Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2016 1 02 /05 /mai /2016 22:45

Le montant des investissements pétroliers semblent annoncer la catastrophe imminente.

2012 599 (milliards de $) 18.10 $ (investis par baril)

2013 664 19,91

2014 683 20.26

2015 539 (estimé) 15.76

2016 485 (prévu) 13.93

2017 425 (projection) 12.12

2018 360 10.93

Mais, il y a un côté intéressant. Ce sont les quantités produites (en milliers de barils jours),

90 426 (2012); 91 347 (2013); 92 366 (2014); 93 702 (2015); 95 106 (2016); 96 061(2017).

On voit donc la magie opérée, grâce au gri-gri coûteux achetés au marabout du coin.

Will E. Coyot, dans le pétrole, continue à voir sa production augmenter, malgré la chute des investissements.

Je vois donc, qu'une règle comptable simple et ancienne, échappe totalement à certains. En matière géologique, cela correspond à la déplétion des gisements.

Donc, malgré 37 % de baisse des investissements (2014-2017), la production pétrolière devra progresser de 4%.

A mon avis, il faut un bon psychiatre. D'autant que les seules réserves faciles, et exploitables sans trop d'investissements, le Moyen Orient, ne voit pas spécialement une poussée de ceux-ci. Il faut dire qu'avec le bordel ambiant, on voit mal là aussi, une poussée extraordinaire de l'exploitation.

Le fumage de moquette conduit à prévoir l'évolution suivante (2040) : doublement du pib, croissance de la population + 25 %, augmentation de la demande de 25 % "seulement", hausse de la consommation de gaz, et bien entendu, pas de baisse des consommations des autres énergies.

Bien entendu, nos bienfaiteurs vont nous abreuver de tout ce qui est nécessaire, et la consommation d'énergie en Europe, ne baissera presque pas. Signé, le Père Noël. Enfin, on sait pas trop de qui c'est le PN, mais c'est le PN quand même. Dormez tranquilles.

Bien entendu, les phénomènes observés aujourd'hui ne sont pas évoqués du tout; l'effondrement de certains secteurs de la production charbonnière ? Pas vu. La baisse importante du pétrole de schiste aux USA ? No sé. Avec la hausse carabinée du prix de l'énergie que nous concoctent les locataires de l'asile de fous, situé à l'Elysée,on voit mal comment cela se passerait.

Il parait qu'on n'a pas de propagande dans nos pays ? Moi, j'en vois une grosse. D'autant que les projections à 25 ans, ça m'a toujours fait rire.

Pour moi, la version optimiste, c'est la transition, la version pessimiste, c'est quand on me dira, "pépé, tu surveilles la route avec ton tromblon".

Pour ce qui est de santé mentale, les raffineurs se plaignent des normes, alors que ce qui est en cause, c'est la baisse de la consommation de pétrole. Même avec une législation merdique, il y aurait trop de capacités de raffinage en Europe, et le débouché américain pour les produits raffinés a disparu ou s'est réduit. Globalement, il n'existe plus. De plus, les capacités mondiales sont largement excédentaires...

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

Helios 03/05/2016 15:50

A mon avis ils n'ont encore jamais été aussi loin dans la connerie que là :

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/05/03/20002-20160503ARTFIG00178-les-refugies-vont-accroitre-la-croissance-de-02-a-03-en-europe-selon-bruxelles.php

Ils vont être encore plus déconsidérés et vomis. Ils se font hara-kiri

BA 03/05/2016 15:15

Heiko Maas est un homme politique allemand, membre du Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD).

Heiko Maas est un social-démocrate, mais il est ministre du gouvernement d'Angela Merkel : il est ministre de la Justice.

Dimanche, il n'a pas pu prononcer son discours pour célébrer le 1er mai car la foule en colère l'a chassé aux cris de :

« Dehors ! Traître ! »

Il s'est enfui dans sa Mercedes blindée, protégé par tous ses gardes du corps.

Ce qui est en train de se passer en Allemagne est ahurissant :

https://www.youtube.com/watch?v=J9rvjdB-VRc

dizemanov 03/05/2016 12:21

bienvenu dans mon cauchemar peuplé de robots

Rise of the robots is sparking an investment boom ​

http://www.ft.com/cms/s/2/5a352264-0e26-11e6-ad80-67655613c2d6.html#ixzz47aRcfe9K

“The robots are among us,” says Steve Jurvetson, a Silicon Valley investor and a director at Elon Musk’s Tesla and SpaceX companies, which have relied heavily on robotics. A multitude of machines will follow, he says: “A lot of people are going to come in contact with robots in the next two to five years.”

The arrival of the robots — and their potentially devastating effect on human employment — has been widely predicted. Now, the machines are starting to roll or walk out of the labs. In the process, they are about to tip off a financing boom as robotics — and artificial intelligence — becomes one of the hottest new markets in tech.

philoupe 03/05/2016 07:39

un ami a lu un rapport de la cour des comptes qui ne sortira pas officielement. Au vue de la baisse de la consommation electrique ils doivent fermer 17 reacteurs mais ils ont de l argent pour 10 car c est ce qui etait prevu!

Présentation

compteur

Recherche

Catégories