Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 07:49

Not'bon président a été se faire voir à Clairefontaine. Comme supporter. Personnellement, c'est au diable que j'aurais aimé qu'il se fasse voir.

Pour être respecté, il faut être respectable. Il ne l'est pas. Quand des personnes sont inondés, c'est à leurs côtés qu'il aurait du se faire voir. Pas à jouer sa petite Marie Antoinette auprès de millionnaires.

Non, ils ne sont pas la France. Ils ne me représentent pas. Je ne suis pas représenté par une quelconque diva qui ne sert rien faire de ses dix doigts, et qui n'ont strictement aucune utilité.

Mais c'est vrai que c'est mieux d'aller se montrer là, que devant la faillite de son état; dont il est responsable à 100 %.

Les victimes seront indemnisées nous dit on. Mais par la collectivité, au lieu de rechercher les responsabilités, notamment celles de ceux qui ont accordés, indûment, les permis de construire. On pourrait les poursuivre, eux ou leurs héritiers. Ou les autorités politiques.

Quand à ceux qui ont tout perdus, banques et victimes, tant pis pour eux. Il ne fallait pas être idiots, les uns pour financer n'importe quoi, les autres pour acheter n'importe où.

Des communes sont inondables à 100 %. Combien de temps va t'on payer pour les bêtises des acquéreurs ? Du reste, les informations sur le coût des inondations restent très sous estimées. Côté gouvernement, on parle de 600 millions, à la MAIF,on l'estime à 2 milliards. Après la cotisation attentat, c'est la cotisation catastrophe naturelle qui va flamber.

L'imbécilité congénitale et inguérissable consiste aussi à fêter la surchauffe du marché de l'emploi aux USA. Pensez donc, 4.7 % de taux de chômage. Le seul problème étant le recul de la population employé, et le nouveau record réel, celui des gens en âge de travailler et sans emploi. Là, c'est corsé. 102 millions de personnes sans emploi.

La débilité profonde de l'information fait que désormais, 62 % de celle des américains est prise sur les réseaux sociaux. 38 % seulement par les canaux classiques.

Phénomène révolutionnaire classique de perte de foi en les repaires classiques.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

La Gaule 07/06/2016 16:58

C'est ça, bloquons les stades dans la ferveur et la joie !
La France profonde et la France black blanc beur n'attendent que ça pour faire le grand vivre-ensemble révolutionnaire, sous l’œil humide des journalistes.
Après, tous à la Bastille -la République, c'est plus ça- on va reprendre la colonne. Spectacle gratuit et ouvert à tous. Et on va tous se serrer et se frotter après.
Comme si c'était une grosse bitte.

PS : vous avez remarqué que le titre du billet de Reymond c'était « les bouffons » ?

Sébastien 07/06/2016 10:36

Soyons honnête, Hollande n'est pas plus à sa place sur un parking inondé que sur un stade. Ce n'est pas DU TOUT ce qu'on demande à un chef d'Etat.
Ce genre de comportement me fait penser à tous ceux qui font des "selfies" pour se montrer et dire "j'y étais".

Patrick REYMOND 07/06/2016 10:40

Dans un cas, c'est de la compassion, dans l'autre, de l'exhibitionnisme. La compassion passe mieux que l'exhibition.

gutknecht 07/06/2016 09:37

Appel à perturber l’Euro 2016
Publié le 3 juin 2016 | Maj le 6 juin

https://paris-luttes.info/appel-a-perturber-l-euro-2016-5989

L’Euro 2016 a lieu en France entre le 10 juin et le 10 juillet. Étant donnée la situation sociale dans ce pays, nous qui sommes en lutte contre la loi Travail et son monde, nous appelons à le perturber.
Pourtant, nous aussi, nous aimons le foot. Mais nous considérons le foot comme un jeu, pas comme un business, pas comme une marchandise. Et vu le fric et la communication politique qu’il y a autour de ce type de grands événements sportifs, nous n’avons pas de scrupules à imaginer que l’Euro 2016 puisse être dérangé quelque peu.

Par des moyens d’exploitation salariale toujours plus grands, la loi Travail et son monde jouent avec nos vies. L’enjeu nous semble donc bien plus important que celui d’une cinquantaine de matches de foot.

Pour autant, nous n’avons rien contre les footballeurs, ni contre les supporters.

Nous en avons contre le monde de l’Euro 2016, ses structures et ses sponsors :
UEFA / FFF / Abritel / Adidas / Coca-Cola / Crédit Agricole / Continental / FDJ / Hisense / Hyundai-Kia / Mc Donald’s / Orange / La Poste / Proman / Socar / SNCF / Tourtel / Turkish Airlines / etc.

Et l’état d’urgence, les 42 000 policiers, 30 000 gendarmes, 13 000 vigiles de sociétés privées, les 200 policiers étrangers, les militaires et le RAID pour maintenir l’ordre dans les stades et les fan-zones ? Même pas peur ! Et les drones, les caméras de vidéosurveillance et autres dispositifs technologiques de contrôle ? Même pas peur ! Et Daesh, le spectre censé justifier tout ça ? Même pas peur !

Si les moyens de pression actuels contre la loi Travail et son monde ne suffisent pas (manifs, grèves, blocages, sabotages, etc.), nous les étendrons à l’Euro 2016.

Dans la joie et la bonne humeur,
avec rage et détermination,
pour le retrait de la loi Travail,
pour la fin du capitalisme et de l’État,
avec des pratiques d’entraide et des perspectives révolutionnaires,
à Bordeaux, Lens, Lille, Lyon, Marseille, Nice, Paris, Saint-Denis, Saint-Étienne, Toulouse et ailleurs,
Nous appelons à perturber l’Euro 2016 par tous les moyens qui vous plairont.

Des footballeurs, des footballeuses, ou pas,
et leurs ami-e-s des comités d’action de Paris.
Contact : champions@@@riseup.net

Max 07/06/2016 02:36

The peak birth theory :

http://www.unc.edu/depts/diplomat/item/2015/0106/op/op05chalard_peak.html

Manifestement dans sa liste il a oublié la Turquie.

Dany 06/06/2016 23:31

La Macif prétend refuser d'assurer les maisons en zone inondable. Le problème serait vite réglé si toutes les assurances refusaient...

marie 06/06/2016 14:04

hollandouille a eu raison d'aller voir ses potes du foot ; sinon il aurait pu se prendre des oeufs en pleine tronche comme son pote macron.....

La Gaule 06/06/2016 13:12

1)
Une chose qui n'a pas été soulignée à propos des crues actuelles :

http://www.meteo-paris.com/actualites/crues-majeures-de-la-seine-au-xxe-siecle-retour-en-images-04-juin-2016.html

Les grandes crues catastrophiques du siècle dernier se sont toutes produites au milieu de l'hiver. Donc avec le risque dramatique que la deuxième moitié de la saison soit encore plus arrosée -en pluie ou en neige- que la première.
Rien de cela actuellement où il serait plus que fortuit que l'été poursuive sur la lancée de ce que nous avons connu au mois de mai.

(Cela s'est produit très rarement dans le passé mais pour des causes bien déterminées. Exemple :
http://www.meteo-paris.com/actualites/1816-l-annee-sans-ete-apres-l-eruption-du-tambora-04-avril-2016.html)

Cela bien sûr n'a rien de rassurant pour les hivers prochains...

2)
https://gaideclin.blogspot.fr/2016/06/emmanuel-todd-parle-de-la-france-des.html#links

Todd encore, qui rêve éveillé comme d'autres somnambules se caressent incontinents en marchant la nuit vers les lieux. Je résume sa pensée évangéliste séculaire :

a) La France préférera toujours la lutte des classes à la lutte des races. C'est le cas à nouveau ici.
Grâce à la dialectique inexorable des bavards pénitents de la nuit debout et du sieur Martinez, voilà la France remise sur les rails du bon sens de l'histoire.
Avec la naïveté désarmante qui le caractérise, il observe qu'en effet désormais « plus personne » (il veut sans doute parler des médias dont il avoue d'ailleurs rester accroc) ne parle de l'islam et de la vague migratoire.
Comme c'est étrange n'est-ce pas !? Je suis sûr que l'autre Manu idiot du village -Valls- a du faire le même constat en chassant les papillons le nez en l'air.

b) Et toc ! La divine surprise fait un mort. Le FN, torturé de courbatures tant il a du mal à se coucher en porte à faux sur l'évènement, incapable qu'il est de contrer la rhétorique subtile de l'antifa ou du cégétiste qui ne vote pas pour lui en douce (il en reste).
Normal, un fasciste reste un fasciste, et il n'y a plus que les fascistes en France pour ne pas considérer le désordre avec l’œil énamouré du rebelle juvénile.
Il ne nous le dit pas le Manu, mais on sent que, dans un tel cas de figure le Mélenchon va nous arriver tel Zorro, flanqué du Lordon comme ministre de la culture pop et des finances.

c) Fidèle à sa méthode, Todd introduit justement un correctif démographique à sa mécanique simple, fleurant bon le cambouis du chercheur de grand fond.
La France, étouffée et bloquée par la main mise des MAZ (classes moyennes Âgées et « catholiques zombies » -jargon sociolo-gisant pour ne pas dire que le substrat culturel du pays est de nature fondamentalement chrétienne) fait face aussi à une insurrection de la jeunesse.
On retrouve donc le fameux serpent de mer de la lutte des âges se superposant à la lutte des classes.
C'est rassurant, puisque cela rappelle 68, la révolte contre le père, le padre, ou sa version postmoderne ; le « vieux ».
Le vieux peut d'ailleurs être une vieille, mais justement, faut pas le dire. Des fois que l'on tombe sur une vieille féministe racornie qui a « fait » les barricades comme bébé a fait popo tout seul comme un grand sur sa cuvette à trois ans et quatre mois.

Bien...

Je dirai d'abord à Todd ce que pourrait lui dire bien des gens de son bord -un Sapir par exemple (mais même Reymond appuie ici affectueusement sa chère vieille tantouze de La Gaule)- à savoir que la question de la souveraineté se confond désormais avec la question sociale.
Or la question de la souveraineté amène naturellement à la question nationale -un Sapir acquiescerait encore- laquelle mène aussi naturellement à la question identitaire pour tous ceux -les vrais défavorisés, les vrais dépossédés- qui ne peuvent l'appréhender que par ce biais là dans leur vie quotidienne -là, Sapir sort son filet à papillon et court à la chasse d'une jolie libellule imaginaire.
Ensuite la lutte des âges est une réalité sociologique qui débouche sur une tarte à la crème politique.Parce qu'elle débouche sur le ressentiment et que le ressentiment ne peut s'exprimer que dans une configuration de classe bien précise, celle des classes moyennes.
« L'antifa » est un enfant non sevré qui demande désespérément le lolo à sa mère tout en sachant que le lait est tari. Il n'y aura plus de lait pour sa génération. Alors il casse le biberon et donne des coups de pied à sa mère.
L'enfant dépossédé de la France périphérique (je mets de côté le gosse de riche pour qui le sein maternel s'est changé en citerne) est beaucoup moins nostalgique des gâteries de la génération d'avant, puisque la dépossession de celle-ci a commencé dès le milieu des années soixante-dix.
Il est par contre naturellement porté à jalouser les gâteries dont bénéficient « les autres », les exogènes, ceux à qui il n'a pas envie de s'identifier (n'est pas Ribery qui peut se le payer), les mêmes que l'enfant de bobo peut se permettre lui d'imiter en fantasmant la propagande culturelle ambiante, parce que sa condition sociale réelle lui épargne de vivre au milieu d'eux.
Pour l'enfant de basse extraction le « vieux » est bien souvent sa dernière bouée de sauvetage. Il ne va pas mollarder dans sa soupe sans viande.
Raison aussi pour laquelle le pays ne bougera face aux sirènes du mai 68 zombie qui sort de sa tombe en ce printemps pluvieux.
Mais il faut bien sûr faire violence à ses convictions marxo-braudélienne et admettre que le fossé psychologique qui sépare les classes populaires des classes moyennes est béant par rapport à la simple fissure induite par les seules conditions économiques...
Encore un effort , camarade.

En tout cas, y'a bon Banania pour le FN !
J'en viens sur ce sujet et contre mon inclinaison profonde à trouver finalement la stratégie « front contre front » la meilleure pour les échéances électorales futures.
Mélenchon contre MLP au second tour, c'est plié ! Cela encore plus si deux ou trois papys FN colleurs d'affiche se font tabasser à mort par quelques brigades internationales du lynchage fièrement promulsées par Soros.
(Allez, Dupurin ! Enfile ton uniforme de bolcho et vient donc chez moi, faire joujou à l’Armageddon des nâz-zis. C'est pour la bonne cause. Mettre un garrot à tes pollutions nocturnes et pour un Marine à 70 pour cent. Petit, petit, petit...).
C'est aussi l'assurance qu'il n'y aurait pas d'attentat aveugle en France avant l'issue du scrutin. Trop risqué. Seul un « Charlie Hebdo » contre les dirigeants du FN serait payant.
A très court terme

Helios 06/06/2016 11:31

Je ne pense pas que le problème soit uniquement les permis de construire accordés trop facilement. A Nemours par exemple, c'est le centre historique qui a été inondé, et qui remonte à la nuit des temps. Il faut admettre que de temps en temps des crues exceptionnelles arrivent.