerf.L’ensemble de la classe politique française et européenne dite « de gouvernement », de droite comme de gauche, ne pouvant pas avouer qu’elle s’est lourdement trompée sur l’euro et le Super-État européen qu’elle a façonnés dans la dissimulation et qu’elle continue de soutenir inutilement, alors qu’ils ont tous les deux échoués et qu’ils ne sont pas réformables, n’offre plus aucune alternative crédible de changement politique, social, économique et monétaire constructif. Les populations européennes étant à bon droit de plus en plus exaspérées par la nullité de leurs dirigeants actuels, tout autant incapables que leurs prédécesseurs immédiats ou que leurs successeurs probables (qui sont d’ailleurs les mêmes), d’offrir la moindre perspective de redressement, sont au bord de la crise de nerf."

http://www.forum-monetaire.com/delitement-europeen-renforcement-americain/

Dizemanov 29/05/2016 17:39

Je vous encourage à lire et méditer cette publication de Gabriele Adinolfi.
2 h ·
Fraude en Autriche: et alors ? - par Gabriele Adinolfi
"Rien de nouveau sous le soleil, sauf pour ceux qui ne sont pas des aigles et ne peuvent regarder fixement un point
Le plus surprenant dans la fraude flagrante qui a inversé le résultat des élections présidentielles en Autriche, c'est la surprise de ceux qui sont indignés.
Plus le temps passe plus et plus je me demande ce qu'ils prêchent dans le désert et dans un monde où ils prétendent représenter l'opposition radicale en croyant clairement dans les valeurs de la démocratie et de la transparence.
D'accord: il ne reste aucun doute que la défaite de Hofer a été déterminé par des fonctionnaires qui ont truqué les cartes, en modifiant le nombre de personnes habilitées à voter. Ils l'ont fait à une vitesse vertigineuse et sans la moindre honte. Alors quoi? Comme d'habitude ...
Suicides
En 1992, Vincent Foster, un collaborateur à la présidence de Clinton, et plus particulièrement un ami d'Hilary, a été retrouvé suicidé dans son garage. Quelques heures après que ses comptes bancaires eurent été nettoyés, des révélations furent bientôt à flot: Foster était considéré comme l'oreille de Tel Aviv et se trouvait au milieu d'une véritable guerre entre la CIA et le Mossad. La chose la plus importante est cependant que dans les mains du «suicidé » a été trouvé un pistolet de calibre de celui qui avait tiré le coup fatal. Je ne sais pas pourquoi la mise en scène de l'assassinat était grotesque, sauf à penser qu'elle servait à faire passer un message clair: "nous faisons ce que nous voulons."
Un journaliste italo-américain spécialisé dans la guerre entre les deux services, fut retrouvé quelques temps après "suicidé" dans la baignoire de sa chambre d'hotel. Immergé dans une cuve remplie d'eau bouillante, il se serait ouvert les veines, mais seulement après avoir sectionné tous les tendons de ses poignets, les rendants inutilisable. Même message.
Très bien, dites-moi, nous allons parler de la guerre entre les services, et non pas des élections.
Feuilles mortes
En 2006, Berlusconi avait récemment contrarié les Américains par ses choix énergétiques est et en plus s'était soudainement trouvé opposé à l'ensemble du système de la Démocratie Chrétienne, ainsi qu'à l'ancien Parti communiste. Officiellement, il a perdu les élections avec un écart de près de trente mille voix: une poignée. En fait, il avait gagné plusieurs centaines de milliers de voix, mais le calcul était faux et, en outre, pour faire étalage de l'arrogance, on trouva à la poubelle un certain nombre de bulletins valides qui n'avaient pas été pris en compte.
Comment font-ils? Personnellement, je suis intéressé par une seule élection électoral, régionale en 2005, opposant Lino LISCO en Lombardie et Gerri "tête de fer» dans le Latium.
Nous avions, dans les deux régions, trente représentants de la liste à la fin du comptage qui nous ont apporté les résultats enregistrés dans leurs sections. Lorsque nous les avons comparés avec ceux rendue officielle par le ministère, ils ne correspondaient dans aucune sections. Manipulation à cent pour cent ! Mais les contestations ont été jugés inacceptables, comme cela devait se passer pour Berlusconi.
En 2007, à l'occasion dles élections présidentielles françaises, Sarkozy, en utilisant les slogans du Front national récupéra une bonne partie de l'électorat lepéniste. Lorsque le vote eut lieu, il avait dans les bureaux de vote disposant d'un comptage manuel arraché un quart des voix, mais dans toutes les bureaux de vote dans lesquels pour la première fois le vote électronique était autorisé, des bureaux de vote disposés dans des zones inégales, donc pas homogènes entre eux, la conquête de voix s'est élevée à 50%.
Là encore, aucune contestation comme aucune tentative pour masquer la fraude.
Rendements
Donc, vous vous demandez: y a rien à faire? Tout est vain? Pas tout, mais à coup sûr, l'illusion de la délégation. Les élections peuvent être gagnées par une force d'opposition, mais la marge doit être si écrasante qu'elle rend la tricherie impossible. Disons que vous avez besoin d'une divergence entre leurs points réels d'au moins sept pour cent. Dans ce cas, le résultat du vote doit largement dépasser l'écart 53-47. Et dans ces conditions, encore faut-il ne pas faire comme l'Alliance nationale et comme SYRIZA qui ont continué à obéir aux chambellans des pouvoirs en place, puisqu'il n'est pas suffisant de dire que ces partis ont échoué ou que les hommes politiques sont pourris en l'absence d'un rapport de forces précédemment avéré et articulé dans la société, spirituellement, organisationnellement, culturellement et économiquement.
Dans les pays non méditerranéens il y a un avantage: la tendance à partager les valeurs du système au sein de la population. Cela fournit donc aux Autrichiens au moins une chance de capitaliser sur les progrès qu'ils font et de de tirer parti de la faiblesse de la fraude du parti.Chez nous, comme en France, où l'individualisme et l'insouciance sont les maîtres, la situation est moins prometteuse en soi et c'est la raison pour laquelle si nous ne nous dépêchons pas de changer les attitudes à l'égard des choses et de la politique, nous pourrons seulement espérer le désespoir ou crier au scandale jusqu'à ce que nous trouvions normal de prétendre qu'il n'y a rien à faire. Donc, ils ont eux gagné parce que nous avons nous perdu."

Brogli in Austria e allora?

SCRITTO DA GABRIELE ADINOLFI
DOMENICA 29 MAGGIO 2016 01:06

Nulla di nuovo sotto il sole, salvo che se non siete aquile non potete fissarlo con lo sguardo

Ciò che più mi sorprende dei brogli palesi che hanno capovolto il risultato delle elezioni presidenziali in Austria è la sorpresa di quelli che s'indignano.
Più passa il tempo più mi domando a cosa serva predicare nel deserto visto che nel mondo che pretenderebbe di rappresentare l'opposizione radicale si crede palesemente nei valori e nella trasparenza della democrazia.
D'accordo: non ci può essere residuo dubbio sul fatto che la sconfitta di Hofer sia stata determinata da funzionari che hanno falsificato le schede, aggiungendone ben oltre il numero degli aventi diritto al voto. Lo hanno fatto a rotta di collo e senza il minimo pudore. E allora? Fanno sempre così.

Suicidi
Nel 1992 venne trovato “suicida” nel garage della Casa Bianca il collaboratore dei Clinton, sembra particolarmente amico di Hilary, Vincent Foster. Poche ore dopo i suoi conti bancari vennero prosciugati, alcune rivelazioni vennero presto a galla: Foster era considerato l'orecchio di Tel Aviv e si era ancora nel pieno di una vera e propria guerra tra Cia e Mossad. La cosa più importante però è che nella mano del “suicida” venne trovata una pistola di calibro diverso da quella che aveva esploso il colpo fatale. Non certo perché i depistatori dell'assassinio fossero grottescamente incapaci, al contrario emettevano un segnale chiarissimo: “facciamo come ci pare”.
Un giornalista italo-americano che si era specializzato nella guerra tra i due servizi, qualche tempo prima era stato trovato “suicida” nella vasca da bagno della sua stanza di motel. Immerso in una vasca colma di acqua bollente si sarebbe tagliato le vene dei polsi ma soltanto dopo essersi reciso tutti i tendini delle braccia e averle rese inservibili. Stesso messaggio.
D'accordo, mi direte, parliamo di guerra tra servizi, non di elezioni.

Spogli
Nel 2006 Berlusconi aveva da poco infastidito gli americani per le scelte energetiche a est e per giunta si era improvvisamente trovato contrapposto all'intero apparato Dc oltre che a quello dell'ex Pci. Perse ufficialmente le politiche con uno scarto di quasi trentamila voti: una manciata. In realtà aveva vinto per diverse centinaia di migliaia di voti, ma il calcolo venne falsato e, per di più, per ostentare prepotenza, si fece in modo di far ritrovare nella spazzatura una serie di schede valide che non erano state calcolate.
Come fanno? Personalmente mi sono interessato di una sola competizione elettorale, le regionali del 2005, sostenendo Lino Guaglianone in Lombardia e Gerri “testa di ferro” nel Lazio.
Avevamo, nelle due regioni, una trentina di rappresentanti di lista che a fine spoglio ci hanno portato i risultati registrati nelle loro sezioni. Quando li abbiamo confrontati con quelli ufficializzati dal Ministero, non corrispondevano in nessuna delle sezioni. Manipolazione del cento per cento! Reclami però considerati inaccettabili, come sarebbe poi accaduto a Berlusconi.
Nel 2007 alle elezioni presidenziali francesi, Sarkozy, utilizzando le parole d'ordine del Front National recuperò una buona parte dell'elettorato lepenista. Laddove lo scrutinio avveniva ancora con il classico metodo manuale gli strappò un quarto dei consensi, ma in tutte le sezioni in cui venne per la prima volta attivato lo scrutinio elettronico, delle sezioni disposte sul territorio a macchia di leopardo, dunque non omogenee tra loro, la conquista dei voti frontisti ammontò al 50%.
Anche in questo caso nessun pudore e nessun tentativo fatto per mascherare il broglio.

Rese
Dunque, direte voi: non si può far nulla? Tutto è vano? Non tutto, ma di sicuro lo è l'illusione nella delega. Le elezioni possono anche essere vinte da una forza d'opposizione, ma il margine reale dev'essere così schiacciante da rendere il broglio impraticabile. Diciamo che serve uno scarto in punti reali di almeno il sette per cento. In caso di ballottaggio bisogna ampiamente superare la forbice 53-47. Ma poi, per non fare come Alleanza Nazionale e come Syriza che al governo hanno continuato a obbedire ai ciambellani dei poteri forti, non basterà avere ciò che a quei partiti è mancato, ovvero dei politici seri e soprattutto degli uomini, ma servirà un sistema di forze precedentemente collaudato che sia articolato nella società, spiritualmente, organizzativamente, culturalmente ed economicamente.
Nei Paesi non mediterranei c'è un vantaggio: la tendenza a fare sistema presso la popolazione. Questo offre dunque agli austriaci almeno una possibilità di capitalizzare le posizioni raggiunte e di sfruttare la debolezza del partito del broglio. Da noi, come in Francia, dove individualismo e pressapochismo la fanno da padrona, la situazione è meno promettente di per sé ed è la ragione per la quale se non ci si sbriga a cambiare atteggiamento rispetto alle cose e alla politica non faremo altro che sperare e disperare, scandalizzandoci fino a quando non troveremo normale sostenere che non c'è più niente da fare. Così avranno vinto loro, perché avremo perso noi. http://www.noreporter.org/index.php?option=com_content&view=article&id=24362%3Abrogli-in-austria-e-allora&catid=7%3Aalterview&Itemid=13

Dizemanov 29/05/2016 16:57

Le code du travail va être mis par terre par une loi inique concoctée par le soviet suprême bruxelllois.

Maintenant le monde entier nous regarde et nous ne pouvons plus reculer :
RÉSISTANCE NATIONALE !

https://youtu.be/oS2vsuxuONI

BA 29/05/2016 10:26

Il n'y a pas que la dette publique dans la vie.

Il y a aussi la dette privée.

En occident, les Etats sont hyper-endettés, les ménages sont hyper-endettés, les entreprises privées sont hyper-endettées.

En réalité, tout le monde est en faillite.

En occident, toute l'économie repose sur une gigantesque bulle de dettes (la bulle de dette publique, et aussi la bulle de dette privée).

En occident, toute notre soi-disant « croissance » ne repose que sur l'augmentation terrifiante de la dette.

Malheureusement, une bulle de dette ne peut pas gonfler jusqu'au ciel.

Exemple : aux Etats-Unis, la dette des entreprises privées gonfle de façon incroyable.

Les entreprises étasuniennes cachent une montagne de dette de 6600 milliards de dollars.

2006 : la dette des entreprises privées était de 2600 milliards de dollars.
2007 : 3200 milliards.
2008 : 3500 milliards.
2009 : 3500 milliards.
2010 : 3800 milliards.
2011 : 4200 milliards.
2012 : 4800 milliards.
2013 : 5100 milliards.
2014 : 5800 milliards.
2015 : 6600 milliards.

Regardez ce graphique ahurissant :

http://uk.businessinsider.com/companies-masking-66-trillion-of-debt-2016-5?r=US&IR=T

Dizemanov 29/05/2016 07:46

Les choses se précisent et se précipitent.
C'est maintenant aux peuples européens de prendre leurs destins en mains.

http://www.dailymotion.com/video/xp7ccg_lenglet-bordel-sortons-de-l-europe_news

logique 29/05/2016 01:03

Concernant l'arabie saoudite. Il faut dire qu'elle est ras la gueule de pétrodollar investi de part le monde. Est que si il devait arrivé qu'elle veuille les récupérer cela serait un coup dur pour tout le système financier. Du coup le meilleur moyen d'éviter se genre de problème se serait de les geler pour une raison ou pour une autre. De les mettre en colère pour les forcer a commettre l'erreur qui leur serait fatal. De toute façon j'ai toujours pensé qu'a un moment ou a un autre les US attendait l'occasion de leur piqué le pognon. Et a mon avis c'est se qu'il vont faire. Les actifs saoudien ne doivent pas être loin, en numérique de la dette américaine. Il y a un moment ou cela sera trop beau et il le feront. Se sera aussi l'occasion de mettre encore un peut plus le bordel dans cette partie du monde. Se qui me fait rien cela et simple et logique. Le production saoudienne va finir part ralentir, il pompe beaucoup, et donc l'arabie aura besoin de son épargne pour combler les trous. Il faudra donc rembourser le nominal et ne plus se contenter des payer les intérêts. De plus les saoudien on jouer le jeux de US en finançant et motivant l'islam fondamentale et le terrorisme qui va avec. Du coup il faudra penser a nettoyer les petites mains qui on monter toute ses organisations. Se sera d'une pierre deux coup pour le grand bonheur d'un tout petit état qui sert de base avancé a la colonisation du moyen orient. Tout est si limpide qu'il en devient aveuglant.
Les ressources énergétiques sont sont pas le seul objectif il y a aussi les ressources financières. Demandez aux anglais se qu'il ont fait des avoirs irakiens et lybien. A mon avis il ne retourneront jamais d'ou il viennent. Je me demande parfois pour qu'elle raison les allemands ou essayé de récupérer leur OR stocké au US. A mon avis il on bien peur d'être les prochain sur la liste. On peut se demander aussi pourquoi certain paradis fiscaux sont fermé au profits de ceux ouvert aux US. La encore se qui vont y aller risque de ne plus revoir leur argent. Se n'est qu'une histoire de temps et de guerre. La razzia sur chypre c'est la même chose, je confisque se qui a été placé. Les raisons ne manque jamais. C'est comme pour les impôts, il y a toujours une bonne raison.
A mon avis si les allemands n'insiste plus pour la récupération de leur OR c'est qu'ils ont bien compris que le cas de Volkswagen ou deutchbank pourrait s'en prendre plein la gueule en quelques heures.
Trump c'est l'occasion d'accélérer les choses, je ne sais pas se qu'il vaut. Mais lui au moins a la sens des affaires se qui est différent du sens de l'arnaque des bush et compagnie. Qui on plombé en une générations une forte et prospère. Nous verrons bien si les américains sont aussi con que les français.

Max 28/05/2016 21:08

Je ne crois pas une seule seconde à une guerre civile en France. Toute la chienlit actuelle est amplifiée par les médias et les gauchistes (qui bien souvent ne forment qu'un), qui veulent nous faire croire que le grand soir est arrivé. En réalité la majorité des gens sont tout à fait placides quand on les croise dans la rue. D'ailleurs même si on n'aime pas les riches il n'y a aucun moyen d'en détecter un dehors : Il suffit que le bourgeois laisse sa Porsche au garage, son costume au dressing et sa Rolex sur sa table de nuit pour se balader incognito parmi les prolétaires à Barbès. L'élite peut devenir très cool quand elle veut.

Alcide 28/05/2016 21:02

Belle accélération de l'horloge du jugement dernier en Europe.
Merci encore les ricains pour cette performance:

Poutine : la Roumanie est «en ligne de mire» après l’ouverture du site antimissile de l’OTAN
...«Si hier les gens ne savaient simplement pas ce que veut dire se trouver en ligne de mire dans ces régions de Roumanie, aujourd’hui nous serons obligés de prendre certaines mesures pour assurer notre sécurité. Et il en ira de même pour la Pologne», a fait savoir vendredi le président russe lors d'une conférence de presse en compagnie du Premier ministre grec Alexis Tsipras, vendredi 27 mai à Athènes.
Ainsi, le chef du Kremlin a fait référence au système de défense antimissile de Deveselu, dans le sud de la Roumanie, qui est devenu opérationnel en mai. Insistant sur le fait que de telles installations pouvaient facilement être converties en bases capables de tirer des missiles de courte et moyenne portée, il a souligné être en mesure de répondre à cette menace.
https://francais.rt.com/international/21283-poutine-roumanie-securite-missile-tsipras

Le feu d'artifice qui grillera les caniches pas avant que:
... "Nous ne prendrons aucune action jusqu'à ce que nous voyons des roquettes dans ces zones chez nos voisin."
http://www.zerohedge.com/news/2016-05-28/putin-vows-retaliation-over-us-missile-shield-warns-poland-romania-now-cross-hairs

La Pologne est donc aussi dans le collimateur puisqu’une base de lancement US est prévue et réclamée par les fous furieux du gouvernement.
Mais bon, les Polaks sont des russophobes ataviques , si cela leur plait , laissons les faire et simplement quittons l'OTAN.

Néanmoins , je doute que le nain priapique qui loge actuellement à l’Élysée ait l'intelligence , le courage et l'amour de vouloir sauver la France et les Français.

RIP les Charlie...et les autres...