Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2016 5 24 /06 /juin /2016 07:35

Un mur s'effondre, à l'image du mur de Berlin, le mur de l'irréalité. C'est, sans doute, la seule conséquence vraiment tangible du vote britannique.

Montée de l'or, effondrement des bourses ? Un prétexte. A l'image de Will E Coyot, il y a belle lurette que les bourses courent dans le vide. A l'image de Will E Coyot, il est normal qu'elles se plantent, un jour ou l'autre.

Effondrement de la Livre ? Elle remontera.

L'or ? Tout le monde sait qu'il va atteindre des sommets, dans les monnaies actuelles, avant qu'on en ait d'autres.

Le premier ministre britannique a annoncé qu'il démissionnait, dans une lettre révélatrice : "Je souhaite rassurer les investisseurs et le marché, cette décision est réfléchie".

Visiblement, des électeurs, et des citoyens, il n'est nulle part question...

Risible aussi, les articles, disant que les activités d'Eurotunnel ne seraient pas affectées. Ah bon, ils ne rebouchent pas le tunnel ???

La voie lactée n'a pas été avalée par un trou noir (c'était déjà en cours avant, mais ça n'a pas été accéléré), la planète ne s'est pas fendue en deux, les sauterelles n'ont pas dévastées le Royaume, et sa place n'a pas bougée sur le continent. l'ile ne s'est pas retrouvée au milieu de l'océan indien.

La crise politique européenne ? Il paraît que le Brexit a plongé l'union européenne dans la crise. Personnellement, j'avais l'impression que la crise politique, économique et sociale était là bien avant...

Effet domino ? Non. Ce qui entraîne la dislocation de l'Union européenne, c'est son caractère totalitaire, borné, crétin, son échec économique total, la montée du chômage, l'obéissance sans limite à Washington.

Le Brexit n'aura été qu'une révélation de tout ce qui existait et était sous jacent, et ne demandait qu'une étincelle pour jaillir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Breizh2012 26/06/2016 02:20

Je ne savais pas comment l'exprimer alors j'ai fouillé sur le net et j'ai trouvé ceci :

En ces moments si tristes, je tenais à vous faire part de mon affection.
Puissiez-vous être réconforté par tout l'amour qui vous entoure.
Mes chaleureuses pensées vous accompagnent et je vous souhaite bon courage.

Ces quelques mots sont adressés à Daniel Cohn-Bendit et à Jean Quatremer.

Jazzman 25/06/2016 22:54

L'option thermonucléaire. Justement je lisais des trucs à ce sujet...
On n'a jamais vu de photo du superbe cratère creusé par une explosion A ou H.
Sur wikipédé on a une photo d'Oppenheimer qui examine les restes du pylône de l'essai de Trinity.
Oui, il y a des restes à 30 m d'une explosion de 10 kT...
Bien sûr, il y a Hiroshima et Nagasaki, et naturellement Tokyo, 100'000 morts le mois précédent ce qui...attendez il faut que je relise mes notes...
La Corée du Nord et le Pakistan, par exemple, ont la bombe, mais ça n'a pas l'air si inquiétant que ça finalement, ce sont des gens raisonnables et intelligents...
Pourtant l'engin n'est pas plus gros qu'un piano à queue, on doit pouvoir se faire livrer par container dans le port de New-York sans se prendre la tête avec des histoires de missile ballistique...
Heureusement que je n'ai pas l'esprit complotiste, je pourrais me faire des idées..

La Gaule 25/06/2016 11:56

Et pendant ce temps là en Syrie, on gaze. On gaze dans l'indifférence totale de la « communauté internationale » (internationale des larbins au cul américain).
Les mêmes qui il y a trois ans appelait à la vitrification de la Syrie pour en finir avec « les stocks d'armes chimiques de Bachar » et ont mal caché leur dépit lorsque Poutine négocia de main de maître la destruction des dits stocks.

Rien dans le Figaro (le journal du Beau Marché).
Rien dans Le Monde (le journal du petit monde des bobos)
Rien dans Libération (le journal qui en quarante ans a libéré ses lecteurs de la moindre jugeote).

Du beau boulot comme disait Laurent Fa (là pour le coup je suis très antifa).

http://www.voltairenet.org/article192488.html
https://strategika51.com/2016/06/24/daech-utilise-des-gaz-innervants-contre-larmee-syrienne-a-al-riqqa/

Est-ce que cela diminue pour autant l'importance et la portée du Brexit. Non, car tout est lié. L'empire tangue comme dirait l'autre.

http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2016/06/l-empire-tangue.html

L'enjeu crucial désormais -n'en déplaise aux aveugles qui fantasment sur une « der des der » en guise de grand soir universel- est l'élection américaine.
Pour recoller l'empire qui se lézarde, tout doit désormais être tenté pour que « le monde libre » se rabiboche fermement sous sa coupe et poursuive sa marche en avant vers l'unipolarité.
Tout doit être tenté pour que la candidate des faucons financiers et militaires occupe la maison blanche en janvier prochain, puisque tout le monde sait que de toute façon l'option thermonucléaire n'est qu'un épouvantail (un point de vue qui m'a valu des réactions hystériques sur d'autres blogs).

Le but est désormais de déclencher une réaction violente du « régime de Poutine » pour proclamer médiatiquement la guerre sainte et gagner la seule bataille qui compte, celle de l'opinion occidentale.
Il apparaît en effet que, malgré toutes les propagandes, tous les tripatouillages plus ou moins sordides et ses placards à cadavres, cette opinion est encore capable de se rebiffer en s'engouffrant massivement dans les failles électorales.
Et comment se proclamer encore « monde libre » sans laisser ouvertes et surtout visibles ces brèches si ennuyeuses ?

Le drame pour certains est que Poutine n'aura pas le choix. Il n'interviendra pas ou seulement à la marge car le « régime du dopage » (on en est là) aura toujours tort.
Intervenir serait ouvrir le boulevard attendu pour Clinton et prolonger encore ad æternam la drôle de guerre chaude et pas drôle du tout qui accable le monde depuis la fin de la guerre dite froide -celle que l'on en vient à regretter.

Tenir jusqu'en Novembre... Après, la lumière, soit l'effondrement tranquille (m'en fous, difficile d'être plus effondrée que ma pomme). Sinon...

Alcide 25/06/2016 19:46

..., puisque tout le monde sait que de toute façon l'option thermonucléaire n'est qu'un épouvantail ..

Désolé pour la répétition mais La Gaule n'écoute pas.

Ben non , les amèreloques pensent gagner grâce à une première frappe incapacitante , C'est en effet le rôle des pseudo systèmes anti-missiles qui peuvent être chargés indifféremment avec des missiles de croisières nucléaires d'attaque.
De nombreuses théories de première frappe nucléaire gagnable par les US sont sur le net.

Encore un article détaillé sur la question:
http://russia-insider.com/en/politics/us-anti-missile-shield-or-sword/ri15126

Sans cette explication , les systèmes AEGIS en Roumanie et en Pologne n'ont aucune raison d'être.

francomusso 24/06/2016 21:46

le brexit ne change rien de fondamental, l'oNU, omc, fmi banque modiale etc ... règnent tjrs. Un détail de l'histoire. Plus fondamental sur l'état réel de la société:
chui allé chercher ma voiture neuve (payée au prix de l'occase). en faisant la tonne de paperasse
pour larguer la vieille épave et recevoir la neuve, le pov vendeur (un pov frenchie moyen comme moi
exploité par tous les autres) me dit que je vais recevoir un mail d'évaluation de la dématche commerciale, du garage (une 'tite concession) et de moi le vendeur. et la texto il me sort: bon vous mettez neuf ou dix comme note sinon on sera sanctionné par la marque. Evidemment que je vais mettre dix, évidemment
vu qu'on est dans la même galère on se sert les coudes entre ceux qui sont exploités par tous les autres. Belle démo de résistance passive, ds la suite de la vente ou clairement c'était: prenez le crédit minimum que j'ai la prime; pareil pour l'assurance: demandez le devis que j'ai la prime etc ... Bref une sorte de communauté de nous les moyens fenchies, les exploités par tous les autres, semble poindre par la force des choses, contre tous les autres qui nous sussent le sang et le sens. Vive nous! les moyens, les frecnchies, les exploités (par tous les autres).

Ercole 26/06/2016 11:46

Bonjour francomusso

Marrant j'ai les même réflexes que vous, les humbles et autres invisibles dont je fais partie suscitent une grande douceur en moi, que ce soit le vieil arabe à la retraite minable ou mon petit garagiste vers qui j'ai envoyé d'autres miteux (no rolex no costard no isf) avec des bagnoles antiques - mais c'est un reste d'avant...

C'est mes grands parents qui m'ont élevé, des gens nés dans les années 20. Mon grand père, valet de ferme à 8 ans, ne savait ni lire ni bien compter. C'était un cultivateur sans terre, juste un lopin de vignes pour avoir son vin gratos, les 300 kilos de pois chiche en échange du pain gratuit, etc... Pas un rond mais un petit réseau qui était indépendant et qui échappait au fisc et aux règlementations. Ils pouvaient vivre sans dépenser un sou, on mangeait les légumes et fruits de pépé, frais ou bocalisés par mémé, un peu de chasse, les lapins dans la "gabi" (cage) et des échanges avec l'alimentation du coin. Ils parlaient provençal dans la vie de tous les jours, les soirs d'été sans avoir de téléphone, on se retrouvait une bonne dizaine dans la petite rue, chacun amenait sa chaise, pour discuter. Quand j'allais avec mémé faire 3 courses, on mettait 1 heure pour rejoindre le magasin à 300 mètres, à dire bonjour à tout le monde et prendre des nouvelles... Ils avaient connu la guerre, le malheur (enfant dcd, veuvage à 35 ans), le désintéret des classes dirigeantes bourgeoises, et ils avaient survécu... Mieux, tout minables qu'ils étaient ils avaient organisé des systèmes de survie entre eux qui donnaient de savoureux résultats (mmmh ces pêches !)

J'ai hérité de ce mode de vie : mon garagiste on se fait la bise, les caissières boulangères tabac du coin je papote avec elles, c'est plus fort que moi - que j'ai été malheureux de vivre à Paris au début...

Je sais ça sent la nostalgie, un fachiste dirait Moscovici, mais allez y bande de trous du c... Heu... Pardon, je voulais pas déraper mais si on peut plus répondre aux injures sans finir au tribunal c'est qu'il y a un ENORME problème genre aristos versus sansdent... Et comme tous ces censeurs ne comprennent rien ils précipitent leur chute, leurs problémes à eux on n'en a plus rien à foutre puisque les notres ne sont pas les leurs... Fatalement les Cox occis on s'en fout royalement... Mieux encore, ce guillotinage a un gout de "pas assez", on espère que ce référendum perdu est le début de leur débacle, vive le temps où les ministres se prennent des oeufs dans la tronche, où la rue désobéit à valls et mr gayet pour manifester son désaccord, où on plante les référendums, et bientôt j'espère renvoie les élus actuels... Ils n'ont aucun sentiment positif pour nous, je ne les aiderais plus en rien, même les fourmis qui s'emparent des miettes de pain relief de mon repas ont plus d'utilité que ces $ù*àç= !

HS : marrant, toutes les bourses européennes ont chuté avec le brexit, sauf... L'Italie !

http://www.boursorama.com/bourse/indices/internationaux.phtml

Roberto 24/06/2016 20:34

Champagne ! C'est peut être la fin de la City, cette place de piraterie et de magouilles, de l'UE de Juncker & Frau Merkel et du TTIP d'un seul coup !

Phil 24/06/2016 20:19

Bravo. Tout est dit. Oui les problèmes étaient là avant.
Trump est content et Daniel Cohn-Bendit est vert de rage.

Helios 24/06/2016 12:52

En tous cas il y en a un qui dit les choses clairement, c'est Joachim Gauk, le président de l'Allemagne :« les élites ne sont pas le problème pour le moment, ce sont les populations qui sont le problème ».

onafrassimus 24/06/2016 12:44

Pour la troisième fois, après 1914, après 1940, aujourd'hui? l'Angleterre a encore sauvé les nations européennes de la domination boche

Le Gaulois libre 24/06/2016 12:25

La liberté est toujours un acte rebelle...

La Gaule 24/06/2016 11:49

Entendu ce matin à la radio depuis l'isoloir où j'enfilais mon pantalon à ourler chez l'arménienne du coin :
« Alors Madame La Cruche, comment le ressentez-vous, ce Brexit ? »
« M'en parlez pas Monsieur Gourdin. Je suis complètement ef-fon-drée. Tiens du coup j'ai TOUT laissé tomber ET JE SUIS PARTI COURIR ».
Une anecdote insignifiante qui à mon avis en dit beaucoup
Pour les bobos urbains et leurs rejetons antifa (lesquels parait-il ont lancé un grand concours de chasse au drapeau national -les drapeaux anglais connaissent pas, z'ont pas appris en fac) il reste encore la grande fête européenne du foot pour se bécoter folle-ville et croire qu'hier après-midi sera toujours maintenant.

dizemanov 24/06/2016 10:49

Patience....
Nos chers politiques sont en état de sidération attendons qu'ils reprennent pleinement conscience pour les empaler, les peler vif et leur injecter très lentement 30 cc d'acide dans les veines...