Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2016 3 22 /06 /juin /2016 13:45

Ce qui se passe en chine sur l'éolien est éloquent. Le pouvoir central mise sur le renouvelable, les autorités locales font leur politique qui est de favoriser le charbon.
Et pour cause, ils sont étroitement liés aux charbonniers, et déprimer encore plus la demande en charbon est explosif. Socialement parlant.

Donc, pour qu'un secteur émerge, il faut aussi qu'un secteur s'éteigne. D'autant plus quand c'est l'électricité... (Là, je suis fier de moi).

Le problème, donc, comme vu en France, en Allemagne, est politique. Qui cède la place ?

En France, on a fini de tordre le cou à l'électricité thermique. il reste si peu qu'il faudra bien s'attaquer aux centrales nucléaires, au moins à cause de la baisse de la demande.

En Allemagne, on a choisi de fermer rapidement le nucléaire, et de laisser mourir insensiblement le reste. Les centrales à charbon, à lignite et à gaz qui ferment se ramassent à la pelle...

Friand de flexibilité pour les salariés, les chefs d'entreprise aiment bien pour eux mêmes, la stabilité, ou mieux, l'augmentation de leurs volumes, marges, prix, bonus, dividendes, et leurs propres salaires...

De plus, l'arrêt, sur ordre, de la production d'électricité éolienne démontre une surcapacité de production, alors que les constructions de centrales, de tous ordres, vont encore bon train.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

BA 22/06/2016 19:29

Mercredi 22 juin 2016, vers 19 heures 26 :

A la veille du référendum, deux sondages donnent le Brexit en tête.

Alors que les Britanniques sont appelés à voter pour ou contre la sortie de l'Union européenne, deux sondages donnent le camp du non à l'UE en tête.

Deux nouveaux sondages donnaient mercredi le camp d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne légèrement en tête des intentions de vote, à la veille du référendum historique sur cette question.

Selon Opinium, qui a interrogé 3.011 Britanniques sur internet, 45% étaient pour une sortie, 44% pour un maintien dans l'UE, mais 9% étaient toujours indécis et 2% préféraient ne pas se prononcer.

Selon TNS, qui a sondé 2.320 personnes, 43% étaient pour une sortie de l'UE, 41% étaient pour rester, et 16% étaient encore indécis.

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/a-la-veille-du-referendum-deux-sondages-donnent-le-brexit-en-tete_1805175.html